AccueilAfriqueMaroc-Gabon : Il n'y a pas que les contrats, le Roi se...

Maroc-Gabon : Il n’y a pas que les contrats, le Roi se paie aussi du bon temps!

On n’a pas vu l’ombre du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, au sommet de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), le 17 février 2017 à Djibloho, (Guinée équatoriale), une rencontre de la plus haute importance pour l’organisation dont les membre sont auscultés en ce moment par le Fonds Monétaire International. Il y a une bonne raison à l’absence de Bongo fils : Il recevait un hôte de marque, le roi du Maroc, Mohammed 6, avec qui il a fait quelques « folies » lors d’une partie de football. Les choses ont un peu mal tourné et le président gabonais s’est blessé, rapporte Jeuneafrique.com…

- Publicité-

Mohammed 6, dans le cadre de son périple africain couronné par la signature de dizaines d’accords (25 au Ghana, 19 en Zambie et 14 en Côte d’Ivoire), a fait une pause de deux semaines dans la villa de Bongo sise à la pointe Denis, une presqu’île de l’estuaire du Komo, au large de Libreville. Le portail d’informations nous apprend que le souverain marocain s’y sent comme chez lui. Les deux hommes en ont profité pour raffermir leurs liens, qui sont passés à la vitesse supérieure depuis que le président gabonais est monté au front pour orchestrer le retour en grande pompe du royaume au sein de l’Union africaine (UA), que le Maroc a désertée pendant 32 ans en signe de protestation contre l’admission de la République arabe sahraouie démocratique. Bongo a abattu un travail titanesque en travaillant au corps les membres de l’UA dans la perspective du vote en faveur de la réintégration de Rabat, notamment le président rwandais, Paul Kagame. C’est aussi ce qui explique ces deux semaines de tête-à-tête entre Bongo et Mohammed 6…

Les citoyens gabonais résidant dans la localité ont assisté à des scènes très inhabituelles, mais pas pour le roi : Ils ont vu ce dernier flâner en ville, dans sa bagnole, faire une virée à la Maison de la presse pour s’approvisionner en journaux où il occupait certainement une grande place vu son activisme débordant sur le continent, faire des emplettes au supermarché du coin, habillé le plus simplement du monde, enfin mis à part les couleurs flashy, les imprimés bien en évidence, les tee-shirts échancrés que le roi affectionne tant dans ses célèbres ballades. Pas de doute, le souverain marocain aime l’Afrique, et elle le lui rend bien !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,564SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles