Une bonne surprise pour l’épargne nationale

Une bonne surprise pour l’épargne nationale

par -

L’épargne nationale a enregistré une hausse de 10,7% en 2018 contre 1,5% une année auparavant, portant le taux d’épargne à 9% du revenu national disponible brut (RNDB) contre un taux d’investissement de 18,5% du PIB, selon le rapport de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) de 2018.
Ainsi, le gap de financement entre l’investissement et l’épargne s’est élargi pour atteindre 9,4% du PIB et 11,1% compte tenu de la variation des stocks.

L’évolution de l’épargne nationale, en 2018, reflète l’amélioration de la croissance économique contre une certaine baisse de l’apport net du secteur extérieur. En effet, l’excédent de la balance des revenus de facteurs et des transferts courants, qui représente environ 22% de l’épargne nationale, a baissé de 4,7%, en relation avec la hausse des dépenses aussi bien des transferts des revenus des investissements étrangers que des intérêts de la dette et ce, en dépit de la progression des transferts des Tunisiens à l’étranger de 10,1% pour s’élever à environ 5 milliards de dinars.

Concernant l’épargne de l’Etat, la consolidation des finances publiques en 2018 s’est traduite par l’amélioration de l’excédent des ressources propres et dons de l’Etat par rapport aux dépenses courantes et aux intérêts de la dette. Cet excédent s’est élevé à 1.464 MDT contre environ 200 MDT en 2017, correspondant à un taux de couverture des dépenses d’équipement passant de 3,5% à 24,6%, d’une année à l’autre.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire