15 C
Tunisie
vendredi 22 janvier 2021
Accueil La UNE Une croissance de -7,3% pour les uns et de -9,2% pour les...

Une croissance de -7,3% pour les uns et de -9,2% pour les autres. Les paris sont ouverts !

Les violons ne sont pas accordés concernant le taux de croissance qui serait celui de l’économie tunisienne en cette année 2020, tant les impondérables sont nombreux et subits et les paramètres y associés sont fluctuants. Celui retenu par le projet de la loi de finances complémentaire est de -7,3% pour tout l’exercice, alors que la Banque mondiale le situe à -9,2%. Autant dire que les paris sont ouverts et qu’ils demeureront tout au long de ce dernier trimestre 2020.

- Publicité-

La prévision des conjoncturistes tunisiens est très proche de celle avancée par le Fonds monétaire international dans son dernier rapport sur les perspectives de l’économie mondiale, publié le 13 octobre 2020, qui évoquait une contraction de 7% en 2020. Le FMI a présumé un rebond de 4% en 2021 et de 3% en 2025. Il est quand même essentiel de rappeler que la croissance tunisienne a chuté à -21,6% durant le deuxième trimestre 2020, et de -11,9%, durant le 1er semestre de l’année en cours.

Le ministre de l’Economie, des Finances et du soutien à l’Investissement, Ali Kooli, a expliqué ces écarts en déclarant que pour 2020, « on avait prévu une croissance de 3%, mais nous nous retrouvons avec une décroissance autour de – 8 %, soit un écart de 11 points, induisant près de 8 milliards de dinars de recettes budgétaires en moins ».

En fait, d’après la LFC, le volume de la dette publique atteindra, à fin 2020, 90% du PIB (l’équivalent de 100 milliards de dinars), alors qu’il était prévu dans la LF 2020 qu’elle se situera au niveau de 72,5%. La dette publique extérieure représente 63,6% du total de cette dette et celle intérieure, 36,4%. Pour ce qui est des dépenses du budget, elles s’élèveront, pour toute l’année, à 43,7 milliards de dinars, dont la masse salariale s’élèvera à 19,2 milliards de dinars, les dépenses d’intervention sont de l’ordre de 13 milliards de dinars, et les dépenses de financement sont à hauteur de 4,3 milliards de dinars. Les dépenses de l’investissement ne dépasseront pas les 3,8 milliards de dinars, soit juste 8,7% de l’ensemble des dépenses.

La Tunisie recevra, pour toute l’année 2020, des dons dépassant 1 milliard de dinars, contre 0,2 milliard de dinars, en 2019. Ces dons seront présentés par l’Union Européenne (290 millions d’euros), de l’Organisation mondiale de la Santé (30 millions de dollars) et du Fonds Koweitien Pour Le Développement Economique Arabe (1 million de dinars koweitien).

Covid et bouleversements politiques

La banque mondiale explique le ralentissement de 9,2% de l’économie tunisienne en 2020 par « Les bouleversements politiques provoqués par la démission du gouvernement d’Elyes Fakhfakh et les perturbations de la production minière, outre la pandémie sont parmi les facteurs à l’origine de ce ralentissement. La pauvreté et la vulnérabilité devraient augmenter et inverser la tendance à la réduction rapide de la pauvreté observée ces dernières années. Le pourcentage de la population susceptible de basculer dans la pauvreté devrait, ainsi, croître en 2020 et ne pourrait commencer à diminuer qu’à partir de 2021, estime encore la Banque. Et de préciser que le nombre de pauvres et de personnes exposées à la pauvreté passerait de 16,6 à 22 % de la population totale.

D’après la BM, le déficit du compte courant reste élevé, s’établissant à 7,1 % du PIB en 2020. Il s’agit cependant d’une amélioration par rapport aux 8,8 % de 2019, les importations diminuant plus vite que les exportations. Ces facteurs sont de nature à soutenir l’accroissement continu des réserves de change, qui couvraient 142 jours d’importations en août (contre 95 jours, un an plus tôt).En revanche, le déficit budgétaire s’est aggravé en raison d’une baisse de 11 % des recettes en milieu d’année, laquelle fait écho au ralentissement de l’activité économique et aux mesures de report d’impôts. La masse salariale a augmenté de 14 % à la mi-2020, ajoutant aux pressions sur les dépenses et signalant l’absence de progrès dans la maîtrise du fichier solde de l’Etat.

Ces facteurs accroissent la vulnérabilité liée à la dette dans la mesure où elle devrait passer de 72,2 % du PIB en 2019 à un pic de 86,6 % du PIB en 2020, ce qui est nettement supérieur à l’indice de référence du fardeau de la dette des marchés émergents établi à 70 % du PIB, souligne la même source.

S’agissant des perspectives pour les deux années à venir, la BM estime, cependant, qu’après cette contraction anticipée de 9,2 % en 2020, la croissance devrait temporairement s’accélérer pour s’établir autour de 6 % en 2021, à mesure que les effets de la pandémie s’estompent. Cependant, après cette brève embellie, la trajectoire de la croissance devrait revenir à un rythme plus modéré d’environ 2 % en 2022. Le déficit du compte courant devrait, dans ce sens, rétrécir en même temps que les industries d’exportation remontent la pente. D’après la Banque, cette amélioration se produirait lentement, compte tenu des contraintes structurelles persistantes et de l’incertitude politique ambiante.

1 COMMENTAIRE

  1. Les baisses d’activité de -2 et -22% en glissement annuel G.A. ( c.à.d par rapport à la même période l’année précédente) pour T1 ET T2 amènent à un acquis de croissance (ou plutôt de décroissance) pour toute l’année 2020 de -6%. Toutes la question c’est combien rajouter à ce -6% selon l’évolution de l’activité (en G.A.) en T3 et T4 pour avoir la croissance de toute l’année 2020.
    Si au deuxième semestre 2020 l’activité sera exactement au même niveau de S2 de 2019 (ďS2 en G.A. = 0%) alors on aura -6% pour 2020. Si ďS2 > 0% on aura une récession plus faible que les -6% (-5;-4…) et si ďS2 <0% on aura une récession plus forte (-7; -8…).
    Voilà, maintenant à chacun d'apprécier l'évolution de l'activité du deuxième semestre 2020 par rapport S2 de 2019 et voir un peu qu'est ce qui est vraidemblable..
    le -7% du gouvernement ou bien le -9% de la BM.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,978FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles