Tags Posts tagged with "formations"

formations

par -

Après le succès de la première édition du CORP Tour, qui a ciblé pas moins de huit gouvernorats (Béja, Gafsa, Kébili, le Kef, Tataouine, Médenine, Siliana et Tozeur ), le CORP (Centre d’Orientation et de Reconversion Professionnelle)  a décidé, cette année encore, de renouveler l’aventure en lançant le 2ème CORP Tour qui touchera cette fois neuf nouveaux gouvernorats.

En effet, cette année la tournée aura lieu les 20, 21 et 22 février 2018 dans les régions suivantes :

  • Jendouba, Bizerte, et Monastir (le 20 février 2018).
  • Kasserine, Tunis et Sousse (le 21 février 2018).
  • Gabès, Nabeul et Mahdia (le 22 février 2018).

Fruit de la coopération entre le projet Fonds pour la promotion de l’Emploi des Jeunes en Tunisie de la Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et la Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce (AHK Tunisie), le CORP continue ainsi à être un acteur majeur de l’emploi en Tunisie. En effet, les chiffres réalisés jusque-là témoignent de l’impact de ce dernier sur l’employabilité des jeunes en Tunisie :

  • +1800 bénéficiaires des sessions d’orientation et de l’expertise des conseillers du CORP
  • 1243 personnes formées en Soft- Skills
  • Plus de 110 conférences effectuées dans les universités du pays touchant plus de 15.000 étudiants
  • 1114 placements en entreprises
  • 203 personnes ayant suivi une reconversion professionnelle
  • 1.200 organismes et entreprises atteints,

Un programme riche et varié

Fort du succès de  la première édition qui a rassemblé plus de 1000 jeunes Tunisiens à travers 8 régions de la Tunisie, le CORP envisage donc de lancer cette  deuxième édition en partenariat avec le Centre Tuniso-Allemand d’Information pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration, l’Agence Tunisienne pour l’Emploi et le Travail Indépendant (ANETI) et le Centre de Carrières et de Certification des Compétences (4C).

Le programme de ce nouveau CORP Tour prévoit de nombreuses conférences qui se tiendront dans plusieurs régions afin de sensibiliser les jeunes au concept de l’employabilité et leur transmettre les outils nécessaires pour faire face au monde de l’emploi et mieux cerner les défis auxquels ces jeunes sont confrontés.

Des salons d’emploi régionaux seront également organisés simultanément dans le but de créer un espace de rencontre entre les entreprises et les jeunes chercheurs d’emploi pour discuter des postes disponibles et envisager d’éventuels entretiens d’embauche.

Plus d’informations sur les horaires, les lieux et les inscriptions (gratuites) :

A propos du CORP 

Le Centre d’Orientation et de Reconversion Professionnelle est un projet exécuté par la Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce (AHK Tunisie) et financé par le Fonds Emploi de la GIZ en Tunisie dans le but de rapprocher les qualifications des chercheurs d’emploi aux réels besoins des entreprises en Tunisie.

Le CORP œuvre via l’ensemble de ses services à outiller les chercheurs d’emploi pour l’amélioration de leur employabilité et travaille constamment à réaliser le matching adéquat entre le profil du candidat et les attentes des entreprises. Le CORP répond à un besoin réel et prioritaire à savoir l’accompagnement des chercheurs d’emploi comme celui des entreprises pour leur permettre d’affronter plus sereinement les défis du marché de l’emploi.

Les services du CORP sont :

  • L’orientation professionnelle
  • La reconversion professionnelle
  • Les sessions de formation Work Force
  • Une mission d’intermédiaire entre offre et demande d’emploi

par -

L’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) lance la première partie de son programme de bourses de master pour l’année 2018.

Cherchant d’avantage à contribuer au développement et au renforcement des capacités des fonctionnaires du gouvernement tunisien, l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) lance un appel à candidature pour une panoplie de programmes de Master ciblant différents secteurs dans les universités coréennes les plus prestigieuses.

A l’instar des années précédentes, ces bourses seront réservées aux fonctionnaires Tunisiens désirant développer leurs compétences dans l’un des domaines proposés par la KOICA.

Les dossiers de candidature et les documents contenant les informations relatives aux programmes de master sont disponibles en téléchargement sur le lien suivant: http://training.koica.go.kr/ (Onglet: PROGRAM)
Les dossiers doivent être envoyés au bureau de la KOICA en Tunisie avant le 2 Mars 2018.

Les FONCTIONNAIRES intéressés devront déposer leurs candidatures à travers leurs ministères de tutelle et puis à travers le Ministère des Affaires Etrangères.

Un numéro de téléphone (71 894 587 / 21 228 263), un email (abdelhaksouissi@overseas.koica.go.kr / abdelhaksouissi@gmail.com) et la page Facebook de la KOICA sont également à la disposition des candidats.

par -

Los de l’examen, ce mercredi en plénière, du budget consacré à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), la députée Samia Abbou a réclamé une répartition équitable des voyages et des formations entre les différents élus du Parlement. “Ce n’est pas normal que des députés voyagent plusieurs fois alors que d’autres ne l’ont jamais fait“, a-t-elle déclaré.

Abbou a en outre exprimé son étonnement de voir les dépenses allouées aux voitures administratives augmenter malgré le caractère limité des besoins de l’ARP. Elle a appelé à rationaliser les dépenses.

par -
Plus de 140 mille postes d’emploi vacants existent actuellement dans les sociétés et entreprises tunisiennes, dont 13 700 pour les techniciens et ingénieurs et pour lesquels on n’a visiblement pas de candidats qualifiés. C’est ce qui ressort du deuxième rapport sur l’emploi..
Un chiffre important qui atteindrait les 270 mille postes d’ici 2018 et démontre une forte inadéquation entre la formation universitaire et les offres sur le marché d’emploi, entre les compétences requises et les qualifications existantes, a relevé le même document.
Vers une importante réforme 

C’est un souci majeur pour le nouveau gouvernement, qui n’épargne aucun effort pour combler cette lacune et contribuer davantage à la réduction du chômage, qui a atteint des taux préoccupants.
Au nom du gouvernement, Saida Ouinissi, secrétaire d’Etat chargée de la Formation professionnelle et de l’Initiative privée, s’est dit capable de relever ces défis.
Comment ? En s’orientant vers un partenariat solide avec les régions, a répondu la responsable lors d’un point de presse organisé aujourd’hui à l’occasion de la présentation du rapport national sur l’emploi.
“On doit être plus proche de nos régions pour qu’on puisse comprendre leurs besoins et par la suite trouver les solutions déterminantes permettant d’absorber l’épineux problème du chômage”, a-t-elle indiqué avant d’ajouter que “ce gouvernement a choisi la voie des réformes dans le sens d’une meilleure adéquation entre éducation, formation et emploi”.
Ce projet, a t-elle précisé, se base essentiellement sur trois principaux facteurs, à commencer par la nécessité d’adapter l’offre aux demandes régionales et aux secteurs économiques au niveau de ces zones.
Le deuxième facteur réside dans l’importance de la passerelle qui pourrait exister entre l’éducation nationale et la formation professionnelle, tout en construisant ce lien manquant entre les différents secteurs.
Le dernier volet est bien évidement lié à la communication, qui ne doit pas être un simple artifice, mais une action concrète capable de relever ce défi. « Ce genre de bataille culturelle nous oblige à investir de façon importante dans la pédagogie qui doit être faite par les pouvoirs publics sur le sens et la mission de la formation professionnelle », a-t-elle estimé.
Ce projet de réforme vient à un moment où le gouvernement a annoncé la création du contrat dignité. Un contrat rémunéré 600 dinars qui encourage les entreprises à embaucher des jeunes diplômés. Durant deux ans l’Etat, paiera 400 dinars tandis que l’employeur lui se contentera de décaisser 200 dinars.
Il y a du boulot!
Les efforts sont certes louables, mais beaucoup reste à faire.
Le rapport national sur l’emploi recommande plusieurs actions dont notamment l’encouragement de la mobilité de la main d’oeuvre à travers l’amélioration des conditions de travail difficiles des employés dans les secteurs fortement demandeurs, tout en développant l’information.
Outre ces actions, les participants à cet événement ont jugé utile d’associer à la mobilité les conditions requises, à savoir l’infrastructure et des installations convenables.
Pour les participants, la réalisation de cet objectif passera par un travail complémentaire au niveau des PMEs tunisiennes, qui sont censées offrir le maximum d’emplois dans l’ensemble.
Un des débatteurs a pointé du doigt le problème de visibilité, mais aussi la situation de nos entreprises qui sont mal-organisées. Pour y remédier, il a proposé la mise en place d’un dispositif qui doit être envisagé dans le cadre d’une logique globale de développement économique.
Parmi les autres recommandations, il a suggéré le renforcement du rôle des organismes d’appui dont le système financier. « C’est important dans la mesure où nos entreprises sont capables d’offrir un gisement  important d’emplois”, a-t-il estimé.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

La joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur (101e mondiale) a poursuivi son aventure réussie au tournoi "Kremlin cup" de Moscou, doté de 767.000 dollars,...