Tags Posts tagged with "entrées"

entrées

par -

Selon les prévisions du Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto) dévoilées mardi 26 juin 2018 et rapportées par 20minutes.fr, la Tunisie accueillera plus de 66.000 Français cet été (+110 % par rapport à la même époque l’an dernier). «Je pense même que l’on arrivera à 100.000 clients français, voire plus sur tout l’été», explique René-Marc Chikli, le président du Seto, dans une déclaration à la même source.

«La Tunisie était pendant longtemps la première destination des Français à l’étranger, car elle offrait le meilleur rapport qualité prix. La situation s’étant calmée sur place, beaucoup d’aficionados de ce pays ont envie d’y revenir et nous les avons suivis dans ce désir», confie à la même source Pascal de Izaguirre, le PDG de TUI-France, qui propose quatre nouveaux clubs Lookéa et Marmara cet été, s’ajoutant aux deux ouverts en 2017.

Pour René-Marc Chikli, ce retour de flamme pour la Tunisie s’explique aussi par une prise de conscience des Français : «ls ont compris qu’aucun pays ne pouvait se targuer d’un risque zéro concernant les attentats. Et qu’aller en Tunisie n’était pas plus dangereux que partir en France», souligne-t-il.

par -

Hier seulement, mercredi 23 mai 2018, l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII) nous assommait avec une avalanche de mauvaises nouvelles sur le front de l’investissement industriel. Les investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices, ceux dans les industries dont la production est orientée vers le marché local, les investissements industriels 100% étrangers et dans le cadre de partenariats… Partout c’est la baisse, et pas peu ! Aujourd’hui, jeudi 23 mai, changement de musique : la FIPA (Agence de promotion de l’investissement extérieur) met un peu de baume au coeur des dirigeants du pays, et de leurs administrés, avec les dernières données des investissements étrangers. Ces derniers, d’après le bilan de la FIPA, ont progressé de 23% durant les quatre premiers mois de l’année 2018, en comparaison avec la même période de l’an dernier. On se retrouve donc avec un gros paquet de 737,4 millions de dinars (MD).

Dans le détail, on a appris que les investissements directs étrangers (IDE) pèsent 727,1 MD dans ce volume, une progression de 24,5% et que les investissements en portefeuille affichent 10,3 MD, soit un recul de 33,3% par rapport à 2017.
Une fois segmentés, ces investissements font apparaitre une montée de 70,1% de l’argent injecté dans le secteur des services, à 123,5 MD ; les investissements industriels progressent également, de beaucoup, +45,8%, à 253,8 MD.
Quant aux investissements dans le secteur de l’énergie, ils évoluent également mais dans une moindre mesure, pour s’établir à 344 MD, +2,7%. Mais avec la pléthore de projets dans les énergies renouvelables notamment, les choses devraient bouger notablement dans les prochains mois et années.
Enfin les investissements étrangers dans l’agriculture ont enregistré une forte poussée, passant de 2,2 MD durant les quatre premiers mois de 2017 à 5,79 MD à la même période de cette année.

BCE n’avait d’yeux que pour le tourisme, et il a raison !

Le président de la République, Béji Caid Essebsi, a mis en veilleuse l’agitation autour du Document de Carthage 2 et du remaniement ministériel pour se changer les idées avec les bons indicateurs du tourisme. La tendance de ces derniers mois se confirme : Le nombre des touristes ayant visité la Tunisie, au 20 mai 2018, s’est situé à 2,3 millions, en progression de 21,8%, par rapport à la même période de l’année 2017, et de 5,7% par rapport à l’année de référence 2010. On n’a jamais été à un niveau aussi haut depuis 2011, d’après un document de la présidence du gouvernement.
Dans le détail, le taux des touristes européens est en hausse de 50% et celui des Maghrébins de 16,4%.
Au niveau des recettes touristiques, on les évalue, le 20 mai 2018, à 876,2 millions de dinars ; c’est une évolution de 37,7% en comparaison avec la même période de l’an dernier.
Ces indicateurs sont le signe patent, précise le palais de la Kasbah, que le réveil du secteur touristique, qu’on doit surtout à l’amélioration du climat sécuritaire dans le pays, est bien là. Une com qui est de bonne guerre pour un chef de gouvernement fortement chahuté par ses détracteurs, même au sein de son propre camp. Reste à prier, et à travailler dur surtout, pour que tous les secteurs de l’économie puissent en dire autant…

par -

«La Tunisie cartonne chez Mondial Tourisme». C’est ce que rapporte le site spécialisé tourisme «TourMag». Selon la même source, «au 23 mai 2018, le tour-opérateur enregistre une croissance importante de ses réservations pour la saison été (1er avril/31 octobre), avec plus de  20 000 clients, en augmentation de 40 % par rapport à la même période de l’année précédente. Cet excellent démarrage des ventes, en avance sur les objectifs, devrait permettre au TO d’atteindre les 70 000 clients pour l’année 2018 (+49%)».

par -

Les indicateurs du tourisme à Sousse-Kantaoui sont en nette croissance, affirme le commissaire régional au tourisme, Bassem Ouertani, mercredi 02 mai, à la réunion du Conseil régional au tourisme. Le nombre d’entrées enregistrées, depuis le 1er janvier jusqu’au 20 avril 2018, a atteint 243 182 touristes, contre 178 656 durant la même période de 2017, soit une augmentation de 36%.

De même le nombre de nuitées a cru de 42% passant de 471 118 nuitées à 669 085.

Le tourisme local occupe le premier rang, en nombre d’entrées (134 136) et de nuitées (229 713). Le marché algérien intervient au deuxième rang, avec 44 586 touristes (+72% par rapport à janvier-avril 2017).

Le commissaire régional souligne le retour remarqué des marchés traditionnels, tels que le marché allemand avec 10 634 entrées en croissance de 106% et Français avec 10 406 entrées (+90%).
Le nombre de touristes russes est passé de 918 à 2806, soit une augmentation de 203%.

La saison touristique à Sousse-Kantaoui devrait connaître le retour progressif des marchés hollandais, belge, polonais et tchèque, indique Ouertani, signalant que le nombre de touristes allemands devrait atteindre 100 mille, cette année, en référence aux prévisions du tour opérateur TUI.

par -

Le montant des recettes touristiques, au 10 avril 2018, a augmenté de 28,3 % par rapport à la même période 2017. Elles ont ainsi atteint 530,8 MDT, contre 413,6 MDT pour la même période de 2017, selon des chiffres officiels reçus par Africanmanager.

Selon la même source, le nombre des nuitées des non-résidents a enregistré une augmentation de 36,9 % à fin mars 2018 par rapport à la même période de 2017.

Le nombre de touristes, en provenance d’Europe, a augmenté de 51,4 % et celui des touristes maghrébins a augmenté de 17,4%. Selon les mêmes chiffres, la Tunisie a enregistré l’entrée de 1,3 million de touristes étrangers, au cours du 1er trimestre 2018, un chiffre en hausse de 19 % par rapport au 1er trimestre 2017.

par -

Les indicateurs touristiques dans la région de Nabeul sont au vert. Durant le premier trimestre 2018 (1er janvier-20 mars), les chiffres annoncent une saison prometteuse, selon le rapport présenté, lundi 2 avril, au Conseil régional du tourisme.

Le nombre de nuitées dans la zone touristique Nabeul-Hammamet a augmenté de 14 mille, par rapport à la même période de l’année dernière, atteignant un total de 217 mille nuitées.

Le nombre des entrées a gardé le même niveau élevé de l’année dernière, dépassant les 82 mille visiteurs, répartis entre 60 mille Tunisiens, 7 mille Algériens et 14 mille touristes Français, Britanniques, Allemands, Belges et Russes.

Malgré une légère baisse du nombre d’entrées à la station Yasmine Hammamet, passant de 75 mille à 63 mille et des nuitées (de 132 mille à 122 mille), les chiffres enregistrés demeurent importants augurant d’une haute saison positive.

Les prévisions sont d’autant plus optimistes avec le retour du marché britannique qui enregistre 4 mille touristes et l’amélioration du rendement du marché français (5 mille) et du marché allemand (3 mille).
A partir du mois d’avril, on prévoit, également, une importante augmentation des vols en provenance de Russie.

par -
La ministre du tourisme Salma Elloumi a annoncé

La ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi, a indiqué, mardi 14 mars 2018, dans une déclaration à l’agence TAP, que “le nombre de touristes pour la saison 2018 pourrait dépasser les 8 millions“.
Et d’ajouter, en marge de l’ouverture du Forum annuel des inspecteurs de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) tenu du 13 au 15 mars à Hammamet, que “son optimisme se justifie par les indicateurs positifs enregistrés par le secteur durant les dernières semaines, se traduisant par la nette amélioration des réservations, le retour des marchés traditionnels, l’évolution des nouveaux marchés notamment russe et chinois, outre la prospection continue d’autres marchés dont le marché de golfe“.
Toujours selon la ministre, “les indicateurs positifs se traduisent également par le progrès enregistré par le tourisme intérieur ayant atteint 30% du total des nuitées passées durant la saison écoulée“.

La ministre a, en outre, souligné “la réussite de la saison touristique de l’année 2017, ayant connu une amélioration de plus de 17% des recettes financières par rapport à l’année 2016, s’établissant à 1 milliard d’euros (2800 millions de dinars), outre l’augmentation des entrées touristiques de 23 % à 7 millions de touristes et l’évolution des nuitées passées de plus de 20%“.
S’agissant des accords conclus avec les tours opérateurs dont Thomas Cook, Elloumi a souligné “qu’il s’agit d’accords gagnant-gagnant visant la promotion du produit touristique tunisien, à moyen et long termes“.
Elle a, par ailleurs, indiqué que “ces accords visent aussi à nouer des relations solides et durables, au delà des aléas conjoncturels“.
Elloumi a aussi insisté sur l’importance du rôle du service d’inspection dans le suivi du degré de respect des normes de qualité, devenues un argument de compétitivité et de concurrence entre les marchés touristiques.

par -

Selon une étude, faite par la plate-forme de réservation en ligne HolidayCheck entre novembre 2017 et janvier 2018 et rapportée par le site «Tornos News», la demande «pour la Tunisie a augmenté de 81% et pour l’Egypte, un impressionnant 71% de sorte que les deux pays devraient avoir une excellente saison touristique, à condition qu’aucun problème de sécurité ne se pose“. Selon la même source qui a mis en ligne les résultats de cette étude, «en ce qui concerne le prix de la destination, la Tunisie est le choix le moins cher parmi les destinations les plus populaires (65 euros par personne et par jour), et les EAU restent le choix le plus cher, à 146 euros l’année dernière».

Rappelons que «le secteur touristique a connu, au cours du mois de décembre 2017, une évolution soutenue de ses indicateurs d’activité, notamment les nuitées touristiques globales (37,7% contre 7,1%) et les entrées de touristes étrangers (23,6% contre 38,9%). De même, les recettes touristiques en devises se sont inscrites, au cours du même mois, en hausse de 19,9% contre 18,2% une année auparavant», selon la note de conjoncture pour le mois de janvier 2018, publiée par la Banque Centrale de Tunisie.

Selon la même source, «pour l’ensemble de l’année 1027, le flux de touristes étrangers a progressé de 26,9%, en glissement annuel, contre 7,7% en 2016 portant sur environ 5,7 millions de touristes. Cette amélioration est attribuée, principalement, à la consolidation des entrées de touristes européens (20% contre 8,5% en 2016) en relation avec la reprise des entrées des Français (46% contre -15,9%), des Allemands (40,5% contre -40,9%) et des Italiens (21,7% contre -13,8%). Pour leur part, le nombre de touristes maghrébins a enregistré, sur toute l’année 2017, une hausse de 30% contre 7,9% suite à la progression du nombre de touristes algériens (38,1% contre 22,1%) et des libyens (18,1% contre -8,1%).

Parallèlement, le nombre de nuitées touristiques globales s’est amélioré de 23,3% contre 10,5% une année auparavant pour atteindre près de 22 millions d’unités“.

La hausse des nuitées a concerné les principales zones touristiques, notamment celles de Nabeul-Hammamet 35,8%, Mahdia 34,5% et Sousse 25,9%. Corrélativement, les recettes touristiques en devises se sont inscrites en hausse de 17,7% contre -1,7% en 2016 pour atteindre 2.793,5 MDT.

par -

Le tourisme en fête…

Le tourisme est en fête : La reprise se confirme. Comparées à celles de 2016, ses performances sont en progression. Il a réalisé, l’année dernière, en 2017, plus de 7 millions de touristes, 22 millions de nuitées et 2,8 milliards de recettes en devises.

Ce secteur, souvent qualifié de fragile, a, encore une fois, prouvé qu’il est plus solide que bien d’autres. Certes, ses problèmes, financiers notamment, ne font que s’amplifier, mais ses résultats (positifs) sont là. Et ce sont les résultats qui comptent.

Le financier averti ne retient, après analyse, que la dernière ligne du bilan. Et cette ligne, dans le secteur touristique, est bénéficiaire, comparée à l’exercice précédent. Mais il faut bien reconnaître qu’il est encore loin, très loin de ses années glorieuses.

Malgré les difficultés qu’il endure, le tourisme peut s’estimer heureux, comparé aux autres secteurs de l’économie nationale : industrie, agriculture, artisanat, services… En effet, sans avoir atteint des records, ses performances restent meilleures que celles des autres.

…fait la foire…

Donc, il est légitime et compréhensible que le tourisme honore ses résultats et fête ses performances. Il est en droit, voire obligé de le faire, ne serait-ce que pour infirmer tous les préjugés, et surtout remonter le moral de ses troupes, car ils en ont bien besoin.

Sa fête, le tourisme la fera pendant quatre jours, dans le cadre des «Salons du Tourisme», car, il n’y pas d’occasion plus propice et d’endroit plus indiqué qu’une foire, pour se réunir dans la bonne humeur et la convivialité, pour faire la fête.

«Les Salons du Tourisme» se dérouleront aux mêmes date et lieu : du mercredi 28 février au samedi 3 mars 2018, au Parc des Expositions de Tunis Le Kram. Ces cinq salons en un se complètent et interagissent, sans barrières : un concept nouveau et dynamique.

Chaque produit aura sa fête :  «M.I.T» pour le tourisme, les voyages et les loisirs ; «Spa Expo» pour la thalasso et le thermalisme ; «Horeca Expo» pour les équipements hôteliers ; «Boat Show» pour la plaisance et «Golf & Sports Show».

…sous le signe de “La Reprise”.

Il est, donc, logique et évident que le tourisme en fête fera la foire, sous le signe de “La Reprise“, une foire destinée au grand public, avec de l’animation musicale, des tombolas, mais aussi tout un programme de conférences et de séminaires.

Alors, ne ratez pas cette occasion pour participer à la fête et faire foire!

Afif KCHOUK

par -

Selon des chiffres officiels, communiqués à Africanmanager, les recettes touristiques reprennent des couleurs et annoncent une saison 2018 prometteuse. En effet, selon ces chiffres, relatifs à la période allant du 1er au 20 janvier 2018, le secteur a performé, totalisant déjà 104,8 MDT, contre 91,5 MDT pour la même période de l’exercice 2017. La reprise se confirmerait donc pour le tourisme tunisien. L’agence française d’information AFP reprise par site «100 % voyage» en donne un exemple, et affirme que «TUI France, premier opérateur touristique dans l’Hexagone, triple pour cet été son offre de clubs à destination de la Tunisie, qui connaît un net regain de fréquentation après un trou d’air causé par les attentats de 2015». Et le PDG de TUI, Pascal de Izaguirre, cité par l’AFP, ajoute «nous répondons à une forte demande des clients notamment sur la Tunisie, par une augmentation très significative de notre offre sur cette destination, avec six clubs Lookea et Marmara, dont quatre nouveautés».

par -

La zone touristique de Sousse-El Kantaoui a enregistré, en 2017, une augmentation de 20% du nombre d’entrées, par rapport à 2016.
Les hôtels à Sousse-ville et à El Kantaoui ont accueilli, entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année écoulée, 941 mille 276 touristes, contre 784 mille 202, en 2016, fait savoir à l’agence TAP, mardi, le commissaire régional au tourisme, Bassam Ouertani.
Le nombre de nuitées a cru de 26% passant de 3 millions 362 mille 635, à 4 millions 232 mille 947.
Le tourisme local était en tête, avec 393 mille 898 visiteurs tunisiens (+12%). Le nombre de touristes algériens a fait un bond de 56%, avec 209 mille 587 entrées.
Malgré une baisse de 8,5%, le marché russe a maintenu une place de choix, avec 131 mille 486 touristes.
On note, également, une reprise remarquée des marchés classiques, notamment allemand (+49% soit au total 35 mille 923 touristes), français (+82% pour atteindre 26 mille 472 touristes) et belge (+ 500% avec un total de 10 mille 682 touristes).

par -

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a pris le pouls du secteur en 2017. Il en ressort que le nombre de touristes dans le monde a enregistré une hausse de 7% l’an dernier, soit la poussée la plus significative depuis 2010, a-t-on appris hier lundi 15 janvier.
Dans le détail, le nombre de visiteurs internationaux (qui ont dormi au moins une nuit dans un endroit) affiche 1,3 milliard d’individus sur la planète. D’après l’OMT, la reprise économique à l’échelle de la planète a donné des ailes aux touristes occidentaux mais aussi à ceux des pays émergents.

L’Europe, en y intégrant la Turquie, est le continent qui a eu le plus de succès (+8%). Près de la moitié des touristes (671 millions) de la planète y ont séjourné. La France garde sa place de numéro 1 mondial en 2017. “Même si les chiffres définitifs ne seront publiés qu’au printemps, le nombre de visiteurs de la France en 2017 pourrait atteindre 89 millions de personnes“, indique l’Organisation.
Cette dernière fait de l’Espagne la deuxième destination mondiale en arrivées en 2017, devant les Etats-Unis, en attendant la publication de leurs données officielles en juin. A noter que l’Espagne a reçu 82 millions de visiteurs en 2017 contre 75,6 en 2016.

Par ailleurs l’OMT souligne le rebond du tourisme dans les pays méditerranéens, qui avaient été pénalisés par les attaques terroristes : en Turquie, le secteur a repris des couleurs avec une envolée de 33% des entrées (chiffres partiels jusqu’en novembre), +23% en Tunisie et +55% en Egypte.

par -

La Tunisie reste la destination préférée des touristes algériens. Leur nombre dépasse les 2 millions chaque année. L’Algérie est, depuis plusieurs années, le premier marché du tourisme tunisien.

Selon des chiffres officiels dévoilés par les médias algériens, les passages frontaliers entre l’Algérie et la Tunisie ont connu des pics essentiellement durant les derniers jours du mois écoulé. Environ 30 mille Algériens et 10 mille véhicules ont passé les frontières tunisiennes depuis dimanche 31 décembre 2017.

Les agences de voyages en Algérie proposent toujours des séjours organisés pour les Algériens devant se rendre en Tunisie. Les prix proposés sont aussi attrayants, ce qui explique la ruée vers cette destination.

En effet, des données récemment avancées par le commissariat régional du tourisme de Tabarka confirment que les hôtels de la zone Tabarka-Aïn Draham ont fait le plein avec 100% d’occupation depuis le week-end dernier. Selon la même source, les touristes algériens arrivent en tête des visiteurs étrangers qui ont passé leurs vacances en Tunisie, soit une augmentation de plus 40% par rapport à 2016.

Généralement les Algériens, notamment ceux issus de la classe moyenne, aiment passer leurs vacances en Tunisie et ils continuent de le prouver d’une saisons à l’autre !

Les recettes affluent en 2017

Le ministère du Tourisme et de l’Artisanat a annoncé, dans une vidéo publiée, mardi, sur sa page facebook, que les recettes touristiques ont dépassé les 2 700 millions de dinars (MD) en 2017, soit une hausse de 377 MD par rapport à 2016.
Ledit département a précisé que les entrées touristiques en Tunisie ont atteint un record de 7 051 813 personnes, durant toute l’année 2017, ce qui correspond à une hausse de 23,2%, par rapport à celle écoulée. Cette hausse est due, essentiellement, à l’accroissement du nombre de touristes européens de 20% et maghrébins de 31%.

Il a rappelé, dans ce cadre, que la Grande Bretagne, les Pays-Bas, la Pologne et la Belgique ont levé, au cours de 2017, l’interdiction de voyage vers la Tunisie, décidée suite à l’attaque terroriste qui a eu lieu à Sousse en juin 2015.

Un nombre de compagnies aériennes et de tours opérateurs, notamment Brussels Airlines, Thomas Cook, Air Malta et TUI Fly, ont renoué, de leur côté, avec la destination tunisienne. Le ministère a rappelé également que la Tunisie a signé le 11 décembre 2017 un accord avec l’Union Européenne sur l’Open Sky.

Pour rappel, le site Bloomberg a classé la Tunisie parmi les 22 destinations touristiques les plus intéressantes dans le monde. Avec cette prestigieuse distinction, le ciel du tourisme tunisien devrait être très dégagé en 2018…

par -

Les recettes touristiques ont dépassé les 2 700 millions de dinars (MD) en 2017, soit une hausse de 377 MD par rapport à 2016, a révélé le ministère du Tourisme et de l’Artisanat, dans une vidéo publiée, mardi, sur sa page facebook.
Le ministère a précisé que les entrées touristiques en Tunisie ont atteint un record de 7 051 813 personnes, durant toute l’année 2017, ce qui correspond à une hausse de 23,2%, par rapport à celle écoulée. Cette hausse est due, essentiellement, à l’accroissement du nombre de touristes européens de 20% et maghrébins de 31%.
Le département du Tourisme a rappelé, dans ce cadre, que la Grande Bretagne, les Pays-Bas, la Pologne et la Belgique ont levé, au cours de 2017, l’interdiction de voyage vers la Tunisie, décidée suite à l’attaque terroriste qui a eu lieu à Sousse en juin 2015.
Un nombre de compagnies aériennes et de tours opérateurs, notamment Brussels Airlines, Thomas Cook, Air Malta et TUI Fly, ont renoué, de leur côté, avec la destination tunisienne. Le ministère a rappelé également que la Tunisie a signé le 11 décembre 2017 un accord avec l’Union Européenne sur l’Open Sky.

par -

Le Maroc file droit vers un total de 11 millions de touristes en 2017. Le royaume ainsi les fruits de la multiplication de ses liaisons aériennes. “Les chiffres définitifs ne sont pas encore disponibles, mais nous sommes d’ores et déjà assurés de dépasser pour la première fois les 11 millions de touristes”, s’est réjoui hier vendredi 22 décembre Saïd Mouhid, président de l’Observatoire du tourisme marocain. Et on le comprend vu ce que pèse ce secteur dans le PIB du pays : 10%. Si cette tendance se confirme dans une semaine, on serait au-dessus des résultats de 2016, où le bond des entrées touristiques n’avait été que 1,5% (10,3 millions) sur toute l’année.

Selon nos prévisions, nous allons également dépasser la barre des 22 millions de nuitées et générer des recettes en devise de 68 milliards de dirhams (6,1 milliards d’euros), contre 64,2 milliards l’an passé”, a confié Mouhid à l’AFP.
Dans le détail, ce sont les Français qui raffolent le plus du Maroc, avec un tiers de la totalité des visiteurs, puis les Espagnols, ensuite les Allemands et les Britanniques.
A noter que près de la moitié des visiteurs sont d’origine marocaine, les Marocains résidant à l‘étranger étant pris en compte dans le volume global des touristes.

Marrakech, Agadir et Casablanca sont les trois villes plébiscitées par les visiteurs. “La première va terminer l’année sur des performances record, en dépassant les deux millions de visiteurs”, a déclaré à l’AFP le directeur du Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech, Abderrahim Bentbib.

Il est maintenant question d’explorer d’autres horizons, tels que la Chine et la Russie. Pour le moment les touristes de ces deux nations ne sont que 100 000 dans le total des entrées, mais ce chiffre pourrait vite monter avec la suppression des visas…

par -

La ministre du tourisme Selma Elloumi prévoit une croissance du secteur au cours de la prochaine année, notamment après la levée de l’interdiction de voyage de la part de plusieurs pays, telle la Grande-Bretagne, outre la programmation de la destination Tunisie par les grands tours opérateurs.
Répondant, mercredi, aux interventions des députés lors d’une séance plénière consacrée à l’examen du budget de son département pour l’année 2018, la ministre a passé en revue plusieurs indicateurs enregistrés en 2017, notamment le nombre de visiteurs qui atteint 6 millions 112 mille touristes, soit une progression de 24% par rapport à la même période de l’année 2016.

Elloumi a expliqué cette hausse par le développement du marché européen de 19,3%, et spécialement les marchés traditionnels comme la France (527 mille touristes), soit une hausse de 47%, la Russie (513 mille touristes).
Le nombre de touristes allemands a progressé de 42% et britanniques de19%.
Le nombre de nuitées passées a enregistré une hausse de 23% alors que les revenus du secteur ont progressé de 3%.
La ministre a en outre évoqué le développement du marché maghrébin (+32%), et à sa tête le marché algérien qui a réalisé 2 millions 100 mille touristes, suivi par la Libye (1 million 176 mille touristes).
S’agissant de l’Artisanat, la ministre a mis l’accent sur le rôle social du secteur qui fournit des revenus à 30 mille artisans, outre son rôle économique avec un volume d’exportation de 45 millions de dinars, soit une hausse de 5,4%.
Le nombre de villages artisanaux opérationnels a atteint 9, comportant 181 locaux et fournissant 543 emplois.

par -

On lit dans le communiqué du ministère marocain du Tourisme que les revenus de l’activité touristique des non-résidents au Maroc sont montés à 53,7 milliards de dirhams (5,65 milliards de dollars), au terme des 9 premiers mois de cette année. C’est une évolution de 4,6% en comparaison avec la même période en 2016.

Le texte fait état d’un total de 8,858 millions des visiteurs, entre janvier et septembre 2017, une progression de 9%. Dans ce chiffre, la part des étrangers a enregistré une hausse de 13,2%, celle des Marocains résidant à l’étranger de 5,2%, indique le communiqué du ministère.
Dans le détail, on a également appris que cette croissance est due à l’envolée de certains marchés émetteurs, notamment l’Allemagne (+13%), la Hollande (+8%), l’Espagne (+8%) et aussi les marchés touristiques dit émergents, tels la Chine (+242%) et le Japon (+40%).

A noter que les nuitées dans les établissements d’hébergement touristique classés ont été touchées par l’embellie, avec une progression de 15%. Enfin le palmarès des villes marocaines qui ont capté le plus de touristes donne ceci : Fès, +35% ; Tanger, +25% ; Marrakech est 3ème avec +18% et Agadir boucle le Top 4 avec +12%…

A titre de comparaison, le tourisme tunisien, durement impacté par les attentats du Bardo et Sousse en 2015, a également repris des couleurs, avec des recettes record depuis 6 ans, 2,4 Milliards de dinars de janvier au 31 octobre 2017. Mais on est encore très loin des performances marocaines en la matière. Il est vrai que le Royaume a pris beaucoup plus tôt le virage du tourisme haut de gamme et atteint maintenant une vitesse de croisière. La Tunisie y vient, très tardivement, avec les méga projets de Hammamet, Gammarth… Mais il faudra du temps, beaucoup de temps et beaucoup d’autres projets de ce type pour réduire l’écart avec le Maroc…

par -

Entre 530 et 540 mille touristes français visiteront la Tunisie jusqu’à la fin de l’année 2017, un chiffre tout à fait réalisable, pour enregistrer une augmentation de 40% en comparaison avec l’année 2016 “, a indiqué, mardi, la représentante de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) à Paris, Wahida Jaiet à l’occasion de la participation de la Tunisie à la 39ème édition du salon du tourisme Iftm Top Resa qui se tient du 26 au 29 septembre à Paris.
Intervenant lors d’une conférence sur ” les meilleures destinations des français “, elle a précisé que “plus de 430 mille entrées de touristes français ont été enregistrées en Tunisie jusqu’au 20 septembre 2017”.

Pour rappel, la Tunisie était ” classée 11ème destination touristique préférée des Français en 2016 “, a fait savoir le président du Syndicat des entreprises du tour operating (Seto) René- Marc Chikli, lors de la même conférence. Elle est classée derrière la Sardaigne et cinquième après le Maroc, classé 6ème destination préférée des Français.
La représentante de l’Ontt a, par ailleurs, fait remarquer dans une déclaration à l’Agence TAP que ” la relance a touché le tourisme de masse : le balnéaire “. ” Toutefois, le challenge est de faire revenir d’ici 2018-2019 le tourisme des séniors et le tourisme d’affaires pour atteindre les chiffres de 2014 qui sont de l’ordre de 700 à 720 mille touristes français “, souligne-t-elle.

par -

Nous apprenons que les recettes touristiques, avérées et constatées par la Banque centrale de Tunisie, à la date du 20 septembre 2017, ont été de 2,006 Milliards DT. Ces recettes, en dinar tunisien, ont ainsi augmenté de 20,3 % par rapport à l’exercice 2016. Converties en euros, les recettes ont atteint les 762 millions, en hausse aussi par rapport à 2016 de 6,8 %. En hausse aussi de 5,4 % si elles sont converties en dollar. Ces recettes, notons-le, ont augmenté de 8 %, sur les 3 dernières décades de 2017, par rapport à ce qui avait été réalisé pour la même période en 2010.

Ces recettes font suite à un total général des arrivées de 5.147.863 touristes. Un chiffre en hausse de 23,8 % par rapport à celui de 2016. Dedans, il y avait 1.308.502 Européens dont les arrivées ont augmenté de 15,6 %. Côté maghrébin, ils ont été 2.718.797 à visiter la Tunisie, des entrées en hausse de 46,1 %. Le total général des entrées comprenait aussi 1.007.985 résidents tunisiens à l’étranger dont le nombre a augmenté de 7,4 % et 11.734 Chinois, des entrées en hausse de 236,5 %.

par -

Le secteur du tourisme dans les régions du Kef et de Jendouba a connu une nette relance, durant cette année, indique le commissaire régional au tourisme, Hichem Mahouachi. Au cours des huit premiers 2017, le nombre d’entrées de touristes a augmenté de 48,9 %, par rapport à la même période de 2016, et celui des nuitées de 55,9%.
Le nombre de visiteurs équivaut à celui enregistré durant toute l’année 2016, fait remarquer Mahouachi soulignant que l’actuelle saison s’annonce prometteuse.
Ces données ont été présentées lors de la réunion du conseil régional du tourisme tenue, vendredi, au siège du gouvernorat. L’accent y a été mis sur la nécessité de mettre en place un commissariat régional du tourisme au Kef, de valoriser les sites historiques et archéologiques dont regorge la région du nord-ouest et de les exploiter au service du tourisme culturel et écologique.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Des dirigeants d’affaires, des décideurs et des militants pour le développement se sont joints à plus de 200 délégués pour lancer le premier Forum...

Reseaux Sociaux

SPORT