AccueilLa UNETunis-Fête de la femme : Les partis politiques et la société...

Tunis-Fête de la femme : Les partis politiques et la société civile peu mobilisés!

Avenue Habib Bourguiba et devant les marches du théâtre municipal de Tunis, une vingtaine de personnes se sont rassemblées pour célébrer la fête de la femme, avec force accessoires tels que les autocollants et les pancartes. Nombre de slogans étaient scandés, principalement le soutien au peuple palestinien, l’égalité entre l’homme et la femme et la lutte contre le terrorisme.

- Publicité-

En cette journée de la fête de la femme, nous avons remarqué une présence timide de la société civile et des partis politiques tunisiens. Il y avait seulement des stands de l’ISIE pour l’inscription aux élections et deux tentes éparses, celle du Front populaire et celle de l’Association des femmes démocrates.

Soumaya, une jeune femme de 25 ans a expliqué à Africanmanager que « je suis ici pour la journée de la femme, bien sûr, mais surtout pour réussir notre révolution et nos droits. La célébration de la fête de la femme est une occasion propice pour dire aux ennemis de la femme indépendante que nous sommes toujours là pour dénoncer toute forme de violence et de terrorisme. On veut protéger nos droits, on est là contre le terrorisme, contre les assassinats politiques », a-t-elle affirmé.

Une militante des droits de la femme appartenant au parti Front national a enchaîné en soulignant que « la protection des droits de la femme est une priorité absolue ; nous combattons minute par minute afin de garantir nos acquis réalisés depuis l’Indépendance. Ceux qui veulent soumettre la femme ne verront jamais leurs souhaits exaucés. Le gouvernement de Mehdi Jomaa devrait nous protéger et nous garantir notre indépendance. Il est impossible d’évoquer et de discuter des droits de la femme, si la démocratie n’est pas acquise. Nous voulons que nos droits soient inscrits dans la Constitution pour garantir notre indépendance », a-t-elle indiqué.

Des slogans dénonçant le génocide du peuple Palestinien

Quelques centaines de sympathisants et de sympathisantes d’Ennahdha se sont rassemblés à l’avenue Habib Bourguiba, non pas pour célébrer la fête de la femme, mais pour dénoncer la politique d’Israël envers les palestiniens et exalter la résistance des combattants palestiniens.

Dans une déclaration à Africanmanager, Mohamed, un fonctionnaire de 53 ans a précisé qu’il est venu dès les premières heures de la matinée pour exprimer sa solidarité avec le peuple Palestinien. « Ce qui ce passe à Gaza est affreux, les enfants sont massacrés, les femmes sont violées et violentées ; je dénonce le silence du monde arabe. Je lance un appel au gouvernement tunisien afin de soutenir ce peuple non seulement par l’acheminement de quelques aides humanitaires mais aussi par l’envoi de médecins à Gaza pour traiter les blessés palestiniens », a-t-il dit.

Pour sa part, Houda, une femme au foyer, a affirmé que le monde arabe est visé par une stratégie israélo-américaine ayant pour objectif la destruction des pays de printemps arabe. Selon elle, ce qui se passe actuellement en Irak, en Syrie et en Libye confirme que les Etats Unis et Israël veulent créer le chaos pour réaliser des fins géopolitiques et diviser le monde arabe. « Les Etats-Unis et Israël sont derrière les affrontements armés entre les différentes milices dans le monde arabe. Ils financent le terrorisme en Irak, en Syrie, en Libye… Le mouvement Daech est une création israélo-américaine ayant pour but de détruire l’image de l’islam et par la suite massacrer les musulmans ; le monde arabe est appelé à la vigilance et à ne pas se fier aux propagandes et aux agendas politiques des pays occidentaux… », a-t-elle dit.

Nadia Ben Tamansourt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,917SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles