Tags Posts tagged with "Ettakatol"

Ettakatol

par -

Le flou persiste sur l’initiative présidentielle autour de la formation d’un gouvernement d’union nationale qui devra regrouper des partis politiques, des organisations nationales ainsi que des personnalités indépendantes, a estimé, jeudi, Ettakatol dans une déclaration à l’issue de la réunion de son bureau politique.
Selon le parti, le Document de Carthage signés par les partis participant aux concertations comporte d’importantes faiblesses dans la mesure où il est incapable d’établir un état des lieux de la situation et de définir les principales causes de l’échec de l’actuel gouvernement.
 » Le Document de Carthage n’apporte rien de nouveau sur les priorités du gouvernement et les mécanismes d’appui de son plan d’action », a affirmé le parti.
Par ailleurs, Ettakatol a mis en garde contre l’adoption du projet de loi sur la réconciliation économique et financière qui sera discuté par la commission de législation générale à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) dès lors que ce projet risque d’entraver le processus de la justice transitionnelle.
Le parti a appelé le président de la République Beji Caid Essebsi à retirer, carrément, ce projet de loi.

par -
Lors d’un point de presse du parti Ettakatol

Quatre membres démissionnaires du bureau politique d’Ettakatol ont affirmé n’avoir aucun lien avec le mouvement « projet de la Tunisie ».
Ils ont démenti dans une déclaration publiée lundi les informations relatives à leur adhésion à ce mouvement.
les anciens membres d’Ettakatol ont expliqué que les concertations avec le coordinateurs général du « projet de la Tunisie » se sont limitées à un échange de vue sur le programmes et les orientations du mouvement.
Il s’agit de Jameleddine Amri de sousse, Habib Hamdi de Ben Arous, Salah Mcharek de Médenine et Hamdi Ben Rabiha de Siliana.

par -

Ettakatol a estimé que le contenu de l’initiative du président de la République est « flou » et n’ouvre pas de vraies perspectives face à la situation dans le pays.
Dans une déclaration mercredi, le parti indique que cette initiative relative à la formation d’un gouvernement d’unité nationale a plongé le gouvernement dans la confusion, en le réduisant à un cabinet de gestion des affaires courantes.
Il aurait été plus opportun d’anticiper la crise et de proposer cette initiative directement après les élections, relève Ettakatol dans sa déclaration, rappelant sa proposition en 2011 en faveur d’un gouvernement d’intérêt national.
Ettakatol rappelle le président de la République et les partis de la coalition au pouvoir qu’en vertu de la Constitution, le chef du gouvernement ne peut quitter le pouvoir qu’en cas où il démissionne ou encore en cas de retrait de confiance au gouvernement.
Pour Ettakatol l’initiative de Caid Essebsi, lancée au cours d’un entretien télévisé constitue « une offense » envers Habib Essid et une atteinte au prestige de l’Etat et de ses institutions.
Le parti exprime la crainte de voir les partis au pouvoir et tous ceux qui sont concernés par cette initiative reproduire les même erreurs du passé et se contenter de répartir les rôles sans traiter les raisons de la crise.
Le soutien devant être accordé par les partenaires sociaux à l’action du gouvernement passe par leur association à la conception des choix stratégiques concernant la vie politique et sociale, indique-t-on de même source.
Ettakatol appelle à l’activation des mécanismes du contrat social et à la création du Conseil national du dialogue social.

par -
Mohamed Bennour a déclaré au quotidien « Le Maghreb » sa démission de son poste en tant que porte parole d’Ettakatol. Il a par ailleurs assuré sa présence au sein du

Le conseil national du parti Ettakatol réuni dimanche a examiné l’avancement des travaux de l’équipe chargée des concertations avec les composantes de la famille sociale-démocrate.

« Il s’agit de rassembler la famille (sociale-démocrate) et de proposer une alternative pour équilibrer un paysage politique majoritairement à droite », lit-on dans le texte de la déclaration issue du conseil national d’Ettakatol.

Dans la déclaration publiée lundi, le parti souligne également la nécessité « de faire prévaloir l’intérêt national et le don de soi au service du projet social-démocrate et de resserrer les rangs pour la consécration du processus d’unification de la famille sociale-démocrate afin de créer un nouveau parti à même de rectifier le processus et de créer un équilibre politique garant de la stabilité. »

Le conseil national d’Ettakatol a, en outre, opté pour la poursuite du processus de formation d’un nouveau parti avec le concours de ses partenaires parmi les partis politiques et les personnalités nationales indépendantes, tout en tenant compte de la représentativité des jeunes et des femmes.

Sept partis sociaux-démocrates, en l’occurrence Ettakatol, Al-Joumhouri, le Parti du travail démocratique, le Courant démocrate, l’Alliance démocratique, le Mouvement Echaab et le mouvement des sociaux-démocrates, avaient décidé depuis avril dernier de former une coalition sociale-démocrate.

par -
Mustapha Ben Jaâfar a indiqué dans une déclaration à Mosaïque FM

Dans une interview accordée ce mercredi 20 janvier, au quotidien « Al Maghreb », Mustapha Ben Jaâfar, secrétaire Général du parti Ettakatol a déclaré que « son parti a payé cher son alliance avec Ennahdha pendant l’ère de la Troika».
Ben Jaâfar a ajouté que « plusieurs militants ont choisi de se retirer d’Ettakatol d’autant plus que de nombreux électeurs ont considéré cette alliance comme une trahison et un acte qui viole nos engagements ».

par -
Lors d’une rencontre de presse tenue ce lundi 1er septembre

Lors d’une rencontre de presse tenue ce lundi 1er septembre, le parti Ettakatol a dévoilé ses têtes de liste pour les prochaines élections législatives.

Intervenant à cette occasion, Khalil Zaouia, dirigeant du parti a précisé que ces listes incluent 5 femmes.

Ces listes sont reparties comme suit :

Tunis 1 : Khalil Zaouia

Tunis 2 : Lobna Jribi

Ariana : Mouldi Riahi

Ben Arous : Habib Hamdi

Mannouba : Arbi Abid

Bizerte : Hechmi Yormani

Zaghouen : Ibrahim Hbibi

Beja : Ilyes Ghanmi

Jendouba : Ridha Aouathi

Siliana : Hamdi Ben Rbiha

Kef : Hosni Abidi

Nabeul 1 : Salma Zneidi

Nabeul 2 : Lotfi Essandli

Sousse : Jemelledine Amri

Monastir : Jamel Touir

Mahdia : Hssen Ben Ammar

Kairouen : Mohamed HBIB Harguem

Kasserine :Lotfi Rahali

Sidi Bouzid : MohamedJomii

Gafsa : Mokhtar Mneri

Gabes : Sami Rezgallah

Touzeur : Abdel Hamdi Imami

Medenine : Slah Mcherek

Tataouine : Mohamed Raouen

Sfax 1 : Jalel Bouzid

Sfax 2 : Hichem Abdelhadi

Kebili : Maher Khlifa

France 1 : Amine Al Beji

France 2 : Mekki ben Younes

Italie : Ines Chaallala

Allemagne : Lobna Al Maaroufi

Amérique : Afef Daoued

Monde arabe : Hichem Mansour

par -
Le parti Ettakatol a annoncé

Le parti Ettakatol a annoncé, dans un communiqué rendu public, mardi, qu’il a déposé, depuis le 21 mai 2014, un recours auprès du Tribunal administratif contre la décision d’octroyer l’exclusivité d’exploitation durant 30 années de la Sabkhet El Gharran située entre les gouvernorats de Sfax et Mahdia.

Cette décision prise par le ministère de l’Industrie, le 14 mars 2014, et publiée dans le Journal officiel de la République tunisienne (JORT) du 25 mars 2014, en faveur de la société française, la Compagnie Tunisienne Générale des Salines (COTUSAL), permet à cette dernière de ne payer aucune redevance à la Tunisie, à part les impôts, qu’elle ne paie plus, d’ailleurs, depuis 2007, souligne Ettakattol dans le même communiqué.

Selon la même source, l’ANC n’a pas été consultée et n’y a pas eu non plus un appel d’offres pour une concession.

par -
L’élu d’Ettakatol

L’élu d’Ettakatol, Habib Harguem, s’en est pris, ce soir, au cours de la séance plénière consacrée au chapitre relatif au Pouvoir judiciaire, au magistrat et aux instances les représentant, en les accusant d’exercer de fortes pressions sur les députés en direction de l’indépendance de la magistrature.

Nous n’abdiquerons pas devant les magistrats, l’élaboration de la constitution est du ressort exclusif de l’assemblée nationale constituante, partis majoritaires, opposition et indépendants confondus », a-t-il dit.

par -
Jalel Bouzid

Jalel Bouzid, l’élu d’Ettakatol à l’ANC a indiqué, dans une déclaration à Expresse Fm, que son parti a été surpris par la démission du parti d’Abderrahman Ladgham, ministre auprès du chef du gouvernement chargé de la Gouvernance et de la lutte contre la corruption.

Il a ajouté que des contacts seront entrepris avec le démissionnaire pour s’informer des raisons de cette démission et surtout pour le faire revenir sur sa décision.

par -
Ansar Acharia

Ansar Acharia, est responsable des évènements, ces derniers temps, a affirmé le parti Ettakatol , insistant sur l’impératif de mettre un terme à cette mouvance, jugée une menace pour la stabilité du pays.

Dans un communiqué rendu public, ce parti a condamné l’attitude du groupe salafiste jihadiste « Ansar Al Chariaâ » et celle d’Amina, « la Femen tunisienne ».

par -
Le 2e congrès du Parti Ettakatol (Forum démocratique pour le travail et les libertés)

Le 2e congrès du Parti Ettakatol (Forum démocratique pour le travail et les libertés), se tiendra du 5 au 7 juillet 2013, a annoncé, dimanche, le conseil national du parti.

Au terme de ses travaux qui ont démarré, samedi, le Conseil a, également, décidé de tenir le congrès de l’Organisation de la jeunesse du parti durant la période comprise entre le 20 et le 23 juin 2013 .

par -
Le 2e congrès du Parti Ettakatol (Forum démocratique pour le travail et les libertés)

Le 2e congrès du Parti Ettakatol (Forum démocratique pour le travail et les libertés), se tiendra du 5 au 7 juillet 2013, a annoncé, dimanche, le conseil national du parti.

Au terme de ses travaux qui ont démarré, samedi, le Conseil a, également, décidé de tenir le congrès de l’Organisation de la jeunesse du parti durant la période comprise entre le 20 et le 23 juin 2013 .

par -
La coordination du courant réformateur d’Ettakatol

La coordination du courant réformateur d’Ettakatol, à l’issue d’une réunion conjointe du conseil national, et du bureau de la jeunesse à Gafsa, vient d’appeler à ce que soit retirée la confiance aux dirigeants du parti.

Le porte-parole de la coordination du courant réformateur d’Ettakatol, Abdelbasset Sammeri trouve que les dirigeants du parti au sein du gouvernement « sont les premiers à avoir provoqué cette scission à Ettakatol […] étant donné qu’il ont dévié des principes fondamentaux du parti ».

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE