AccueilLa UNEÉchos de Carthage : Quels ministres subiront le même sort que Habib...

Échos de Carthage : Quels ministres subiront le même sort que Habib Essid?

Les consultations autour de la composition du nouveau gouvernement d’unité nationale se poursuivent encore et pour la troisième journée à Carthage, entre Youssef Chahed, le chef du gouvernement fraîchement désigné par le président de la République et les différents représentants des partis politiques et des organisations nationales. Des consultations marathoniennes qui devraient aboutir à un gouvernement politique associant, en dehors de toute logique de quotas partisans, des compétences nationales et des jeunes, comme cela a été déjà promis par le nouveau chef du gouvernement, qui s’est engagé également à une bonne représentation de la femme.

- Publicité-

Chahed devrait également en sortir avec deux listes dans les mains, celle des ministres qui seront maintenus et celle de ceux qui seront écartés du pouvoir, comme c’était le cas déjà de leur patron, qui vient de sortir, de l’avis de certains, mais ils ne sont pas nombreux, par la grande porte.

Les premières fuites depuis Carthage commencent déjà à pleuvoir. On peut dire que certaines sont devenues des informations. Certains ministres d’Essid seront maintenus. Il sont au nombre de 6, selon les bruits de couloir. Il s’agit du ministre de l’Éducation, Néji Jalloul, du ministre des Affaires étrangères, Khemais Jhinaoui, de la ministre du Tourisme, Salma Elloumi Rekik, du ministre du Transport, Anis Ghedira, du ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, Yassine Brahim et du ministre de la Justice, Amor Mansour. Pour la redistribution des portefeuilles, rien n’est encore claire.

S’agissant des ministres qui seront écartés vraisemblablement, il s’agit, selon les premiers échos de Carthage, des ministres de la Défense nationale, Farhat Horchani, de l’Intérieur (Hédi Majdoub), des Affaires religieuses (Mohamed Kh’lil), des Finances (Slim Chaker), des domaines de l’Etat et des Affaires foncières (Hatem El Euchi), de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Chiheb Bouden), de la Formation professionnelle et de l’Emploi (Zied Laadhari), des Affaires sociales (Mahmoud Ben Romdhane), de la Santé (Said Aidi), de la Femme, de la Famille et de l’Enfance (Samira Merai), de la Culture (Sonia M’barek), de la Jeunesse et des Sports (Maher Ben Dhiaa), de l’Industrie (Zakaria Hamad), de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche (Saâd Seddik), de l’Environnement et du Développement durable (Nejib Derouiche), du Commerce (Mohsen Hassan), de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire (Mohamed Salah Arfaoui), des Technologies de la communication (Noomane Fehri), de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption (Kamel Ayadi), du ministre chargé des relations avec l’ARP et porte-parole du gouvernement (Khaled Chouket), du ministre chargé des relations avec les Instances constitutionnelles (Kamel Jendoubi), du ministre auprès du chef du gouvernement chargé du secrétariat général du gouvernement (Ahmed Zarrouk) et de l’Énergie et des Mines (Mongi Marzouk).

Les premières fuites des coulisses laissent également entendre qu’il est fort probable que des noms comme Mofdi Mseddi, ancien conseiller chargé de la communication au gouvernement de Mehdi Jomaa et Ridha Chalghoum, ancien ministre des Finances, figurent dans le gouvernement de Youssef Chahed.

Ce dernier est en train de poursuivre une série de rencontres avec les représentants des partis politiques et les personnalités nationales à Carthage, dans le cadre des négociations autour de la composition du nouveau gouvernement. Les négociations devraient se poursuivre durant la soirée de ce vendredi 5 août 2016. Après avoir rencontré, hier jeudi, le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, le chef du gouvernement désigné a rencontré des ministres d’Essid, Khmaies Jhinaoui et Yassine Brahim, qui a déclaré à l’issue de la rencontre que Youssef Chahed lui a demandé de présenter, la semaine prochaine, des propositions pour la composition du gouvernement et de préparer entre autres une liste de compétences au sein du parti Afek Tounes en vue de leur intégration dans le prochain gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,451SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles