35 C
Tunisie
mercredi 5 août 2020
Accueil La UNE 1138 mouvements de protestation lors des 100 premiers jours du gouvernement...

1138 mouvements de protestation lors des 100 premiers jours du gouvernement Fakhfakh

Selon le dernier rapport du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), quelque 1138 mouvements de protestation ont eu lieu durant les 100 premiers jours du gouvernement d’Elyès Fakhfakh, soit du 27 février au 5 juin 2020.
D’après le FTDES, 47,6 % des mouvements de protestation se sont produits dans la région du Centre- ouest (542), 331 mouvements ont eu lieu à Sidi Bouzid et 167 protestations ont été observées à Kairouan contre deux mouvements seulement dans la région de Ben Arous.
Le rapport indique également que 55,4 % des mouvements de protestation étaient organisés (631). 27,7 % des protestations étaient sous forme de sit-in dont les plus importants ont été observés dans la délégation de Menzel Bouzayène (Harak du 24 décembre pour l’emploi) et dans la délégation de Meknassi (sit-in des agents de la mine du phosphate) à Sidi Bouzid, dans la délégation d’El Medhilla et Metlaoui à Gafsa (sit-in des demandeurs d’emploi) et dans la région de Tatouine (sit-in du Kamour).
Sur un autre volet, quelques 204 mouvements ont eu lieu dans le secteur de la santé et 104 dans celui de la sécurité. 317 mouvements ont eu lieu pour revendiquer les droits des travailleurs (amélioration des conditions de travail, application des conventions, versement des primes…) et 121 mouvements ont été observés pour revendiquer le droit à l’emploi et 69 protestations pour revendiquer le droit de l’accès à l’eau.
Les protestataires étaient des citoyens, des chauffeurs de taxi, de voiture de louage, des fonctionnaires, des médecins, des soignants, des diplômés du supérieur, des chômeurs, des enseignants, des commerçants, des étudiants et autres.
La majorité des mouvements de protestation ont été observés sur les routes (224) ou sur les lieux du travail (173). 26 mouvements ont été observés sur les réseaux sociaux.
250 000 chômeurs seront intégré dans le marché de l’emploi
On rappelle qu’une session plénière s’est tenue jeudi 25 juin 2020 à l’assemblée des représentants du peuple sur le bilan des 100 premiers jours gouvernement d’Elyès Fakhfakh.
Fakhfakh a, dans ce contexte, annoncé une série de mesures socio-économiques au profit des jeunes et des familles tunisiennes. Il a fait savoir que près de 250 000 jeunes qui sont au chômage seront intégrés dans le marché de l’emploi, au cours de la prochaine période et ce, dans le cadre du programme d’autonomisation des jeunes.
Il a affirmé qu’un million de jeunes tunisiens âgés de 15 à 29 ans vivent aujourd’hui dans de déplorables conditions sociales pour cause de chômage et de marginalisation.
Et d’expliquer que ces chômeurs seront recrutés d’une façon progressive et ce, dans le cadre du programme d’autonomisation économique des jeunes.
Le chef du gouvernement a assuré que son équipe associera les différentes institutions publiques, y compris les institutions militaires, à la mise en œuvre de ce programme et intégrera, dans un premier temps, 250 000 jeunes. Il a, encore, précisé que les détails de ce programme seront présentés au parlement au début de l’année prochaine(…).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,228FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,286SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles