Tags Posts tagged with "IFC"

IFC

par -

Comme nous l’annoncions dans notre livraison du 22 novembre, la SFI s’est désengagée de l’Amen Bank, une opération qui s’était faite «en conformité avec les accords scellés depuis que la SFI avait décidé en 2013 d’entrer dans le tour de table de l’Amen Bank», comme précisé à Africanmanager par Georges Joseph Ghorra, le Représentant Résident d’IFC en Tunisie. Pour remplacer l’IFC, la banque du groupe Amen a fait appel aux filiales du groupe. La société Ennakl automobile y avait pris part en premier par le rachat de 1,2 millions d’actions. Le 22 novembre, c’est la Comar, autre société du groupe Amen qui est spécialisée en assurance, qui rachète à son tour 794.300 actions pour un montant d’un peu plus de 19,897 MDT. Tout se passe donc bien pour l’Amen Bank, qui se fait normalement aider par ses filiales.

par -

L’Amen Bank vient de publier, ce mercredi 22 novembre 2017, un communiqué annonçant que le Secrétaire Général d’Ennakl automobile, Laaroussi Ben Yedder, comme ne l’a pas indiqué ledit communiqué, avait acheté plus d’un million d’actions du capital du concessionnaire tunisien de Volkswagen. Le montant de la transaction était de plus de 26,529 MDT. Cette opération, selon nos sources, fait suite au désengagement de la SFI (Société financière internationale) de l’Amen Bank. Membre du groupe de la Banque Mondiale, l’IFC ou SFI détenait 9,998 % du capital.

Joint par Africanmanager, le bureau de l’IFC à Tunis nous a d’abord confirmé que l’institution a annoncé son intention de se retirer du capital d’Amen Bank. Selon, Georges Joseph Ghorra, le Représentant Résident d’IFC en Tunisie «l’exercice de cette option de vente est en conformité avec les accords, termes et dispositions contenus dans les actes scellés en juin 2013, date à laquelle IFC était entrée dans le tour de table de la banque tunisienne pour soutenir sa stratégie de développement».

Et GJ Ghorra d’ajouter que «au cours de ces quatre dernières années, le partenariat avec IFC aura permis à Amen Bank d’améliorer certains points essentiels comme la gestion des risques, la gouvernance d’entreprise, les normes environnementales et sociales et les relations avec les investisseurs. Amen Bank est aujourd’hui bien placée en Tunisie pour développer des pratiques bancaires innovantes, telles que la banque en ligne, le financement de la transition énergétique et les services dédiés à sa clientèle féminine.  Ce désengagement n’empêchera pas l’IFC de «continuer à soutenir le développement du secteur privé en Tunisie (au travers mais sans s’y limiter au secteur financier) pour stimuler l’activité économique et la création d’emplois».

Pour racheter les 10 % de la SFI, l’Amen a sollicité les sociétés du groupe Ben Yedder, comme la PGI, la Comar et Ennakl, dont le secrétaire général aurait donc agit au nom d’Ennakl pour prendre 1,2 millions d’actions sur les 2.545.832 actions que la société membre de la Banque Mondiale détenait. De fait, Ennakl deviendrait ainsi actionnaire d’Amen Bank, elle-même actionnaire à moins de 10 % dans le capital d’Ennakl Automobile.

par -
Le 20 décembre dernier

IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, et Amen Bank ont conclu, ce mercredi 9 novembre 2016, un accord de partenariat visant à appuyer davantage la banque dans le renforcement de son positionnement comme un acteur principal du système bancaire tunisien, indique un communiqué de la Banque Mondiale (BM).

Les équipes de conseils d’IFC appuieront Amen Bank dans l’élaboration et la mise en place d’un dispositif de communication financière afin de renforcer sa visibilité et son attractivité auprès des opérateurs nationaux et internationaux. Cette initiative permettra également à Amen Bank de mieux valoriser ses activités et poursuivre sa croissance. « Notre partenariat avec IFC va encore se renforcer et nous permettre d’accélérer notre développement pour mieux servir les entreprises et les ménages tunisiens, » a déclaré Ahmed El Karm, président du directoire d’Amen Bank.

Disposant d’un réseau de plus de 162 agences, Amen Bank se situe parmi les plus grandes banques privées de Tunisie. S’appuyant sur l’un des principaux groupes du pays, elle nourrit également des ambitions de développement à l’international, notamment en Afrique subsaharienne.

« Le secteur financier joue un rôle central dans le développement de l’activité économique, » a rappelé Joumana Cobein, Directrice d’IFC en charge des activités au Maghreb. « Améliorer la visibilité des banques est un élément essentiel pour leur assurer l’accès aux ressources nécessaires pour favoriser la croissance et l’emploi. »

Ce projet s’inscrit dans la continuité d’un partenariat financier et technique entamé depuis plusieurs années. Actionnaire à hauteur de 10% du capital, IFC avait déjà contribué à l’amélioration du dispositif de gestion des risques d’Amen Bank.

Depuis 2011, IFC a investi 145 millions de dollars en Tunisie dans les secteurs de l’agro-alimentaire, de la santé, des fonds d’investissement et de la microfinance pour favoriser la croissance et la création d’emplois en Tunisie. Ces investissements sont le reflet de la stratégie plus large d’IFC qui vise à améliorer le climat des affaires et à renforcer la confiance des investisseurs au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Le bilan de l'attaque d'une mosquée vendredi à Bir al Abed, dans le nord du Sinaï en Egypte, atteint désormais 200 morts, selon un...

Reseaux Sociaux

SPORT