Bassem Loukil : “La contrebande coûte aux entreprises un manque à gagner...

Bassem Loukil : “La contrebande coûte aux entreprises un manque à gagner annuel de 1,5 milliard de dinars”

par -
Le patron des Ateliers Mécaniques du Sahel (AMS)

« La contrebande coûte aux entreprises tunisiennes un manque à gagner annuel estimé à 1,5 milliard de dinars, a déclaré le PDG du groupe Loukil, Bassem Loukil dans une interview accordée, ce mardi 2 février 2016, au journal Assabah.

Il a ajouté que les entreprises tunisiennes ainsi que leurs partenaires stratégiques s’inquiètent de l’augmentation de la contrebande qui nuit fortement à notre économie, appelant ainsi le gouvernement à faire preuve d’une forte volonté politique pour soutenir les entreprises.

A signaler que le groupe Loukil n’a cessé de se développer pour s’étendre aujourd’hui à des secteurs stratégiques diversifiés, qui vont de l’agriculture à l’industrie lourde en passant par les technologies de l’information et de la communication, les métiers de l’environnement, le commerce international, l’engineering, le consulting.
A travers une trentaine de sociétés, le groupe emploie plus de 4500 collaborateurs. La diversité de son portefeuille d’activités a dépassé les frontières tunisiennes pour s’étendre en Europe, en Algérie, au Maroc, en Libye, en côte d’Ivoire, au Togo, au Burkina Faso etc.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire