Le Maroc ferme son marché aux produits étrangers, la Tunisie parmi les...

Le Maroc ferme son marché aux produits étrangers, la Tunisie parmi les victimes

par -

Les produits tunisiens, comme ceux d’autres pays écoulés au Maroc, sont dans le collimateur du secrétariat d’Etat chargé du Commerce extérieur. Dans le cadre du dispositif de rationalisation des importations pour, entres autres, protéger les producteurs locaux, la secrétaire d’Etat, Rkia Derham, a diligenté une enquête antidumping sur certaines opérations et pris des mesures contre une palette d’autres produits, selon l’agence officielle marocaine MAP.

Dans le détail, les produits qui ont fait l’objet de ces décisions ont trait au bâtiment, à la papeterie, à la sidérurgie et aux produits chimiques, en provenance de plusieurs pays tels que la Chine, les États-Unis, la Tunisie, le Portugal, l’Espagne et l’Égypte, a indiqué la responsable marocaine.

A noter que les importations en provenance des pays de l’Afrique subsaharienne ont également été sérieusement rognées, ce qui explique l’excédent commercial du Maroc. Reste à savoir combien de temps les partenaires du royaume vont supporter le fait que ce dernier inonde leurs marchés de ses produits, alors que de l’autre côté le marché marocain se verrouille face aux produits étrangers, pour protéger la production locale.

A noter que la Tunisie aussi, face aux dégâts subis par sa balance commerciale, vient de faire la même chose avec les “glibettes blanches” en provenance de la Turquie. Mais, disent les autorités tunisiennes, c’est après une concertation avec Ankara, qui aurait agréé la démarche de la Tunisie. Alors qu’en l’occurrence on n’a pas eu vent que Rabat ait consulté ses partenaires étrangers avant ce tour de vis sur les importations…

1 COMMENTAIRE

  1. La réciproque est la meilleure solution ….et on aimerait bien savoir ce qu’on importe du Maroc comme produits ..le mieux est de consolider nos échanges commerciaux avec l’Algérie ..

Laisser un commentaire