AccueilLa UNEProblèmes économiques : l’IACE met la pression sur les partis politiques avant...

Problèmes économiques : l’IACE met la pression sur les partis politiques avant les élections

L’IACE a organisé mercredi 3 juillet 2019 un débat froupant les représentants des plus importants partis politiques afin de déterminer des solutions concernant les réformes de l’administration. La rencontre s’inscrit dans le cadre de l’initiative “Economy first”, lancée par l’IACE. Il s’agit d’un “think- tank” qui s’attèle à cadrer la réflexion économique avant le démarrage de la campagne électorale.

- Publicité-

Dix partis politiques ont participé à ce débat, diffusé en live streaming pour assurer un maximum de réactivité avec le grand public. Les participants ont posé un diagnostic de la situation actuelle de l’administration et ont étalé leurs propositions pour moderniser les administrations et assurer leur productivité.

« La réforme de l’administration entre dans le cadre des grandes reformes… le rôle de l’administration et l’efficacité des anciennes réformes ont été discutés  pour s’instruire des programmes des différents partis politiques et les pousser à engager  une meilleure réflexion avant les prochaines élections » a déclaré à Africanmanager Majdi Hassan, directeur exécutif de l’IACE.

Il a ajouté que la série de débats de l’IACE attire les plus importants partis politiques chaque semaine, précisant et que l’objectif en est de  savoir comment ces protagonistes vont-ils traiter les problèmes économiques imminents une fois arrivés au pouvoir.

Majdi Hassan a estimé que les différents participants se sont mis d’accord sur le diagnostic de la situation actuelle de l’administration, et que les acteurs politiques se trouvent dans l’obligation de présenter  des programmes qui convainquent.

« Il y a une vraie prise de conscience par rapport à l’urgence des réformes de l’administration, il s’agit d’un vecteur de développement primordial » a déclaré, pour sa part,  le membre du comité directeur de l’IACE, Nefaa Naifer à Africanmanager.

Il a estimé que les propositions des différents partis sont complémentaires, et que le temps accordé à chacun des participants (deux minutes par participant) était insuffisants pour qu’ils puissent exprimer l’intégralité de leurs idées.

« L’échange est nécessaire durant cette période post-électorale. L’IACE donne son avis et cela permet de tirer le débat vers le haut et d’avoir un consensus sur les meilleures mesures à prendre en faveur de l’administration et du citoyen », a ajouté Nefaa Naifer, affirmant qu’il faut sortir de ce débat avec un accord sur les actions prioritaires à mener sur la voie des réformes, ce qui pourrait faciliter la mise en œuvre de ces mesures une fois en place un nouveau gouvernement, qui ne pourra être que composé de plusieurs partis politiques.

A noter que l’IACE a lancé, le 19 juin 2019, une série de tables rondes hebdomadaires, jusqu’au 24 juillet, pour débattre de nouveaux thèmes d’actualité, dont la valeur du change du dinar, les politiques d’emploi, l’inflation…

Une plateforme numérique de l’économie a été également lancée en parallèle sur ’Internet pour présenter les programmes économiques de tous les partis. La plateforme permet aux experts de suivre et évaluer ces programmes et aux électeurs d’avoir une idée sur les réformes prévues par les candidats au pouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,453SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles