Zimbabwe : Baisse de27% des activités de l’industrie manufacturière

Zimbabwe : Baisse de27% des activités de l’industrie manufacturière

par -
L'investissement industriel progresse, avec de grosses surprises

Selon la directrice générale de la Confederation of Zimbabwe Industries (CZI), Tafadzwa Bandama, les activités de l’industrie manufacturière vont chuter à 27 % en 2020 contre 36 % en 2019. L’information a été donnée récemment à Harare, à l’occasion de la présentation des résultats d’une enquête sur le secteur manufacturier.

Cette situation est due, en grande partie, au problème de devises auquel sont confrontées 88 % des entreprises, parmi lesquelles 53 % obtiennent moins de 10 % de leurs besoins, rapporte l’agence Ecofin.

Par ailleurs, la faible demande des biens et services à laquelle font face les entreprises, ainsi que la baisse du revenu des consommateurs favorisent cette situation.

Se prononçant sur les conséquences de ce ralentissement des activités du secteur manufacturier, Tafadzwa Bandama a indiqué : « Il y aura une hausse du taux de chômage, une augmentation de la pauvreté et une pénurie de biens et de services, qui se traduira par une augmentation de l’inflation ainsi qu’une baisse de la demande globale ».

Ajoutant que cette situation va réduire la capacité du gouvernement à augmenter ses revenus.

Dans le but de relancer les activités du secteur manufacturier, la responsable a formulé certaines recommandations. Il s’agit notamment de l’élaboration de nouvelles politiques pour accompagner les industriels, la promotion du contenu local, une distribution équitable de l’énergie dans le secteur productif et l’engagement dans un développement agricole durable.

Selon les données de la Banque mondiale datant de fin 2018, le secteur manufacturier au Zimbabwe représente une part d’environ 8,18 % du PIB. En baisse par rapport à son niveau de 2016 et 2017 où il représentait respectivement 11,59 % et 10,78 % du PIB du pays.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire