Tags Posts tagged with "réserves"

réserves

par -

L’Algérie a suspendu l’importation de 24 types de produits alimentaires ou industriels dans le cadre des mesures visant à endiguer la baisse des réserves de changes due à la chute des cours du brut, rapporte bfmtv.

La même source a indiqué que dans une lettre datée du 9 juillet et obtenue mardi par l’AFP, l’Association des banques et des établissements financiers (ABEF) relaie une demande des autorités, “invitant” les banques “à surseoir à toute domiciliation d’importation” de 24 types de produits – seize alimentaires et huit non alimentaires – énumérés dans une liste jointe.

En Algérie, la domiciliation bancaire est obligatoire pour toute opération d’importation et indispensable pour les transferts de fonds vers l’étranger et le dédouanement. Un banquier ayant requis l’anonymat a expliqué à l’AFP que cette mesure signifiait en pratique “l’interdiction d’importation de ces produits jusqu’à nouvel ordre”, indique la même source.

par -

Les réserves de devises extérieures de l’Algérie continuent leur chute. Selon Reuters qui cite le gouverneur de la Banque centrale, Mohamed Loukal, ces réserves ont chuté de 6,1 milliards de $ pour se situer à 108 milliards $. L’autorité justifie cette situation par la facture des importations particulièrement lourdes.

Selon les autorités, les importations ont atteint 15,42 milliards $ sur les quatre premiers mois de cette année, ne reculant que de 0,14% par rapport à la même période de 2016.

Ces chiffres viennent consacrer les résultats mitigés de la politique de restriction des importations, adoptée par le pays depuis le début de la chute des cours du pétrole en 2014. La crise qui a réduit les revenus du pays de moitié, l’a contraint à penser à développer des activités susceptibles de générer des devises hors du secteur pétro-gazier.

Toujours selon Reuters,les réserves de devises extérieures de l’Algérie qui étaient de 178 milliards $ en 2014, ont glissé à 144 milliards $ en 2015 puis à 114,1 milliards $ en 2016.

par -

Les avoirs nets en devises de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) ont régressé de 41,9 millions de dinars (MD), ce qui correspond à une perte de 13 jours d’importation, à la date du 14 juin 2017, par rapport à la même période de 2016, pour se situer au niveau de 99 jours d’importation.
Selon les indicateurs monétaires et financiers, publiés jeudi, par la BCT, les avoirs en devises ont chuté de 12 343,4 MD (112 jours d’importation) à mi-juin 2016 à 12 301,5 MD (99 jours d’importation) actuellement.
Ainsi, la Tunisie se situe au seuil d’insécurité en termes de réserves en devises, étant donné que ce seuil est normalement, fixé, selon les experts économiques, à 110 jours d’importation.
La BCT a fait état également de l’accroissement des services de la dette extérieure cumulés de 50% entre 2016 et 2017 pour se situer au niveau de 3 117,9 MD, à la date du 10 juin 2017, contre 2 084,2 MD en 2016.
En ce qui concerne les recettes touristiques cumulées, elles se sont accrues de 7,7% en juin 2017 pour se situer au niveau de 744 MD (690,4 MD, en juin 2016).
Pour ce qui est du volume global de refinancement des banques, il a atteint, jeudi, 9 542,7 MD, contre 6 723,8 MD, durant la même période de l’année écoulée, ce qui correspond à une hausse de 42%.

par -

La Banque centrale marocaine, Bank Al-Maghrib (BAM), s’est penchée sur les réserves nettes en devises du pays, et a eu quelques mauvaises surprises. Au 19 mai 2017, le stock a fondu de 2,2% en comparaison avec la même période en 2017. La BAM les situe cette année à 237,1 milliards de dirhams (25 milliards de dollars)…

D’après les données hebdomadaires de la semaine, du 18 au 24 mai 2017, communiquées par la BAM, le montant global des interventions de la Banque centrale est monté à 30,1 MMDH (3 milliards de dollars), dont 25 MMDH au titre d’avances à 7 jours sur appel d’offres.

S’agissant du marché boursier, le MASI s’est légèrement érodé, -0,4%, ce qui situe sa contreperformance à 0,5% depuis le début de l’année, a indiqué la BAM. Sur la fourchette 18-24 mai 2017, les transactions se sont établies à 655,7 MDH, dont 590,4 millions ramassés sur le marché central “actions”, à la faveur du volume de 1,1 milliard de dirhams la semaine d’avant.

Enfin du 18 au 24 mai 2017, le dirham a perdu 0,24% de sa valeur par rapport à l’euro mais a gagné 0,37% face au dollar, précise la BAM.

par -

Les réserves devises de la Tunisie s’élèvent, actuellement, à 12,500 milliards de dinars, soit l’équivalent de 105 jours d’importation“, a affirmé à l’Agence TAP le directeur général de la Politique monétaire à la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Mohamed Salah Souilem.
Le taux de change s’est stabilisé depuis l’intervention de l’institut d’émission sur le marché de change pour lisser les variations aiguës du taux de change“, a-t-il ajouté en marge d’un séminaire de clôture de projet de jumelage entre la Tunisie et la France sur la modernisation du cadre opérationnel de la politique monétaire de la BCT
La BCT veille à ce que le taux de change joue pleinement son rôle pour contribuer à la maitrise du dérapage du déficit commercial d’une part, et garantir le financement des importations nécessaires tout en préservant un niveau adéquat des réserves en devises d’autre part.
Pour assurer le rétablissement de la monnaie nationale, il faut avoir des fondements économiques solides basés sur une amélioration de la qualité des biens et services et une meilleure productivité afin de conquérir de nouveaux marchés à l’exportation, a-t-il encore dit .
Selon des statistiques gouvernementales, le taux de couverture des importations tunisiennes par les exportations a perdu 8 points, au cours du premier trimestre 2017, atteignant 66% contre 74% durant la même période de l’année dernière, ce qui a porté le déficit de la balance commerciale à 3878,9 millions de dinars (MD). La dépréciation du dinar, qui a perdu 10% de sa valeur, a contribué à l’aggravation de ce déficit.
Le 25 avril dernier, la BCT a procédé à une augmentation du taux d’intérêt directeur, à 4,25 % afin de renforcer le dinar et améliorer le taux de change vis-à-vis des devises étrangères et rendre la devise nationale plus attractive au niveau de l’investissement et de l’épargne.

par -

Le Nigeria va mieux, économiquement, et ce sont les réserves en devises étrangères qui nous le disent. En effet la Banque centrale du géant pétrolier a fait savoir que ses réserves en devises ont dépassé 30 milliards $, rapporte l’Agence Ecofin. Le pays n’avait pas connu une telle embellie depuis octobre 2015, quand la crise pétrolière était à son maximum.

La tendance enregistrée au niveau des devises en début d’année, une poussée de 15,02%, se confirme donc. La Banque centrale n’est pas allée jusqu’à exposer les raisons de cette progression, mais l’agence Reuters y voit la main de la remontée des cours des hydrocarbures, d’où le Nigeria tire 70% de ses revenus. Certes une politique de diversification des sources de recettes de l’Etat a été lancée, mais il faut du temps pour en tirer les bénéfices. En attendant le pays, qui a perdu en 2016 sa place de première économie du continent – au profit de l’Afrique du Sud -, à cause de la pire récession depuis 25 ans, sort un peu la tête de l’eau…

Toutefois les spécialistes indiquent que le matelas des réserves de devises est très loin d’être aussi épais que celui d’août 2008, qui affichait 64 milliards $. Donc il y a encore du boulot…

par -

C’est une spirale sans fin. Ou une véritable descente aux enfers, c’est selon. Le fait est que rien ne semble pouvoir enrayer la fonte des réserves en devises de la Tunisie. Et ce début d’année est plutôt catastrophique. En effet d’après la Banque centrale de Tunisie (BCT), ces réserves se sont établies le 10 février 2017 à 11,867 milliards de dinars, ce qui fait 100 jours d’importations. La dernière fois que la BCT avait prix le pouls des réserves de change, le mois dernier, on en était à 12,1 milliards de dinars contre 13,3 milliards à fin janvier 2016, ce qui nous ramenait, déjà, à 105 jours d’importation (contre 121 jours d’importation en janvier 2016). Le repli, en à peine quelques semaines, est spectaculaire !

A rappeler qu’à fin décembre 2016, les réserves en devises de la Tunisie couvraient 114 jours d’importations contre 127 jours à la même période en 2015. Il y a vraiment urgence pour la Tunisie à relancer vigoureusement son tourisme et ses exportations, notamment le phosphate, pour reconstituer son matelas de devises. Ce qui aurait aussi automatiquement pour effet de réduire sensiblement le recours à l’emprunt extérieur, avec un service de la dette qui dévore le stock de devises…

par -

Les réserves en devises de la Tunisie ont enregistré un repli en 2016. Elles ont bouclé l’année – le 29 décembre 2016 – à un niveau de 13,078 milliards de dinars, soit l’équivalent de 114 jours d’importation, d’après la Banque Centrale de Tunisie (BCT). L’an dernier, à la même date, on en était à 127 jours d’importation…

À noter que 1 euro s’échange à 2,43 dinars et 1 dollar à 2,34 dinars ce lundi 02 janvier 2017…

par -

Les réserves internationales nettes (devises étrangères) du Maroc grossissent, grossissent. D’après une note de la Bank Al-Maghrib (BAM) sur ses indicateurs, elles se sont établies, au 04 novembre 2016, à 250,5 milliards de dirhams (l’équivalent de 26 milliards de dollars), soit une progression de 14,6% en glissement annuel. Cela signifie que les exportations et le tourisme se portent bien et que le remboursement de la dette étrangère – en devises – est à un niveau supportable pour les caisses publiques.

Par ailleurs la BAM fait état, du 03 au 09 novembre 2016, d’un montant total des interventions de 19,1 milliards de dirhams, dont 15 milliards ont servi d’avances à 7 jours sur appel d’offres, les 4,1 milliards restants ont été décaissés pour financer un dispositif de soutien des très petites et moyennes entreprises (TPME), précise la note.

Concernant le taux interbancaire, il est demeuré inchangé à 2.26%, alors que le volume des échanges s’est situé à 3,5 milliards de dirhams, contre 4,5 milliards il y a une semaine…

par -
Noureddine Zekri

Le ministère de l’Agriculture a annoncé, dans un communiqué rendu public lundi 3 octobre 2016 que les réserves actuelles des barrages ont atteint le niveau de 664 millions de m3, enregistrant ainsi  une baisse de 518 millions de m3 par rapport aux trois dernières années.

Le ministère a  par ailleurs démenti les informations selon lesquelles, les barrages ont atteint leur capacité maximale après les pluies diluviennes qui se sont abattues récemment sur toutes les régions du pays.

par -
IFC

Le Conseil d’administration de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) réuni mercredi 28 septembre 2016 à Tunis a en particulier débattu de l’activité de la gestion des réserves en devises et de la politique de taux de change, ainsi que de la mise en place d’un système de notation des banques et des institutions financières par la Banque Centrale.

Le conseil a examiné, également, un projet de circulaire aux banques et aux institutions financières, portant sur le système de notation des contreparties.

par -
Les réserves en devises de la Tunisie s’élèvent à seulement 94 jours de couverture des importations

Le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT) a affirmé dans une déclaration aux médias en marge d’une rencontre organisée ce vendredi 3 juin 2016 à l’Institut Arabe des Chefs d’entreprises (IACE) que les réserves en devises s’établissent actuellement à 109 jours d’importation, un niveau qui n’est pas alarmant mais qui nécessite une attention particulière, selon ses dires.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux