AccueilActualitésVolonté de booster les relations commerciales entre la Tunisie et la Centrafrique

Volonté de booster les relations commerciales entre la Tunisie et la Centrafrique

Le président de la République centrafricaine, Faustin Archange Torsadera, a exprimé la volonté de son pays de développer les relations commerciales et les échanges économiques avec la Tunisie, évoquant le nécessaire e lancement d’une ligne aérienne entre les deux pays, a indiqué le vice-président du Conseil d’Affaires Tuniso-africain (TABC), Issam Ben Youssef dans une déclaration à l’Agence TAP.

- Publicité-

Au cours d’une réunion avec le vice-président du TABC, le président Centrafricain a mis l’accent sur la disposition de son pays à fournir l’appui et les facilités nécessaires pour renforcer les investissements tunisiens dans son pays, où des potentiels importants sont encore inexploités.

Le vice-président du TABC effectue des visites de prospection dans un certain nombre de pays africains, dont le Cameroun, dans le cadre du développement de l’accès de la Tunisie au marché africain en termes d’investissements ou de renforcement des échanges commerciaux.

 » Torsadera a donné son premier accord pour participer à la quatrième édition de la Conférence Internationale Financing Investment & Trade In Africa (Fita), la rencontre annuelle organisée par le TABC », a annoncé Ben Youssef.

Parmi les sujets évoqués au cours de cette réunion, à laquelle ont participé des ministres centrafricains, figurent les secteurs promoteurs notamment l’infrastructure, les transports, l’agriculture et les technologies, dans lesquels la Tunisie dispose des compétences nécessaires pour investir.

Les deux parties ont également discuté des moyens permettant de développer les relations d’expertise avec la Tunisie dans le domaine de la santé, compte tenu de l’afflux de citoyens de l’Afrique Centrale vers la Tunisie les traitements médicaux.
La République centrafricaine dispose de grandes richesses naturelles et compte des gisements d’aluminium, de cuivre, d’or, de diamant, d’uranium et des puits de pétrole. L’agriculture représente 50 % du PIB de ce pays qui a connu une période de croissance économique relativement soutenue entre 2015 et 2017 après la baisse de 36,7% enregistrée en 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,723FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,478SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles