Tags Posts tagged with "escroquerie"

escroquerie

par -

Selon notre envoyée à l’île de Djerba, un grand nombre de vacanciers venant de Tunis et de diverses villes tunisiennes et désirant ainsi passer leurs séjours calmement dans un hôtel très connu de l’île à travers une agence de voyage “frauduleuse et illégale” ont été victimes d’une opération d’escroquerie de la part d’un ancien agent de voyage, propriétaire de cette unité hôtelière. Les malheureux se sont retrouvés avec leurs enfants dans la rue et dans de mauvaises conditions, avec la canicule qui sévit.

Africanmanager a contacté le président de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages et de Tourisme (FTAV), Jabeur Ben Attouch, pour avoir plus de détails sur cette sombre affaire, il nous a confirmé que la personne en question est un ancien agent de voyage et qu’elle avait été licenciée par la FTAV, pour justement “des fraudes énormes”.

Ben Attouch a également affirmé qu’il a ouvert une enquête au sein de son organisme et a dans ce contexte appelé les vacanciers tunisiens à consulter le site web de la FTAV pour éviter ce genre de dépassements jugés dangereux, commis par des individus qui ne font pas partie de la FTAV.

par -

L’élu à l’ARP Karim Helali est revenu ce vendredi 29 juin 2018 sur les présomptions de corruption qui pèsent sur le ministère de la Jeunesse et des Sports, notamment autour du Mondial. “Le voyage en Russie organisé pour 24 jeunes, pour assister à la Coupe du Monde, qui se sont retrouvés par la suite sans tickets valables pour entrer dans les stades, révèle un grave dysfonctionnement au sein du ministère ; nous exigeons un audit complet et approfondi sur ces agissements“, a déclaré le député sur Shems FM.

Il a ajouté que le ministère de la Jeunesse et des Sports a traité avec un malfaiteur, qui a arnaqué le département en montant une société de services pour rafler le marché du voyage en Russie. Sur cette affaire, Helali demande “un audit complet et approfondi” sur les montants versés par le ministère à la Fédération tunisienne de Football.

Par ailleurs il a fait état d’un conflit d’intérêt qui concerne le président de la Fédération tunisienne de football (FTF), Wadii Al Jary, qui est également membre du conseil d’administration de la Promosport (société des paris sportifs) et qui oeuvre, selon le député, pour décrocher des contrats de sponsoring en faveur de la Fédération dont il est le patron.
Helali parle de “culture d’impunité” dans laquelle baignent les dirigeants sportifs et martèle qu’il est temps d’y mettre un terme. Il a confié que le président de l’ARP fixera ce vendredi ou demain la date de l’audition de Majdouline Cherni, ministre de la Jeunesse et des Sports.

 

par -

C’est l’épilogue d’un procès qui a fait les gros titres au Sénégal pendant près de deux mois et demi, cristallisant les tensions entre une opposition qui accuse le président Macky Sall d’écarter de sa route un sérieux challenger pour le scrutin de 2019 et un pouvoir qui argue que personne, pas même le puissant députe et maire de Dakar, n’est au-dessus de la loi. Khalifa Ababacar Sall, qui était jugé pour « escroquerie aux deniers publics », « faux et usage de faux dans des documents administratifs », « complicité en faux en écriture de commerce », « association de malfaiteurs » et « blanchiment d’argent », a été déclaré coupable vendredi 30 mars 2018 pour les trois premiers chefs d’inculpation et condamné en conséquence à 5 ans de prison de ferme, la peine minimale pour ce type de délit. Il devra également s’acquitter d’une amende de 5 millions de francs CFA, sans dommages et intérêts. Ses avocats ont décidé de faire appel, rapporte Jeune Afrique.

Ce qui est reproché au maire de la capitale, en détention depuis le 07 mars 2017, c’est d’avoir abusé de la Caisse d’avance en détournant 1,8 milliard de francs CFA (2,7 millions d’euros). Ses présumés complices ont écopé de 6 mois à 5 ans de prison ferme. Ainsi, la secrétaire Fatou Traoré a pris deux ans de prison, dont six mois ferme ; Yaya Bodian et Mbaye Touré, respectivement comptable et directeur administratif et financier de la mairie de Dakar, ont été condamnés tous deux à 5 ans de prison ferme.

Les partisans du maire, comme ils le clament depuis le début de cette affaire, ont agité la salle à l’annonce du jugement en criant au procès politique, et on a même enregistré des face-à-face musclés avec les forces de l’ordre dans certaines rues de la capitale. Maintenant l’opposition attend au tournant le président Sall, pour savoir si les nombreux dossiers entre les mains de l’OFNAC (Office National de lutte contre la Fraude et la Corruption) vont déboucher sur autre chose que des condamnations de personnalités de l’opposition, notamment les adversaires potentiels de l’actuel président de la République. Il est vrai que jusqu’ici seuls Karim Wade, le fils de l’ancien chef de l’Etat et le maire de Dakar ont été broyés par la guerre implacable que Macky Sall a déclarée à l’enrichissement illicite, alors qu’il est de notoriété publique que les écarts de ce type ne sont pas le fait d’une seule partie. Le chargé de communication de la présidence de la République a déclaré hier dans la soirée, en direct sur une télévision privée, que tous les dossiers, aussi bien ceux de responsables de la coalition au pouvoir que ceux de l’opposition, sont entre les mains des juges et qu’ils iront jusqu’au bout. Wait and see

par -

Quelque 130 Tunisiens sur un total de 200 bloqués au Qatar avec de faux contrats de travail après avoir été arnaqués par des bureaux d’emploi privés, ont vu leur situation régularisée, a fait savoir, lundi 12 février 2018, le secrétaire d’Etat chargé de l’immigration et des Tunisiens à l’étranger, Adel Jarboui.
Il a ajouté, dans une déclaration à la TAP, que le Qatar ouvrira, en avril prochain, un bureau d’accréditation à Tunis pour protéger les citoyens tunisiens qui désirent travailler dans ce pays contre d’éventuelles tentatives d’escroquerie.
Les efforts se poursuivent, a-t-il dit, pour trouver une solution aux 70 autres Tunisiens victimes d’arnaque.
Selon des informations qui ont circulé, récemment, 5000 Tunisiens, munis à leur insu de faux contrats de travail, délivrés par des bureaux d’emploi privés, se sont retrouvés, à l’étranger, en situation irrégulière, notamment dans certains pays du Golfe, particulièrement au Qatar.

par -

De nos jours, l’utilisation du web pour réaliser ses achats est devenue un réflexe pour un grand nombre de Tunisiens. La vente ou l’achat en ligne est devenu simple et permet d’ouvrir ou d’accéder, gratuitement, à une boutique virtuelle ou proposer divers produits (textiles, accessoires, cosmétiques, électroménagers, téléphones…) à des clients sur tout le territoire du pays.

Il y a plusieurs raisons à cela. D’une part le commerce en ligne ne semble pas souffrir d’une trop mauvaise image concernant la qualité des produits vendus et d’autre part les consommateurs tunisiens deviennent de plus en plus exigeants et sont toujours à la recherche du produit le moins cher et importé. Néanmoins, les escrocs ont plus d’un tour dans leurs sacs. Ils créent des sites qui donnent l’illusion de sites légaux et autorisés. Ils commercialisent même des produits périmés et de contrefaçon, et parfois non conformes à la commande.

Certains internautes tunisiens ont, à maintes reprises, exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux, affirmant qu’ils ont été victimes d’escroquerie en ligne et de vol de leurs données personnelles ou de tentatives de piratage de leurs comptes bancaires.

D’autres ont affirmé avoir payé beaucoup d’argent sans recevoir leurs commandes. Ils ont découvert qu’il s’agissait de sites fictifs  !

L’INC appelle les consommateurs à faire preuve de vigilance

Le directeur de l’Institut National de la Consommation (INC), Tarek Ben Jazia, a appelé les consommateurs à faire preuve de vigilance en ce qui concerne les dangers que peuvent causer les produits vendus sur des sites électroniques.

Lors de son passage ce mercredi 15 mars 2017 sur Express Fm, Ben Jazia a affirmé que « certaines vendeurs ne fournissent pas assez d’informations sur les conditions légales de vente de ces produits ».

Il a par ailleurs ajouté que 78 % des consommateurs ignorent les droits garantis au consommateur par la loi : « Plusieurs produits ne subissent aucun contrôle de fabrication ou d’hygiène, et ne sont pas conformes à la réglementation ».

A noter que des statistiques confirment que le commerce électronique en Tunisie est un secteur dynamique avec plus de 4,2 millions d’internautes et un chiffre d’affaires de 100 millions de dinars.

La nouvelle ère du monde du web a connu une forte révolution et vulgarisation grâce à un accès à internet facilité. L’utilisation des nouvelles technologies de l’information progresse de plus en plus ainsi que les différents moyens de paiement en ligne qui ne cessent d’innover et permettent un accès à un monde virtuel de plus en plus proche de la réalité.

par -

Le ministère tunisien de l’Intérieur a annoncé que deux Africains ont été arrêtés par les unités sécuritaires. Ces individus sont accusés de falsification de monnaie et d’escroquerie en bande organisée à Tunis et à Monastir.

Dans un communiqué rendu public mercredi dernier, le ministère a fait savoir que les victimes sont des citoyens tunisiens et des étrangers qui ont été escroqués pour un montant de 800.000 dinars par des Africains.

Ces derniers ont fait croire qu’ils multiplieront cette somme grâce à des tours de magie.

Les escrocs utilisent dans leurs opérations des substances liquides, des coupures de feuilles colorées et des billets de monnaie qui ont été saisies lors de cette arrestation.

Le parquet a autorisé le maintien en détention des deux suspects et décidé la poursuite de l’enquête et la convocation des victimes, nous apprend la même source.

par -

Le Cameroun, qui a déjà la réputation d’être un des pays les plus corrompus au monde, est de nouveau sous les feux des projecteurs. En effet durant l’année 2016, à peu près 700 fonctionnaires ont encaissé de manière frauduleuse 1,3 milliard de francs CFA, d’après les médias locaux. Cette vaste escroquerie a été rendue possible par la ‘‘complicité des services informatique” et de paiement du ministère des Finances. Des agents de ce département ont été d’ailleurs placés derrière les barreaux, d’après des sources internes.

« Le stratagème de ces fraudeurs et de leurs complices, apprend-on, consistait à se faire payer à plusieurs reprises des rappels de soldes, des avances de soldes, les suppléments salariaux induits par les avancements en grade ou les reclassements », lit-on sur investiraucameroun.com.

Les fonctionnaires indélicats ont du souci à se faire puisqu’ils devront restituer intégralement l’argent détourné.

De l’avis des observateurs, ces fraudes sont fréquentes dans la fonction publique camerounaise, notamment dans l’armée. Les employés fictifs feraient perdre au Trésor public environ 5 milliards de francs par mois. Enorme !

par -

Le FBI a arrêté, samedi denier,  un responsable de Volkswagen accusé de complicité d’escroquerie aux Etats-Unis, rapporte le site « Zonebourse ».

Volkswagen avait reconnu en septembre 2015 avoir installé un logiciel permettant de fausser les tests d’émission sur 475.000 voitures américaines dotées d’un moteur diesel 2,0 litres.

Toujours selon la même source, l’action Volkswagen gagne 4,39% à Francfort vers 10h05 GMT, en tête du DAX, en attendant cet accord et après avoir annoncé des résultats commerciaux positifs en fin d’année et fait preuve d’optimisme pour cette année.

par -

Younes Ben Nejma, chargé de la Communication au sein de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), a déclaré qu’environ 100 dossiers relatifs à des cas de fraude ont été déférés à la justice.
Dans une interview accordée ce mardi 31 mai 2016 à Africanmanager, il a ajouté que ces dossiers concernent notamment des fausses factures et des factures falsifiées.
Il a dans le même contexte assuré que la caisse s’emploie à juguler ces dérives.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

C’est un drôle de statut, celui publié par Achref Barbouche, sous le titre de «La politique en Tunisie, en deux mots ». Des mots, presque...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Chaque année, l’AFD identifie et valorise les entrepreneurs de la révolution numérique en Afrique. Cette édition « l’innovation pour les femmes en Afrique »...

Reseaux Sociaux

SPORT