Tunisie : La SFI se désengage d’Amen Bank et Ennakl y entre

Tunisie : La SFI se désengage d’Amen Bank et Ennakl y entre

par -

L’Amen Bank vient de publier, ce mercredi 22 novembre 2017, un communiqué annonçant que le Secrétaire Général d’Ennakl automobile, Laaroussi Ben Yedder, comme ne l’a pas indiqué ledit communiqué, avait acheté plus d’un million d’actions du capital du concessionnaire tunisien de Volkswagen. Le montant de la transaction était de plus de 26,529 MDT. Cette opération, selon nos sources, fait suite au désengagement de la SFI (Société financière internationale) de l’Amen Bank. Membre du groupe de la Banque Mondiale, l’IFC ou SFI détenait 9,998 % du capital.

Joint par Africanmanager, le bureau de l’IFC à Tunis nous a d’abord confirmé que l’institution a annoncé son intention de se retirer du capital d’Amen Bank. Selon, Georges Joseph Ghorra, le Représentant Résident d’IFC en Tunisie «l’exercice de cette option de vente est en conformité avec les accords, termes et dispositions contenus dans les actes scellés en juin 2013, date à laquelle IFC était entrée dans le tour de table de la banque tunisienne pour soutenir sa stratégie de développement».

Et GJ Ghorra d’ajouter que «au cours de ces quatre dernières années, le partenariat avec IFC aura permis à Amen Bank d’améliorer certains points essentiels comme la gestion des risques, la gouvernance d’entreprise, les normes environnementales et sociales et les relations avec les investisseurs. Amen Bank est aujourd’hui bien placée en Tunisie pour développer des pratiques bancaires innovantes, telles que la banque en ligne, le financement de la transition énergétique et les services dédiés à sa clientèle féminine.  Ce désengagement n’empêchera pas l’IFC de «continuer à soutenir le développement du secteur privé en Tunisie (au travers mais sans s’y limiter au secteur financier) pour stimuler l’activité économique et la création d’emplois».

Pour racheter les 10 % de la SFI, l’Amen a sollicité les sociétés du groupe Ben Yedder, comme la PGI, la Comar et Ennakl, dont le secrétaire général aurait donc agit au nom d’Ennakl pour prendre 1,2 millions d’actions sur les 2.545.832 actions que la société membre de la Banque Mondiale détenait. De fait, Ennakl deviendrait ainsi actionnaire d’Amen Bank, elle-même actionnaire à moins de 10 % dans le capital d’Ennakl Automobile.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire