AccueilActualitésLes instits reviennent à la charge avec moult exigences, et une grève...

Les instits reviennent à la charge avec moult exigences, et une grève !

Après avoir obtenu la retraite à 55 ans et une pléthore d’autres avantages, tous matériels, les enseignants du primaire reviennent à la charge avec une liste de demandes longue comme le bras. Pour mieux mettre la pression sur le ministre, et les parents d’élèves, l’instance administrative sectorielle de l’enseignement de base, affiliée à l’UGTT, corse l’affaire avec une grève de 2 jours, les 9 et 10 mai 2018. L’annonce a été faite sur sa page Facebook mercredi 11 avril 2018 tard dans la soirée, après une réunion de l’instance administrative dans la même journée.

- Publicité-

Les instituteurs exigent – la liste n’est pas exhaustive- une loi criminalisant les agressions contre les enseignants et les établissements scolaires, l’embauche des intérimaires, ils rejettent toute augmentation de l’âge de départ à la retraite, veulent la révision de la liste des maladies professionnelles et leur prise en charge totale, des promotions exceptionnelles, des allocations logement pour leurs enfants tout au long de leur cursus universitaire, la hausse de certaines primes et l’instauration de nouveaux avantages du même type, etc.

Voilà, alors que Hatem Ben Salem ferraille en ce moment contre les profs du secondaire, à cause d’ailleurs des instituteurs (les collègues de Lassaad Yacoubi réclament les avantages déjà obtenus par l’enseignement de base : retraite à 55 ans, primes…), ces derniers reviennent tourmenter le ministre de l’Education nationale. Démonstration est faite qu’il ne suffit pas de satisfaire des demandes pour ne plus en voir, c’est même un sacré appel d’air par les temps qui courent au berceau du printemps arabe…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,575SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles