AccueilActualitésQalb Tounes compte "internationaliser" l'affaire de Nabil Karoui

Qalb Tounes compte « internationaliser » l’affaire de Nabil Karoui

Le parti Qalb Tounes compte « internationaliser » l’affaire de Nabil Karoui au cas où il ne sera pas libéré puisque la période de détention préventive a dépassé les délais légaux, a déclaré Oussema Khelifi, président du bloc du parti à l’Assemblée des représentants du peuple.

- Publicité-

Khelifi estime que Nabil Karoui, président de Qalb Tounes est un « prisonnier politique ».

S’exprimant lors d’un point de presse tenu jeudi, au siège du parlement, Khelifi a dit disposer d’informations sur ce qui se trame contre le bloc dans le sens de sa dislocation et de l’affaiblissement du parti ainsi que sa marginalisation sur la scène politique.

Le parti paie le prix de son soutien au gouvernement Mechichi, a-t-il dit.

Et d’ajouter: « On s’adressera à l’opinion publique internationale et aux amis de la Tunisie à l’étranger dans le but de lever l’injustice qui pèse sur Nabil Karoui ».

Il a affirmé que son parti adressera une correspondance au Président de la République Kaïs Saïed, l’appelant à se prononcer de manière claire sur l’incarcération de Karoui, son rival politique direct qui fait l’objet d’une injustice judiciaire durant son mandat.

Qalb Tounes avait publié mercredi une déclaration dans laquelle il a rappelé que l’article 85 du Code de procédure pénale énonce que la durée de la détention préventive est fixée à six mois, soit 180 jours, et ne peut être dépassée sauf en cas de prolongation effectuée dans les délais impartis.

Le parti appelle le président de la République, le président de l’ARP, le chef du gouvernement, les députés, les partis politiques, les associations, les organisations et les personnalités nationales à défendre la liberté, en tant que droit constitutionnel pour tous les citoyens.

Par ailleurs, Khelifi a indiqué que Ghazi Karoui (frère de Nabil Karoui et député du bloc Qalb Tounes) refuse la levée de son immunité parlementaire et considère que son affaire est « politisée ».

L’Organisation I Watch a fait savoir, mercredi, que le pôle judiciaire économique et financier a adressé au parlement une demande de levée de l’immunité du député Ghazi Karoui, suite à la plainte déposée par l’organisation à l’encontre des frères Karoui pour blanchiment d’argent et transactions financières suspectes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,455SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles