36 C
Tunisie
jeudi 24 septembre 2020
Accueil La UNE «Président des câlins», Kais Saïed s’échauffe toujours après 106 jours à Carthage

«Président des câlins», Kais Saïed s’échauffe toujours après 106 jours à Carthage

Il avait endossé ses nouveaux habits de chef d’Etat, le 23 octobre 2019 pour succéder à Béji Caïed Essebssi. 106 jours après, il est toujours «demi-pensionnaire» à Carthage, avec café et dîners à Mnihla, comme s’il refusait encore d’assumer son nouveau rôle de locataire à plein temps, du siège officiel de la présidence.

Après une campagne, faite de rien (référence au petit budget de cette campagne), mais aussi sur la base de rien (Référence à l’absence de programme et de promesses concrètes), sauf l’idée d’une gouvernance en pyramide inversée restée inexpliquée et donc incomprise, s’est plutôt illustré par des sorties médias, hautement sociales, presqu’à la Che Guevara, frisant parfois l’appel à la révolution, sous prétexte de complotite. Il avait alors reçu, mêlant inconsciemment bonne graine et ivraie, des jeunes chômeurs sans leur apporter de solution à leur problème, sortant ainsi de ses prérogatives. Dans ces dernières, il s’était illustré par la révocation des ministres des affaires étrangères Khemaies Jhinaoui, et du ministre de la défense Abdelkerim Zbidi, sans que personne ne sache, à l’exception de Youssef Chahed devenu depuis très proche de lui, les vraies raisons de ces renvois. Saïed s’était essayé, toujours dans le cadre de ses prérogatives constitutionnelles, à la diplomatie, en lançant une sienne initiative pour la résolution de la crise libyenne. Il sera ignoré, pour ne pas dire rabroué, par la communauté internationale, qui ne l’invitera à Berlin que trop tard et après interventions, dont celle de l’ambassadeur tunisien en Allemagne. Depuis, la Tunisie se limite à se préparer militairement, au socialement par les infrastructures d’accueil, aux effetscollatéraux d’une possible guerre en Libye.

Jusque-là, Kais Saïed ressemble plus à un boxeur qui s’échauffe encore, qu’à un Sprinter capable de passer à l’acte dès son entrée à Carthage. A 61 ans le conducteur de la locomotive de l’Exécutif, semble carburer au Diesel

Néophyte en politique (Quoique pas sûr, au vu de son duel qu’il, depuis peu, avec Rached Ghannouchi à travers Elyes Fakhfakh), il confirme chaque jour un peu plus obstinément sa mauvaise communication, allant jusqu’à fermer Carthage aux journalistes, s’en tenant à des communiqués, sobres peut-être, mais laconiques et reprenant les standards de l’ancien bloc soviétique.

Des communiqués, qui ne donnent aucun vrai élément de communication ou d’information sur le vrai contenu de ses audiences, et faisant même parfois preuve de manque d’information, comme lorsqu’il dit à la SG de l’OIF que la Tunisie sera le 1er pays arabe à organiser un sommet de la francophonie (Beyrouth 2002). La communication présidentielle, trébuchera même, lors de la visite d’Erdogan, lorsqu’il se met à parler de l’odeur des cuisines présidentielles, pour répondre à une remarque de mauvais goût du président turc sur l’odeur qui prévalait dans la salle des conférences de presse au palais de Carthage.

De tout ce rien en plus de 100 jours à la tête de la présidence de la République, ses proches, mais pas son porte-parole car il n’en a pas, ont l’excuse. Pour plus et mieux bouger, dans le respect de ses prérogatives surtout, le chef de l’Etat attendrait l’installation du gouvernement. Il avait désigné une 1ère personnalité pour le composer, qui n’avait eu la confiance du Parlement. La seconde, risquerait fort de connaitre le même sort. Quant à prendre des mesures, en concrétisation de promesses faites, c’est encore l’absence de gouvernement qui l’en empêcherait.

En attendant, le Chef de l’Etat tunisien Kais Saïed, donne l’impression d’un boxeur dont l’échauffement s’éternise, alors que la salle est déjà chauffée et n’attend plus que les pugilistes. Ou encore, une voiture de course sur le Startingblock, qui fonctionne au Diesel qui nécessite un long temps d’échauffement, et qui patine à cause d’un graining.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,611FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,304SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles