Tags Posts tagged with "sncft"

sncft

par -
Reprise du trafic ferroviaire sur la ligne Tunis-Nabeul, mercredi soir

La société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) a annoncé ce vendredi 23 août 2019 qu’une panne est survenue au niveau du système électrique de la ligne de la Banlieue sud de Tunis, rapporte Mosaïque fm.

Cela a engendré la suspension de la circulation des trains depuis ce matin. Les services techniques de la société en plus des agents de la STEG sont en train de réparer la panne pour permettre la reprise de la circulation des trains dans les plus brefs délais.

La SNCFT a mis en place deux trains (diesel) à la disposition des usagers afin d’assurer la navette entre les stations principales de la banlieue sud, ajoute la même source.

par -

Dans une déclaration accordée mardi 25 juin 2019 à Africanmanager, le secrétaire général de la Fédération Générale des Chemins de Fer Tunisiens relevant de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Larbi Yaacoubi, a assuré que l’épuisement d’une grande partie des réserves en carburant de la société a engendré l’annulation de nombreux programmes de train ainsi que la perturbation de plusieurs voyages.

Il a affirmé que la situation de la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) est catastrophique et cela a eu un impact énorme sur ses activités.

Dans le même contexte, Yaacoubi a critiqué « l’indifférence » du ministère du Transport et du gouvernement, ce qui a engendré, selon ses dires, une paralysie totale, notamment la suppression de sept lignes longue distance.

Le responsable a également précisé que la dette de la SNCFT, auprès de la Société nationale de distribution des pétroles (AGIL), a atteint les 37 Millions de dinars, ajoutant que les réserves de carburant de la société ont chuté de 32 mille litres par jour à 4 mille litres par jour.

Larbi Yaacoubi a tiré la sonnette d’alarme et a appelé les ministères du Transport et de l’Industrie et des PME à intervenir dans les plus brefs délais afin de trouver des solutions radicales permettant de mettre fin à la crise d’approvisionnement, précisant que le secteur du transport n’est pas très lucratif.

Sur un autre volet, Yaacoubi n’a pas manqué d’assurer que toutes les structures syndicales relevant de l’UGTT comptent organiser des mouvements de protestation pour dénoncer la politique de marginalisation dont la société est victime.

De son côté, le PDG d’Agil, Nabil Smida, a catégoriquement démenti la suspension de l’approvisionnement de la SNCFT en carburants, affirmant que les négociations se poursuivent toujours avec le ministère de l’Industrie et des PME afin d’examiner les dettes de la SNCFT.

Dans une déclaration faite à Africanmanager, Smida a assuré que la société AGIL reste toujours au service des entreprises du transport relevant du secteur public, précisant que le transport est vital dans la mesure où il permet la mobilité des citoyens…

par -

50% des entreprises publiques risquent de disparaître si un plan d’action n’est pas mis en place avant 2020, a prévenu, mercredi, le conseiller auprès du chef du gouvernement, Faycel Derbel, lors d’une rencontre débat tenue, à Tunis, sur le thème “Entreprises publiques, restructuration : enjeux, menaces et opportunités”.
Il est plus judicieux de parler aujourd’hui d’un plan de sauvetage plutôt que d’une restructuration. Sur 119 entreprises publiques, 102 établissements requièrent une réforme urgente“, a-t-il martelé, soulignant que certains établissements sont actuellement en situation de cessation de paiement.

Il a, à ce titre, mis l’accent sur la nécessité d’injecter des fonds au profit de ces entreprises et d’examiner la question de révision des tarifs des produits de certains établissements comme la Société des transports de Tunis (Transtu) et la Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens (SNCFT).

Depuis 2003 jusqu’à 2019, les tarifs des tickets de la Transtu et de la SNCFT n’ont pas enregistré d’augmentation, hormis une hausse de 5% en 2010“, a-t-il fait savoir, déclarant que “cette situation ne peut plus perdurer face notamment à la hausse du coût des carburants“.
L’autre mesure urgente à mettre en place, selon le conseiller auprès du chef du gouvernement, est la création d’une structure centralisée de suivi des entreprises publiques.

Le représentant résidant de la Banque mondiale (BM) en Tunisie, Antonius Verheijen, a estimé, pour sa part, que la fragmentation des ministères et organismes publics constitue une véritable défaillance de gouvernance.
Il a également pointé du doigt d’autres questions liées notamment à la transparence, précisant que les informations financières de 2017 de certaines entreprises publiques ne sont toujours pas disponibles, outre le fait que les rapports financiers de certains établissements comportent des réserves des commissaires aux comptes.
Et d’ajouter que l’Etat n’a pas actuellement une vue exhaustive, récente et de qualité de la situation opérationnelle et financière des entreprises publiques, notamment des entreprises d’une importance structurelle pour l’économie et les finances publiques.

par -

Le ministère du Transport a prévu un programme de transport des citoyens pour la période allant du 31 mai au 11 juin 2019, à l’occasion des fêtes de l’Aid El Fitr.
Le département indique dans un communiqué, publié lundi, que la Société nationale du transport interurbain (SNTRI) et les sociétés régionales du transport prévoient ce qui suit:
l’autorisation aux sociétés publiques d’effectuer des dessertes additionnelles sur toutes leurs lignes et d’autres lignes, selon la demande. Ainsi, la SNTRI assurera 6595 dessertes régulières et 2664 dessertes additionnelles , soit une hausse de 40% par rapport à la demande ordinaire, soit une offre de 463 000 sièges.
La SNCFT assurera 305 voyages réguliers et 25 autres additionnels, soit une offre d’environ 103 66 sièges.

Offre additionnelle: Le dimanche 2, le lundi 3 et le mardi 4juin la société régionale du transport de Bizerte effectuera l’ensemble des dessertes sur la ligne Tunis-Tabarka.
-La sociéte régionale du transport de Beja assurera tous les voyages sur les lignes Tunis-Testour, Tunis-Téboursouk, Tunis-Beja et Tunis-Tibar
-La société régionale du transport de Jendouba assurera tous les voyages sur la ligne Tunis-Jendouba
-La société régionale du transport de Nabeul assurera tous les voyages su les lignes Tunis-Bouarada, Tunis-Siliana, Tunis-Makthar, Tunis-Sbiba,Tunis-Rouhia, Tunis-Gaafour
-La société régionale du transport de Kairouan desservira les lignes Tunis-Kairouan, Tunis-El Ala et Tunis Oueslatia.

Par ailleurs, lit-on dans le communiqué, pas moins de 30 bus relevant de la société régionale du transport de Bizerte et celle de Nabeul ont été mobilisés en tant que parc de réserve. La TRANSTU a également été appelée à prévoir un tel parc, en cas de manque au niveau de l’offre.
Les louages: Ils sont autorisés à transporter les voyageurs sur l’ensemble du territoire de la République sans s’en tenir à leur ligne habituelle autorisée, sachant que ces voitures offrent au total près de 80 mille places.
Au plan organisationnel, près de 200 agents et cadres du transport terrestre relevant de la direction régionale du transport terrestre et des administrations régionales du transport ont été désignés pour assurer le contrôle et le suivi du programme au niveau des stations du transport terrestre et celles des voies ferrées ainsi que les louages sur l”ensemble du territoire de la République.

Il a également été décidé de créer un bureau de coordination à la direction générale du transport et des administrations régionales du transport afin de contrôler la campagne et d’intervenir en cas de besoin et ce au cours de la période s’étalant du 31 mai 2019 au 11 juin 2019. Enfin un appel a été lancé au ministère de l’Intérieur pour le renforcement de la sécurité au niveau des stations du transport terrestre.

par -
Reprise du trafic ferroviaire sur la ligne Tunis-Nabeul, mercredi soir

Dans un communiqué publié jeudi 16 mai, la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) a appelé, jeudi, les piétons et les usagers de la route à la vigilance au niveau des intersections de la ligne ferroviaire Tunis-Manouba (Mallassine, Cité Raoudha, Bardo 1, Bach Hamba et le passage principal du Bardo).

La SNCFT précise que les barrières automatiques seront en panne à cause des travaux de la société du réseau ferroviaire rapide au niveau de la ligne entre les stations de Tunis et la Manouba.

par -

Le trafic des trains s’est arrêté, mercredi, en raison de la grève des agents de la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), les 24 et 25 avril 2019, sur décision de la Fédération générale des chemins de fer.

La SNCFT a expliqué que la Fédération (partie syndicale) a revendiqué la réintégration des 19 agents renvoyés après avoir été traduits devant le conseil de discipline pour manquements professionnels graves (absences illégales…), sachant que la loi interdit une telle procédure.

La fédération a également demandé l’intégration au sein de la SNCFT des 850 agents et cadres de la SOTRAFER.

par -

La SNCFT a annoncé que le tain de la banlieue sud a déraillé ce matin du vendredi 29 mars au niveau de l’entrée de la gare de Tunis et ce sans enregistrer de blessés.

La société informe les passagers que le trafic ferroviaire connaîtra une perturbation. Les travaux sont en cours pour déplacer le train et reprendre le trafic, rapporte Mosaïque fm.

par -
Reprise du trafic ferroviaire sur la ligne Tunis-Nabeul, mercredi soir

Les travaux de réaménagement et de nettoyage de la voie ferrée, traversant la région de Ben Arous, ont démarré.

Une société privée est chargée de lever les déchets et les résidus et de réhabiliter les deux gares situées sur cette ligne.

Il est à rappeler que la société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) a abandonné cette desserte, depuis des années, ce qui a engendré la détérioration de la voie ferrée.

Un accord a été conclu entre la municipalité de Ben Arous et la SNCFT pour la réalisation des travaux d’entretien et de protection de la voie ferrée, souligne Kamel Louhichi, secrétaire général de la municipalité à l’agence TAP.

La société privée est, également, chargée de l’installation des barrières de protection et du réaménagement de deux stations situées sur cet itinéraire.

Les travaux d’entretien ont commencé, en attendant la réactivation, par la SNCFT, de la ligne qui demeure l’une des revendications des habitants.

par -
Reprise du trafic ferroviaire sur la ligne Tunis-Nabeul, mercredi soir

Le ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed, a annoncé ce mardi 5 mars 2019 que son département prépare en collaboration avec la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) un plan pour l’acquisition de 110 nouveaux wagons pour les longues lignes. Le coût de l’opération est estimé à 465 millions de dinars.

Le ministre a ajouté, en marge d’une séance d’audition à l’Assemblée des représentants du peuple, que le fournisseur sera connu à la fin du mois de mars 2019.

Ben Ahmed a souligné que les retards et le faible niveau des services de la SNCFT sont causés par le vieillissement des wagons et le manque d’entretien des chemins de fer.

par -

La rénovation de la ligne ferroviaire N15 Om Larayes-Métlaoui (gouvernorat de Gafsa) devra démarrer, dans les prochains mois.
Le trafic ferroviaire entre les deux villes avait été paralysé, depuis octobre 2017, suite aux inondations qui avaient ravagé 8 ponts au niveau de cette ligne.
Atef Kilani, directeur régional de SNCFT pour le sud-ouest, a indiqué, mercredi, à l’agence TAP, que le lancement des travaux a connu un retard car aucune entreprise n’avait répondu aux appels d’offres lancés respectivement, en mars et juillet 2018.
Une convention a été conclue, récemment, entre la SNCFT et une entreprise pour réaliser ce projet, après des négociations directes.
Les travaux de rénovation, d’un coût de 30 millions de dinars, devront démarrer, au cours des mois prochains. Leur durée est estimée à près d’un an.
La ligne 15 Om Larayes-Métlaoui assure le déplacement des passagers de Redeyef et Om Larayes vers Métlaoui, Sfax et Tunis, outre le transport de phosphate des unités de Kef Eddour, Redeyef et Om Larayes aux clients de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), respectivement, à Gabès, Skhira et Sfax.
Le transport de phosphate ne concerne actuellement que les unités de production de Métlaoui et Mdhila.
Des chiffres de la CPG indiquent que 5 à 7 mille tonnes étaient livrées quotidiennement, sur la ligne N15, entre de Redeyef, Om Larayes et Kef Eddour, vers ses clients.
Selon un responsable à la direction de production de la CPG, le transport de phosphate s’effectue actuellement par camion, avec un coût nettement supérieur.
Atef Kilani a souligné que 2,2 millions de tonnes de réserves de phosphate pourront être livrées, dans l’immédiat, si la ligne est remise en service.
Suite à la suspension de la ligne N15, le train touristique ” Lézard rouge ” n’effectue plus d’excursions vers les montagnes de Selja, depuis octobre 2017.

par -

Les habitants de la délégation de Tebourba (gouvernorat de la Manouba), ont barré la route, très tôt le mardi, aux bus de la compagnieTANSTU et de la société TUS, (Transport Urbain et Suburbain), et bloqué la voie ferrée, en protestation contre les retards enregistrés par le bus 542 de la TRANSTU reliant Tebourba à la zone industrielle de La Charguia (Tunis).

Ils ont ainsi revendiqué le renouvellement de l’arsenal du transport dédié à cette délégation afin d’éviter les pannes répétitives, de renforcer la fréquence des dessertes des bus et de rétablir les dessertes ferroviaires matinales vers et au départ de Tunis, afin de mettre fin à leur calvaire quotidien et de leur permettre de se rendre sur leurs lieux de travail, dans les meilleures conditions.

Le ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed, a réagi, affirmant l’engagement de son département à trouver des solutions radicales au dossier du transport dans cette délégation en particulier et dans le gouvernorat de la Manouba, d’une manière générale.

Il a, aussi, indiqué que 17 nouveaux bus, parmi ceux que la TANSTU envisage d’acquérir, seront consacrés à cette délégation.

Ben Ahmed a, par ailleurs, évoqué la possibilité de mobiliser un train pour le transport des passagers de la région vers Tunis et souligné l’engagement à préserver le programme quotidien des dessertes.

La déclaration du ministre intervient suite à une réunion avec des représentants des habitants de cette délégation, le gouverneur de la Manouba Ahmed Smaoui et des cadres du ministère, de la TRANSTU et de la SNCFT.

par -
Reprise du trafic ferroviaire sur la ligne Tunis-Nabeul, mercredi soir

La Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens (SNCFT) a annoncé ce jeudi 10 janvier 2019 que dix-neuf voyages de train desservant la banlieue sud seront partiellement annulés entre les stations de Borj Cédria et Riadh dans les deux sens jusqu’à samedi 12 janvier 2019.

Cette annulation partielle est due aux travaux de maintenance de la voie ferrée, précise la SNCFT.

par -

La Société Nationale des chemins de Fer Tunisiens (SNCFT) a annoncé qu’à partir du mardi 4 décembre 2018, la station de la Manouba sera la station de départ et le Terminus pour les lignes Tunis/Bizerte et Tunis/Ghardimaou au lieu de la station de la place Barcelone.
Ce changement s’inscrit dans le cadre des travaux effectués par la société au niveau du tunnel Saida (Monfleury) et qui ont causé le changement d’horaires des dessertes ou leur annulation, a expliqué la SNCFT dans un communiqué publié, mardi.
Concernant la Ligne Tunis/Ghardimaou, la SNCFT a fait savoir que :
-Le départ du train numéro 13 à partir de la station de Manouba vers Ghardimaou est prévu à 13H22
-Le train numéro 21 quitte la station de Manouba vers Ghardimaou à 17H32
-Le train numéro 29 sort de la station de Manouba vers Béja à 19H
La SNCFT a annulé les dessertes des trains suivants:
-Le train dont le départ de Tébourba est prévu à 05H45
-Les deux trains qui sortent de la station de Tunis à 05H50 et 09H55 —Les deux trains qui partent de la station de Ghardimaou à 10H05 et 15H35.
Concernant la ligne Tunis/Bizerte :
-Le départ de la ligne numéro 1/25 à partir de la station de Manouba est prévu à 18H41.
-Les dessertes des trains qui quittent la station de Tunis à 05H10, à 12H15 et 15H40 seront annulées
Les trains qui sortent de la station de Bizerte à 07H45, à 14H30 et 18H50 seront annulés.

par -

Le président directeur général de la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), Anis Oueslati, annonce, jeudi 18 octobre 2018, que le parc de la SNCFT à Sfax sera, bientôt, renouvelé par l’acquisition de 110 wagons.
Il ajoute, dans une déclaration de presse lors d’une conférence à Sfax sur ” la SNCFT au service du développement durable à Sfax “, que le train express Sfax-Tunis, via Kalaa Sghira, devra reprendre du service, à partir de janvier 2019.
Organisée à l’initiative de l’association de développement durable à Sfax, conjointement avec la municipalité de la ville, la conférence a permis de passer en revue la réalité du transport dans la région et d’évoquer la contribution des projets du transport ferroviaire au développement durable dans la ville de Sfax.

par -

Le trafic ferroviaire a repris, dimanche, normalement dans les deux sens sur la ligne 6 reliant Tunis et Kalaa Khasba (gouvernorat du Kef), après son arrêt, le matin, suite au déraillement d’un wagon du train au niveau de Bir Kassaâ.

Le porte-parole de la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), Hassan Miaadi, a précisé dans une déclaration à la TAP que la société a réussi à assurer la reprise du trafic de train ajoutant qu’aucun dégât matériel ou perte humaine n’est à déplorer.

Miaadi a fait savoir qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet accident.
A noter que l’accident est intervenu dimanche matin au niveau de Bir Kassaâ, paralysant le trafic ferroviaire sur la ligne numéro 6 (reliant Tunis et Kalaa Khasba) dans les deux sens.

par -

La question de la levée de la subvention sur les produits de base n’est pas encore à l’ordre du jour et rien n’a été communiqué ou décidé sur le sujet jusqu’ici“, a confié, mercredi 3 octobre 2018, une source gouvernementale à Africanmanager, avant d’ajouter : “Le gouvernement actuel n’envisage rien en matière de subvention et n’a rien décidé à propos de la levée totale de la subvention ou progressive“, a-t-il dit.

Nous allons poursuivre la politique de subvention et aucun changement n’aura lieu (…) Aucune orientation dans ce sens ne figure dans la loi de finances pour l’exercice 2019 (…) le gouvernement a déjà décaissé 1,8 Milliards de dinars pour la caisse de compensation“, a précisé notre source, avant de démentir les bruits sur la levée de la compensation sur certains produits dont ceux de base.

S’agissant de la cession des parts minoritaires de l’Etat dans une douzaine de banques de la place, notre source a précisé qu’aucune décision n’a été prise jusque-là et que la stratégie actuelle du gouvernement est l’assainissement, la recapitalisation et la restructuration des banques publiques, à l’instar de la BNA, la BH et la STB.

Notre interlocuteur a également démenti toute intention du gouvernement de vendre les sociétés vitales telles que la STEG, la SONEDE et la SNCFT.

Nous rappelons à ce propos que la commission gouvernementale chargée de l’examen du système de compensation des produits de base a présenté une proposition relative à la levée de la compensation sur trois étapes qui dureraient entre six et neuf mois. La première étape concerne le lait et les huiles végétales, la deuxième le pain (gros pain et baguette), en plus de la farine pâtissière, alors que la troisième étape portera sur le sucre, la semoule, le couscous et les pâtes alimentaires, selon les déclarations de Youssef Trifa, chargé de mission auprès du ministère du Commerce, à la TAP, le 20 septembre 2018.

La même source avait indiqué que l’orientation de la compensation vers ses ayant droits aurait un caractère matériel, à travers la création d’une plateforme regroupant l’ensemble des bénéficiaires du transfert financier.

Les dépenses de compensation des produits de base sont estimées, en 2018, à environ deux milliards de dinars et la Caisse générale de compensation (CGC) compense actuellement les huiles végétales, le lait, les dérivés du blé tendre (pain et farine pâtissière), les dérivés du blé dur (couscous, pâtes alimentaires et semoule), l’orge destiné aux fourrages et le papier servant à la fabrication des livres et cahiers compensés.

par -
Reprise du trafic ferroviaire sur la ligne Tunis-Nabeul, mercredi soir

La Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) a annoncé la reprise du trafic ferroviaire sur la ligne reliant Tunis à Nabeul, à partir de mercredi soir.
La société a précisé, dans un communiqué, que le transport entre les gares de Tunis, Borj Cedria, Bir Bouregba et Hammamet, sera assuré par les trains, alors que les bus assureront le transport des passagers entre les gares de Hammamet et Nabeul dans les deux sens.
Rappelons que des pluies records se sont abattues samedi et dimanche 22 et 23 septembre 2018 sur Nabeul entrainant des inondations, la mort de 6 personnes et un lourd bilan matériel.

par -
L’offre Tunisienne du ferroviaire s'expose au salon

Le Centre de Promotion des exportations (CEPEX) conduit actuellement la participation de la Tunisie à la 12ème édition du salon international de l’ingénierie des transports ‘InnoTrans 2018’ qui se tient à Berlin du 18 au 21 septembre 2018.

Cinq entreprises privées participent à ce rendez-vous d’envergure à travers un pavillon d’une superficie de 56 m² et présenteront l’offre tunisienne de produits et services en matière du ferroviaire allant de l’injection du plastique et les accessoires pour chemin de fer, les batteries, articles en caoutchouc à la signalisation ferroviaire et carte électronique, selon un communiqué publié mercredi par le CEPEX.
Le pavillon Tunisie est doté aussi d’une mezzanine qui s’étale sur 24m² et abrite 4 entreprises publiques sous la tutelle du ministère du transport à savoir Transtu, RFR, SNCFT, SMLS (métro léger de sfax) .
L’Innotrans est le salon leader international de l’ingénierie des transports qui se déroule tous les deux ans à Berlin depuis 1996 et se positionne en effet comme une véritable locomotive de l’innovation, et réunit, pendant quatre jours, les grands groupes industriels, les donneurs d’ordres et les entreprises du secteur ferroviaire venus du monde entier. Cette manifestation représente une occasion pour les entreprises tunisiennes pour dénicher des opportunités d’affaires et de sous-traitance industrielle, valoriser le savoir-faire tunisien en la matière et prendre connaissance des nouvelles technologies dans le domaine du transport ferroviaire, a indiqué la même source.

Le salon est reparti sur 5 segments/filières : Technologie ferroviaire, Transport Public, Intérieur (Equipement véhicule), Construction de Tunnel et Infrastructure ferroviaire.
Plus de 3 000 exposants venus de 60 pays présenteront cette année leurs produits sur les 200 000 mètres carrés des 41 halls du salon et sur la voie ferrée de plus de 3 500 mètres en plus du terrain extérieur du Parc des Expositions de Berlin où on peut examiner plus de 150 véhicules exposés. Il s’agit notamment de véhicules rail-route, de wagons porte-conteneurs innovants, de voitures de voyageurs, de trains régionaux, de voitures à deux étages, de tramways, de métros, de véhicules d’entretien, de véhicules de nettoyage de tunnels, de véhicules de dépannage, de locomotives (hybrides)….
Lors de cette édition plus de 400 innovations dont 146 premières présentations mondiales dans le domaine des techniques de transport seront présentées à plus de 137 mille visiteurs professionnels attendus en provenance de près de 150 pays, parmi ces premières mondiales des trains high-tech autonomes ou bien d’autres solutions de hautes technologies tel que le système d’assistance audio-visuelle appelé ” Guide-Me ” qui aide les voyageurs et les personnes handicapées à utiliser les transports publics en toute sécurité,

Il est à signaler que le marché mondial de l’industrie ferroviaire est dynamique et se porte bien. L’UNIFE (Union des Industries Ferroviaires Européennes), prévoit un bond du marché à 185 Milliards d’Euros entre 2019 et 2021, soit une croissance annuelle moyenne de 2.6%, tirée par l’Europe de l’ouest (+ 3.1%), l’Afrique et le moyen Orient (+ 3%) et l’Europe de l’Est (+ 2.8%).

FOCUS 🔍

Dans le cadre de la stratégie nationale de « Décashing » et d’inclusion financière et faisant suite aux résultats positifs sur l’ensemble de ses tests techniques,...

Le meilleur des RS

Lui, c’est un journaliste, certes retraité, mais l’un des meilleurs de son temps. Slaheddine Dridi avait dirigé maints journaux, et a même été directeur...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Noureddine Salmi, ministre de l'Equipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du Territoire, a affirmé que de nombreux grands projets (réhabilitation de l’infrastructure, les autoroutes, les...

AFRIQUE

Le conseiller à l'ambassade turque à Alger, Mustapha Kara a annoncé que le nombre d'Algériens ayant visité la Turquie en 2018 a atteint les...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'instance dirigeante de l'US Tataouine a convenu avec l'entraîneur Khaled Ben Yahia pour prendre la tête du staff technique de sa première équipe de...