30 C
Tunisie
mercredi 15 juillet 2020
Accueil Actualités Une commission mixte paritaire entre le gouvernement et l’UGTT examinera les dossiers...

Une commission mixte paritaire entre le gouvernement et l’UGTT examinera les dossiers sociaux en suspens à partir de la semaine prochaine

 » Une commission mixte paritaire entre le gouvernement et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) sera formée pour examiner, à partir de la semaine prochaine, de nombreux dossiers en suspens ainsi que la mise en œuvre des conventions précédentes », a fait savoir Mohamed Ali Boughdiri, secrétaire général adjoint de l’UGTT.

Dans une déclaration à l’agence TAP à l’issue de la réunion de travail tenue vendredi entre une délégation gouvernementale et une délégation du bureau exécutif de l’UGTT, Boughdiri a signalé que la sauvegarde de la pérennité des entreprises publiques et l’emploi précaire ont été parmi les dossiers évoqués lors de cette rencontre.

Selon la même source, l’UGTT a aussi appelé à l’application de l’article 22 du statut de l’enseignement de base et l’amendement de l’article 2 du statut des agents de la fonction publique et sa généralisation sur plusieurs secteurs dont notamment le secteur de la santé.
De son côté, le chef du gouvernement, Elyès Fakhfakh a souligné l’importance de cette rencontre notamment compte tenu du rôle principal joué par l’UGTT dans la purification du climat social et dans la présentation de propositions qui servent l’intérêt du pays mettant l’accent sur l’importance des efforts concertés de toutes les parties pour surmonter les répercussions de la crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus.

Il a, en outre, souligné que le gouvernement a choisi l’approche de la clarté et de rétablissement de la confiance et est déterminé à continuer à être responsable et sérieux dans la gestion de tous les dossiers afin d’établir un climat de confiance mutuelle avec tous ses partenaires d’une part et avec le peuple tunisien d’autre part et ce, selon un communiqué publié par la présidence du gouvernement.

Pour sa part, le ministre des affaires sociales, Mohamed Habib Kechaou, a déclaré que la rencontre entre les deux parties était fructueuse et a traité un certain nombre de dossiers sociaux en suspens.

Selon lui, les deux parties ont abordé les difficultés économiques et sociales accentuées par la crise sanitaire et ont convenu de tenir des réunions périodiques pour aboutir à une vision stratégique pour la prochaine période et élaborer des propositions sur un nouveau modèle de développement qui consacre l’Etat démocratique social et équitable.

Pour sa part, le membre du bureau exécutif de l’UGTT, Sami Tahri, a souligné l’importance de cette rencontre avec le gouvernement au cours de laquelle les deux parties ont échangé leurs points de vue sur la situation générale du pays et sur un certain nombre de dossiers sociaux et économiques.
Tahri a également déclaré que des réunions se tiendront dans les jours qui viennent avec le gouvernement pour approfondir le dialogue et trouver des solutions aux dossiers en suspens soulignant l’importance des concertations, de la clarté et de la transparence sur les questions actuelles et futures.
Il a aussi mis l’accent sur l’importance du rôle de la centrale syndicale dans la proposition de solutions pratiques pouvant aider à surmonter les difficultés de la conjoncture actuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,204FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,285SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles