Tags Posts tagged with " Zied Laadhari"

 Zied Laadhari

par -

Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Zied Laâdhari, a souligné, lundi, à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) que son département œuvrera au cours de la prochaine année à concrétiser une stratégie qui cible cinq programmes relatifs aux équilibres globaux, à la statistique, au développement sectoriel et régional, à la coopération internationale et l’encadrement, à l’investissement ainsi que l’entrepreneuriat et l’appui.
Il a ajouté lors d’un débat sur le projet du budget de son département au titre de l’année 2018 avec la commission des finances, de la planification et du développement que son ministère vise travers cette stratégie à développer le système de la statistique, en termes de production et diffusion des statistiques, soulignant qu’un nouveau projet de loi concernant le système national de la statistique sera élaboré l’année prochaine.

Une nouvelle gouvernance de l’investissement sera mise en place moyennant l’instauration du Conseil supérieur de l’investissement, l’Instance tunisienne de l’investissement et le Fonds tunisien d’investissement.
Il a souligné que l’année 2018 sera cruciale, compte tenu des réalisations attendues, notamment au niveau de l’accélération du rythme de la croissance, la redynamisation, la diversification et le développement de l’économie nationale et régionale ainsi que l’amélioration du climat des affaires et la maitrise des grands équilibres financiers à la faveur de la maitrise des dépenses publiques et l’intensification des ressources de financement dans le cadre d’un programme de coopération internationale multipartite.

Laâdhari a souligné que l’accroissement du budget de son ministère au titre de l’année 2018, pour atteindre une valeur de 569,095 millions de dinars (MD), est expliqué par une hausse des dépenses de gestion de 6,742 MD, l’équivalent d’une augmentation de 10,8% par rapport au budget de dépenses pour l’année 2017.
Il a considéré que cette augmentation est due à l’augmentation des salaires, en vertu de l’accord signé entre le gouvernement et les parties sociales au profit des entreprises sous la tutelle du ministère et de l’octroi d’une enveloppe de 3,641 MD au profit de l’instance tunisienne d’investissement.

par -

Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laadhari, a reçu lundi 30 octobre 2017 Jurgen Rigterink, PDG de la Banque hollandaise de développement (FMO).

Rigterink a déclaré que cette rencontre s’inscrit dans le cadre du renforcement de la présence de la banque (FMO) en Tunisie et ce à travers la mise en place de partenariats gagnant-gagnant et le lancement de projets d’investissements dans le secteur financier, banquier et le développement du secteur privé.

Pour sa part, Laadhari a affirmé que la Tunisie est en train de créer un programme de réformes économiques visant l’accélération de la croissance et l’amélioration du climat d’investissement via le lancement d’une batterie de mesures et un cadre législatif permettant ainsi de consolider les exportations tunisiennes.

Laadhari a également reçu le directeur d’IFC pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), Mouayed Makhlouf. Lors de ce meeting, ils ont passé en revue les moyens du renforcement des domaines de partenariat entre la Tunisie et la région du MENA.

par -

Les réunions annuelles de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire international (FMI) ont eu lieu du 11 au 15 octobre 2017 à Washington, aux États-Unis. A pris part à cette réunion Zied Laâdhari, le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, en la présence de l’Ambassadeur de Tunisie à Washington. Laâdhari s’est entretenu avec le secrétaire d’Etat adjoint au Trésor des USA, M. Eric Meyer, le secrétaire d’État adjoint du ministre du Commerce américain, Stemard JOHNS, la directrice adjointe de la JICA, Chie MIYAMADA, le directeur exécutif de l’agence internationale du développement américain (USAID), Mark GREEN, la Vice-présidente par intérim chargée du suivi des programmes, Kyeh Kim, et un nombre du conseil américain des affaires.

Le ministre a eu également des rencontres avec des responsables de la Banque islamique du développement (BID), de la Banque Internationale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ainsi que de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Les émissaires de ces institutions financières et établissements de crédit ont réaffirmé, lors de ces rencontres, leur engagement à soutenir la Tunisie et l’accompagner pour réaliser ses objectifs de croissance et de développement.

En marge de ces rencontres, Laâdhari a signé avec Marie Françoise Marie-Nelly, directrice du département Maghreb et Malte à la Banque Mondiale, un accord de financement de 52,7 Millions d’euros. Il s’agit d’un crédit remboursable sur 30 ans à un taux d’intérêt de 1% avec 5 années de grâce. Ce crédit sera consacré à un projet d’intégration économique au profit des jeunes des régions défavorisées dans l’objectif de soutenir leurs initiatives privées. Il va concerner, dans une première étape, les gouvernorats de Jendouba, Kasserine, Kairouan, Siliana et Manouba et dans une deuxième phase Kebili et Sfax.

Le ministre de la Coopération internationale a également signé deux autres accords de financement avec le président du groupe de la BID. La première convention est d’une valeur de 57 Millions d’euros, remboursables sur 20 ans à un taux d’intérêt de 2% et avec 5 années de grâce ; alors que l’autre est sans intérêt et porte sur 15 millions d’euros.

Ces crédits seront alloués à l’achèvement du projet de construction de deux barrages dont l’un à Saida, au Cap Bon et l’autre à El Kalaâ Kebira ainsi qu’à la construction des réseaux pour le transport d’eau. Il s’agit d’un projet destiné à couvrir le déficit de l’eau et pour répondre entre autres aux besoins du Grand-Tunis, du Sahel, du Cap-Bon et de Sfax, jusqu’en 2030.

par -

Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laadhari, a présenté, à Washington, lors d’une rencontre avec le directeur exécutif de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), Mark Green, les réformes annoncées en Tunisie pour améliorer le climat des affaires et les mesures incitatives pour attirer les investissements étrangers, notamment les investissements américains.
Selon un communiqué, publié, par le ministère, Laadhari s’est entretenu, également, avec l’adjoint du ministre au commerce américain, Steward Johnson.
L’accent a été mis sur la nécessité de programmer les prochains événements de la Commission économique mixte et d’œuvrer pour activer les négociations relatives à la convention cadre du commerce et de l’investissement, pour les négociations commerciales et d’investissement. Laadhari s’est également entretenu avec M. Amr Bakara, représentant de l’Algérie, de l’Afghanistan, du Ghana, de l’Iran, du Maroc et de la Tunisie à la Banque mondiale (BM). L’entretien a porté sur l’évolution de la situation économique dans le pays et les réformes profondes qu’elle nécessite, outre le soutien des partenaires de la Tunisie.
Le ministre a également rencontré le membre de la commission des crédits au Congrès américain, Robert Sirjer. L’entrevue a, notamment, permis de passer en revue la coopération financière et économique entre la Tunisie et les Etats unis d’Amérique et les moyens de la développer et de la diversifier dans l’intérêt commun.
Ces rencontres se sont tenues dans le cadre de la participation du ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Laadhari, aux réunions annuelles de la BM et du FMI qui se tient du 11 au 15 octobre courant à Washington.

par -

l est prévu que la Tunisie signera deux accords de financement avec la Banque Mondiale et la Banque islamique de développement (BID) et ce, en marge de sa participation aux assemblées générales d’automne de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire International (FMI) qui se dérouleront du 11 au 15 octobre courant aux États Unis.

Une délégation tunisienne composée du ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari, du ministre des Finances, Ridha Chalghoum et du gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari devrait se rendre aujourd’hui à Washington (Etats Unis) pour participer aux travaux de ces assemblées.

La rencontre sera une occasion pour la Tunisie pour exposer ses nouvelles orientations stratégiques ainsi que l’ensemble des réformes engagées par le gouvernement pour relancer la croissance économique, préserver les équilibres budgétaires et améliorer le climat des affaires.

par -

Une délégation tunisienne composée du ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari, du ministre des Finances, Ridha Chalghoum et du gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari devrait se rendre à partir de ce mardi 10 octobre 2017 aux États Unis pour participer aux assemblées générales d’automne de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire International (FMI) qui auront lieu du 11 au 15 octobre courant.

La délégation tunisienne rencontrera des responsables de la BM et un nombre de hauts responsables au FMI. Une source du ministère de la Coopération internationale nous a confié que les discussions avec la Banque Mondiale et le FMI devraient porter sur les grandes réformes engagées par la Tunisie.

Il y a lieu de rappeler à ce propos que les assemblées de l’automne de la BM et du FMI se caractérisent par la tenue du conseil des gouverneurs du groupe de la BM et du FMI auxquels prennent part les gouverneurs des banques centrales, les ministres des finances et du développement, de hauts responsables du secteur privé et des académiciens de plusieurs pays du monde en vue de discuter les questions d’intérêt général, la lutte contre la pauvreté, le développement économique et l’efficience des aides.

par -

Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laadhari, s’est réuni hier vendredi 06 octobre 2017 avec des experts du Fonds monétaire international (FMI), rapporte Shems FM. Les discussions ont porté sur les prochaines réformes gouvernementales, notamment les stratégies économiques.

Laadhari s’est réjoui du fait que le FMI soit à l’écoute des difficultés économiques de la Tunisie, tout en insistant sur le rôle de l’institution internationale dans les pas accomplis par l’expérience démocratique du pays.
Rother Bjorn, le chef de la délégation du FMI, a rétorqué que le Fonds accompagne toutes les réformes pouvant propulser le développement économique et la sauvegarde de l’équilibre financier…

A noter qu’une équipe du FMI, avec à sa tête Björn Rother, est sur le sol tunisien depuis le 04 octobre 2017 pour éplucher les perspectives économiques du pays et les recettes que les autorités comptent appliquer pour entrevoir le bout du tunnel. Cette visite fait partie du dispositif de réformes économiques mis en place par un accord quadriennal au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC). Le séjour de la délégation du FMI a pris fin hier…

par -

Le ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari, a présidé ce mardi 26 septembre 2017 une réunion avec le groupe de travail du programme “Compact”, de l’entreprise américaine « le Défi du Millénaire », dirigée par Olivier Pierson. C’était en présence de l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique, Daniel Rubinstein.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du suivi du taux d’avancement des travaux menés par le groupe américain en Tunisie. De même, le programme en question veillera à la résolution des obstacles freinant le développement, la régularisation des marchés de produits, de services et de l’intégration de la Tunisie dans le régime du commerce international.

En effet, ce groupe se penchera sur l’organisation des ateliers dans les jours à venir afin d’étudier les principaux facteurs freinant la réalisation des taux de croissance souhaitées et de trouver des solutions pertinentes.

Au cours de ce meeting, Oliver Pierson, directeur du programme “le Défi du Millénaire”, a exprimé la satisfaction du groupe de travail quant aux résultats enregistrés pendant la première phase d’exécution du programme et à la coopération fructueuse avec les parties tunisiennes participantes.

A noter que le programme du « Défi du Millénaire » est financé par l’administration américaine,  avec pour objectifs la lutte contre la pauvreté et l’impulsion du développement dans toutes  les régions marginalisées de plusieurs pays.

par -

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laâdhari a inauguré, en marge d’une visite de travail effectuée au gouvernorat de Béja pour inspecter le déroulement de la saison de transformation des tomates à Medjez El Bab, une nouvelle unité d’emballage de sucre, relevant de la sucrerie de Béja. Cette unité réalisée moyennant 3 millions de dinars est d’une capacité de production de 60 mille tonnes par an. Elle emploie 38 personnes et entamera la commercialisation du sucre blanc emballé à partir du début septembre prochain.

Il a par ailleurs indiqué que l’exportation des produits tunisiens dont en particulier ceux des régions intérieures va connaître une évolution prochainement.

Selon le ministre, l’objectif recherché est d’améliorer la qualité et la productivité des tomates tunisiennes et d’atteindre 1500 mille tonnes de tomates emballées contre 500 mille actuellement.

Les agriculteurs de la région ont évoqué parmi les problèmes rencontrés, la pénurie d’eau pour l’irrigation des tomates ce qui peut causer une baisse de la production et de la transformation de 25% outre le manque de contrôle des activités du secteur pour dissuader la concurrence déloyale.

par -

Le ministre de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari, a déclaré, ce mardi 14 mars 2017, lors de son intervention sur Express Fm, que des mesures urgentes au profit du secteur du textile seront examinées lors d’un Conseil ministériel dans les jours à venir.

« Le nombre des entreprises du secteur a clairement chuté et les exportations destinées à l’Union Européenne (UE) ont dégringolé », a affirmé le ministre.

Et d’ajouter que la Tunisie a perdu quatre places dans le classement des pays exportateurs d’habillement sur l’UE, passant de la 5ème place à la 9ème place.

par -

Une réunion est attendue, aujourd’hui, lundi 6 mars 2017, entre le ministre du Commerce et de l’Industrie, Zied Lâadhari, et le président de la chambre nationale des propriétaires des boulangeries, Mohamed Bouanane, afin d’examiner l’éventualité d’annuler la grève ouverte observée depuis ce matin, rapporte Shems Fm.

À noter que les chambres régionales dans les gouvernorats de Jendouba, Beja, Kef, Siliana et Sousse représentant 1200 boulangeries modernes ont annoncé qu’ils ne participeraient pas à la grève.

par -

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laâdhari, a appelé la Chambre syndicale des propriétaires de boulangeries à faire preuve de responsabilité et à renoncer à la grève afin de défendre l’intérêt public et de protéger le consommateur, vu l’importance du secteur.

D’après un communiqué publié samedi par le ministère, le ministre a réitéré son appel au dialogue et a invité la Chambre à tenir une réunion d’urgence pour examiner les problématiques en suspens, réaffirmant son engagement à apporter les solutions aux problèmes dont souffre le secteur, et à envisager une réforme générale du système.
La même source a fait savoir que les préoccupations du secteur des boulangeries, ont été au cœur d’une réunion, qui a eu lieu, samedi, entre le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Ladhari et Samir Majoul, vice-président de l’Utica.
Cette réunion a aussi porté sur les moyens susceptibles de promouvoir le secteur et sur les travaux de la commission mixte entre le ministère et la chambre, récemment créée.
Il est à rappeler que le président de la Chambre syndicale des propriétaires de boulangeries, avait déclaré à l’agence TAP, que la Chambre envisage d’observer une grève ouverte à parti du lundi 6 mars 2017, réclamant de mettre fin aux activités des boulangeries anarchiques

par -

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Zied Laâdhari, a indiqué, mardi 28 février 2017, que l’accord de libre-échange avec la Turquie date de 2004 et a été officialisé en 2005, rapporte Shems Fm.

Répondant aux questions de la députée, Héla Omrane, concernant le déficit commercial grandissant avec la Turquie, Zied Laâdhari a fait savoir que cet accord a permis aux produits tunisiens d’accéder librement au marché turc depuis 2005. Cet accord stipule une levée graduelle des taxes sur les importations, la dernière a été levée en juillet 2016.

La députée a fait savoir que l’importation massive des produits turcs a été multipliée ce qui menace la production des usines tunisiennes en l’occurrence dans le secteur des textiles.

De son côté le ministre du Commerce a fait savoir que le déficit commercial avec la Turquie a atteint 1482,2 millions de dinars et résulte de l’absence de compétitivité des productions tunisiennes ce qui empêche leur entrée sur le marché turc.

par -

La directrice générale du Centre de promotion des exportations (CEPEX), Aziz Htira, a affirmé aujourd’hui, 17 février 2017, sur Shems fm que les exportations vers le marché algérien ont augmenté de 115% durant la période allant de 2012 à 2016.

Les exportations tunisiennes représentent  0.8% des importations algériennes, a-t-elle précisé.

De son côté, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laadhari, a indiqué que la valeur des échanges commerciaux entre les deux pays a atteint les 300 millions de dinars.

par -

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laâdhari, était absent lors de la séance plénière à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), tenue ce mardi 7 février 2017 et consacrée aux questions orales à trois ministres. Laâdhari était censé être aux côtés des ministres de l’Intérieur, Hedi Mejdoub et des Affaires locales et de l’Environnement, Riadh Mouakher.

L’absence de Zied Laâdhari a suscité une grosse polémique à l’ARP, au point que les députés ont demandé au deuxième vice-président de l’Assemblée, Abdelfattah Mourou, de lui envoyer une lettre de blâme.

De son côté, Mourou a promis de prendre les mesures nécessaires suite à cette absence injustifiée.

par -

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laâdhari, a déclaré ce matin du mardi 7 février 2017 que plusieurs éléments doivent se mettre pour installer une usine de voitures reconnue à l’échelle mondiale en Tunisie.

Lors de son intervention sur Express Fm, Laâdhari a indiqué que ces facteurs se résument en la nécessité de donner plus d’incitations et d’avantages fiscaux pour les investisseurs, l’établissement d’un consensus national sur l’importance d’attirer ce genre d’entreprises et la garantie d’un minimum de stabilité politique dans le pays.

Il a par ailleurs rappelé que le marché tunisien reste toujours très limité en comparaison avec le marché algérien ou le marché marocain, deux cibles pour les fabricants de voitures.

D’un autre côté, le ministre a souligné que la Tunisie a un atout d’une grande importance, qui est la main d’oeuvre compétente et peu chère.

par -

Une convention de partenariat a été signée, aujourd’hui, lundi 16 janvier 2017, entre le ministère de l’Industrie et du Commerce et le groupe italien pour le développement “Umbria”. Cette convention s’inscrit dans le cadre d’un programme “de renforcement du système d’appui à la PME et Support aux start-up” Il s’agit de l’une des composantes du “projet d’appui au secteur privé”, objet du protocole d’accord entre la Tunisie et l’Italie, signé le 14 avril 2010 et prorogé jusqu’au 31 décembre 2018.

L’objectif aussi est de promouvoir les relations d’amitié et de coopération entre la Tunisie et l’Italie, essentiellement dans le domaine industriel. Cette convention vient aussi renforcer les compétences techniques des structures d’appui destinées aux petites et moyennes entreprises, tout en assurant l’accompagnement nécessaire pour les jeunes entrepreneurs.

Placé sous la tutelle de la direction générale de la promotion des PME (DGPPME), relevant du ministère de l’Industrie et du Commerce, ce programme s’articule autour de trois principaux axes, à savoir : le renforcement des compétences de la DGPPME et des structures régionales d’appui à la PME, la mise en place d’un système de coordination entre ces structures, la conception et la mise en place d’un observatoire des PME, l’assistance technique et l’accompagnement personnalisé de 50 start-up tunisiennes déjà installées ou en phase d’accompagnement par les structures d’appui régionales.

Le convention signée avec la partie italienne s’étale en effet sur trois ans à compter du mois de janvier 2017. Le budget alloué par l’Italie s’élève à 1,628 Million de dinars. Il s’agit d’un don. Le coût global de ce programme, destiné au développement du secteur privé, s’élève à 9 Millions d’euros.

Après avoir procédé à la signature de ladite convention, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laâdhari, n’a pas manqué d’exprimer son enthousiasme, affichant ainsi son espoir de prolonger ce partenariat avec l’Italie pour toucher d’autres secteurs d’activité à forte valeur ajoutée.

Laâdhari a en outre indiqué que son département veillera à donner au maximum le soutien aux PME tunisiennes, et ce, dans l’objectif de faire face aux défis auxquels elles sont confrontées.

De son côté, le directeur général de la promotion des PME auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja, a fait savoir que cette convention vient comme un appui aux start-up et aux PME tunisiennes . Il s’est réjoui de la mise en place d’un observatoire pour les PME, estimant qu’il s’agit d’une excellente initiative qui va permettre le suivi des différents acteurs liés aux activités des PME.

Selon ses déclarations, en vertu de cette convention, son département pourra fournir un accompagnement personnalisé des start-up tunisiennes. Dans une déclaration à Africanmanager, il a indiqué qu’il y a une autre convention similaire portant sur l’équipement des structures d’appui dont principalement les pépinières d’entreprises et les centres d’affaires, au niveau régional, par le matériel informatique. La convention y afférente sera signée avant la fin de l’année 2017 et portera sur un don de l’Italie de 1 Million d’euros, indique la même source. 

Quant à lui, le directeur général du programme d’appui au secteur privé, Mauro Agostini, a souligné le bon accueil de la délégation italienne en Tunisie ainsi que le respect des délais relatifs à ce programme. Il a par ailleurs assuré que son programme participera également à d’autres projets en Tunisie, notamment en matière de développement des régions. ” Nous voulons que notre présence en Tunisie soit durable et pas limitée dans le temps. Nous espérons aussi développer nos rapports dans la période prochaine”, a-t-il ajouté.

L’Ambassadeur d’Italie à Tunis, Raimondo De Cardona a, quant à lui, appelé à valoriser au maximum le potentiel et les perspectives de coopération possibles entre les deux pays. Et de préciser, dans le même cadre, que la Tunisie a pu gagner la confiance des Italiens à travers la réussite de sa transition démocratique, d’où la nécessité de réussir sa transition économique, selon ses dires.

Il a par ailleurs indiqué que des financements supplémentaires seraient mis à la disposition de la Tunisie, notamment pour son développement économique, mais l’annonce sera faite prochainement. “Nous devons juste identifier les secteurs que nous devons soutenir”, les choses vont s’affiner prochainement ” et nous donnerons plus de détails”, a-t-il dit.

par -

A la fin de l’exercice 2016, selon l’INS (Institut National de la Statistique), l’indice des prix à la consommation familiale a dégagé une inflation de 4,2 % contre un taux de 4,1 % en 2015. L’inflation avait en fait connu un trend haussier depuis le début de l’année 2015, débutant à 3,5 % et terminant à 4,2 % en hausse, malgré le léger repli d’octobre dernier.

La hausse est due, selon l’INS, à la flambée de 3,2 % des prix du groupe alimentation à cause de la hausse des prix des fruits, de l’huile, des légumes et des poissons notamment, de 5,6 % du groupe habitation et même de 7,3% des chaussures. Entre juillet et décembre, période du nouveau gouvernement et du ministère Zied Laadhari, ce dernier n’aura pas réussi à maîtriser l’accordéon des prix et de l’inflation.

Côté prix à la vente pour le secteur industriel, sur un an selon les chiffres de l’INS, les prix de vente industriels augmentent de (+1,3%), selon l’INS. En Novembre 2016, l’indice des prix de vente industriels a progressé de (+1,3%) en glissement annuel. Cette augmentation provient essentiellement de la hausse des prix des produits de l’industrie manufacturière de (+0,7%) et les prix des produits de l’industrie extractive de (+5,9%), du fait des augmentations des produits de l’extraction énergétique de (+7,5%) et des produits non énergétiques de (+1,3%).

En Novembre 2016, l’indice des prix de vente industriels a augmenté de (+0,3%) contre une baisse de (-0,1%) enregistrée en Octobre 2016. Les prix des produits de l’industrie extractive ont enregistré une augmentation de (+1,0%) et ceux des produits de l’industrie manufacturière de  (+0,7%). L’augmentation des prix des produits de l’industrie manufacturière est due essentiellement à la hausse  des prix des produits de l’industrie agro-alimentaire de (+0,4%) et de l’industrie chimique de (+0,6%). En revanche, une baisse de prix a été enregistrée pour les produits de l’industrie mécaniques et électriques de (-0,2%). Ministre, aussi, de l’Industrie, Zied Laadhari n’arrive toujours pas à courir plus vite que les prix, pour en endiguer le dérapage.

 

par -

Mahdi Mahjoub, le porte-parole de la Chambre nationale des concessionnaires automobiles, a affirmé, ce jeudi 29 décembre, que le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laadhari, a donné son aval pour réceptionner dans les ports de la Tunisie les voitures importées dans le cadre des quotas et qui n’ont pas été vendues.

Dans une déclaration sur Express FM, il a ajouté qu’une autre réunion est prévue avec Laadhari pour inclure ces voitures dans les quotas de l’année 2016.

par -

Zied Laâdhari, ministre de l’Industrie et du Commerce, a appelé, lors de son intervention dans un panel sur “Le gouvernement et le secteur privé”, organisé ce samedi 10 décembre 2016 en marge des Journées de l’Entreprise, à mettre en place un projet national permettant à tous les Tunisiens d’oublier leur identité et leurs intérêts personnels et ne considérer que l’intérêt du pays, soulignant qu’un nouveau système est en train d’émerger.

“C’est le moment… On n’est pas en train de regarder dans la même direction. Il faut dialoguer avec toutes les composantes et les acteurs économiques et trouver un compromis pour dépasser ce sentiment de malaise, comme c’était le cas avec l’UGTT”, a-t-il dit.

Le ministre a par ailleurs indiqué que chacun se sent visé par des politiques publiques qu’il ne comprend pas. “Il y a une incompréhension généralisée parce qu’on est en train de gérer une situation démesurée”, a-t-il ajouté.

Laâdhari a dans le même cadre indiqué que le pays a, tout de même, fait du chemin mais qu’il est encore en train de chercher sa voie. On a des corps de métiers qui se sentent visés, il faut ouvrir le dialogue avec eux. Le gouvernement ne peut pas trancher d’une manière unilatérale.

S’agissant de la digitalisation, Laâdhari a fait remarquer qu’il s’agit là d’un grand chantier qui devrait permettre d’avancer plus rapidement et aider les entreprises.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Le bilan de l'attaque d'une mosquée vendredi à Bir al Abed, dans le nord du Sinaï en Egypte, atteint désormais 200 morts, selon un...

Reseaux Sociaux

SPORT