TAEF2018 : La Tunisie est la destination préférée pour les étudiants africains,...

TAEF2018 : La Tunisie est la destination préférée pour les étudiants africains, affirme Loukil

par -

La deuxième édition du forum Africain pour l’enseignement Supérieur et la formation professionnelle “TAEF 2018″ a débuté aujourd’hui  17 juillet 2018 à Tunis. Ce grand rendez-vous qui s’articule autour du concept ” Tunisian African Empowerment”, a pour objectif  de mettre en place des stratégies de l’internationalisation du savoir-faire  tunisien en matière d’enseignement supérieur et de formation professionnelle, ainsi que le développement de la réciprocité de confiance entre la Tunisie et les pays subsahariens dans les domaines de l’enseignement supérieur et la formation professionnelle.

Il permettra aussi de développer les échanges entre les universités et les centres de formation africains ainsi que les échanges d’universitaires, chercheurs et stagiaires entre les pays africains.

Lors de son intervention, le ministre de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, Faouzi Abderrahmane, a affirmé qu’il s’agit d’un forum très important eu égard à la participation de nombreux hauts cadres de différents pays africains, signalant que l’Afrique devra tenir sa place dans le secteur de la formation professionnelle.

Il a souligné que la formation professionnelle est une source de création d’emploi pour les jeunes. Et d’affirmer que son département accorde la priorité au contient africain d’autant que   500 jeunes originaires  des pays africains sont inscrits dans les centres de formation professionnelle en Tunisie.

Bassem Loukil président du Conseil des Affaires tuniso-africain, a affirmé, pour sa part,  que la Tunisie est la première destination des étudiants africains au niveau de l’enseignement supérieur,  ajoutant, cependant, que ces derniers sont confrontés à de nombreuses problématiques à l’instar de l’hébergement, le transport… Il  a réaffirmé que des solutions seront mises en place afin de mettre fin à ses obstacles.

Il a, dans ce contexte rappelé qu’environ 6500 étudiants africains poursuivent leurs études universitaires en Tunisie et que 432 mille étudiants africains se trouvent en dehors du continent africain.

Loukil a fait savoir que l’objectif escompté est de récupérer 12 mille étudiants africains qu’on avait enregistrés auparavant et de  porter ce  nombre de 20 mille étudiants d’ici 2020.

A noter que de nombreux hauts responsables étrangers et tunisiens ont pris part à ce forum, des associations des anciens diplômés de Tunisie, des représentants des secteurs public et privé, des directeurs de centres de formations et universités venant de 20 pays africains à l’instar du Mali, le Cameroun, le Togo, le Bénin, la Côte d’Ivoire…De même un riche programme a été élaboré pour  ces deux journées, comprenant plusieurs panels de haut niveau et des workshops  avec des keySpeakers qui viendront de l’Europe et d’Afrique subsaharienne.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire