Tags Posts tagged with "education"

education

par -

Le ministre de l’Education, Néji Jalloul, a annoncé lors de son intervention ce matin du mardi 2 février 2016 sur Mosaïque Fm, que son ministère a décidé de prendre en charge le traitement de l’élève Mohamed Seddik Yazidi qui est devenu diabétique suite une attaque par un sanglier.

Il a par ailleurs indiqué que l’enquête ouverte par le ministère sur l’affaire a montré que le corps enseignants et le staff du collège n’ont commis aucune erreur lors de cet incident.

Rappelons que Mohamed Seddik Yazidi, a été agressé par un sanglier dans la cour du collège de Zaouiet Zdidi à Beni Khalled du gouvernorat de Nabeul.

par -
l’Association du cinquantenaire de Perspectives Al-Amel Tounsi a ouvert un stand à la foire internationale du livre qui se tient du 25 octobre au

Mohamed Ben Jemeâa, délégué régional de l’éducation à Sfax, a déclaré  aujourd’hui, 28 janvier 2016, sur Mosaïque  fm, que le conte qui a provoqué la colère des parents abordant des thèmes comme le sexe, l’alcoolisme et l’avortement, faisait partie d’une  bibliothèque d’une cinquantaine de livres pour les élèves de la quatrième année primaire de la région.

“Le ministère de l’Education, en coopération avec les Emirats arabes Unis, a lancé un concours pour inciter les enfants à la lecture de la langue arabe. Les instituteurs de la région devaient participer à ce concours en donnant aux élèves 50 contes à lire pendant les vacances. Mais un des instituteurs n’a pas lu tous les contes avant de les donner aux élèves. En découvrant cette erreur, la délégation a retiré ce conte immédiatement. Il faut noter que ce conte n’était pas parmi les livres de la bibliothèque de l’école. L’instituteur a présenté par la suite ses excuses, car il n’a pas vérifié le contenu de tous les contes à l’avance. Au mois de décembre, les instituteurs étaient pressés par la période des examens”, a rappelé Mohamed Ben Jemeâa.

x

 

par -

9247 absences d’enseignants ont été enregistrés entre le 9 et 15 mars 2015, rapporte l’hebdomadaire « Ekher Khaber » dans son édition de ce mardi 19 janvier 2016.
S’appuyant sur des documents fuités, la même source a ajouté que le taux d’absentéisme le plus élevé a été enregistré dans les rangs des instituteurs et ce, par rapport à l’ensemble du cadre éducatif.
L’absentéisme pour maladie figure en tête de liste de motifs. Selon la même source, 5 mille enseignants sont actuellement en congé de maladie.
S’agissant du congé de maladie de longue durée, 1016 instituteurs ont bénéficié de ce genre de congé. Les maladies cités sont psychiques (953) et le cancer (52).
Pour l’enseignement secondaire, les congés de maladie de longe durée se sont élevés à 1360.
Ces chiffres viennent en fait confirmer la position du ministre de l’Education Neji Jalloul qui avait affirmé que l’absentéisme d’enseignants coute 100 millions de dinars à l’État.

par -
Le secrétaire général du syndicat général de l'enseignement secondaire

Le secrétaire général du syndicat général de l’enseignement secondaire Lassâad Yaâkoubi a évoqué dans une déclaration à Jawhara Fm, la possibilité de reporter la rentrée scolaire.

A la même source, Lassâad Yaâkoubi a assuré que le syndicat menace de boycotter la rentrée scolaire programmé comme chaque année le 15 septembre.

Les enseignants du secondaire et du primaire réclament la mise en application effective des accords conclus préalablement avec le ministère de tutelle, notamment, en ce qui concerne la réduction de travail pour les instituteurs qui ont cumulé plus de 20 et 25 ans de service ainsi que la régularisation de la situation des enseignants vacataires, selon ses dires.

par -
Le ministère de l’éducation a annoncé que les candidats au concours

Le ministère de l’éducation a annoncé que les candidats au concours externe pour le recrutement des enseignants dans les écoles primaires, qui veulent obtenir les résultats, peuvent s’inscrire à ce service.

D’après le ministère, l’inscription à ce service est prévue à partir de ce jeudi à 10h. Il s’agit d’envoyer un SMS 85160 selon le modèle suivant : PEP puis espace puis numéro de la carte d’identité.

La diffusion des résultats via SMS est disponible pour les abonnés des trois opérateurs ( Tunisie Telecom, Orange et Ooredoo) moyennant la somme de 950 millimes l’envoi.

par -
Les membres du syndicat général de l'enseignement de base ont observé un

Les membres du syndicat général de l’enseignement de base ont observé un sit-in devant le bureau du ministre de l’Éducation rapporte la page Facebook de l’UGTT, mardi 10 juin 2014 .Le ministre a informé le ministère public et les services de sécurité, et quitté son bureau après un vif échange avec les sit-ineurs, rapporte la même source.

Noureddine Taboubi, secrétaire général adjoint de l’UGTT a dénoncé la manière dont le ministre a traité le problème, et le ministre a donné un éclairage sur le développement des négociations avec le syndicat général de l’enseignement de base dans le 20 heures de la Wataniya1, ce qui a soulevé les critiques de l’UGTT qui a traité la chaine TV d’impartialité.

par -
Suite à l'échec des négociations entre le syndicat de base de

Suite à l’échec des négociations entre le syndicat de base de l’enseignement et le ministère de l’Éducation, les membres du syndicat ont décidé de boycotter les examens du troisième trimestre.

Taher Dhaker, membre du syndicat, a déclaré à Mosaïque FM qu’une réunion de la commission administrative du syndicat se tiendra aujourd’hui, jeudi 22 mai 2014, pour décider des mesures administratives à prendre.

par -
Le ministre de l’Education

Le ministre de l’Education, Fathi Jarray a assuré que les épreuves du concours de recrutement des professeurs de l’enseignement primaire et secondaire, seront corrigées de manière automatique pour fermer la porte à toute forme d’intervention.

Il est à rappeler que 175 mille candidats participent au concours qui se déroule aujourd’hui, dimanche. Les postes proposés s ne dépassent pas 3350: 2.000 dans le primaire et 1350 dans le secondaire, soit 52 candidats par poste. Les candidats sont répartis sur 327 centres d’examen et 20 mille enseignants supervisent le concours

par -
Le directeur général des examens au ministère de l’éducation

Le directeur général des examens au ministère de l’éducation, Omar Ouladani, a indiqué, lundi 21 avril 2014, à Jawhara FM, que le ministère prendra certaines mesures contre les élèves du baccalauréat suite à l’enregistrement de quelques dépassements lors l’examen du Bac Sport.

Le responsable fait allusion à certains élèves qui ont hissé à Bizerte le drapeau noir d’Al Qaeda et les portraits d’Oussema Ben Laden.

par -
Le nouveau ministre de l’Education

Le nouveau ministre de l’Education, Fethi Jarray, a estimé, lors d’une interview accordée à la chaîne Al Watania 1, que le port de l’habit afghan dans les établissements scolaires fait partie des libertés individuelles

Commentant les déclarations du député Mahmoud Baroudi selon lesquelles 60% des recrutés au ministère de l’Education appellent à l’apostasie (takfir), le ministre s’est abstenu de confirmer ou d’infirmer l’information, précisant, toutefois, que ces propos doivent être étayés par des preuves.

par -
Suite à un blocage du dialogue avec des responsables ministériels

Suite à un blocage du dialogue avec des responsables ministériels, le syndicat général des ouvriers du ministère de l’éducation a décidé d’organiser une réunion de la commission administrative sectorielle nationale, le 20 décembre, et ce pour étudier les revendications du secteur dont notamment la régularisation de la situation des ouvriers chargés d’un travail spécialisé et la publication d’une grille des catégories professionnelles.

par -
En dépit des efforts déployés par l’ensemble des pays arabes y compris la Tunisie

En dépit des efforts déployés par l’ensemble des pays arabes y compris la Tunisie, le niveau du système éducatif reste défaillant à plusieurs égards . Les difficultés qu’il affronte sont énormes , et son efficacité qui est jugée par son adéquation avec le marché du travail ,demeure aux yeux du citoyen , toujours insuffisante .Tel est le constat de l’universitaire en économie, Alia El Mahdi ,lors d’une session de formation qui se tient actuellement en Egypte sur « le financement de l’enseignement dans les pays arabes ».

12 journalistes de médias arabes y compris Africanmanager prennent part à cette manifestation d’envergure dont l’objectif est la mise en place des résultats des recherches au profit des décideurs politiques pour qu’ils procèdent à l’amélioration du système éducatif , considéré comme la base du développement économique dans les pays arabes .

S’appuyant sur une étude menée durant la période 2000-2008, relative à l’état des lieux du secteur de l’éducation dans 11 pays arabes du Sud Méditerranéen, Alia El Mahdi a signalé que le système éducatif souffre encore ,malgré les acquis réalisés et les efforts consentis pour réduire l’analphabétisme, de beaucoup de carences .

La politique des gouvernements en place ,et leur attachement en premier à améliorer la scolarisation des enfants et jeunes , explique , en partie cette défaillance , selon l’expert . L’indice de développement humain relevé par le PNUD auprès de ces pays confirme les progrès en matière de scolarisation , dont le taux monte en flèche ,durant cette période notamment au niveau primaire, mais le progrès enregistré par cet indice ne parvient pas à cacher le fossé qui se creuse entre la scolarisation des filles et celle des garçons .

Les pauvres les plus touchés par les problèmes de l’éducation

Cette démarche est certes positive, mais un long chemin reste à parcourir dans cette conjoncture où les pauvres , qu’ils soient pays ou individus , sont les plus affectés.

En effet, le système éducatif , outre la mauvaise qualité dont il souffre , est confronté aujourd’hui aux difficultés de financement . Il subit tous les coups d’austérité qu’impose l’évolution économique et financière des pays de la région . Face à la réticence des gouvernements à accorder le financement nécessaire au système éducatif , ce sont les moyens mis à la disposition des enseignants qui s’en ressentent . De ce tableau assez gris, seuls deux pays sortent du lot qui sont la Tunisie et la Palestine qui consacrent successivement 9,5% et 7% de leur PIB à l’éducation , élément qui joue en faveur d’une amélioration du système éducatif dans les pays concernés.

Les systèmes d’éducation sont-ils rentables ?

Ce disfonctionnement qui apparaît au niveau du financement se répercute sur le marché de l’emploi , engendrant une grande disparité entre les salaires des personnes éduquées et ceux des non éduquées dans la majorité des pays à l’exception de la Tunisie . « L’intérêt se focalise sur la quantité. Chose qui a beaucoup affecté la rentabilité du système malgré les résultats affichés dans l’ensemble des pays » a martelé l’universitaire, précisant que le dernier rapport publié par l’OCDE, sur les résultats de l’enquête PISA 2012 touchant 65 pays dont la Tunisie prouve la détérioration de la situation. Les résultats sont affligeants pour les élèves arabes notamment les Tunisiens, déjà classés à l’arrière du peloton dans la majorité des matières.

Comment faire évoluer le système éducatif?

Ces difficultés rencontrées viennent se greffer aux difficultés conjoncturelles : taux élevé du chômage faute d’une adéquation entre le système éducatif et les besoins du marché, la recrudescence du marché informel. Ces difficultés n’ont pas cessé de s’aggraver, ces derniers temps , notamment dans ce climat particulier marqué par une instabilité politique et un déficit sécuritaire.

En pareille situation, le processus transitionnel demeure de plus en plus difficile. Ces 11 pays arabes du Sud Méditerrané confrontent une multitude des défis : réussir la transition en instaurant la démocratie ; laquelle transition est conditionnée par une relance économique. Dans pareille situation, comment peut-on améliorer les systèmes éducatifs ?

Alia El Mahdi, universitaire en économie juge important d’améliorer la qualité du système éducatif dans les différents pays arabes en adoptant des normes internationales. « C’est le temps de procéder à mettre en place les recommandations fournies par les institutions internationales ,afin de déterminer les lacunes et les défaillances de nos systèmes éducatifs ainsi que les solutions envisageables pour y faire face » a-t-elle précisé.

Wiem Thebti

par -
En dépit des efforts déployés par l’ensemble des pays arabes y compris la Tunisie

En dépit des efforts déployés par l’ensemble des pays arabes y compris la Tunisie, le niveau du système éducatif reste défaillant à plusieurs égards . Les difficultés qu’il affronte sont énormes , et son efficacité qui est jugée par son adéquation avec le marché du travail ,demeure aux yeux du citoyen , toujours insuffisante .Tel est le constat de l’universitaire en économie, Alia El Mahdi ,lors d’une session de formation qui se tient actuellement en Egypte sur « le financement de l’enseignement dans les pays arabes ».

12 journalistes de médias arabes y compris Africanmanager prennent part à cette manifestation d’envergure dont l’objectif est la mise en place des résultats des recherches au profit des décideurs politiques pour qu’ils procèdent à l’amélioration du système éducatif , considéré comme la base du développement économique dans les pays arabes .

S’appuyant sur une étude menée durant la période 2000-2008, relative à l’état des lieux du secteur de l’éducation dans 11 pays arabes du Sud Méditerranéen, Alia El Mahdi a signalé que le système éducatif souffre encore ,malgré les acquis réalisés et les efforts consentis pour réduire l’analphabétisme, de beaucoup de carences .

La politique des gouvernements en place ,et leur attachement en premier à améliorer la scolarisation des enfants et jeunes , explique , en partie cette défaillance , selon l’expert . L’indice de développement humain relevé par le PNUD auprès de ces pays confirme les progrès en matière de scolarisation , dont le taux monte en flèche ,durant cette période notamment au niveau primaire, mais le progrès enregistré par cet indice ne parvient pas à cacher le fossé qui se creuse entre la scolarisation des filles et celle des garçons .

Les pauvres les plus touchés par les problèmes de l’éducation

Cette démarche est certes positive, mais un long chemin reste à parcourir dans cette conjoncture où les pauvres , qu’ils soient pays ou individus , sont les plus affectés.

En effet, le système éducatif , outre la mauvaise qualité dont il souffre , est confronté aujourd’hui aux difficultés de financement . Il subit tous les coups d’austérité qu’impose l’évolution économique et financière des pays de la région . Face à la réticence des gouvernements à accorder le financement nécessaire au système éducatif , ce sont les moyens mis à la disposition des enseignants qui s’en ressentent . De ce tableau assez gris, seuls deux pays sortent du lot qui sont la Tunisie et la Palestine qui consacrent successivement 9,5% et 7% de leur PIB à l’éducation , élément qui joue en faveur d’une amélioration du système éducatif dans les pays concernés.

Les systèmes d’éducation sont-ils rentables ?

Ce disfonctionnement qui apparaît au niveau du financement se répercute sur le marché de l’emploi , engendrant une grande disparité entre les salaires des personnes éduquées et ceux des non éduquées dans la majorité des pays à l’exception de la Tunisie . « L’intérêt se focalise sur la quantité. Chose qui a beaucoup affecté la rentabilité du système malgré les résultats affichés dans l’ensemble des pays » a martelé l’universitaire, précisant que le dernier rapport publié par l’OCDE, sur les résultats de l’enquête PISA 2012 touchant 65 pays dont la Tunisie prouve la détérioration de la situation. Les résultats sont affligeants pour les élèves arabes notamment les Tunisiens, déjà classés à l’arrière du peloton dans la majorité des matières.

Comment faire évoluer le système éducatif?

Ces difficultés rencontrées viennent se greffer aux difficultés conjoncturelles : taux élevé du chômage faute d’une adéquation entre le système éducatif et les besoins du marché, la recrudescence du marché informel. Ces difficultés n’ont pas cessé de s’aggraver, ces derniers temps , notamment dans ce climat particulier marqué par une instabilité politique et un déficit sécuritaire.

En pareille situation, le processus transitionnel demeure de plus en plus difficile. Ces 11 pays arabes du Sud Méditerrané confrontent une multitude des défis : réussir la transition en instaurant la démocratie ; laquelle transition est conditionnée par une relance économique. Dans pareille situation, comment peut-on améliorer les systèmes éducatifs ?

Alia El Mahdi, universitaire en économie juge important d’améliorer la qualité du système éducatif dans les différents pays arabes en adoptant des normes internationales. « C’est le temps de procéder à mettre en place les recommandations fournies par les institutions internationales ,afin de déterminer les lacunes et les défaillances de nos systèmes éducatifs ainsi que les solutions envisageables pour y faire face » a-t-elle précisé.

Wiem Thebti

par -
Le ministère de l’Education a annoncé la nomination de Zouhair Salhi

Le ministère de l’Education a annoncé la nomination de Zouhair Salhi, délégué régional pour l’éducation à Sidi Bouzid, à la tête de la délégation régionale de Gafsa par intérim, jusqu’à la nomination d’un nouveau délégué régional.

Cette nomination vient suite à la démission du délégué régional de Gafsa Maktouf Dhahri, après la multiplication du nombre des grèves et des protestations dans le gouvernorat.

par -
Le Ministère de l'Éducation a annoncé dans un communiqué publié

Le Ministère de l’Éducation a annoncé dans un communiqué publié ,mardi ,que les résultats du concours d’accès aux collèges pilotes “Sixième” pour l’année 2013 seront annoncés le jeudi 4 juillet au lieu de mardi 2 Juillet ,et ce ,suite à la grève qui a perturbé le processus de la correction. Le ministère a ajouté que les résultats peuvent être obtenus via messagerie courte (SMS) à partir d’aujourd’hui ,mercredi ,à 10H00 du matin en envoyant au N°58005.

FOCUS 🔍

Aures Auto, distributeur officiel de DS Automobiles en Tunisie, a organisé mardi 4 décembre 2018 un point de presse pour annoncer le lancement de...

Le meilleur des RS

Un statut, en une seule image, circule depuis peu sur les réseaux sociaux tunisiens, comme une réponse à la conférence de presse des dits...

INTERVIEW

Omar El Béhi est ministre du Commerce. Mais il est aussi un agriculteur dans le domaine des grandes cultures, le blé notamment, où il...

AFRIQUE

Si la COP24 (www.COP24afdb.org), le sommet mondial annuel sur le climat, fermait officiellement ses portes vendredi 14 décembre 2018, à Katowice, en Pologne, les...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le club émirati d'Al-Ain, hôte de la Coupe du monde des clubs de football, a créé la surprise en se qualifiant pour la finale...