AccueilMonde82% de la richesse mondiale est détenue par 1% de la population

82% de la richesse mondiale est détenue par 1% de la population

Le rapport 2017 d’Oxfam vient de paraitre sous l’intitulé « UNE ÉCONOMIE AU SERVICE DES 99 % ». Ce rapport est une analyse des inégalités économiques et des facteurs qui la créent et la maintiennent. La publication de ce rapport est concomitante à l’organisation du Forum économique mondial de Davos. C’est l’ONG Oxfam qui publie chaque année ce rapport et y pointe les inégalités économiques en s’appuyant sur les données du rapport de Crédit Suisse sur les richesses dans le monde (Crédit Suisse Global Wealth Databook) et sur la liste des milliardaires publiée par Forbes. Pour l’année 2017, le rapport Oxfam révèle que 1 % des personnes les plus riches dans le monde détiennent 82 % des richesses créées durant l’année. Ce qui signifie que 99% de la population mondiale se partagent 18% de la fortune mondiale.

- Publicité-

Selon le rapport l’écart entre les plus grandes fortunes et les plus pauvres se creuse de plus en plus. Une minorité cumule d’immenses richesses, alors que la majorité des travailleurs ne peut accéder à une vie décente. La différence entre les 1 % les plus riches et les 99 % est « insoutenable » et constitue une menace de la cohésion sociale d’après le rapport.

Selon Oxfam, au cours des 20 prochaines années, 500 personnes transmettront plus de 2 100 milliards de dollars à leurs héritiers (équivalent au PIB de l’Inde qui compte 1,3 milliard d’habitants). Par ailleurs pour les 10 % les plus pauvres les revenus n’ont augmenté que de 3 dollars par an entre 1988 et 2011, alors que pour les 1 % les plus riches cette augmentation était multipliée par 182 fois.

Winnie Byanyima, présidente d’Oxfam, a souligné que ceci est « un symptôme de l’échec du système économique ». En effet, 3.7 milliards de personnes (50 % de la population mondiale) n’ont tiré aucun bénéfice de la croissance mondiale pour 2017 tandis que les 1 % les plus riches en ont empoché 82 %.

Le rapport Oxfam a par ailleurs montré que ce sont les femmes ouvrières qui se retrouvent « tout en bas de la pyramide ». Partout dans le monde, les femmes exercent les métiers les moins bien payés et gagnent moins que les hommes pour un même travail. Même au niveau de l’élite économique, les milliardaires femmes ne représentent que 10%.

Selon un sondage que l’ONG a effectué auprès de 70 000 personnes dans 10 pays, diffusé à l’occasion de 66%des personnes interrogées jugent qu’il est « urgent » de traiter « la brèche entre riches et pauvres ». Ce sondage qui accompagne la publication du rapport Oxfam a été réalisé en Inde, au Nigeria, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Mexique, en Afrique du Sud, en Espagne, au Maroc, aux Pays-Bas et au Danemark.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,436SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles