Tags Posts tagged with "fruits"

fruits

par -

Les importations espagnoles de fruits et de légumes se chiffrent à 1 651 millions d’euros à fin juillet 2018, soit une augmentation de 8%, due en grande partie aux importations de pays tiers, qui culminent à 1 165 millions d’euros (+18%), rapporte le site Yabiladi.

Selon les données rapportées par la fédération espagnole des associations de producteurs et d’exportateurs de fruits et légumes (FEPEX), les importations espagnoles de fruits et légumes de pays extracommunautaires représentent 71% du total des importations entre janvier et juillet 2018, le Maroc étant le premier fournisseur de l’Espagne avec 487,4 millions d’euros, soit une hausse de 16% par rapport à la même période l’année dernière. Les importations espagnoles provenant du Maroc représentent 30% dans celles des pays extracommunautaires.

La FEPEX souligne que les importations espagnoles en provenance du Maroc ont considérablement augmenté ces dernières années. Sur la période janvier-juillet, elles sont passées de 178,7 millions d’euros en 2014 à 248 millions d’euros en 2015, puis de 325 millions d’euros en 2016 à 419 millions d’euros en 2017 et 487,4 millions d’euros en 2018.

Les fruits et légumes importés sont principalement des fruits rouges, des melons et des pastèques, ainsi que des haricots verts, des tomates, des piments et des courgettes, détaille la même source.

par -
C'est le paradis des prix... ou presque, selon le ministre

Depuis des années, les prix des fruits et légumes connaissent une flambée vertigineuse dans tous les gouvernorats du pays. Des légumes qui étaient accessibles pour les petites et moyennes bourses sont devenus hors de portée. Cette hausse reste souvent inexplicable, les commerçants et les responsables se rejettent la balle tandis que le citoyen lambda peine à remplir son couffin avec les produits de consommation les plus essentiels comme la tomate et le piment !

Selon des données officielles récemment dévoilées par le ministre du Commerce, Omar El Behi, les prix des légumes ont enregistré une baisse de 30 à 40% par rapport à 2017. Au cours de l’année 2018, le prix de la tomate a connu une baisse de 19%, le piment de 24%.

En ce qui concerne le prix de la viande blanche, un recul de 14% a été signalé. S’agissant des viandes rouges, les prix de vente ne dépassent pas les 23 dt pour le kilogramme. Concernant les fruits, une baisse a été également confirmée, à l’instar des pommes (8%), les raisins (7%), les figues (2%) et ce au cours du mois d’août 2018.

C'est le paradis des prix... ou presque, selon le ministre

C’est grâce à la campagne de contrôle entamée par son département dont le but était de préserver le pouvoir d’achat du citoyen que les prix ont baissé. D’ailleurs et dans le même contexte, 200 mille descentes ont été menées par les brigades de contrôle économique, qui se sont soldées par 24 mille infractions relevées dans plusieurs espaces (restaurants, hôtels, marchés, petits commerces…). Dans ce sens, le ministre du Commerce a mis en exergue l’importance de mettre en place un système de pesage et de facturation électroniques dans les marchés de gros, afin d’optimiser le contrôle des circuits de distribution, garantir une meilleure maitrise des prix, renforcer la transparence des transactions commerciales et faciliter la tache des agents de contrôle économique.

L’instauration de ce système, selon le ministre, constitue l’une des composantes du programme de réhabilitation des circuits de distribution des produits agricoles et de pêche selon les normes légales et procédurales.

La question de la hausse des prix de produits de consommation semble constituer l’une des priorités du gouvernement, qui considère la guerre contre la montée des prix comme la troisième priorité de son plan d’action après la lutte contre le déséquilibre régional et la lutte contre le chômage. C’est dans ce contexte que des mesures ont été prises pour juguler l’inflation, dont l’ajustement de la liste des produits subventionnés et la fixation du prix de certains produits alimentaires.

De même, une série d’autres mesures a également été annoncée, notamment le durcissement des contrôles des prix en amont et dans les points de vente, le renforcement des contrôles frontaliers, la régulation du marché par l’importation de certains produits et la constitution de stocks de régulation.

par -

Le volume des fruits exportés vers les marchés extérieurs, jusqu’au 15 août 2018, a atteint 22, 41 mille tonnes, générant des recettes de l’ordre de 58 millions de dinars (MD), soit une évolution de 47% par rapport à la saison écoulée, a indiqué le directeur commercial du Groupement Interprofessionnel des fruits (GIFruits), Samir Ben Slimane.

Il a précisé, dans une déclaration à l’agence TAP, que cette évolution positive est due à l’amélioration de nos exportation vers les marchés classiques de la Tunisie, notamment la Libye, passant de 5700 tonnes en 2017 à 13 mille tonnes actuellement, et la France, s’établissant à 2785 tonnes contre 2420 tonnes.

Il a fait état, également, de la hausse des quantités d’un certain nombre de fruits exportés, en l’occurrence les pastèques, les pêches, les abricots, les raisins, les figues, ainsi que l’entrée en production de nouveaux fruits, notamment les framboises.

De même, les quantités des dattes exportées durant cette saison ont atteint, jusqu’au 15 août 2018, environ 123 700 tonnes, drainant des recettes de l’ordre de 722 millions de dinars (MD), ce qui représente une hausse de 16,9% en quantité et de 33,2% en valeur, en comparaison avec la même période de l’année écoulée.

Samir Ben Slimane, a précisé que cette hausse a été enregistrée à la faveur de l’amélioration du rythme des exportations, notamment vers les Etats-Unis (accroissement de 123%), l’Espagne (45,8%), et les Pays Bas (20%).

A cela s’ajoute la conquête de six nouveaux marchés, au cours de l’actuelle saison, assurant ainsi la présence des dattes tunisiennes dans 84 pays. Parmi ces nouveaux marchés, il a cité le Nigeria, le Cameroun et la Gambie.

Pour rappel, la Tunisie compte actuellement 6 millions de palmiers produisant 62% de da la variété ” Deglet nour ” et 38% d’autres variétés et la moyenne de production a atteint, au cours de la dernière décennie, 201 mille tonnes.

La filière des dattes occupe la deuxième place au niveau des exportations des produits agricoles tunisiens après l’huile d’olive.

par -

Les exportations de fruits ont enregistré une croissance de 51% en valeur, durant la période allant du 2 janvier au 03 juillet 2018, a annoncé, jeudi, le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.
Les quantités des fruits exportées ont progressé de 19,2%, à 13930 tonnes pour une valeur de 42 415 millions de dinars (MD), contre 28 109 MD, au cours de la campagne écoulée.
Au cours de cette saison, les abricots ont occupé la première place en termes des exportations fruitières avec l’exportation de 4990 tonnes d’une valeur de 15 921 MD.
Le ministère de l’agriculture a expliqué cette hausse par le développement des exportations vers le marché libyen, qui ont atteint 6500 tonnes d’une valeur 11 554 MD.
De même, les exportations fruitières vers le marché italien, ont avancé pour s’établir à 2784 tonnes d’une valeur de 4650 MD, contre 2376 tonnes d’une valeur de 2565 MD, au cours de la même période de la saison écoulée.

par -

Du 2 janvier au 2 mai 2018, les recettes d’exportation des fruits ont atteint 7706,2 (MD), contre 3915 MD enregistrés à la même période l’année dernière, soit une hausse d’environ 97%, selon les données du ministère de l’Agriculture, des ressources hydraulique et de la pêche.

Selon les mêmes données, les quantités de fruits exportées au cours de la saison en cours ont augmenté de 180% par rapport à la campagne précédente, pour s’établir à 1342,4 tonnes contre 478,7 tonnes.

Cette hausse est due, selon un communiqué du ministère publié jeudi, au retour du marché libyen, qui représente 40% du total des quantités exportées, outre la progression des exportations vers l’Italie (+160%) et le Qatar (+1070%), ainsi que vers de nouveaux marchés; tels qu’Oman et la Belgique.

La Tunisie exporte notamment les pêches (1,2 million de dinars), les framboises (1,7 million de dinars) et les figues de barbarie (0,8 million de dinars).

par -

Les recettes d’exportations des fruits ont enregistré une augmentation de 35%, du 1er janvier au 20 novembre 2017, par rapport à l’année 2016, s’établissant à 58615 millions de dinars(MD) pour 23 780 tonnes de fruits exportés, a fait savoir mardi, dans un communiqué le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche.
L’amélioration résulte d’une accélération du rythme des exportations vers de nouveaux marchés avec une légère progression des quantités exportées de 2,7%. Il s’agit du marché qatari (+1094% en quantités exportées, soit 11 fois) et le marché koweïtien (+118% en quantités exportées et 152% en valeur).
L’exportation tunisienne des fruits a enregistré également, une progression vers le marché russe avec une hausse de 140% en termes de valeur et de 171% en termes de quantités exportées. Idem pour le marché émirati, où la progression a été de l’ordre de 36% en quantités exportées et de 58% en valeur.
Seules les exportations vers le marché traditionnel libyen se sont inscrits en baisse, a noté le ministère sans donner de chiffre sur cette question.

par -
Le ministre du Commerce, Omar Béhi, a fait savoir, ce vendredi 20 octobre 2017, qu’une rencontre sera organisée d’ici peu avec les patrons de circuits de distribution pour plancher sur le contrôle et le réajustement des prix des fruits et légumes.
«Nous sommes en train de recenser les produits dont les prix sont excessivement élevés pour les réajuster. Pour les tomates, l’augmentation s’explique par un déficit pluviométrique et à une faible production» a indiqué Omar Béhi sur Mosaïque Fm.

A rappeler que les citoyens s’étaient émus dernièrement de la flambée des prix des tomates, qui étaient montés jusqu’à 3 dinars le kilos. Le département du Commerce avait promis de s’attaquer, entre autres, aux hausses abusives des prix des produits de première nécessité…

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

La joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur (101e mondiale) a poursuivi son aventure réussie au tournoi "Kremlin cup" de Moscou, doté de 767.000 dollars,...