Tags Posts tagged with "istanbul"

istanbul

par -

Chauffés à blanc par un Recep Tayyip Erdogan très remonté et qui de fait a pris le leadership sur cette affaire, bousculant des Etats arabes très frileux, le communiqué publié au terme du Sommet extraordinaire de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) dit ceci : “Nous proclamons Jérusalem-Est capitale de l’Etat de Palestine et appelons les autres pays à reconnaître l’Etat de Palestine et Jérusalem-Est comme sa capitale occupée“, rapporte l’AFP. Certes la chose est loin d’être actée, surtout quand on connait la difficulté d’imposer quelque chose à Israël – l’ONU et surtout les Palestiniens en savent chose -, mais c’est tout de même une position de principe très forte, presque aussi retentissante que la décision du président américain, Donald Trump, de proclamer unilatéralement Jérusalem capitale de l’Etat hébreu.

Le texte des leaders des pays musulmans, pondu ce mercredi à Istanbul, en turquie ajoute : le geste de Trump est “un sabotage délibéré de tous les efforts visant à parvenir à la paix, nourrit l’extrémisme et le terrorisme et menace la paix et la sécurité mondiales“, et de la sorte Washington “signe son retrait de son rôle de médiateur dans la quête d’un règlement de paix“.
L’administration américaine “encourage ainsi Israël, la force occupante, à poursuivre la colonisation, l’apartheid et le nettoyage ethnique dans les territoires palestiniens occupés en 1967“, indique également le communiqué.

Le président turc, qui pilotait la rencontre, avait installé le décor dès le début en traitant Israël d'”Etat d’occupation” et d'”Etat terroriste“. Et en clôturant le sommet, il a tiré en direction du président américain en l’accusant d’avoir une “mentalité sioniste“. Il a ajouté : “Le destin de Jérusalem ne peut pas être laissé aux mains d’un pays qui s’abreuve de sang, élargit ses frontières en tuant sauvagement des enfants, des civils et des femmes“.

Entre temps, le président palestinien, Mahmoud Abbas, avait averti Israël et l’administration américaine qu’il n’y aurait “ni paix, ni stabilité” tant que la partie arabe occupée de Jérusalem n’est pas officiellement reconnue comme la capitale de la Palestine.

Si le geste fou de Trump doit avoir un seul mérite, c’est celui d’avoir secoué des dirigeants arabes que les pétrodollars et les palais archi-luxueux avaient fini par ramollir complètement, au point de les anesthésier totalement, même face aux problèmes de leurs frères musulmans les plus brûlants. La sortie du président américain a dégrippé des leaders arabes qui avaient tendance à lambiner, louvoyer et planquer sous le tapis leurs responsabilités, même quand ça engageait la sécurité de leurs propres Etats, préférant volontiers s’en remettre aux Occidentaux. Quand Trump disait qu’il a fait ce coup pour la paix au Moyen-Orient, on peut en douter, mais on ne peut pas douter du fait qu’il ait contraint des chefs d’Etats arabes complètement amorphes à prendre une petite part dans la direction des affaires du monde, même si cela reste, en l’état, très symbolique.

par -

Plus de deux jours après l’attaque meurtrière dans une boite de nuit des bords du Bosphore à Istanbul, en Turquie, le tireur est toujours en fuite mais la police l’a finalement identifié, rapporte le site français « leparisien ».

On rappelle que 39 personnes, dont plusieurs de nationalité arabe, ont été tuées. L’attentat a été revendiqué par l’organisation terroriste Daech .

par -
Les combattants djihadistes des pays du Maghreb se déplaceront en Afriue du Nord pour venir soutenir les groupes de l’organisation Ansar

L’homme qui a tué 39 personnes dans une boîte de nuit d’Istanbul durant la nuit du nouvel an est lié à l’organisation terroriste “Daesh”. Ce groupe vient de revendiquer l’attentat selon des médias turques et des agences de presse internationales.

Au moins 39 personnes ont été tuées et 65 blessées dans une attaque à main armée dans un club d’Istanbul. Selon la chaîne d’information NTV, au moins un assaillant déguisé en Père Noël a ouvert le feu sur la foule au Reina, une célèbre boîte de nuit d’Istanbul, à 1h15 du matin, dimanche (23h15 heure de Paris). Selon les médias turcs, il y avait entre 700 et 800 personnes à cette soirée du Nouvel An.

par -

Les corps des deux victimes tunisiennes de l’attaque contre une discothèque à Istanbul arrivent dans la journée de ce lundi 2 janvier 2017 dans un vol qui part de Turquie vers 13 heures (heure locale).

Fayçal Ben Mustapha, consul général de la Tunisie à Istanbul a assuré, dans une déclaration à Mosaïque Fm, qu’une ressortissante tunisienne qui a survécu à l’attaque a été rapatriée hier. Elle est encore sous le choc, a-t-il ajouté. L’état de santé d’une autre ressortissante est stationnaire. Elle a quitté l’hôpital.

Ben Mustapha a par ailleurs indiqué que le nombre des Tunisiens qui se trouvaient à la discothèque ne dépassait pas 4 y compris les victimes.

par -

44 morts suite au double attentat de ce samedi 10 décembre à Istanbul, c’est le bilan avancé par l’agence officielle Anatolie, en citant le ministre de la Santé, Recep Akdag, ce lundi 12 décembre 2016.  36 policiers y ont laissé la vie…

Pour rappel, l’attentat a été perprétré près d’un stade de football après un match du championnat de Turquie ; il a a été revendiqué par le groupuscule extrémiste kurde Tak (Faucons pour la liberté du Kurdistan), acquis à la cause du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Une vague d’arrestations a suivi cette attaque, une centaine de responsables du Parti démocratique des peuples (HDP, pro-kurde), qu’on accuse d’être proche du PKK, ont été placés derrière les barreaux ce lundi. Et ce n’est qu’un début…

par -

Les autorités turques ont arrêté une femme affiliée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) soupçonnée d’être responsable de l’attentat qui a fait dix blessés hier jeudi près d’un poste de police à Istanbul, rapporte ce vendredi 07 octobre Paris Match.

La femme, qui était en possession d’un faux passeport, a été arrêtée avec deux autres personnes dans la province d’Aksaray, au centre de la Turquie, selon l’agence pro-gouvernementale Anadolu.

D’après la même source , au total six suspects ont été arrêtés depuis jeudi dans le cadre de l’enquête. Dix personnes, toutes des civils selon les autorités, ont été blessées dans l’explosion d’un motocycle piégé jeudi dans le quartier de Yenibosna, dans la partie européenne d’Istanbul non loin de l’aéroport international Atatürk.

par -
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a remporté dimanche

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a prorogé lundi l’ordre fait aux chasseurs de patrouiller dans l’espace aérien d’Istanbul et d’Ankara, et a interdit aux hélicoptères militaires de décoller d’Istanbul, a-t-on déclaré de source proche de la présidence. L’armée de l’air a reçu l’ordre d’abattre tout hélicoptère militaire qui survolerait Istanbul, ajoute-t-on de même source.

Les militaires putschistes avaient utilisé des hélicoptères, dans la nuit de vendredi à samedi, au cours de la tentative de putsch. Certains putschistes ont réussi à fuir en Grèce à bord d’un hélicoptère rapporte Reuters.

par -

Le maire adjoint d’un quartier d’Istanbul a reçu lundi une balle dans la tête, tirée par un inconnu, et se trouve dans un état grave, rapporte la chaîne turque NTV, qui ne précise pas s’il y a un lien avec le coup d’état manqué de vendredi dernier.

Le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan assure que la situation est désormais sous son contrôle mais, dans les faits, la tension n’est pas totalement retombée dans le pays.

Selon NTV, l’assaillant est entré dans le bureau de Cemil Candas, maire adjoint du quartier prospère de Sisli, et a ouvert le feu, rapporte Reuters.

La principale formation de l’opposition turque, le CHP, qui dirige ce quartier stambouliote, a condamné la tentative de putsch, comme l’ont également fait les autres grands partis d’opposition présents au Parlement.

par -

Le transporteur aérien national Tunisair a annoncé, samedi, qu’après le retour des activités des aéroports turcs, il assurera ses vols vers l’aéroport Ataturk à Istanbul (Turquie) selon les horaires suivants :
-Départ du vol n°216 depuis Tunis vers Istanbul à 16h55mn
-Départ du vol n°214 vers la même destination, à 21h.
Tunisair avait auparvant, affirmé que ses vols vers cet aéropot reprendront leur rythme normal dès l’amélioration de la situation sécuritaire en Turquie où une tentative de coup d’Etat a eu lieu vendredi 15 juillet 2016.

par -

Les forces de la police commencent à maîtriser la situation, a annoncé l’agence turque des renseignements, assurant que la police a arrêté au moins treize militaires et trois officiers qui ont tenté de s’infiltrer dans le palais présidentiel à Ankara.

L’agence officielle turque Anadolu a également indiqué que des avions militaires appartenant aux forces armées loyales ont réussi à maîtriser les cieux d’Istanbul et Ankara afin d’empêcher les hélicoptères contrôlés par les putschistes d’attaquer les manifestants.

 

par -

Selon la correspondante de la chaîne France24, l’armée aurait tiré sur des manifestants qui ont cherché à occuper les bâtiments de l’aéroport et à libérer le pont du Bosphore à Istanbul. La correspondante parle déjà d’au moins plusieurs blessés alors que la chaîne qatarie Al Jazeera parle déjà de morts, elle parle de 17 décès dans les rangs de la police et de l’armée loyale.

 Explosions à Ankara et tirs sur les manifestants à Ankara:

Plusieurs explosions ont pu être entendues à la capitale turque Ankara. Des vidéos circulant dans les réseaux sociaux montrent des hélicoptères qui tirent de façon aléatoire sur les manifestants dans la rue :

 

par -
Une enquête a été ouverte au sujet d’énormes sommes d'argent qui auraient transité clandestinement

Le fils  de Dr Fethi Bayoudh, tué dans l’attentat de l’aéroport d’Istanbul, et sa compagne sont arrivés hier à minuit et demi à l’aéroport de Tunis-Carthage, a annoncé le porte-parole officiel du tribunal de première instance de Tunis, Sofiène Selliti.

Le couple a été déféré devant l’unité nationale de recherches des crimes terroristes d’Al-Aouina en vertu d’une commission rogatoire délivrée par le doyen des juges d’instruction du Pôle judiciaire antiterroriste, a-t-il précisé.

par -

Une source auprès du ministère des Affaires étrangères a confié à l’agence Tunis Afrique Presse que les autorités turques ont accepté l’extradition du fils du martyr Fathi Bayoudh vers la Tunisie. A noter que le fils du défunt a été arrêté à cause de son appartenance à un groupe terroriste opérant en Syrie.

La même source a indiqué que la Tunisie a mené des efforts en coordination avec la croix rouge internationale pour convaincre les autorités turques d’extrader le fils du martyr et la jeune femme qui l’a accompagné en Syrie dans un délai ne dépassant pas les sept jours. A signaler que Fathi Bayoudh avait réussi à convaincre son fils de se livrer aux autorités turques.

Rappelons que le médecin colonel, Fathi Bayoudh, était parmi les victimes de l’attentat perpétré à l’aéroport Atatürk d’Istanbul.

par -

Farhat Horchani, ministre de la Défense nationale, a considéré que le décès du colonel-major Fathi Bayoudh en Turquie, qui essayait de rattraper son fils ayant rejoint Daesh, révèle que le terrorisme est une culture.

Dans une déclaration sur MosaIque fm, le ministre a ajouté que le décès de Fathi Bayoudh à l’aéroport Atatürk d’Istanbul démontre aussi que le terrorisme n’a rien à voir avec la marginalisation et le niveau social très bas de ceux qui recrutent les candidats pour rejoindre les groupes terroristes.

par -

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a appelé les ressortissants tunisiens, dans un communiqué rendu public ce mercredi 29 juin 2016, à faire preuve de prudence lors de leurs déplacements en Turquie.

 On rappelle dans ce contexte qu’une attaque terroriste a été perpétrée mardi 28 juin 2016 à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, faisant jusqu’à présent 41 morts et 239 blessés.

par -

Selon un communiqué publié ce mercredi 29 juin 2016, par le ministère des Affaires étrangères tunisien, le lieutenant-colonel Fathi Bayoudh, directeur du service pédiatrique à l’hôpital militaire de Tunis, figure parmi les victimes de l’attentat-suicide perpétré hier mardi 28 juin dans un terminal de l’aéroport Ataturk d’Istanbul. D’après le MAE, une Tunisienne a été légèrement blessée lors de cette opération terroriste.

par -
Une source informée du Ministère des Affaires Etrangères (MAE) a affirmé

Le ministère des Affaires Étrangères a annoncé ce mercredi 29 juin 2016 le décès d’un Tunisien dans l’attentat-suicide qui a visé l’aéroport Atatürk à Istanbul, en Turquie. La victime est un médecin qui travaille au ministère de la Défense nationale.

On rappelle que 36 personnes auraient trouvé la mort dans cette attaque terroriste que les autorités sécuritaires turques attribuent à l’organisation terroriste Daech.

par -

Suite aux explosions qui ont eu lieu, mardi 28 juin 2016 à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, Ghassen Ouji, conseiller auprès du ministre du transport a annoncé  dans une déclaration accordée à Jawhara FM que tous les passagers tunisiens sont sains et saufs, et qu’ils sont à bord de leur avion en attendant le décollage.

par -

Ce matin du mardi 07 juin, une attaque terroriste a pris pour cible la police dans un quartier historique d’Istanbul. « Sept policiers et quatre citoyens ont perdu la vie dans une attaque au véhicule piégé qui a visé la police anti-émeutes », a confié le gouverneur de la première mégapole de Turquie, Vasip Sahin, aux journalistes présents sur les lieux.
La bombe, déclenchée à distance, a explosé à une heure de forte affluence à Beyazit, un endroit où transitent des dizaines de milliers de personnes quotidiennement. Le gouverneur signale également 36 blessés dont trois dans un état grave.

Les auteurs du carnage guettaient le passage d’un bus transportant des membres de la police anti-émeute, d’après le responsable. Le carnage s’est produit près de la station de tramway de Vezneciler, a proximité des principaux sites touristiques du centre historique, dont la mosquée Suleymaniye. L’accès à la station de tramway a été bloquée.

L’endroit est également proche du Grand Bazar, un site touristique de premier plan collé à l’Université d’Istanbul, la plus importante de la ville. Les examens ont été différés. La déflagration a endommagé les devantures des magasins environnants et de nombreuses voitures, d’après des images. « C’était comme un séisme », a déclaré un témoin à la chaîne d’information CNN-Türk.

La longue et meurtrière série des attentats continue. Cela fait des mois que le pays se débat dans une insécurité totale, ponctuée par des attentats attribués à Daech ou aux mouvements armés kurdes, auxquels, il le faut le dire, le régime turc mène la vie dure. Ces attaques sont en train d’asphyxier le tourisme. Deux attentats-suicides ont frappé les zones touristiques d’Istanbul. Le 19 mars, un kamikaze s’était fait sauter dans une rue commerçante du centre d’Istanbul, quatre visiteurs étrangers – trois Israéliens et un Iranien – y avaient laissé la vie…

par -

L’auteur de l’attentat-suicide qui a tué mardi dans le cœur historique d’Istanbul au moins 10 personnes, dont 9 Allemands, est un jihadiste du groupe Etat islamique (EI), a affirmé le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

Il précisé  que “toutes les victimes sont de nationalité étrangère”, présentant ses condoléances à leurs familles et promettant de faire toute la lumière sur cet attentat qui a visé les touristes et de sévir contre cette organisation.

Un responsable turc a indiqué à l’AFP que neuf des dix victimes étaient allemandes.

L’attaque dans le quartier très touristique de Sultanahmet a en outre fait 15 blessés, dont deux dans un état grave, selon les autorités.

A l’issue d’une réunion d’urgence autour de  Davutoglu, le porte-parole du gouvernement  a annoncé plus tôt que l’auteur de l’attentat avait été identifié comme un Syrien né en 1988, sans toutefois donner son nom.

Dans l’après-midi, il a précisé à la presse que cette personne était tout récemment entrée en Turquie depuis la Syrie.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le Premier ministre Justin Trudeau a aujourd’hui annoncé que Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, se rendra au Burkina...

Reseaux Sociaux

SPORT