Tunisie : Achraf Ayadi est en colère

Tunisie : Achraf Ayadi est en colère

Analyste financier et bancaire auprès de différentes institutions financières européennes résident en France, Acharaf Ayadi est en colère et il le dit sur les réseaux sociaux. «Les jeunes diplômés qui avaient 22 ans en 2011 en ont 28 aujourd’hui. Beaucoup n’ont jamais fait que des petits boulots par intermittence. La majorité n’ont pas de trajectoire de carrière claire sur laquelle ils peuvent accrocher leurs ambitions et celles de leurs familles. Plusieurs brillants esprits ont quitté le pays à tout jamais, et la file d’attente du départ s’allonge tous les jours.

La rhétorique politicienne de la réconciliation, cette danse de croque-morts vaniteux et opportunistes, a tué l’espoir d’un meilleur avenir et condamné la jeunesse à l’exode ou à la révolution. Nous avons perdu un énorme potentiel économique, gaspillé dans les cafés, sinon, donné en cadeau à l’étranger. Nous avons perdu la possibilité de construire des leaders locaux en phase avec leur temps, capables d’élever le niveau d’un électorat au-dessous de tout. Nous avons fait tellement de mal à la science et à la culture que nous avons mérité de mourir bêtes et incultes. Nous avons tellement détruits en valeurs, qu’il est devenu légitime de s’interroger sur notre capacité de reconstruire demain ».

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire