AccueilAfriqueSénégal : 5 ans ferme pour le maire de la capitale, pour...

Sénégal : 5 ans ferme pour le maire de la capitale, pour « escroquerie ». À qui le tour ?

C’est l’épilogue d’un procès qui a fait les gros titres au Sénégal pendant près de deux mois et demi, cristallisant les tensions entre une opposition qui accuse le président Macky Sall d’écarter de sa route un sérieux challenger pour le scrutin de 2019 et un pouvoir qui argue que personne, pas même le puissant députe et maire de Dakar, n’est au-dessus de la loi. Khalifa Ababacar Sall, qui était jugé pour « escroquerie aux deniers publics », « faux et usage de faux dans des documents administratifs », « complicité en faux en écriture de commerce », « association de malfaiteurs » et « blanchiment d’argent », a été déclaré coupable vendredi 30 mars 2018 pour les trois premiers chefs d’inculpation et condamné en conséquence à 5 ans de prison de ferme, la peine minimale pour ce type de délit. Il devra également s’acquitter d’une amende de 5 millions de francs CFA, sans dommages et intérêts. Ses avocats ont décidé de faire appel, rapporte Jeune Afrique.

- Publicité-

Ce qui est reproché au maire de la capitale, en détention depuis le 07 mars 2017, c’est d’avoir abusé de la Caisse d’avance en détournant 1,8 milliard de francs CFA (2,7 millions d’euros). Ses présumés complices ont écopé de 6 mois à 5 ans de prison ferme. Ainsi, la secrétaire Fatou Traoré a pris deux ans de prison, dont six mois ferme ; Yaya Bodian et Mbaye Touré, respectivement comptable et directeur administratif et financier de la mairie de Dakar, ont été condamnés tous deux à 5 ans de prison ferme.

Les partisans du maire, comme ils le clament depuis le début de cette affaire, ont agité la salle à l’annonce du jugement en criant au procès politique, et on a même enregistré des face-à-face musclés avec les forces de l’ordre dans certaines rues de la capitale. Maintenant l’opposition attend au tournant le président Sall, pour savoir si les nombreux dossiers entre les mains de l’OFNAC (Office National de lutte contre la Fraude et la Corruption) vont déboucher sur autre chose que des condamnations de personnalités de l’opposition, notamment les adversaires potentiels de l’actuel président de la République. Il est vrai que jusqu’ici seuls Karim Wade, le fils de l’ancien chef de l’Etat et le maire de Dakar ont été broyés par la guerre implacable que Macky Sall a déclarée à l’enrichissement illicite, alors qu’il est de notoriété publique que les écarts de ce type ne sont pas le fait d’une seule partie. Le chargé de communication de la présidence de la République a déclaré hier dans la soirée, en direct sur une télévision privée, que tous les dossiers, aussi bien ceux de responsables de la coalition au pouvoir que ceux de l’opposition, sont entre les mains des juges et qu’ils iront jusqu’au bout. Wait and see

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles