AccueilMondeUSA : Trump s'engage à mettre dehors jusqu'à 3 millions de clandestins

USA : Trump s’engage à mettre dehors jusqu’à 3 millions de clandestins

Le nouvel occupant de la Maison Blanche, Donald Trump, a peut-être reculé par rapport à sa promesse d’empêcher à tous les musulmans de fouler le sol américain (il s’est heurté à un écueil constitutionnel), tempéré son discours sur l’emblématique réforme du système de santé par Barack Obama (« Obamacare »), mais pas sur l’expulsion des immigrés clandestins. Trump, dans un entretien avec la chaîne de télévision CBS diffusé hier dimanche, a déclaré qu’il reste droit dans ses bottes par rapport à ses promesses de campagne et qu’il va reconduire à la frontière jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins…

- Publicité-

« Ce que nous allons faire, c’est prendre les gens qui sont des criminels et qui ont des casiers judiciaires, qui appartiennent à des gangs, qui sont des trafiquants de drogue (…), sans doute 2 millions, ça peut aussi être 3 millions (de personnes), nous allons les renvoyer du pays ou nous allons les mettre en prison. Mais nous allons les renvoyer de notre pays, ils sont ici illégalement », a dit le nouveau président…

Sur cet aspect, Trump ne fait aucune concession, à en croire ses déclarations. Il a confirmé, après un long silence sur la question suite à sa visite au Mexique, qu’il va bel et bien édifier « un mur » à la frontière avec ce pays pour freiner l’immigration clandestine?
Seul bémol : Il y aura à certains endroits « des clôtures », mais « un mur est plus approprié », a-t-il martelé…
Il a fait son petit effet en ajoutant : « Je suis très bon à ça, ce qu’on appelle la construction ». Pour rappel, le milliardaire est à la tête de la Trump Organization, une kyrielle d’hôtels et d’immeubles de luxe.

Pour rappel, Trump s’était engagé, dans l’effervescence du bras de fer contre sa rivale démocrate Hillary Clinton, à dresser un mur à la frontière mexicaine, qui serait en plus subventionné à 100% par le Mexique ! Le républicain était allé plus loin en promettant, dès son premier jour à la Maison Blanche, de mettre dehors près de deux millions de sans-papiers criminels. C’était dans un meeting mémorable fin août 2016 à Phoenix, dans l’Arizona, État frontalier du Mexique…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,457SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles