Tags Posts tagged with "régions"

régions

par -

Les cinq premiers mois de l’année 2017 ont été caractérisés par une augmentation au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 6.8% avec 732.4 MD contre 685.6 MD lors des cinq premiers mois 2016. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 47.9% à 41.2% durant les cinq premiers mois 2017. C’est ce qu’a indiqué par l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).

L’augmentation ainsi enregistrée au niveau des investissements déclarés dans les zones de développement régional est imputable essentiellement au gouvernorat de Zaghouan, Bèja, Kasserine.

Il en est de même pour les investissements déclarés dans les délégations de développement régional du gouvernorat de Gabes, Sousse, Kef et Tataouine.

Le nombre de projets bénéficiaires de la participation de l’état et des primes d’investissement au titre des nouveaux promoteurs et des PME est passé de 12 (pour un investissement de 30.5 MD) à 6 projets (pour un investissement total de 20 MD) durant les cinq premiers mois 2017. Ces projets vont permettre la création de 361 postes d’emplois, contre 325 postes d’emplois durant les cinq premiers mois 2016. La participation de l’état et les primes d’investissement
accordées ont atteint 3.8 MD contre 4.4 MD lors des cinq premiers mois 2016, soit une baisse de 13.6%.

 

par -

Selon les prévisions de l’Institut National de la Météorologie (INM), la journée de ce mardi 11 juillet 2017 sera marquée par un temps chaud et peu nuageux sur la plupart des régions, les nuages seront progressivement abondants l’après midi sur les hauteurs ouest.

Les températures maximales évoluant entre 36 et 40°C sur les régions côtieres Est et entre 40 et 45°C ailleurs avec coups locaux de sirocco.

Pour demain, mercredi 12 juillet 2017, les températures maximales comprises entre 38 et 42°C sur les régions côtières Est et entre 42 et 46°C sur le reste du pays avec coups de Sirocco.

par -

La nouvelle édition de l’indice A T Kearney Global Retail Development (GRDI), qui donne chaque année le classement des meilleurs marchés et régions en matière de croissance du secteur de la distribution, a placé la Tunisie à la 24ème place des marchés en croissance. «Le Maroc (Classé 7) a de nouveau augmenté dans le classement, en hausse de sept positions cette année grâce aux efforts du gouvernement pour attirer les investissements étrangers. L’expansion du centre commercial en Algérie (A la 14ème place) et un flux touristique plus important en Tunisie (24ème mondiale) et qui avance de deux positions grâce à de petites améliorations sur toutes les dimensions de l’indice», dit le rapport, “ont favorisé l’expansion du commerce de détail. L’Egypte, l’un des plus grands marchés de la région, n’a pas fait l’indice 2017 en raison de l’incertitude sur le marché».

A la première place, selon «The GRDI 2017 » intitulé «Age of Concentration», l’Inde est classée 1er pays en développement pour l’investissement dans l’investissement de distribution, la Chine  2ème et la Malaisie en 3ème . Notons que le Maroc et l’Algérie dont le rapport dit que «au fur et à mesure que les recettes pétrolières diminuent, la situation économique de l’Algérie reste difficile et les dépenses de consommation ont diminué, mais le pays a augmenté de quatre rangs dans l’indice», devancent la Tunisie.  

par -
Chedli Ayari a exprimé sa déception par le faible taux de croissance enregistré pour le 3ème trimestre 2013

Le gouverneur de la banque Centrale de Tunisie (BCT) Chedli Ayari, a appelé, vendredi, à un nouveau découpage économique des régions devant comprendre deux ou trois gouvernorats afin de réaliser un développement économique global et durable.
Ayari a indiqué, en marge d’une conférence sur “les réformes structurelles et le développement intégré”, organisée par le ministère du développement, de l’investissement et de la coopération internationale avec le concours de l’organisation de la coopération et du développement économique (OCDE), que “les propositions sont nombreuses dans ce cadre”, ajoutant que “le pays n’a besoin que de 5 ou 6 régions économiques”.
“Le nouveau découpage devrait dépasser celui administratif du ministère de l’intérieur afin de concrétiser le principe de la décentralisation stipulée dans le plan de développement” a-t-il dit, appelant à ce qu”‘il soit le fruit d’un débat régional approfondi”.

Ayari a souligné l’importance de se concentrer sur les spécificités économiques et géographiques de chaque région, ce qui permettra d’accorder à chacune d’entre elles certains avantages dans des secteurs donnés sans exclure les possibilités d’investissement dans le reste des domaines de développement, insistant sur l’impératif de faire de l’économie solidaire un principe.
Il a aussi indiqué que le développement global devrait constituer une stratégie cohérente qui adopte un ensemble de réformes et dont les grandes orientations seront inspirées de la Constitution et du plan de développement 2016/2020, s’agissant de l’application du principe de la discrimination positive dans toutes les régions.
Il a ajouté que le développement intégré est axé sur trois grands points : s’engager à appliquer le contenu du plan de développement en tant que référence fondamentale de la politique économique, élaborer un ensemble de grandes réformes et le baptiser “budget de réformes”, déclarant que “ce qui manque à la Tunisie actuellement est la liaison entre toutes ces réformes pour réaliser un développement global et intégré”.

Le représentant de l’OCDE Flavio Barvira a souligné qu’il est difficile d’entreprendre des réformes profondes dans un pays qui vit une étape de transition démocratique, sans pour autant éloigner la possibilité de les réaliser. Et de poursuivre que l’organisation veille à aider la Tunisie à surmonter les obstacles afin de réaliser le développement intégral, global et durable.

par -

Selon les prévisions de l’Institut National de la Météorologie (INM), la journée de ce mardi 2 mai 2017, sera marquée par des nuages parfois abondants sur le nord et le centre avec orages et pluies isolés sur les régions ouest puis intéresseront les autres zones en fin de journée.
Des passages nuageux seront plus abondants sur l’extrême sud avec quelques pluies orageuses.
Le vent de secteur Nord sur le nord et de secteur Est sur le centre et le sud assez fort de 30 à 40 km/h près des côtes et sur le sud avec phénomènes locaux de sable, faible à modéré ailleurs et dépassant temporairement 60 sous orages.
La mer agitée.
Les températures maximales comprises entre 17 et 22°C sur le nord, les hauteurs et les régions côtières et entre 23 et 28°C ailleurs et atteignant localement 30 °C sur le sud.

par -

Il semble que la morosité étreigne le pays, obstinément ; en témoignent les chiffres de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII) qui viennent d’être publiés. Des chiffres qui illustrent clairement la situation lamentable des investissements dans les zones de développement régional. De très fortes baisses ont été constatées dans la note de conjoncture de l’APII. Les deux premiers mois de l’année 2017 ont été caractérisés par un recul de 38,1% au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional, avec 145.7 Millions de dinars (MD) contre 235.4 MD durant les deux premiers mois de 2016. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 39.8% à 35.8% durant les deux premiers mois de 2017. La baisse ainsi enregistrée au niveau des investissements déclarés dans les zones de développement régional est imputable essentiellement aux délégations de développement régional du gouvernorat de Sfax, Kairouan, Zaghouan et Jendouba.

Le nombre de projets bénéficiaires de la prime d’investissement au titre du développement régional est passé de 29 (pour un investissement total de 33.4 MD) à 27 (pour un investissement total de 30.7 MD) durant les deux premiers mois de  2017. Ces projets vont permettre la création de 532 postes d’emplois, contre 560 postes d’emplois durant les deux premiers mois de 2016. La prime d’investissement accordée a atteint 5.9 MD contre 6.1 MD durant les deux premiers mois de 2016, soit une baisse de 3.3%.

Le nombre de projets bénéficiaires de la participation de l’Etat et des primes d’investissement au titre des nouveaux promoteurs et des PME est maintenu constant. Les investissements approuvés relatifs à ces projets sont passés de 5.3 MD durant les deux premiers mois de 2016 à 9.8 MD durant les deux premiers mois de 2017. Ces projets vont permettre la création de 156 postes d’emplois, contre 138 postes d’emplois durant les deux premiers mois de 2016. La participation de l’Etat et les primes d’investissement accordées ont atteint 1.7 MD contre 0.4 MD lors des deux premiers mois de 2016, soit une hausse de 325%.

Le nombre des sociétés juridiquement constituées dans les guichets uniques de l’APII durant les deux premiers mois de 2017 a atteint 969 contre 874 durant la même période de l’année 2016, enregistrant ainsi une hausse de 10.9%. Les sociétés juridiquement constituées dans le secteur industriel ont enregistré une baisse de 5.7%.

Au total, durant les deux premiers mois de 2017, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint le montant de 407 MD, contre 591.3 MD lors des deux premiers mois de 2016, enregistrant ainsi une baisse de 31.2%. Le nombre de projets déclarés a atteint 605 au cours des deux premiers mois de 2017 contre 612 lors des deux premiers mois de 2016, soit une diminution de 1.1%.

Ces projets permettront la création de 8122 postes d’emplois, contre 8662 postes d’emplois durant les deux premiers mois de 2016, soit une régression de 6.2%.

par -

Le front de salut a annoncé dans un communiqué rendu public mercredi 12 avril 2017, qu’il est solidaire avec les mouvements protestataires qui ont eu lieu dans plusieurs régions du pays à l’instar du Kef, Tataouine ou Kairouan.

Le parti a souligné le droit des régions au développement équitable et a appelé le gouvernement à accélérer les investissements afin d’éviter au pays une crise économique et sociale.

par -

L’année 2016 a été caractérisée par une hausse au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 64.6% avec 2093.2 MD contre 1271.7 MD lors de l’année 2015. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 48.5% à 54.8% durant l’année 2016. Ont indiqué les derniers chiffres rendus publics par l’agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).
L’augmentation ainsi enregistrée au niveau des investissements déclarés dans les zones de développement régional est imputable essentiellement au gouvernorat de Kairouan, Siliana, Jendouba, Kef, Gafsa, Béja.

Le nombre de projets bénéficiaires de la prime d’investissement au titre du développement régional est passé de 252 (pour un investissement total de 445.8 MD) à 215 projets (pour un investissement total de 364.9 MD) durant l’année 2016. Ces projets vont permettre la création de 5649 postes d’emplois, contre 5246 postes d’emplois durant l’année 2015. La prime d’investissement accordée a atteint 50.7 MD contre 50.0 MD lors de l’année 2015, soit une hausse de 1.4%.

par -

En dépit d’une conjoncture économique et d’un climat d’affaires défavorable, les investisseurs, tunisiens et étrangers, continuent à investir, à monter des projets et à faire des extensions. En témoignent les derniers chiffres de l’Agence de promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII) rendus publics récemment. Il en ressort en effet que tous les indicateurs relatifs à l’investissement ont clignoté au vert durant les onze premiers mois de l’année 2016. Durant cette période, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint le montant de 2875.8 millions de dinars (MD), contre 2322.6 MD dans les onze premiers mois de 2015, enregistrant ainsi une hausse de 23.8%. Le nombre de projets déclarés a atteint 3282 au cours des onze premiers mois de 2016 contre 3023 durant les onze premiers mois de 2015, soit une augmentation de 8.6%. Ces projets permettront la création de 48001 postes d’emploi, contre 45577 durant les onze premiers mois de 2015, soit une progression de 5.3%.

Durant le seul mois de novembre 2016, les investissements déclarés ont atteint 236.6 MD, contre 302.6 MD en novembre 2015, enregistrant ainsi une baisse de 21.8%. Le nombre de projets déclarés est passé de 275 au cours du mois de novembre 2015 à 305 en novembre 2016, soit une hausse de 10.9%. Ces projets permettront la création de 4275 postes d’emplois, contre 4688 au mois de novembre 2015, soit une diminution de 8.8%.

Les investissements déclarés dans le cadre des projets sont passés de 1388.7 MD durant les onze premiers mois de 2015 à 1468.2 MD en 2016, enregistrant ainsi une hausse de 5.7%. Le nombre de ce type de projets a augmenté de 10.6%, passant de 2210 durant les onze premiers mois de 2015 à 2444 durant les onze premiers mois de 2016. Également le nombre des emplois a évolué de 1.2%, passant de 32576 à 32972 durant les onze premiers mois de 2016.

S’agissant des investissements déclarés dans le cadre des projets autres que la création (extension, renouvellement de matériel…), ils ont atteint 1407.6 MD, soit 50.7% de plus que le volume enregistré lors des onze premiers mois de 2015. Le nombre de ces projets a augmenté de 3.1%, en passant de 813 durant les onze premiers mois de  2015 à 838 durant les onze premiers mois de 2016, et les emplois y afférents ont progressé de 15.6% avec 15029 postes contre 13001 durant les onze premiers mois de 2015.

Quant aux investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices, ils ont enregistré une hausse de 14%, passant de 785.6 MD à 895.6 MD durant les onze premiers mois de 2016. Les industries dont la production est orientée vers le marché local ont enregistré une augmentation de 28.8%, passant de 1537 MD à 1980.2 MD durant la même période.

Par ailleurs et concernant les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ils ont enregistré une hausse de 42.8% passant de 1154.3 MD au cours des onze premiers mois de 2015 à 1648.9 MD durant les onze premiers mois de 2016. Le nombre de ces projets est passé de 95 à 125 au cours des onze premiers mois 2016. Ces projets permettront la création de 9870 postes d’emplois, contre 6571 postes d’emplois durant les onze premiers mois de 2015, soit une progression de 50.2%. Il est à signaler que les projets de 5 MD et plus, qui ne représentent que 3.8% du nombre des projets déclarés et 20.6% du nombre des emplois, totalisent 57.3% de l’ensemble des investissements déclarés. Parmi les 125 projets (I>5 MD) déclarés durant les onze premiers mois de 2016, quinze ont totalisé un montant d’investissement de 637 MD, soit 38.6% de l’investissement total (I>5 MD).

Les onze premiers mois de 2016 ont été caractérisés par une hausse au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 33.6%, avec 1443.1 MD contre 1080.1 MD durant les onze premiers mois de 2015. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 46.5% à 50.2% durant les onze premiers mois de 2016.

par -

La ministre de la Santé, Samira Merai, a déclaré ce mardi à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) que de nouveaux hôpitaux seront construits dans plusieurs gouvernorats du pays en 2017.

Elle a précisé que ces projets seront soit à l’étape de réalisation, soit à celle de l’étude et de l’appel d’offres. Ils permettront ainsi de changer la qualité des prestations de santé en Tunisie, a-t-elle affirmé.

par -
La ministre de la Santé, Samira Merai, a déclaré ce mardi 17 janvier à l’ARP que son département veille à rapprocher tous les services de santé du citoyen à travers des améliorations au sein des centres de santé de base en les équipant de matériels modernes.
Elle a ajouté que « cette année sera marquée par le déploiement de plusieurs médecins spécialistes (9 spécialités) dans les régions intérieures du pays. Le recrutement de ces médecins résoudra sans doute les problèmes de santé dans les régions en question”, a-t-elle affirmé.

par -

Mohamed Ben Salah, le délégué régional des affaires sociales de Sousse, a indiqué ce lundi que les régions les plus touchées par la pauvreté se trouvent au gouvernorat de Sousse.

 Dans une déclaration accordée à Jawhara fm, le responsable a révélé que la délégation de Sidi El Hani est classée parmi les régions les plus pauvres de la Tunisie (265e rang).

La hausse du taux de pauvreté au gouvernorat de Sousse a notamment été démontrée à travers l’augmentation du nombre des bénéficiaires de la carte des soins gratuits, qui ont atteint 7190, actuellement, contre 4000 en 2009.

Ben Salah a ajouté qu’il existe à Sousse des centres d’accueil des cas sociaux les plus difficiles, en plus du centre d’encadrement et d’orientation sociale, mais que la délégation n’est pas capable de subvenir aux besoins de tous les nécessiteux.

par -
Le dirigeant du parti le Congrès pour la République (CPR)

Le dirigeant au Mouvement Tounes al-Irada Tarek Kahlaoui a commenté le climat de tension qui règne depuis quelques jours dans différentes régions du pays, à l’instar de Meknassi, à Sidi Bouzid et Ben Guerdane, à Médenine.
Lors de son passage sur Shems fm, il a ajouté que les erreurs du gouvernement sont à l’origine de ces mouvements, critiquant ainsi la visite de la délégation ministérielle à Ben Guerdane. Kahlaoui a critiqué cette politique, surtout que les décideurs visitent cette zone sans aucune connaissance des dossiers.
La position de Tarek Kahlaoui vient à un moment où une délégation ministérielle, composée notamment d’Abid Briki et Mehdi Ben Gharbia, respectivement ministre de la Fonction publique et de la Gouvernance et
ministre des Relations avec les Instances constitutionnelles, la Société civile et les Droits de l’Homme, s’est rendue aujourd’hui à Ben Guerdane dans une tentative d’apaiser la situation, et d’écouter les préoccupations des habitants.

par -

Réagissant aux tensions sociales que connaissent plusieurs régions du pays à l’instar de Meknassi et Ben Guerdane, le dirigeant du Front populaire Ahmed Seddik a déclaré que les gens en ont marre des promesses non tenues.
Lors de son passage sur Shems fm, l’opposant a justifié la colère des protestataires de Sidi Bouzid, Meknassi, Ben Guerdane et d’autres régions par la langue de bois du gouvernement, qui n’a pas pris aux sérieux leurs revendications, selon lui.
« Cette situation a provoqué un climat de tension », a dit l’opposant.
Et d’alerter : « la déception et la perte de confiance pourraient contribuer à l’explosion”.

par -

Après plusieurs mois de blocage, les investissements déclarés dans l’industrie commencent à reprendre des couleurs. Les neuf premiers mois 2016 ont été caractérisés par une hausse au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 47.8% avec 1165.0 MD contre 788.9 MD lors de la période correspondante de 2015. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 42.1% à 49.2% durant les neuf premiers mois 2016, selon les chiffres de l’agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII). L’augmentation ainsi enregistrée au niveau des investissements déclarés dans les zones de développement régional est imputable essentiellement au gouvernorat de Siliana dont les investissements ont atteint 140.5 MD. De même, les investissements déclarés dans le gouvernorat de Kairouan sont passés de 46.2 MD à 104.9 MD. ll en est de même pour le gouvernorat de Jendouba où les investissements ont atteint 128.6 MD, contre 11.8 MD durant les neuf premiers mois 2015. Également, les investissements déclarés dans le gouvernorat du Kef sont passés de 10.5MD à 103.8 MD durant les neuf premiers mois 2016, principalement suite à la déclaration de la création d’une unité de production de lait en poudre pour un montant de 89.8 MD.

Aussi, les investissements déclarés dans le gouvernorat de Gafsa ont augmenté de 45.3 MD à 83.4MD durant les neuf premiers mois 2016, notamment suite à la déclaration de de création d’une unité de fabrication et de transformation de plâtre pour un montant de 24.5 MD. Similairement, le gouvernorat de Kébili a enregistré une augmentation au niveau des investissements déclarés qui sont passés de 3 MD à 23.1 MD durant les neuf premiers mois 2016.

Le nombre de projets bénéficiaires de la prime d’investissement au titre du développement régional est passé de 186 (pour un investissement total de 392.6 MD) à 157 projets (pour un investissement total de 250.6 MD) durant les neuf premiers mois 2016. Ces projets vont permettre la création de 3787 postes d’emplois, contre 4252 postes d’emplois durant les neuf premiers mois 2015. La prime d’investissement accordée a atteint 36.6 MD contre 42.3 MD lors des neuf premiers mois 2015, soit une baisse de 13.5%.

Le nombre de projets bénéficiaires de la participation de l’Etat et des primes d’investissement au titre des nouveaux promoteurs et des PME est passé de 34 (pour un investissement de 66.6 MD) à 21 projets (pour un investissement total de 60.7MD) durant les neuf premiers mois 2016. Ces projets vont permettre la création de 520 postes d’emplois, contre 932 postes d’emplois durant les neuf premiers mois 2015. La participation de l’Etat et les primes d’investissement accordées ont atteint 5.0MD contre 10.4MD lors des neuf premiers mois 2015, soit une diminution de 51.9%.

Le nombre des sociétés juridiquement constituées dans les guichets uniques de l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation lors des neuf premiers mois 2016 a atteint 5378 contre 4579 lors de la même période de l’année 2015, enregistrant ainsi une hausse de 17.4%.

Au total, durant les neuf premiers mois 2016, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint le montant de 2371.4 MD, contre 1874.2 MD lors des neuf premiers mois 2015, enregistrant ainsi une hausse de 26.5%. Le nombre de projets déclarés a atteint 2673 au cours des neuf premiers mois 2016 contre 2504 lors des neuf premiers mois 2015, soit une augmentation de 6.7%.  Ces projets permettront la création de 39279 postes d’emplois, contre 37043 postes d’emplois durant les neuf premiers mois 2015, soit une progression de 6%.

par -
Le gouvernement a entamé la mise en œuvre de son plan visant l’augmentation des tarifs de l’électricité dans le cadre de la suppression

La Société Tunisienne de l’Électricité et du Gaz (STEG) prévoit une coupure d’électricité ce samedi 12 novembre 2016, dans des régions de Médenine.
Selon Shems fm, cette coupure due à des travaux touchera la délégation de Ben Guerdane (Cité Snit et Cité Ezzouhour) et la délégation de Sidi Makhlouf (Errakouba ouest, Errakouba, Eddrouj, Ghabari et Ras Wadi Ghabari).
Toujours selon la même source, cette coupure se poursuivra jusqu’à 15H.

par -

Quatre maisons de services de sécurité sociale ouvriront leurs portes demain, mardi à El Guettar (Gouvernorat de Gafsa), à Meknassi (Gouvernorat de Sidi Bouzid), à Douz-nord (Gouvernorat de Kébili) et à Souassi (Gouvernorat de Mahdia), a annoncé, le ministère des affaires sociales, dans un communiqué publié lundi.
La création de ces structures s’inscrit dans le volonté de rapprocher les services des citoyens et de mettre en œuvre le rôle de ces maisons dans les régions, indique le même communiqué.
La même source souligne, par ailleurs, que la société pétrolière italienne (PERENCO) et l’entreprise tunisienne des activités pétrolières (ETAP) ont réhabilité la maison des services de sécurité sociale à Douz-nord, et ce, dans le cadre du programme de la responsabilité sociétale des établissements.

par -

Après plusieurs années de blocage, les investissements déclarés dans les zones de développement régional retrouvent des couleurs comme en témoignent les derniers chiffres de l’Agence de promotion de l’Industrie et de l’innovation (APII). Il s’agit certes de la principale revendication de la Révolution. Beaucoup sont ceux qui se sont déjà révoltés contre les disparités régionales et la marginalisation des zones de l’intérieur et de développement régional. C’est dans cet optique que s’inscrit la réunion du chef du gouvernement, Youssef Chahed ce dimanche, avec un ensemble d’investisseurs. Lors de cette réunion, Chahed a incité les investisseurs tunisiens à investir en masse dans les régions.

S’agissant des chiffres de l’APII, il est à signaler que les sept premiers mois 2016 ont été caractérisés par une hausse au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 31,2% avec 792,5 MD contre 604,1 MD lors des sept premiers mois 2015. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 41,6% à 45,6% durant les sept premiers mois 2016.  L’augmentation ainsi enregistrée au niveau des investissements déclarés dans les zones de développement régional est imputable essentiellement au gouvernorat de Siliana dont les investissements ont atteint 107,1 MD. De même, les investissements déclarés dans le gouvernorat de Kairouan sont passés de 28,4 MD à 76,4 MD. ll en est de même du gouvernorat de Jendouba où les investissements ont atteint 47,3 MD, contre 10,1 MD. Idem pour le gouvernorat de Béja où les investissements déclarés ont atteint 71,7 MD contre 56,4 MD. Ont également augmenté les investissements déclarés dans le gouvernorat de Kébili, Sfax.

Le nombre de projets bénéficiaires de la prime d’investissement au titre du développement régional est passé de 162 (pour un investissement total de 359 MD) à 147 projets (pour un investissement total de 257,6 MD) durant les sept premiers mois 2016. Ces projets vont permettre la création de 4294 postes d’emplois, contre 3734 postes d’emplois durant les sept premiers mois 2015. La prime d’investissement accordée a atteint 35,3 MD contre 36,4 MD lors des sept premiers mois 2015, soit une baisse de 3%.

Le nombre de projets bénéficiaires de la participation de l’Etat et des primes d’investissement au titre des nouveaux promoteurs et des PME est passé de 27 (pour un investissement de 59,4 MD) à 17 projets (pour un investissement total de  40,1 MD) durant les sept premiers mois 2016. Ces projets vont permettre la création de 530 postes d’emplois, contre 783 postes d’emplois durant les sept premiers mois 2015. La participation de l’Etat et les primes d’investissement accordées ont atteint 5,1 MD contre 9,2 MD lors des sept premiers mois 2015, soit une diminution de 44,9%.

Le nombre des sociétés juridiquement constituées dans les guichets uniques de l’Agence lors des sept premiers mois 2016 a atteint 3882 contre 3438 lors de la même période de l’année 2015, enregistrant ainsi une hausse de 12,9%

Globalement, les investissements déclarés dans le secteur industriel durant les sept premiers mois 2016 ont a atteint le montant de 1737,2 MD, contre 1453,4 MD lors des sept premiers mois 2015, enregistrant ainsi une hausse de 19,5%. C’est ce que ressort des derniers chiffres de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).
Le nombre de projets déclarés a atteint 2180 au cours des sept premiers mois 2016 contre 2071 lors des sept premiers mois 2015, soit une augmentation de 5,3%.
Ces projets permettront la création de 32314 postes d’emplois, contre 29890 postes d’emplois durant la période correspondante de 2015, soit une progression de 8,1%.

par -

Le chef du gouvernement Youssef Chahed s’est réuni hier, samedi 10 septembre 2016 avec un groupe d’investisseurs, indique un communiqué de la présidence du gouvernement rendu public ce dimanche 11 septembre 2016.

Lors de cet entretien, Youssef Chahed a incité les investisseurs tunisiens à investir dans les régions internes, soulignant que ces endroits n’ont pas assez profité du capital financier tunisien.

Le chef du gouvernement a également appelé à booster la production et l’exportation.

par -

Suite aux coupures du courant dans plusieurs régions du pays et surtout au nord et à l’ouest de la capitale, la STEG présente ses excuses à de ses clients.

Habib Ben Jemâa, directeur du centre national des mouvements d’énergie à la STEG a expliqué lors de son passage ce lundi sur Mosaïque Fm que des coupures sont causées par l’humidité qui a dépassé les 94%, soulignant que cette humidité ses accumulée au niveau des pylônes électriques des lignes haute tension.
Les services techniques œuvrent pour le rétablissement de la situation, a-t-il ajouté.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux