Tags Posts tagged with "Kasserine,"

Kasserine,

par -

Les régions de Jendouba, Tatouine et Kasserine ont obtenu les plus bas taux de réussite dans la session principale du baccalauréat 2018 (entre 20,68% et 21,74%) alors que les plus forts taux ont été enregistrés à Sfax 1 et 2, à l’Ariana et à Monastir, entre 55,88% et 44,55%, ce qui démontre un écart entre les régions intérieures et celles côtières.

Selon la liste de classement des régions par rapport aux taux de réussite au baccalauréat publiée par le ministère de l’Education sur sa page officielle, les taux dans les régions intérieures sont inférieurs au niveau national qui se situe à 30% environ.

Cet écart a suscité les critiques de l’opinion publique puisque plusieurs personnes ont estimé que la raison principale de cette situation est la non application par le gouvernement de la discrimination positive telle que mentionnée dans la constitution, notamment, en ce qui concerne l’enseignement surtout en l’absence d’un nombre suffisant d’établissements scolaires et d’enseignants dans ces régions.

Selon le professeur en économie quantitative, Abderrahman Lahka, il existe un rapport étroit entre le taux de réussite au baccalauréat et le taux de pauvreté.

Dans les régions où le taux de pauvreté est fort, le taux de réussite est généralement faible“, a-t-il dit dans une déclaration à l’agence TAP.

D’après la même source, les conditions sociales des familles tunisiennes impactent directement la réussite de leurs enfants puisque l’enseignement en Tunisie, même s’il est gratuit, devient coûteux compte tenu de la cherté des cours particuliers dont la majorité ne peut plus se passer.
L’intervenant a ajouté que le taux de réussite au baccalauréat à Kasserine s’est situé cette année à 21,74% alors que le taux de pauvreté dans cette même région est de 32,8%.

Au Kef, le taux de réussite de 23,16% alors que le taux de pauvreté dépasse les 34%.
En revanche dans les régions comme Sfax et Monastir, qui sont en tête du classement au niveau du taux de réussite au baccalauréat, le taux de pauvreté n’a pas dépassé les 5,8% à Sfax et 8,3% à Monastir et ce, selon les chiffres de l’Institut national des statistiques.

A rappeler que le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a décidé le 19 juin dernier d’octroyer une bourse de 500 dinars aux nouveaux bacheliers 2018 issus des milieux défavorisés afin de permettre à leurs familles de faire face aux frais de la rentrée universitaire. Dans la cadre de cette politique de discrimination positive, Chahed a également ordonné qu’on réserve 8% des places des filières de la médecine et de l’ingénierie aux bacheliers des régions intérieures, lors des orientations universitaires 2018/2019.

par -

Le coup d’envoi des travaux de la deuxième tranche du projet de la zone industrielle de Thala a été donné, mercredi, par le gouverneur de Kasserine Samir Boukadida, en présence du PDG du pole industriel et technologique de Kasserine, Mohsen Bouthouri.
Ces travaux, qui portent sur l’aménagement de 18 ha divisés en 45 lots, se poursuivront durant 18 mois et concernent notamment le raccordement des lots aux réseaux d’eau potable, électricité et assainissement.
La première partie du projet comporte 27 lots répartis sur une surface de 22 ha. Ces lots seront mis en vente au cours des prochains mois.
Le coût total d’aménagement de la zone industrielle de Thala, qui renferme 72 lots, est estimé à 12 millions de dinars.
Programmé depuis 2012, ce projet devrait créer une dynamique économique et impulser l’investissement et le développement dans la région.

par -

L’unité nationale de recherche dans les crimes terroristes relevant de la Garde nationale de l’Aouina a découvert une cellule takfiriste composée de cinq personnes dont l’âge varie entre 17 et 21 ans, qui opèrent entre les gouvernorats de Kasserine et Tunis, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur rendu public ce lundi.

Lors de l’interrogatoire, les personnes arrêtées ont reconnu avoir l’intention de rejoindre le groupe terroriste, Katibet Jond Al Khilefa à Mghila.

Une enquête a été ouverte sur l’affaire.

par -
Main

Le sous-directeur de la santé environnementale à la direction de la santé à Kasserine, Naceur El Mhamdi, a affirmé que 80% de l’eau potable assurée par les groupements hydrauliques pour approvisionner les agglomérations et établissements scolaires n’est pas conforme aux normes de qualité et est impropre à la consommation.

Lors d’un point de presse tenu, mercredi, en marge d’une journée de sensibilisation sur la qualité de l’eau, il a indiqué que ces eaux sont insalubres à cause de l’absence d’opérations de maintenance et nettoyage périodiques des citernes et de la non-conformité aux normes d’hygiène.

La stagnation de l’eau dans ces citernes est à l’origine de la propagation de virus dont notamment l’hépatite A dans la région où le nombre des cas atteints s’est multiplié par dix en 2017 par rapport aux années 2015 et 2016“, a-t-il souligné, ajoutant que 600 cas ont été enregistrés dont un important nombre d’élèves des écoles rurales.

La même source a appelé à coordonner les efforts entre toutes les parties – groupements hydrauliques, établissements scolaires, directions régionales de la santé et de l’agriculture ainsi que les autorités régionales et locales – pour œuvrer à améliorer la qualité de l’eau potable dans les zones rurales et protéger les habitants de ces régions contre les maladies liées à l’eau.

par -

Le coup d’envoi des travaux d’extension de la route nationale RN13 dans son tronçon reliant la ville de Foussana (gouvernorat de Kasserine) à la localité frontalière de Sahraoui, sur une longueur de 12 km, a été donné, mardi. Les travaux financés par la Banque africaine de développement (BAD), moyennant 7,5 millions de dinars, devront s’étendre sur 18 mois.

Ce projet devra permettre de décloisonner la zone frontalière d’autant qu’il se recoupe avec les travaux d’aménagement de la route régionale n°91 reliant entre la délégation de Haidra et la localité de Dernaya (délégation de Feriana) en passant par Bouderias (délégation de Foussana), sur une distance de 46 km. Financés par la BAD moyennant 37 millions de dinars, les travaux ont atteint un taux d’avancement de 40% (délai de réalisation 18 mois).

par -

Le gouvernorat de Kasserine est la région qui accapare le plus d’investissements publics, depuis 2011 (environ 1200 millions de dinars), mais qui reste en bas du tableau au niveau de l’indice de développement (0,388 %, en 2017, contre 0,402 % en 2015), constate Samir Boukadida, gouverneur de Kasserine.

Boukadida attribue ce mauvais résultat, notamment, à l’absence de stratégie claire de développement qui répond aux besoins des différentes délégations du gouvernorat. Il évoque, également, le manque de coordination entre les directions régionales et de suivi des projets, la mauvaise gestion des subventions, la lenteur dans l’exécution des projets publics, le manque d’engouement des entrepreneurs privés et les problèmes fonciers.

Le gouverneur espère que l’année 2018 verra le lancement, dans la région, de grands projets publics et la réactivation de ceux en suspens.

par -

Les crédits agricoles destinés à l’acquisition de terrains agricoles ont connu une baisse en 2017 dans le gouvernorat de Kasserine.
En effet, l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles (APIA) à Kasserine a approuvé l’année dernière 14 crédits pour l’achat d’exploitations agricoles (146 ha) avec un montant total de 1,032 MD.
Les crédits agricoles approuvés en 2017 ont régressé par rapport à l’année de 2016 durant laquelle 53 crédits ont été accordés pour un montant total de 3,8 MD.
Selon le directeur régional de l’Apia à Kasserine, Jamel Chatti, ces crédits ont été accordés à des jeunes entrepreneurs pour acquérir des terres agricoles.
La même source a ajouté quelque 1100 visites d’inspection ont été menées par les équipes de l’APIA pour suivre l’avancement de la réalisation des projets agricoles ayant bénéficié des crédits de l’Agence dans la région.

par -

Le volume des investissements agricoles dans le gouvernorat de Kasserine a connu une baisse de 10 MD l’année dernière par rapport à 2016.
Selon le directeur régional de l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles (APII) à Kasserine, Jamel Chatti, ce recul est dû notamment à la complexité aux textes réglementaires liés au nouveau code d’investissement.
Par ailleurs, il a indiqué que la commission régionale d’octroi des avantages dans le secteur agricole a approuvé près de 670 projets en 2017 pour un montant d’investissement total de 41 MD contre 51 MD en 2016 et a accordé des subventions d’une valeur totale de 6 MD. Ces opérations d’investissement ont permis de fournir 660 emplois.
Il a ajouté que 85% de ces investissements sont réalisés dans des activités agricoles traditionnelles (arboriculture, transformation agricole,..) et des services liés à l’agriculture (collecte du lait, forage des puits, machinisme agricole,..)
La même source a également mis l’accent sur les difficultés que confronte le domaine d’investissement agricole à Kasserine dont en particulier le faible taux de raccordement des exploitations agricole au réseau d’électricité, le manque d’autofinancement auprès des jeunes entrepreneurs et les problèmes de régularisation foncière.

par -

Le projet de création d’une pépinière moderne à Kasserine avance à un rythme soutenu. Cette pépinière est destinée à la production de plants d’arbres fruitiers, notamment les pommes.
La pépinière, dont la fin des travaux d’aménagement est prévue pour fin 2019, aura une capacité de production de 200 mille plants par an. Ce qui permettra de rajeunir 1675 hectares de vieux pommiers dans la région“, a précisé le président de l’Union Régionale de l’agriculture, Mohamed Najem Torchi.
Ce projet, premier en son genre, sera réalisé sur une superficie de 6 hectares à Oum Ali (Kasserine-nord) moyennant une enveloppe de 2,2MD“, a-t-il indiqué.
Au mois de janvier 2018, le ministre de l’Agriculture, Samir Bettaieb, avait posé la première pierre du projet.

par -

Mabrouk Kourchid, ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières, a présidé hier après-midi au siège du ministère une réunion de travail en présence du gouverneur de Kasserine, Samir Boukaddida, des représentants de la société civile à Thala en particulier les exploitants des carrières de marbre, des cadres du ministère ainsi que le directeur régional des domaines de l’Etat et des affaires foncières à Kasserine.

La réunion a passé en revue un nombre de dossiers fonciers en suspens, surtout au niveau de la problématique se rapportant aux exploitants à titre illégal des carrières de marbre dans la délégation de Thala, et l’imminente solution à entrevoir conformément à la loi dans le but de booster l’investissement dans la région, surtout qu’elle est connue par sa richesse naturelle à ce niveau.

A ce titre, le ministre a annoncé que cette situation sera bientôt résolue par le biais d’un engagement ferme des exploitants de ces carrières à rembourser l’Etat au niveau des exploitations réalisées de manière illégale. Kourchid a insisté aussi sur le respect total de la loi et que l’Etat sera ferme vis-à-vis de toute agression qui pourrait atteindre les nouvelles carrières inexploitées.

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que son département est toujours disposé à trouver les solutions nécessaires en rapport avec les projets publics et l’investissement dans la région dans le but d’aider à créer de nouveaux postes d’emploi, surtout pour les diplômés chômeurs.

De son côté, le gouverneur a mis l’accent sur la réactivité du ministère vis-à-vis de certains dossiers en rapport avec le processus de développement dans le gouvernorat de Kasserine.

par -

Le porte parole du ministère de l’Intérieur, Khalifa Chibani, a fait savoir dans une déclaration à la radio Shems FM ce matin du 10 janvier 2018 qu’un individu a été arrêté pendant la soirée écoulée à la cité Zouhour à Kasserine.

Selon Chibani, l’individu conduisait une voiture administrative, était en état d’ivresse et avait un montant de 2000 dinars.

Le porte parole estime que l’individu était en train de distribuer des sommes d’argent aux manifestants dans la région.

Rappelons que les actions de pillage et de braquage nocturnes se sont poursuivies dans différentes régions.

par -

Le Secrétaire d’Etat chargé des ressources hydrauliques et de la pêche Abdallah Rabhi, a annoncé, vendredi, le démarrage des études du projet de réalisation du barrage ” Boulaaba ” à Kasserine Sud.
Ce barrage, dont le coût est estimé à 45 millions de dinars (MD) et d’une capacité de stockage qui peut atteindre 48 millions de mètres cubes d’eaux, va résoudre les problèmes de pénurie des ressources en eau dans la région, a indiqué Rabhi.
Dans une déclaration aux médias à l’issue d’une visite effectuée au gouvernorat de Kasserine, le secrétaire d’Etat, accompagné par les ministres de la Santé et de l’Industrie, a annoncé que la société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) réalisera un projet d’approvisionnement en eau potable dans la délégation de Hassi El Farid moyennant une enveloppe de 13 MD.

Il s’agit, également, du forage d’un nouveau puits dans la délégation de Tala et l’aménagement des deux périmètres irrigués ” rive droite ” et ” rive gauche ” situés dans la délégation de Sbiba sur une superficie d’environ 1500 hectares.
Le secrétaire d’Etat a, par ailleurs, évoqué le projet d’aménagement d’un certain nombre de puits profonds au sud du gouvernorat de Kasserine, ajoutant que le ministère de l’agriculture a déjà consacré une enveloppe pour financer une partie de ce projet.
De même, le département de l’agriculture a adopté un programme exceptionnel visant à équiper 80 puits dont les travaux de réalisation ont été achevés, a indiqué Rabhi, ajoutant que les travaux seront terminés avant l’été 2018.

De son coté, le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani, a affirmé que son département œuvre à attirer les investisseurs, notamment, après le parachèvement de la zone industrielle de Tala. Il s’agit d’exploiter les richesses de la région en substances utiles et de la transformer en un pôle de production de marbre, a-t-il encore affirmé.
Le ministre a en outre mis l’accent sur la volonté de l’Etat de garantir la mise à niveau et la pérennité de la société nationale de cellulose et de papier Alfa (SNCPA).

par -

Les investissements agricoles réalisés par les petits agriculteurs dans le gouvernorat de Kasserine ont atteint près de 8 millions de dinars en 2017, a indiqué Omar Saâdaoui, chef de service au commissariat régional de développement agricole.
Il a ajouté que les subventions agricoles accordées en 2017 ont dépassé 2,5 millions de dinars au profit de 2000 bénéficiaires.
Ces fonds ont été consacrés à l’aménagement des puits, l’acquisition de matériel d’irrigation, de systèmes économiseurs d’eau ainsi que des équipements agricoles divers, a-t-il souligné.
Selon la même source, l’année 2017 a été marquée par la mise en œuvre du nouveau code d’investissement et l’entrée en vigueur de nouvelles mesures relatives aux contrats de financement par objectifs en partenariat avec la Banque Tunisienne de Solidarité (BTS) et les associations des microcrédits.

par -

Le gouverneur de Kasserine, des représentants de la chambre de commerce et d’industrie tuniso-française (CTFCI) ainsi que des hommes d’affaires ont assisté, jeudi, à la pose de la première pierre du projet de construction d’une unité industrielle dans la délégation de Foussana, initié par un investisseur originaire de la région.
Le projet consiste en l’installation d’unités de transformation de pommes et de tomates, de conditionnement de jus de fruits et d’huile d’olive, de stockage de fourrages et de collecte de produits agricoles de transformation ainsi que l’aménagement de superficies pour les cultures sous serres.
Le coût du projet, qui sera aménagé sur une superficie de 5 ha, est estimé à 34 MD. Il devra entrer en production d’ici 2021 et fournir 400 emplois, a indiqué le propriétaire du projet.

par -

Les exportations de l’huile d’olive biologique dans le gouvernorat de Kasserine sont prévues en hausse cette année notamment vers le marché français, a indiqué le président la coopérative des services agricoles dans la délégation de Majel Bel Abbes.
La coopérative va exporter 31 tonnes de l’huile d’olive biologique vers le marché français conformément à un accord conclu avec son homologue française contre 17,5 tonnes l’année dernière, a-t-il souligné.
L’augmentation des quantités exportées est due notamment à l’amélioration de la production de l’huile d’olive biologique dans le gouvernorat qui a passé de 150 à 220 tonnes entre 2016 et 2017, a précisé la même source.

par -

Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari et la directrice du secteur du transport et d’infrastructure auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), Sue Barrett, signeront, ce jeudi 21 décembre 2017, un accord de financement au profit du projet de réaménagement du chemin de fer entre les gouvernorats de Tunis et Kasserine et le doublement du chemin de fer entre Moknine et Mahdia, indique un communiqué du ministère de la Coopération internationale.

La signature aura lieu en la présence du ministre du Transport, Radhouane Ayara et du PDG de la Société nationale des chemins de fer tunisiens.

par -

Dans un communiqué rendu public, jeudi 14 décembre 2017, le groupe terroriste “Okba Ibn Nafaa”, affilé à l’organisation terroriste “Al Qaïda au Maghreb” a revendiqué l’opération terroriste qui a visé une patrouille militaire à Chaambi et qui a engendré la mort du caporal Mohamed Ben Belgacem et la blessure de 6 autres soldats.

Mohamed Ben Belgacen a été tué, lundi dernier dans une explosion de mine suivie d’un échange de tirs avec des terroristes au mont Chaambi au gouvernorat de Kasserine.

Selon les premiers éléments de l’enquête, une mine a explosé au passage d’une patrouille militaire qui traquait des terroristes.

par -

Un militaire a été tué, lundi, et six autres blessés dans une explosion de mine suivie d’un échange de tirs avec des terroristes au mont Chaambi, gouvernorat de Kasserine, a affirmé lundi, à l’agence TAP, Belhassen Oueslati, porte-parole du ministère de la Défense nationale.
Deux militaires ont été blessés par balle, dont un mortellement, alors que les cinq autres ont été touchés par les éclats de la déflagration, a-t-il expliqué.
Selon les premiers éléments de l’enquête, une mine a explosé au moment du passage d’une patrouille militaire qui traquait des terroristes. Un échange de tirs entre les militaires et des terroristes s’en est suivi.
Une source médicale de la région a indiqué que les militaires blessés ont été secourus sans fournir de précisions sur la gravité des blessures.

par -

Six soldats ont été transférés ce lundi 11 décembre 2017 à l’hôpital régional de Kasserine, a indiqué une source de l’hôpital, relate Mosaïque fm.

Ils ont été blessés suite à l’explosion d’une mine terrestre durant une opération de poursuite de groupes terroristes au niveau des montagnes de ladite région, selon les premiers éléments.

par -

En continuité avec la campagne nationale de restitution des biens de l’Etat squattés prônée par le gouvernement d’union nationale, les services de la direction régionale des domaines de l’Etat et des affaires foncières à Siliana ont récupéré hier après-midi un terrain domanial agricole d’une superficie de 70 hectares situé dans la délégation de Bourouis, au gouvernorat de Siliana. Ce terrain constitué de plusieurs parcelles est exploité par la SMVDA dénommée ” hayat .”

Ce bien a été récupéré suite à une décision d’évacuation émise par le gouverneur de la région, en présence des autorités locales et sécuritaires de la région. Il a été par la suite remis aux services de l’OTD afin d’examiner la meilleure option au niveau de sa réhabilitation.

Dans la même journée, les services de la direction régionale des domaines de l’Etat et des affaires foncières à Kasserine ont récupéré, , de manière consensuelle, un terrain domanial de 5000 m2 à côté du plan d’aménagement urbain de la municipalité de Sbeitla, qui a été exploité par un citoyen illégalement. Le terrain a été pris en charge par les services compétents du complexe agricole Al Khadra de Sbeitla.

La récupération des biens domaniaux s’inscrit dans le cadre de l’approche adoptée par le gouvernement d’union nationale en vue de préserver les biens publics, ce qui a permis jusqu’à ce jour de récupérer plus de 22.000 hectares de terres domaniales squattées.

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Nigeria Air, c’est le nom de la compagnie aérienne nationale que le pays le plus peuplé d’Afrique va lancer d’ici la fin de l’année....

Reseaux Sociaux

SPORT

"On essaie de trouver un accord, Nice, Balotelli et nous", a déclaré le directeur sportif de l'Olympique de Marseille, Andoni Zubizarreta, au sujet de l'éventuelle arrivée...