Tags Posts tagged with "Madagascar"

Madagascar

par -

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a annoncé que le roi marocain roi Mohammed VI a donné ses instructions pour l’acheminement d’une aide médicale d’urgence à la République de Madagascar, suite à l’épidémie de peste pulmonaire que connait ce pays africain frère, relate le site Yabiladi.

Cette aide est composée de 34 tonnes de médicaments, de dispositifs médicaux et d’équipements de protection conformes aux normes de l’Organisation Mondiale de la Santé, précise le communiqué. Elle intervient en appui au dispositif de riposte à l’épidémie de peste pulmonaire, mis en place par le gouvernement de la République de Madagascar.

Ce don médical s’inscrit dans la cadre des relations d’amitié et de solidarité entre le Royaume du Maroc et la République de Madagascar ; relations qui ont franchi un nouveau seuil qualitatif suite à la visite du roi Mohammed VI en novembre 2016, précise la même source.

par -

Selon un dernier bilan communiqué par le Ministère de la santé malgache et rapporté par le site Imazpress, la peste a tué 42 personnes depuis le 1er août à Madagascar. Le nombre de cas s’élève à 343, dont 85 cas pour le jour seul du samedi 7 octobre.

L’Organisation mondiale de la santé a annoncé vendredi fournir 1,2 millions de doses d’antibiotiques au Ministère de la santé et à des partenaires, et près de 250.000 doses supplémentaires sont attendues dans les jours à venir.

Les antibiotiques doivent permettre de traiter jusqu’à 5.000 patients et protéger jusqu’à 100.000 personnes a annoncé l’organisation.

Toujours selon la même source, toutes les écoles resteront fermées cette semaine encore à Madagascar pour prévenir et éviter une nouvelle propagation de la maladie.

par -

L’OMS fournit 1,2 million de doses d’antibiotiques pour lutter contre la peste à Madagascar. « Si elle est détectée à temps, la peste est une maladie curable. Nos équipes font en sorte que toutes les personnes à risque aient accès à des moyens de protection et à un traitement », a déclaré le Dr Charlotte Ndiaye, Représentante de l’OMS à Madagascar.

Cette semaine, l’OMS a livré 1 190 000 doses d’antibiotiques au Ministère de la santé et à des partenaires, et 244 000 doses supplémentaires sont attendues dans les jours à venir.

Les différents types de médicaments seront utilisés à des fins curatives et prophylactiques. Les doses livrées permettent de traiter jusqu’à 5000 patients et de protéger jusqu’à 100 000 personnes qui pourraient être exposées à la maladie.

Les médicaments sont distribués aux établissements de santé et aux dispensaires ambulants dans tout le pays, avec le soutien du Ministère de la santé et de partenaires.

L’OMS remédie également à de graves pénuries de produits de désinfection et d’équipements de protection individuelle pour les professionnels de la santé et pour l’organisation d’inhumations sans risque.

L’OMS et le Ministère de la santé apprennent à des agents de santé locaux à repérer et à prendre en charge les patients et à rechercher les personnes qui ont été en contact rapproché avec des patients symptomatiques afin qu’elles puissent bénéficier d’un traitement protecteur.

La plupart des 231 cas, dont 33 mortels, notifiés par le Ministère de la santé depuis août sont des cas de peste pulmonaire – une forme plus dangereuse de la maladie, qui touche les poumons et qui se transmet en cas de contact rapproché avec une personne malade qui tousse.

La peste bubonique et la peste pulmonaire sont curables si une antibiothérapie courante est administrée précocement. Les antibiotiques peuvent aussi prévenir l’infection chez les personnes qui ont été exposées à la peste.

L’OMS a débloqué rapidement 1,5 million de dollars (US $) de fonds d’urgence pour aider immédiatement le pays jusqu’à réception d’un financement plus important.

L’OMS lance un appel afin de recevoir 5,5 millions de dollars (US $) pour riposter efficacement à la flambée et pour sauver des vies.

par -

Siemens a signé un protocole d’entente avec la République de Madagascar dans le but de coopérer et d’identifier les mesures nécessaires à l’accélération de la production d’énergie électrique dans le pays et de travailler à l’augmentation de la capacité actuelle de 300 MW supplémentaires d’ici 2019.

Le protocole a été signé avec les partenaires du projet, TSK et en présence de Günter Nooke, le représentant personnel de la chancelière allemande pour l’Afrique, et Harald Gehrig, l’Ambassadeur allemand à Madagascar, au ministère de l’Eau, de l’Énergie et des Hydrocarbures.

D’autres aspects essentiels du protocole comprennent notamment une évaluation du réseau électrique sur la base des nouvelles sources de production d’énergie électrique ; l’application de concepts financiers visant à garantir la durabilité à long terme de ces initiatives d’infrastructures, et la création d’opportunités pour le renforcement des compétences et la création d’emplois au niveau local durant la construction et la gestion du projet.

Actuellement, Madagascar dispose d’une capacité de production de 676 MW, et on estime que l’accès à l’électricité atteint environ 20 %. Afin de répondre aux objectifs définis par le gouvernement et augmenter la capacité actuelle, plusieurs possibilités existent, notamment le recours à l’énergie hydraulique et l’exploitation de réserves de pétrole.

« Le premier objectif de ce protocole d’entente est d’augmenter la capacité de production nationale d’énergie électrique et de raccorder la population locale au réseau électrique. Un système fiable et étendu constitue la condition préalable fondamentale à la croissance économique, déclare Mme Sabine Dall’Omo, PDG de Siemens pour l’Afrique australe et de l’Est.

« Siemens souhaite soutenir le développement durable de Madagascar », déclare Mme Dall’Omo. « Nous sommes une entreprise qui investit sur le long terme, et les opportunités en faveur de l’industrialisation en Afrique sont à saisir aujourd’hui. Avec le partenaire correct, l’économie de l’Afrique peut développer pleinement tout son potentiel ».

« L’amélioration du bouquet énergétique du pays renforcera les secteurs déjà bien implantés de l’agriculture et de l’industrie minière, ainsi que l’émergence des secteurs du tourisme et des industries textiles », ajoute Mme Dall’Omo.

L’une des initiatives à court terme consiste à installer une turbine à gaz aérodérivée Siemens de 44 mégawatts (SGT-A45) pour la production d’énergie électrique mobile à Antananarivo. L’unité est prévue pour un déploiement rapide et peut être installée en moins de deux semaines. Elle est particulièrement adaptée aux besoins urgents en énergie ou aux régions ne disposant pas d’infrastructures suffisamment développées, ce qui en fait la solution idéale pour Madagascar.

par -

Selon un dernier bilan dévoilé,ce jeudi 28 septembre 2017 par le ministère de la Santé de Madagascar, dix-neuf personnes sont décédées depuis deux mois de la peste, où cette maladie est endémique, relate Le Figaro.

Ces cas ont créé un mouvement de panique, surtout à Tamatave qui n’a pas connu la peste depuis cent ans. Des habitants se sont rués dans les pharmacies, a ajouté la même source.

La saison pesteuse coïncide avec la saison des pluies, la tradition de “retournement des morts” et la recrudescence des feux de brousse.

Toujours selon Le Figaro, la bactérie de la peste, qui se développe chez les rats, est véhiculée par les puces. Chez l’homme, la forme bubonique de la peste se soigne, si prise à temps, avec des antibiotiques, mais la forme pneumonique transmissible par la toux peut être fatale en seulement 24 à 72 heures.

par -

Cinq personnes sont décédées de la peste pulmonaire à Madagascar, a annoncé le ministère de la santé à l’AFP, affirmant que la situation était sous contrôle malgré la panique qui s’est emparée de la Grande Ile.

On rappelle qu’entre 250 et 300 personnes ont été traitées par l’Etat pour empêcher la propagation de la maladie, selon le ministère de la Santé. La peste réapparaît presque chaque année à Madagascar depuis 1980.

par -

Fin tragique pour le consul honoraire de la Malaisie au Madagascar. Said Hussein Ali Raza, un businessman malgache d’origine indo-pakistanaise, a reçu trois balles en plein centre ville d’Antananarivo, pendant qu’il garait son véhicule devant l’ambassade de l’Inde, rapporte BBC Afrique. Des tireurs sur une moto le suivaient manifestement depuis un bon moment, précise l’Express de Madagascar.

Ce dernier ajoute qu’on ne dispose pour le moment d’aucune information fiable sur le mobile du crime. La rumeur évoque un règlement de compte, au sein de sa communauté. Ce qu’on sait par contre c’est qu’un février 2010, la victime avait été mêlée à une affaire d’enlèvement à Fianarantsoa, un mandat d’arrêt avait même été lancée contre lui et d’autres accusés. Ali Raza s’en était tiré avec une liberté provisoire. Mais rien ne permet de lier son assassinat à ce kidnapping…

par -

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a procédé, ce mercredi 16 août, à l’inauguration de la rénovation de la Centrale Thermique de Mandroseza, en présence du Premier Ministre Mahafaly Olivier, du Président du Sénat Honoré Rakotomanana, du Président de l’Assemblée Nationale Jean Max Rakotomamonjy, du Ministre de l’Eau, de l’Énergie et des Hydrocarbures Lantoniaina Rasoloelison, de l’Ambassadeur des États-Unis Robert Yamate, accompagné de 6 membres du Congrès américain, et du Chief Exécutive de Symbion Power Paul Hinks. Fruit d’un partenariat public-privé entre l’État Malagasy, le Gouvernement Américain, la Jirama et surtout Symbion Power, la Centrale Thermique de Mandroseza produit ainsi actuellement 40 Mégawatts d’électricité, avec quatre générateurs de marque Wartsila produisant 10 MW chacun, et alimentés au fuel lourd. Pour le Président Rajaonarimampianina, il s’agit d’un grand défi pour l’amélioration et le développement du secteur de la production énergétique à Madagascar, notamment dans le domaine de la distribution d’électricité.

Pour rappel, cette Centrale Électrique de Mandroseza était toujours gérée par la Jirama, la compagnie nationale d’électricité de Madagascar, une fois ces générateurs installés en 2008. Après des pannes successifs, sa capacité de production a été réduite à seulement 2MW en 2015, d’où le déficit considérable dans la fourniture d’énergie à Antananarivo, notamment lors de la saison sèche où l’électricité produite par les centrales hydroélectriques n’est pas suffisante. Pour le Ministre de l’Eau, de l’Énergie et des Hydrocarbures Lantoniaina Rasoloelison, la rénovation de la Centrale Thermique de Mandroseza est extrêmement importante, car cette infrastructure va contribuer à l’amélioration du secteur de l’électricité destiné à la population. Il a ainsi souligné que, désormais, la Centrale n’utilisera plus du gasoil mais du fuel lourd, acheté à moins cher par la Jirama, afin de diminuer, sur le long terme, le prix du kilowatt/heure pour les usagers.

Le Président Rajaonarimampianina a par ailleurs fait savoir que les démarches et les efforts entrepris pour arriver à la rénovation de la Centrale n’étaient pas faciles. Le Gouvernement malagasy a eu la volonté ferme de réaliser de ce projet structurant, et Symbion Power a mis en œuvre la technologie et le savoir-faire nécessaire pour sa mise en place, notamment à travers l’utilisation des quatre générateurs Wartsila, une marque internationale de renom en termes de production d’énergie.

Le Chief Exécutive de Symbion, Paul Hinks, a souligné qu’il est très encourageant de voir le Gouvernement malagasy se concentrer sur l’utilisation du fuel lourd, moins coûteux, couplé à un système de distribution permettant de produire de l’électricité pour tout le pays, surtout que Madagascar possède ses propres ressources pétrolières à Tsimororo, déjà utilisées pour approvisionner la Centrale. Ce pétrole est donc moins coûteux que le fuel importé et sera un autre enjeu majeur pour l’économie du pays, a-t-il déclaré.

En remerciant Symbion Power et tous les partenaires ayant contribué à la réalisation de ce projet structurant, le Chef de l’État a réitéré que le Gouvernement va continuer à favoriser l’exploitation des sources d’énergies renouvelables afin que la population puisse bénéficier d’un tarif avantageux. L’objectif à atteindre dans les prochains mois est de pouvoir produire plus de 180MW pour la Capitale et ses environs, à travers d’autres infrastructures modernes et combinées avec l’exploitation des énergies renouvelables telles que le solaire et l’hydroélectrique, pour que les générations futures ne souffrent plus de problèmes énergétiques. A travers de telles actions, l’État s’attèle aussi à redresser la Jirama qui joue un rôle clé, tant au niveau social qu’économique.

par -

“Insécurité alimentaire et renforcement de la résistance au changement climatique” sont les thèmes au cœur de la visite de Jose Graziano Da Silva, directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Madagascar, rapporte « BBC »

D’après le programme alimentaire mondial (PAM), 665 mille personnes sont confrontées à une insécurité alimentaire sévère, en raison de la sécheresse dans le sud de Madagascar. Près de la moitié ne bénéficient pas d’assistance.

Selon la même source, les districts les plus touchés sont Amboasary, Ambovombe, Tsihombe, Beloha, Bekily, Ampanihy et Betioky.

Dans ces régions, certains habitants se nourrissent de fruits du cactus, faute de récoltes suffisantes.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, était parti d'une bonne intention en faisant une virée dans le 10e arrondissement de Paris pour voir de ses...

Reseaux Sociaux

SPORT

Résultats et buteurs à l'issue des matches de la 11ème journée du championnat de la Ligue 1 du football professionne, joués mardi et mercredi: Mercredi: A...