AccueilActualitésTunisie / Elections : Déploiement de 116 observateurs européens supplémentaires

Tunisie / Elections : Déploiement de 116 observateurs européens supplémentaires

Une délégation de 116 observateurs européens supplémentaires de courte durée a été déployée, en  Tunisie, dans les 27 circonscriptions électorales du pays. Cette délégation vient renforcer la mission d’observation électorale de l’Union européenne en Tunisie déployée, depuis le 19 septembre, pour observer les élections de la Constituante du  23 octobre 2011.
 
Présent à Tunis pour assister à cette opération, Michael Gahler, chef de la MOE UE en Tunisie,  et membre du Parlement européen, de nationalité allemande, a précisé qu’à l’instar des observateurs à long terme, les observateurs de courte durée sont déployés dans les 27 circonscriptions électorales pour contribuer à la mission d’observation le jour du scrutin.
 
S’agissant du déroulement de la campagne, il a estimé que la campagne est plutôt « timide » et se déroule dans le « calme » avec quelques incidents isolés qui ne sont pas toujours liés aux élections.
Il a en outre affirmé que les observateurs déjà en place, depuis le mois de septembre, préparent le terrain et assurent des entretiens avec toutes les parties prenantes (partis politiques, société civile, commissions électorales ainsi que les électeurs eux-mêmes) et dressent des rapports hebdomadaires. 
Ces observateurs supplémentaires, qui renforcent un dispositif de 54 observateurs, se composent de 78 observateurs de court terme dont 12 observateurs du vote des Tunisiens à l’étranger, 3 observateurs de long terme, 20 diplomates de pays de l’Union européenne en poste en Tunisie. Une délégation de 15 députés, membres du Parlement européen, sera également présente pour ces élections.
Au total, 180 observateurs européens seront présents le jour du vote dans tout le pays, en provenance de 26 pays de l’Union européenne ainsi que de la Norvège, de la Suisse et du Canada.
« Nous avons  bien suivi les années de dictature en Tunisie. Aujourd’hui, nous sommes ici pour vous aider, pour vous apprendre la démocratie. On n’a jamais prétendu exporter la démocratie occidentale. La démocratie, la volonté de liberté, les droits de l’Homme sont tous universels, chaque pays a ses couleurs… » précise-t-il.
 
Concernant les opérations de vote à partir de l’étranger, il convient de rappeler que six équipes d’observateurs ont été installées en France, en Allemagne, en Italie et en Belgique.  Ces équipes assureront la mission d’observation du scrutin qui s’est déroulé depuis le 20 octobre courant, mais dont les résultats seront comptés le même jour qu’en Tunisie, à savoir, le dimanche 23 octobre dans la soirée.
 
La mission d’observation prendra fin deux semaines environ après le scrutin. Elle assurera le suivi de la phase post-scrutin, notamment du contentieux.
C’est la première fois que l’Union européenne vient sur invitation du gouvernement tunisien pour observer le processus électoral. Cette mission est politiquement indépendante des Etats membres, de la Commission européenne et du Parlement européen. Elle a coûté la bagatelle de 3,2 millions d’Euros. L’équipe travaille quotidiennement de 7h00 à 23h00.
Notons à ce propos que les représentants de la mission d’observation européenne ont préféré agir avec mesure pour y répondre en condamnant la violence et en appelant les parties qui se sentent indignées de saisir la justice et de ne pas recourir à la violence pour condamner ces faits.
Nadia Ben Tamansourt

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,446SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles