AccueilLa UNETunisair, toujours sans PDG, car personne n’en veut. Le Flouse, peut-être et...

Tunisair, toujours sans PDG, car personne n’en veut. Le Flouse, peut-être et pas maintenant !

Cette déclaration du ministre du Transport Moez Chakchouk est à peine croyable, mais elle résume, à elle seule, l’étrange situation dans laquelle se trouve, depuis 2011, le secteur public, tiraillé entre les difficultés structurelles, financières surtout, et les difficultés de management. Le tout, dans un pays où personne ne peut diriger une quelconque entreprise, en dehors des serres des règles et des lois d’une administration d’un autre temps, qui refuse d’évoluer et  de bien rémunérer les compétences qui voudraient en prendre les risques. « Tunisair vit une situation difficile, comme, par ailleurs, d’autres compagnies dans le monde. Nous le savions, bien avant ma nomination au ministère. Les solutions sont claires. Il faut une stratégie, et elle est déjà prête. Pour son exécution, il nous faut cependant nommer un nouveau PDG. Or, nous le constatons aujourd’hui, c’est une forte réticence des responsables à prendre ce poste. J’ai personnellement fait appel à un certain nombre de personnes que je ne nommerai pas, qui ont toutes refusé. Tout le monde fuit le poste de PDG de Tunisair. C’est vrai que le challenge est important, mais pas aussi grave qu’on l’imagine. Tunisair dispose d’un potentiel énorme, et il suffit juste la soutenir en cette phase difficile », a ainsi déclaré Moez Chakchouk exclusivement à Africanmanager. Tenté en effet par le challenge dont parlait le ministre, le dernier candidat au poste de PDG de Tunisair, Wassef Ayadi, avait fini par jeter l’éponge et rendre le tablier, avant même d’occuper le siège du 5ème étage. 

- Publicité-

–          L’argent, ce n’est pas tout de suite

En attendant, le transporteur aérien national tunisien périclite. Son dernier bilan officiel, celui de 2017, faisait état d’une perte sèche de 226,439 MDT. A la fin du 2ème trimestre 2020, la compagnie ne  transportait plus que 23.131 passagers. Elle n’aurait plus que sept avions en exploitation, faute de moyens financiers pour la maintenance, avec un taux de remplissage de 58 % pour un effectif de 3.510 employés. Sa PDM (Part de marché) n’était plus que de 33,8 % (chiffres du 2ème trimestre 2019). Ses revenus du transport ont baissé de 95%, et son endettement avoisine le Milliard DT (978.837 MDT). Le Covid est certes derrière ces contreperformances, mais pas que.

Différents plans de sauvetage, par restructuration sociale et financière notamment, ont été présentés. A chaque fois, ils ont été pourtant rejetés par tous les gouvernements de l’après dite révolution. Ceux  de Youssef Chahed et d’Elyes Fakhfakh l’avaient clairement dit : l’Etat ne mettra plus un sou pour sauver Tunisair.

Qu’en dit donc maintenant le gouvernement Mechichi. Son ministre du Transport commence par dédouaner son chef d’abord. « Nous n’avons rien encore présenté au chef du gouvernement. Tout ce que nous pouvons actuellement dire, c’est que tout ne se fait pas avec l’appui financier. Il faut aussi une restructuration interne, il peut y avoir d’autres formes d’appui indirect dans sa stratégie ». Le ministre tournait en fait autour du pot, pour éviter de dire, crûment, qu’il n’y aura pas d’appui financier direct. « Il peut y avoir un appui financier, et il pourrait ne pas y avoir d’argent. Nous estimons qu’avec l’aide à Tunisair à mettre en exécution sa stratégie, par des actions bien ciblées, quelques aménagements de cette stratégie, et les opportunités que la compagnie doit saisir, le soutien peut ne pas être immédiat. Et même s’il y en aura, ce n’est pas tout de suite, et il sera mieux étudié, pas avec des montants comme nous en avions déjà entendu dire. Il y a d’autres moyens pour aider Tunisair à se remettre sur pied et même mieux ».

–          Le plan de renouvellement de la flotte maintenu,  à partir de juin 2021

Interrogé par Africanmanager sur l’incontournable aide financière pour les pièces de rechange et la maintenance de la flotte, Moez Chakchouk indique que « dans des cas, comme le paiement des fournisseurs, nous avons trouvé des solutions. Le public n’est peut-être pas au courant, mais nous soutenons Tunisair. Nous avons pour cela déjà pris les décisions qui s’imposent dans ce sens ».

Le ministre Chakchouk nous annonce, par ailleurs, la prochaine ouverture des lignes vers la Libye, « si toutefois nous parvenons à résoudre le problème de l’assurance » a-t-il cependant précisé. Pour le plan de renouvellement de la flotte de Tunisair, le ministre du Transport affirme ne pas y avoir touché. « Il y a 4 avions A320 Néo, des actions restent à faire dès janvier prochain, pour une finalisation de l’acquisition à partir de juin 2021 et jusqu’à 2023 ».

4 Commentaires

  1. TUNISAIR a subi de nombreuses secousses depuis 2011 , particulièrement celles ayant suivi les attentats de 2015 , et celle actuelle du COVID-19.
    Mais de 2012 jusqu’au début de 2015, TUnisair avait réussi à se remettre sur de ons rails et connaissait un net regain d’activité.
    Mais depuis 2015 , en plus des crises conjoncturelles , TUNISAIR a subi la pire des CATASTROPHES , celle d’être dirigée par des gens plus incompétents les uns que les autres.
    Le dernier d’entre eux , Monsieur M’NAKBI , a réussi à organiser son déclin et son démantèlement , en pleine période de reprise du trafic aérien.
    Sous prétexte de manque de liquidités , les avions n’ont pas été entretenus , et étaient progressivement cloués au sol au fur et à mesure qu’il y avait des pièces à changer , ce qui fait qu’au lieu d’accompagner cette reprise , Monsieur M’NAKBI l’a freinée .
    Sachant que la valeur cumulées de tous ces avions est largement supérieure au coût des réparations nécessaires, il aurait pou en mettre en vente 2 ou 3 pour réparer la dizaine d’autres mis en quarantaine.Il y a là un GACHIS , un CRIME INEXCUSABLE.

  2. TUNISAIR a subi de nombreuses secousses depuis 2011 , particulièrement celle ayant suivi les attentats de 2015 , et celle actuelle du COVID-19.
    Mais de 2012 jusqu’au début de 2015, TUnisair avait réussi à se remettre sur de bons rails et connaissait un net regain d’activité.
    Depuis 2015 , en plus des crises conjoncturelles , TUNISAIR a subi la pire des CATASTROPHES , celle d’être dirigée par des gens plus incompétents les uns que les autres.
    Le dernier d’entre eux , Monsieur M’NAKBI , avait réussi à organiser son déclin et son démantèlement , en pleine période de reprise du trafic aérien.
    CA c’était évidemment avant la pandémie.
    Sous prétexte de manque de liquidités , les avions n’avaient pas été entretenus , et étaient progressivement cloués au sol au fur et à mesure qu’il y avait des pièces à changer , ce qui fait qu’au lieu d’accompagner cette reprise , Monsieur M’NAKBI l’avait freinée .
    Sachant que la valeur cumulée de tous ces avions est largement supérieure au coût des réparations nécessaires, il aurait pu en mettre en vente 2 ou 3 pour réparer la dizaine d’autres mis en quarantaine.Il y a là un GACHIS , un CRIME INEXCUSABLE.
    ET je ne parle pas de l’absence totale d’une politique d’expansion de son réseau , de développement du fret , l’entêtement absurde à bloquer l’OPENSKY , qui a profité à tous les pays qui l’ont adopté , y compris aux compagnies nationales.
    Ajoutez à cela la dégradation catastrophique de la qualité de service.
    Ils ont fait d’une poule aux œufs d’or , une machine à perdre de l’argent.
    Ethiopian Airlines qui est aujourd’hui la plus grande compagnie africaine avait un chiffre d’affaires inférieur à celui de Tunisair en 2010…

  3. C’est normal qu’une compagnie qui paie tous ses revenus pour payer gracieusement son personnel pléthorique et inutile, ne trouve pas de l’argent pour acheter des pièces de rechange pour ses avions.

  4. C’est normal qu’une compagnie qui affecte tous ses revenus au paiement des salaires de son personnel pléthorique et inutile, et qui offre des voyages gratuits à tant de gens « bien placés » ne trouve pas d’argent pour acheter des pièces de rechange pour ses avions

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,449SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles