Tags Posts tagged with "oasis"

oasis

par -

Le projet de la ” Gestion adaptative et surveillance des systèmes oasiens au Maghreb : Maroc, Mauritanie et Tunisie “, dont l’exécution a été lancée depuis septembre 2016 en Tunisie, au Maroc et en Mauritanie sera couronné par la réalisation d’une plateforme des statistiques et d’un système d’information pour la gouvernance des systèmes oasiens dans les pays maghrébins qui comptent environ 350 hectares d’oasis, a souligné le coordinateur du projet Slah Abdeddaem dans une déclaration accordée, lundi, à l’agence TAP.
Il a souligné en marge d’une séance de travail pour suivre l’avancement du projet, dont les travaux se poursuivront jusqu’au 13 juillet que la gestion adaptative et surveillance des systèmes oasiens vise à renforcer les capacités des intervenants dans le domaine des oasis dans les trois pays et à instaurer un système d’information qui suit tous les changements et problématiques liés aux oasis, aide à la prise de la décision et à la maîtrise de la gestion du système des oasis.
Le responsable a indiqué que ce projet qui s’étale sur 3 ans et d’un coût global de près de 8 millions de dinars moyennant un financement du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) est géré par le bureau de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) à Tunis.
Et d’ajouter qu’un guide des bonnes pratiques dans les oasis sera également élaboré. Il comportera, a-t-il précisé, des solutions pratiques pour la maintenance du système oasien et sa protection contre les menaces environnementales et humaines, ajoutant que ce guide sera diffusé dans les pays maghrébins.
Il s’agit aussi de fournir les moyens nécessaires pour instaurer un système d’informations relatif au suivi des oasis, considérées parmi les systèmes agricoles et environnementaux les plus fragiles, à cause des changements climatiques ou de la mauvaise gestion.
Abdeddaem a rappelé, dans ce cadre, que ” la superficie totale des oasis tunisiennes s’élève à 40 mille ha, dont le un tiers (1/3) sont des anciennes oasis souffrant des problèmes des changements climatiques, du déficit hydraulique et de l’extension urbaine, ainsi que la multiplication du nombre d’intervenants dans ce domaine “.
D’après lui, les oasis tunisiennes font face à plusieurs problématiques, dont notamment la dispersion de la propriété, le manque d’eau et le manque de diversité biologique, étant donné que les agriculteurs se penchent sur la production d’un seul produit, à savoir Deglet Ennour, ce qui engendre l’affaiblissement de l’oasis, qui se base, en principe, sur le système à étages et la diversité de la production.

 

par -

Les services du Commissariat régional au développement agricole à Tozeur œuvrent en faveur de la certification biologique des oasis de montagne, à Tamaghza, Chebika et Midès, annonce à l’agence TAP le chef de la cellule de l’agriculture bio au CRDA, Noureddine Mahfoudh..
A cet effet, un programme de formation et de sensibilisation a été lancé, depuis une semaine, à l’intension des agriculteurs dans ces trois oasis qui s’étendent sur 130 ha, ajoute la même source.
Les groupements de développement agricole participent à la mise en route des procédures d’inscription au système bio de ces oasis et à la valorisation de leur production au niveau des palmeraies et des arbres fruitiers, précise la même source.
Le Projet de gestion durable des systèmes oasiens financé par la Banque mondiale se chargera du coût d’obtention du label biologique. Lequel Projet est mis en œuvre, depuis 2015, dans ces trois oasis, par le biais de groupements de développement et d’associations spécialisées. Il prévoit également la création d’un circuit de tourisme bio dont le lancement sera annoncé, prochainement, à l’occasion de la semaine de la production biologique.

par -

Selon un communiqué rendu public ce mercredi 21 septembre 2016 par le ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, une oasis sise dans la région de Zaafrana, relevant de la délégation de Douz sud, d’une superficie de 123 hectares et contenant 7000 palmiers, a été remise aux services du ministère des Domaines de l’Etat, en présidence du gouverneur de Kébili. Elle était exploitée illégalement depuis 2011 par un gouverneur de Kébili.

Après une collaboration avec le ministère de la Défense nationale, il a été décidé d’aménager la zone de Rjim Maatoug (deuxième groupe de l’armée de terre) et ce, en se référant aux procédures judiciaires appliquées par l’Etat tunisien.

par -

Un incendie s’est déclaré, mardi 26 juillet 2016, dans une oasis de la région de Janoura, au gouvernorat de Kébili. Les unités de la protection civile ont réussi à maitriser les flammes.

Ghazi Arbi, directeur régional de la protection civile, a indiqué dans une déclaration à Mosaïque fm que l’incendie a détruit 70 palmiers dattiers et 50 autres arbres en plus d’un demi-hectare de terre.

par -

Les équipes de la protection civile à Tozeur ont réussi, jeudi après-midi, en collaboration avec la direction des forêts et la municipalité de Tozeur, à maîtriser l’incendie qui s’est déclaré sur 4,5 ha à l’ancienne oasis.
L’incendie a détruit 800 palmiers et ravagé 1200 mètres de clôtures et barrières en stipes de palmiers, a affirmé le directeur régional de la protection civile Adel Abidi à la correspondante de la TAP.
Les causes sont encore inconnues, a ajouté la même source, évoquant l’éventualité d’un incendie occasionné par une origine volontaire et ce en se basant sur des déclarations de témoins oculaires.

par -

Les unités de la Protection civile sont parvenues, vendredi, vers 4 heures du matin, à maîtriser le gigantesque incendie qui a ravagé 6 ha de palmeraies, à El Ksar, dans la délégation d’El Hamma, a indiqué à l’agence TAP un responsable à la direction de la Protection civile à Gabès.
Les causes de l’incendie qui s’est déclaré, jeudi, vers midi, demeurent inconnues, selon la même source.
Le feu a détruit 500 pieds de palmiers, 200 oliviers, 200 grenadiers et 50 figuiers, provoquant une grande panique parmi les riverains.
Trois camions de pompiers ont été dépêchés en renfort de Médenine, Gafsa et Kébili, ainsi qu’un camion de l’armée nationale et 50 soldats, outre des équipements de la commune d’El Hamma, du CRDA de Gabès et de la part de particuliers.
Par ailleurs, la Protection civile à Gabès est intervenue, jeudi, pour éteindre sept autres incendies survenus à différents endroits, dont trois sur l’avenue du Maghreb Arabe et dans l’oasis de la plage d’Essalem.
La région de Gabès a enregistré, jeudi, une vague de chaleur atteignant 50°C, accompagnée de rafales de vent.

par -

Neufs puits seront créés en 2016 dans le gouvernorat de Kébili pour pallier le manque d’eau d’irrigation dans les oasis, a indiqué Kamel Boujlida, chef de service des Ressources hydrauliques au commissariat régional au
développement agricole (CRDA).
Parmi ces projets, le forage de quatre puits dans les oasis de Bou Abdallah (délégation de Souk Lahad), Jercine (délégation de Kébili-sud), Kébili- ouest et Ras El-Ain, d’une profondeur allant de 150 à 250 mètres, moyennant une enveloppe d’un million de dinars.
Un autre projet porte sur le forage d’un puits géothermique d’une profondeur de 2300 mètres. Il est en phase d’étude du site. Les quatre autres puits programmés sont des puits de substitution (300 mètres de profondeur) qui seront creusés dans les oasis de Rjim Maatoug, auxquels un budget de 1,2 MD a été alloué.
M.Boujlida a affirmé que le Commissariat attend l’approbation du ministère de tutelle pour la réalisation de 6 autres puits de substitution notamment à Louhichi (délégation de Souk Lahad), Msaid (délégation de Kébili-sud), Talmine et Rabta (délégation de Kébili-nord).
Il a rappelé le projet de forage d’un puits profond à Saidane (délégation de Kébili-nord), d’une profondeur de 804 mètres et d’un débit de 40 l/s, réalisé avec un montant de 1 MD.

TAP

par -

A l’issue d’une visite sur le terrain, lundi, à plusieurs Oasis de Degach et de Hammet El Djerid, une équipe relevant du commissariat régional du développement agricole à Tozeur a indiqué que les intempéries ont causé d’importants dégats au niveau des terrains agricoles dans la région.
“Des arbres fruitiers et des cultures sous serres ont été endommagés dans l’oasis de Degach (entre 40 et 50 pc), et des dégats ont été enregistrés au niveau des cultures fourragères et des légumes dans le même Oasis, a précisé une responsable au CRDA de, Ameni Touil.
Selon les premières constatations aucun dégat n’a été enregistré dans les palmiers de l’oasis, signalant que les opérations de contrôle se poursuivent,”a-t-elle ajouté.

TAP

par -

Les constructions anarchiques dans le gouvernorat de Gabès représentent une vraie menace pour les oasis dans la région, selon les associations environnementales.
Parmi les facteurs balisant la voie devant la propagation de ce phénomène, figure notamment le manque de lots de terrains pour construction de logements, dont le dernier lotissement réalisé par l’Agence Foncière de l’Habitat (AFH) était en 2004 dans la ville de Gabès qui compte plus de 130 mille habitants.
L’impunité et le faible mécanisme de contrôle marquant la phase post-révolution étaient également parmi les facteurs qui ont facilité l’apparition de ce phénomène avec la possibilité d’octroi des autorisations de raccordement en eau potable et en électricité pour les constructions anarchiques.
La majorité des constructions anarchiques réalisées lors des cinq dernières années étaient dans les oasis qui représentent une importance économique et environnementale, ont souligné des représentants des associations environnementales.
Les habitants ont espéré trouver une solution après la décision prise lors du conseil ministériel restreint du 25 juin 2015 concernant l’impératif de favoriser une réserve foncière avec le transfert de 240 ha de la propriété forestière de l’Etat vers la propriété privée de l’Etat, dans le but de permettra une extension urbaine vers l’ouest en direction de Matmata et préserver ainsi les oasis.
Mais à cause de la routine administrative cette décision est restée sans application, a-t-on estimé.

Tap

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, est décidément très actif sur le contient africain. Après avoir parrainé la force conjointe anti-djihadiste des pays du Sahel,...

Reseaux Sociaux