AccueilLa UNEPourquoi Ghannouchi s'accroche-t-il au Perchoir ?

Pourquoi Ghannouchi s’accroche-t-il au Perchoir ?

Déjà passé maître dans l’art de  la manœuvre, et le don de la langue fourchue, et après une période de déni de la défaite, comme lors des discussions en webinars fermés entre membres de son bloc parlementaire où les vrais faucons déplumaient les fausses colombes, le parti islamiste entame depuis quelques jours les manœuvres de survie.

Le 9 août 2021 encore, ledit « général » Abdellatif Mekki affirmait sur une rédio privée, que Rached Ghannouchi « ne tient pas au poste de président du parlement (ar), et qu’il faut trouver une solution au retour de l’activité de l’ARP ». On pourrait alors comprendre que le Kheriji serait tenté de présenter sa démission du Perchoir, pour désamorcer la crise avec le chef de l’Etat. Il faudrait alors rappeler que le président de l’ARP avait déjà usé de cette manœuvre, lors de la toute première motion de censure introduite à son encontre , qui  avait été rejetée en juillet 2020. Un député du bloc de la Réforme nous avait alors dit que le président de l’ARP aurait négocié pour une sortie « plus honorable et de lui-même » en septembre 2020. Il n’en sera rien et la promesse était vaine. Une deuxième tentative de motion de censure, en avril 2021, ne verra pas le jour. « Ce n’est donc pas maintenant qu’il va s’en aller », nous dit un membre du bloc d’Ennahdha à l’ARP, opposant à Ghannouchi qui a requis l’anonymat.

–          Ils ne quitteront pas de leur plein gré, estime Alaya

Le 10 du même mois d’août 2021, en tout cas, c’est Rached Ghannouchi lui-même qui s’exprimait, dans une tribune (certainement écrite par ses proches car on avait déjà vu le faible niveau de son parler anglais) sur le quotidien britannique  The Independant. Il y appelait le président tunisien Kais Saïed à « s’éloigner du gouffre et engager le dialogue », a déclaré le chef du mouvement Ennahdha et président du Parlement suspendu, Rached Ghannouchi, avertissant que l’héritage de la révolution de 2011 est en danger. Il apparaît clair ainsi que la déclaration de Mekki n’était qu’un ballon d’essai, de la part d’un parti qui n’arrivait toujours pas à comprendre ce qui lui était arrivé ce 25 juillet 2021, et qui essayait certainement de sonder les intentions d’un Kais Saïed qui, comme le disait Alessia Melcangi à Al-Monitor [Ang], « avait su mettre en lumière les fragilités d’Ennahdha et marginaliser son leader Ghannouchi, chevauchant la colère des Tunisiens contre la corruption du système des partis et contre le programme économique et politique inefficace d’Ennahdha, au pouvoir depuis 2011 ». Une sorte de « artiste » dans la manœuvre par la rhétorique, Rached Ghannouchi fait encore volte-face et propose désormais son soutien à Kais Saïed. La déclaration est faite chez Anadolu, l’agence de presse turque qui s’attaquait il y a quelques jours au chef de l’Etat tunisien, et le plaçait dans le camp des « contre la révolution ».

Mais dans tout cela, une chose est certaine : ni Ennahdha, ni son leader, ne veulent quitter le pouvoir. Pour ce parti né de l’expérience de l’islamisme politique du printemps arabe, quitter le pouvoir, c’est renier tout ce qu’il estime avoir fait pour arriver au Tamkine, et surtout donner le mauvais exemple pour le reste de la Confrérie qui comptait sur sa réussite à donner en exemple. C’est en tout cas, en substance, ce que nous a dit Alaya Allani, le spécialiste des courants politiques islamistes dans le monde arabe (Ecouter ici l’interview en arabe de Alaya Allani).

Et pourtant, toujours selon Allani, ce qu’a fait Kais Saïed, le 25 juillet, a mis fin à l’islamisme politique en Tunisie. Ennahdha restera, certainement après avoir fait les révisions, internes et externes et son meaculpa, mais sera marginalisée sur la scène politique en Tunisie, et il lui faudra, selon Alaya toujours, deux à trois mandats électoraux pour se remettre de ce qui lui était arrivé le  25 juillet 2021 (Lire l’intégralité de notre interview traduite en français)

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,017SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -