Laadhari rejoint le milliardaire Sawiris : Gabes doit monter en gamme !

Laadhari rejoint le milliardaire Sawiris : Gabes doit monter en gamme !

par -

Le niveau de développement actuel dans le gouvernorat de Gabes ne reflète pas ses richesses naturelles, ses compétences et ses incitations qui lui permettent de se hisser au rang de mégapole, a déclaré le ministre du Développement, de la l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laadhari.

Intervenant au cours d’un conseil régional extraordinaire tenu, vendredi à Gabes, Laadhari a souligné que le gouvernement œuvrera à la concrétisation des mégaprojets programmés dans la région et qui ont été présentés aux investisseurs à l’occasion de la conférence internationale sur le Partenariat Public-Privé (PPP). Il s’agit de la station de thermalisme au site El Khebayat et la station de dessalement de l’eau de mer à Gabes.

Le ministre a fait savoir, dans ce cadre, que le gouvernement se penche sur l’identification de lignes de financement pour le projet du nouvel hôpital universitaire qui sera réalisé dans les plus brefs délais.

Les membres du conseil régional de Gabès ont appelé le gouvernement à accélérer la réalisation des mégaprojets programmés dans la région et l’augmentation du capital du pôle industriel et technologique de Gabès afin de favoriser la réalisation des projets et résoudre le problème du chômage.
Au cours de cette visite, le ministre a inauguré la 5ème tranche du projet de production de primeurs géothermiques. Il s’agit de la culture sous serres photovoltaïques sur une superficie de 5 hectares moyennant un cout de 18 Millions de Dinars (MD) et qui a permis 120 emplois.

La superficie totale de ce projet réalisé par une société tuniso-hollandaise, s’élève à 25 hectares et fournit 1200 emplois permanents et 700 emplois saisonniers.

Le milliardaire égyptien Naguib Sawiris, 7ème fortune du continent africain, après un séjour à Gabes, s’était lui aussi extasié devant le gros potentiel de la région. C’était en avril 2018, et il n’en a pas reparlé depuis. Ce qui serait bien c’est que le ministre du Développement relance l’homme d’affaires égyptien sur la question…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire