Sud-Soudan : Encore plus de pétrole, et c’est loin d’être fini

Sud-Soudan : Encore plus de pétrole, et c’est loin d’être fini

par -

En ce mois qui est devenu remarquable pour l’exploration en Afrique, un consortium dirigé par la CNPC a annoncé la découverte de 300 millions de barils de pétrole récupérable dans l’État du Haut-Nil, dans le nord-est du Soudan du Sud. C’est presque autant que la découverte d’Oyo annoncée plus tôt ce mois-ci au centre du Congo.

Le puits d’exploration a été foré à une profondeur totale de 1 320 m près du gisement de pétrole d’Adar dans le bloc 3, exploité par la Dar Petroleum Operating Company (DOPC), qui comprend CNPC, Petronas, Nilepet, Sinopec et Tri-Ocean Energy.

« C’est un exploit remarquable pour le pays », a déclaré Nj Ayuk, Président exécutif de la Chambre et Directeur général du Centurion Law Group. « Depuis l’indépendance, le Sud-Soudan s’efforce sans relâche de remettre en production les champs endommagés et d’encourager en particulier l’exploration. Leurs efforts pour maintenir la paix et la stabilité et un environnement sûr pour les investisseurs ont porté leurs fruits. Nous avons toujours pensé que la stabilité allait de pair avec la prospérité économique. Une découverte d’une telle envergure confirme l’énorme potentiel du secteur pétrolier et gazier du Soudan du Sud juste avant que le pays ne lance une nouvelle série de licences en octobre. »

Le Soudan du Sud a signé en début d’année un accord de partage d’exploration et de production (EPSA) avec le Strategic Fuel Fund de l’Afrique du Sud pour le très prometteur bloc B2. La signature de ce nouveau contrat faisait partie de la stratégie du Sud-Soudan visant à diversifier son panier d’investisseurs et à encourager l’exploration.

Alors que le pays dispose de plus de 3,5 milliards de réserves de pétrole prouvées, le troisième en importance en Afrique subsaharienne, 70% de son territoire reste sous-exploré. Pour stimuler l’exploration, le Sud-Soudan lancera une nouvelle série de licence de pétrole très attendue lors de la prochaine conférence Africa Oil & Power au Cap, le 9 octobre 2019.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire