La Tunisie gagnera beaucoup en attractivité

La Tunisie gagnera beaucoup en attractivité

par -

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a organisé ce mercredi 7 out 2019 une conférence de presse afin de mettre l’accent sur l’avancement du projet de l’Université franco-tunisienne pour la Méditerranée et l’Afrique (UFTAM). Le patron du département, Slim Khalbous, a confié à African Manager que ce projet s’inscrit dans le cadre de la restructuration et l’amélioration de la coopération franco-tunisienne dans le secteur de l’enseignement supérieur et pour garantir une meilleure concrétisation des efforts communs fournis par les deux pays. Il a ajouté qu’il s’agit de la première université internationale en Tunisie, et qu’elle permettra d’attirer des étudiants du bassin méditerranéen, de l’Europe et du continent africain grâce à la des formations polyvalentes et de qualité et grâce à des diplômes reconnus à l’échelle internationale.

Le ministre a indiqué que ce projet présente trois innovations : des formations polyvalentes et double disciplinaires pour satisfaire les besoins d’un marché de travail de plus en plus exigeant, une nouvelle façon d’enseigner grâce à un staff pédagogique mixte franco-tunisien, et des formations orientées principalement vers l’excellence et l’employabilité. “Les compétences  tunisiennes à l’étranger seront intéressées par l’UFTAM, avec des conditions académiques similaires à celles aux pays développées, ce projet pourra aider à récupérer la diaspora scientifique tunisienne et profiter de son expérience” a estimé Slim Khalbous.

L’ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor, a déclaré à African Manager que ce projet constitue une première pour son pays dans le monde, et que la Tunisie a été choisie pour accueillir cette initiative grâce à deux facteurs : les traditions tunisiennes en matière d’enseignement et la position géographique du pays, situé au centre du bassin méditerranéen, proche de l’Europe et la pointe du continent africain. Il a également déclaré que l’importance du projet a poussé les intervenants à doubler les efforts pour entamer l’activité de l’UFTAM, la preuve avec l’inauguration prochaine de l’université en un temps record, moins de deux après l’annonce conjointe du projet en janvier 2018.

L’UFTAM sera pédagogiquement mise en œuvre par trois universités tunisiennes et quatre françaises : l’Université de Tunis, l’Université de Carthage, l’Université de Tunis-El Manar, la Sorbonne, Paris-Dauphine, l’Université Nice Sophia Antipolis et l’Université d’Aix-Marseille.

Quatre formations seront proposées au début de l’année universitaire 2019/2020 : le master Gestion de l’environnement et métiers de l’eau, le master 2 formation de formateurs en génie informatique traitement du signal automatique énergie électronique et télécom, un  M2 en sciences des données et nouveaux métiers du numérique et un M2 en expertise économique des politiques et projets de développement. Les frais d’inscription varient entre 5000 et 15000 dinars.

L’université entamera ses activités le 1er octobre 2019 avec une capacité comprise entre 150 et 200 étudiants en master, les licences seront introduites à partir de la saison universitaire 2020/2021. La Tunisia Business School (TBS) accueillera les activités de l’UFTAM durant les deux, voire trois années à venir, la durée nécessaire pour construire les nouveaux locaux dans la région de Bir El Kasaa.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire