AccueilChiffreTunisie : L’investissement industriel plonge de plus de 50 % à...

Tunisie : L’investissement industriel plonge de plus de 50 % à Sidi Bouzid, Jendouba et Sfax

Les investissements industriels dans les régions de Sidi Bouzid, Jendouba et Sfax ont enregistré des baisses de plus 50%, durant les douze mois de 2012, bien que cette année ait été présentée comme celle de la reprise.

En effet, selon la lettre de l’API, l’année 2012 a été caractérisée par une baisse au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 4,3%, atteignant 1609,3 MD contre 1680,9 MD, lors de l’année 2011. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 45,6% à 44,3%, durant l’année 2012.

La baisse a touché essentiellement le gouvernorat de Sfax où les investissements déclarés dans les zones de développement régional ont atteint 57,3 MD contre 201 MD, en 2012, particulièrement suite à la déclaration durant l’année 2011 de la création d’une unité de fabrication d’automobiles, de cycles et de moteurs pour un montant de 100 MD.

C’est aussi le cas pour le gouvernorat de Jendouba où les investissements déclarés étaient de 88,1 MD contre 149,5 MD, en 2012, particulièrement suite à la déclaration, durant l’année 2011, de la création d’une unité de fabrication de papier pour un montant de 52 MD et de l’extension d’une unité de fabrication de faisceaux électriques pour l’industrie automobile pour un montant de 14,1 MD.

De même, les investissements déclarés dans le gouvernorat de Sidi Bouzid ont diminué de 135,8 MD à 88,9 MD, en 2012, notamment suite à la déclaration, durant l’année 2011, de la création d’une unité de transformation de lait et dérivés pour un montant de 28,5 MD et à la déclaration de la création d’une unité de production d’acide aminé pour un montant de 23,9 MD.

Toutefois, il ya lieu de signaler que contrairement à ces régions, les investissements déclarés dans le gouvernorat de Zaghouan ont atteint 438,8 MD contre 278,6 MD, en 2011, particulièrement suite à la déclaration de la création d’une unité de fabrication de tissu non tissé pour un montant de 45,3 MD, à la déclaration de la création d’une unité de fabrication de médicaments pour 30 MD, et de l’extension d’une unité d’embouteillage de l’eau minérale pour un montant de 21 MD, ou encore la déclaration de l’extension d’une unité de verre creux pour un montant de 19,9 MD et d’une unité de fabrication d’aliments pour bétail pour un montant de 16.3 MD. C’est également le cas du gouvernorat de Kairouan qui a cumulé des investissements déclarés de 257,1 MD contre 187.8 MD durant l’année 2011, particulièrement suite à la déclaration de la création d’une unité d’embouteillage d’eau minérale oxygénée pour un montant de 100 MD et de l’extension d’une unité de fabrication de chaussures pour un montant de 28.9 MD.

Sur le même trend haussier, les investissements déclarés dans les zones de développement régional du gouvernorat de Médenine ont atteint 111,5 MD contre 30,8 MD durant l’année 2011, particulièrement suite à la déclaration de la création d’une briqueterie pour 43 MD.

Ont également progressé, durant l’année 2012, les investissements déclarés dans le gouvernorat du Kef (41,5 MD contre 25,4MD), Tataouine (42.2 MD contre 15.6 MD), Kébili (25,9 MD contre 15,7 MD) et Gafsa (59,6 MD contre 51,8 MD).

Au sujet de la subvention de l’Etat, il ya lieu d’indiquer, dans ce cadre, que le nombre de projets bénéficiaires de la prime d’investissement au titre du développement régional est passée de 287 (pour un investissement total de 390,3 MD) à 280 projets (pour un investissement total de 381 MD) durant l’année 2012. Ces projets vont permettre la création de 8739 postes d’emplois, contre 11428 postes d’emplois en 2011.

La prime d’investissement accordée s’est élevée à 58,9 MD contre 50,5 MD, lors de l’année 2011, soit une hausse de 16,6%.

Le nombre de projets bénéficiaires de la participation de l’Etat et des primes d’investissement au titre des nouveaux promoteurs et des PME est passé de 142 (pour un investissement de 143 MD) à 144 projets (pour un investissement total de 182,4 MD), durant l’année 2012. Ces projets vont permettre la création de 4521 postes d’emplois, contre 4189 postes d’emplois, durant l’année 2011. La participation de l’état et les primes d’investissement accordées ont atteint 32,7 MD contre 26,9 MD, durant l’année 2011, soit une hausse de 21,5%.

Khadija

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -