Tags Posts tagged with "Enseignement supérieur"

Enseignement supérieur

par -

L’Institut Culturel Italien de Tunis, en collaboration avec le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique, organise le 10 novembre courant à la cité des sciences de Tunis, une journée “Campus Italia”.
Les plus prestigieuses universités italiennes seront au rendez-vous pour rencontrer élèves et étudiants tunisiens désireux de poursuivre leurs études en Italie, indique un communiqué de l’Institut italien rendu public jeudi.
Il sera question de leur expliquer le système académique italien et les différentes opportunités en matière de formation, bourses d’étude et accords de coopération.
Lors de cette journée qui sera ouverte au public, les représentants des différentes universités seront à la disposition des étudiants et des élèves pour répondre à leurs questions.
Des représentants de l’Institut et de l’Ambassade d’Italie prendront également part à cette rencontre, afin d’apporter les éclaircissements nécessaires autour des cours de langue et des procédures pour les préinscriptions universitaires et les visas d’études.

par -

“La Tunisie est le premier pays arabe et africain qui a un statut de membre associé au programme Horizon 2020″, a déclaré vendredi à l’agence TAP Olfa Zeribi Ben Slimane, directrice générale de l’unité de gestion du programme européen ” recherche et innovation “H2020.
Ce statut, a-t-elle ajouté, offre la possibilité d’élever et de faire monter en compétence le système national de la recherche scientifique et de l’innovation.

S’exprimant lors d’une journée d’information organisée à la cité des sciences de Tunis, sur le thème ” Marie Sklodowska-Curie Actions Walking Campaign for ITN -Rise actions “, Olfa Zeribi Ben Slimane a insisté sur l’importance d’une telle journée d’information pour les chercheurs et les industriels tunisiens.
Les objectifs assignés portent notamment sur l’orientation des choix stratégiques en vue d’intégrer le système de la recherche et de l’innovation nationale dans l’espace européen et de définir les priorités nationales en la matière, a-t-elle précisé.

Présentant le réseau des points de contacts nationaux, Mahmoud Gargouri, coordinateur, a affirmé que les actions du programme H2020 sont présentées par des points de contacts, qui ont pour mission d’apporter une assistance à la communauté tunisienne, notamment les chercheurs, les industriels, les administrateurs et les techniciens. Ces points de contact veillent également à consolider la participation tunisienne aux appels à projet et à réaliser des campagnes de sensibilisation afin d’atteindre les objectifs du programme H2020 .

Le nombre des points de contact chargés en Tunisie s’élève à 16, a précisé M.Gargouri, soulignant qu’ils s’occupent également de la médiation entre la commission européenne chargée du programme H2020 et le point focal institutionnel.
A noter qu’un point focal institutionnel joue le rôle d’un représentant institutionnel (ministère ou université) afin d’intégrer le programme auprès de son institution.

Cette journée d’information a été organisée à l’initiative de l’unité de gestion par objectif du programme européen ” recherche et innovation ” Horizon 2020 ” et la direction générale de la recherche scientifique relevant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

par -

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbous, n’a pas pris de gant hier mardi 17 octobre 2017, sur Jawhara FM : «Je veux être honnête avec les titulaires de doctorat. On n’a plus la possibilité de les embaucher tous dans la fonction publique ou encore dans l’enseignement. Cela doit être dit ! C’est la réalité du pays».
Khalbous a déclaré dans la foulée que l’Etat n’a ni les moyens ni le besoin de recruter. Il a par ailleurs annoncé : «Nous avons aussi signifié aux facultés privées qu’il n’est désormais plus possible d’enseigner une spécialité sans avoir à disposition un docteur dans le domaine. Cette mesure touchait auparavant quelques établissements, elle s’applique aujourd’hui à tous».

Le ministre a également confié qu’il est conscient du fait que «les docteurs ne sont pas contents“, mais que son département fait ce qu’il peut pour “les aider, avec des solutions“. Il a ajouté : “Nous leur avons aussi demandé de développer leur esprit entrepreneurial, pour démarrer leur propre activité. Et donc à partir de janvier 2018, nous leur proposerons une formation gratuite». Il a indiqué que cette formation, qui vise à développer leurs capacités entrepreneuriales, sera dispensée par des spécialistes et aura lieu à Tunis, Sousse et Sfax. «Dans une seconde phase, l’Etat proposera un financement aux projets les plus importants avec des montants allant de 10 à 100 mille dinars», a précisé Khalbous.

par -

“Un congrès national pour la mise en œuvre de la réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique aura lieu les 2 et 3 décembre 2017 et ce, après les élections qui se déroulent actuellement au sein des universités tunisiennes”, a souligné vendredi Slim Khalbous, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
Lors d’une conférence de presse tenue au siège du ministère à Tunis, Khalbous a indiqué que le congrès, qui verra la participation d’environ mille responsables tunisiens et étrangers des centres de recherche ainsi que des représentants de la société civile, sera une occasion pour discuter les problématiques actuelles du secteur et proposer des recommandations pouvant servir à instaurer une université démocratique, innovante et ouverte sur son environnement et sur les autres universités internationales.
Il a indiqué que le ministère œuvre à repositionner l’université tunisienne et à la revaloriser au sein de la société tunisienne estimant que les diplômes universitaires délivrés actuellement ne sont pas adaptés aux besoins du marché.

“Le ministère a établi plusieurs projets au profit de l’étudiant tunisien comme la création de 7 nouveaux restaurants universitaires qui seront opérationnels à la fin de l’année 2017, l’installation de 2800 nouveaux lits dans les foyers, l’augmentation de la bourse au profit de 42% des étudiants et le prolongement du droit d’hébergement à trois ans au profit des étudiantes et deux ans au profit des étudiants en plus de la réhabilitation et la création de centres culturels dans les établissements universitaires entre 2016 et 2017”, a ajouté Slim Khalbous.
Le ministre a signalé que le département œuvre actuellement à généraliser les centres de métiers dans les universités tunisiennes pour permettre aux jeunes d’acquérir de nouvelles compétences et d’améliorer son employabilité et son accès au marché de l’emploi.

Il s’agit également, selon le ministre, de polariser davantage les étudiants africains et de nouer de nouveaux partenariats avec des pays asiatiques pour échanger les expériences outre le renforcement de la coopération dans le domaine de l’enseignement et de la recherche scientifique avec les partenaires traditionnels de la Tunisie comme certains pays arabes et européens.
Khalbous a, en outre, mis l’accent sur la nécessité de rapprocher les universités tunisiennes de leur environnement économique et de créer des partenariats stratégiques et permanents avec les entreprises pour garantir une évolution rapide et efficace dans les domaines de la recherche scientifique et de l’innovation.

par -
Le Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique centrale, en collaboration avec la Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), organise du 10 au 12 octobre 2017, un atelier des experts de l’enseignement supérieur de l’Afrique centrale, sur l’actualisation des outils de l’étude de faisabilité de la création des Pôles d’Excellence Technologiques Universitaires (PETU) dans la sous-région.

En effet, les ministres en charge de l’Enseignement supérieur des pays de la CEEAC réunis à Yaoundé du 26 au 29 juin 2012, avaient signé la Déclaration portant engagement pour la mise en place des PETU. L’UNESCO et la Banque Africaine de Développement (BAD), en plus d’autres appuis et initiatives de l’Union Africaine et des organisations sous régionales, soutiennent sur les plans technique et financier, depuis plus de sept ans la création des PETU.

Les PETU sont des institutions universitaires de qualité internationale ouvertes à tous et servant l’intérêt commun et à même de produire, dans des champs disciplinaires technologiques essentiels, une élite susceptible de s’impliquer valablement dans les grands chantiers du développement économique et social des pays de la CEEAC. Ces champs disciplinaires sont centrés sur les domaines ci-après :

  • Agriculture, élevage, pêche, agro-industrie, biotechnologie
  • Energétique, génie électrique, génie biomédical thermique, énergies renouvelables,
  • Infrastructures, mines et métallurgie
  • Pétrole, gaz, génie chimique
  • Forêt – bois, eau, environnement
  • Mathématiques appliquées, mécanique
  • Génie informatique, télécommunications, technologie de l’information et de la communication

Les différentes rencontres organisées depuis 2010 sur les PETU, ont permis la validation d’une feuille de route, l’élaboration des outils d’évaluation in situ des institutions candidates et à la préparation d’une requête de financement du projet soumise par la CEEAC à la BAD.

L’objectif de cette nouvelle réunion est de relancer le processus de financement du projet dont la phase première est l’actualisation du document du projet et son alignement sur les nouvelles priorités nationales guidées par les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Il faut signaler que la concertation de Yaoundé servira aussi de cadre d’échanges sur les initiatives sous- régionales et l’identification des axes d’interventions conjointes entre l’UNESCO et la CEEAC.

par -

La cérémonie d’ouverture du forum «Tunisian African Empowerment Forum», organisé par Tunisia-Africa Business Council  (TABC), a lieu ce mardi 22 août 2017 au Palais des congrès de Tunis. Il s’agit du plus grand évènement panafricain en Tunisie pour l’année 2017. Une vingtaine de pays africains ont déjà confirmé leur participation et les délégations seront composées d’au moins une douzaine de ministres.

Lors de son discours, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a affirmé que « la Tunisie est une terre d’accueil pour les étudiants africains, à cet effet elle est appelée à promouvoir davantage cette image sur la base d’une approche de coopération sud-sud. Ce premier forum permettra d’identifier les pistes adéquates pour instaurer une plate forme de coopération conforme aux besoins de nos partenaires africains en matière de formation des jeunes cadres appelés à faire face aux multiples défis d’un monde globalisé ».

Il a ajouté : «Nous sommes conscients de l’existence de certaines difficultés rencontrées par un nombre d’étudiants et stagiaires africains en Tunisie concernant les conditions de séjour. A cet effet, le gouvernement tunisien œuvre davantage afin de trouver les solutions les plus efficaces et durables à ces contraintes administratives“.

Bassem Loukil, président de TABC, a pour sa part affirmé que la promotion de la destination Tunisie en matière d’enseignement supérieur et de formation professionnelle est une priorité absolue et ce, à travers le développement de la coopération entre la Tunisie et les autres pays africains.

Il, a dans ce contexte, appelé le gouvernement, la société civile et tous les centres de formation à collaborer ensemble afin de regagner la confiance des étudiants du contient africain.

A noter que TABC ambitionne de tripler le nombre des étudiants africains en Tunisie, soit 20 000 étudiants à l’horizon 2020.

Pour sa part  Slim Khalbous, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a déclaré lors de ce forum que les universités tunisiennes sont en pleine mutation, précisant que le renforcement de la coopération avec l’Afrique subsaharienne demeure une des priorités du gouvernement.

Et d’ajouter : « notre ambition est de partager le savoir faire tunisien et encourager le partenariat public privé et ce forum de TABC reflète ce défi ».

A noter que ce forum, le premier du genre en Tunisie, sera une occasion pour promouvoir la Tunisie en tant que destination d’étude et de formation pour encadrer les étudiants et valoriser les compétences africains en les préparant, dans les meilleures conditions possibles, aux métiers de l’avenir répondant aux besoins du marché du continent.

Khalbous a précisé qu’un grand nombre d’étudiants subsahariens poursuivent leurs études universitaires dans notre pays et que la Tunisie a toujours été une destination de choix

Environ 11 ministres africains, accompagnés de délégations du secteur de l’enseignement et de la formation, ainsi que des responsables de centres de formation et d’enseignement supérieur dans les secteurs public et privé et des représentants des associations et médias participeront au Tunisian African Empowerment Forum, dont les travaux seront largement couverts par les pays participants.

par -

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et ministre de l’Education par intérim, Slim Khalbous, est passé dans les studios de Radio Med Tunisie ce lundi 21 août 2017 pour, entre autres, dévoiler la nouvelle recette de son département afin de tenter de stopper la plongée vertigineuse du niveau des étudiants. Khalbous a annoncé la mise sur pied «de districts universitaires qui tiendront compte des spécificités régionales, ce qui permettra à terme de faire émerger un pôle universitaire qui concurrencera les autres universités à l’international». Il a ajouté que les premières expériences dans ce sens seront tentées à Sousse et Monastir.

Par ailleurs le ministre a fait savoir que deux commissions ont entamé leurs travaux avec pour objectif l’étude «des cas exceptionnels d’étudiants en difficulté afin de leur garantir une bonne rentrée».
Il est également question de hausser la capacité d’accueil des foyers et cantines universitaires, il a affirmé que désormais les chambres n’abriteront que deux étudiants. Pour illustrer son propos, Khalbous s’est arrêté sur les problèmes qui assaillent des foyers pour les étudiants au Kef, qu’il a visités…

par -

En Tunisie, des flots de diplômés de plus en plus denses sortent chaque année des diverses institutions d’éducation et de formation sans métier véritable, sans formation réelle et sans beaucoup d’espoir de trouver un emploi.

Des enquêtes relèvent que le Sud-est et le Sud-ouest sont les régions les plus touchées par le chômage, suivis par le Centre ouest, Nord-Ouest et le Grand-Tunis. De même, le Nord-est et le Centre-est sont les régions les moins touchées par le chômage.

Selon des statistiques récemment publiées par l’Institut National de la Statistique (INS), le nombre de diplômés chômeurs de l’enseignement supérieur est estimé à 250.6 mille au deuxième trimestre 2017 et à 259.6 mille au premier trimestre 2017, ce qui correspond respectivement aux taux de chômage de 30.3% et de 31.2%.

L’INS a également relevé que le taux de chômage pour le premier semestre 2017 est estimé à 18.7% chez les hommes et 30.3% chez les femmes.

Lutter contre le chômage : Oui… mais comment ?

Le programme du gouvernement pour la lutte contre le chômage s’articule autour de trois principaux axes dont la promotion de l’initiative privée, le développement des systèmes d’appui de l’Etat et l’impulsion des mécanismes dynamiques à même de soutenir la création d’emploi, notamment dans les régions.

Une enveloppe de 250MDT est prévue au titre de financement du programme de l’emploi. De même, les objectifs du programme de l’emploi gouvernemental consistent à créer plus de 25000 emplois dans le cadre de la promotion de l’initiative privée, outre le programme “Karama” (“dignité”) susceptible de garantir 25000 contrats de travail pour les demandeurs d’emplois dans des filières qui rencontrent des difficultés en matière d’employabilité moyennant un salaire mensuel de 600 dinars.

La dynamisation du rôle du secteur privé et l’encouragement de l’initiative privée seront les maîtres-mots du programme de lutte contre le chômage annoncé par le gouvernement Chahed.

On rappelle qu’une étude sur « l’enseignement supérieur, entre transmission du savoir et exigence de l’employabilité », réalisée en 2017 par le bureau d’études Sigma Conseil et la fondation allemande Konrad Adenauer, a relevé que le taux de diplômés du supérieur au chômage en Tunisie est passé de 15% en 2005 à 31% au cours des cinq dernières années.

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a annoncé aujourd’hui lors de son discours dans le cadre de la Conférence des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique des pays du Dialogue 5+5 que le congrès de la réforme de l’enseignement supérieur se tiendra les 30 juin et 1er juillet 2017.

Il a rappelé que le système de l’enseignement supérieur en Tunisie comprend 13 universités publiques dont une virtuelle.

Et d’ajouter que le nombre des étudiants inscrits dans les établissements universitaires est de 300 mille, 65% d’entre eux sont des filles.

par -

La 5ème édition du lancement des journées carrières en Côte d’Ivoire se tiendra du 21 au 26 mars prochain en Côte d’Ivoire et offrira un forum d’échange entre, les élèves, les étudiants les parents d’élèves et les professionnels de la formation ainsi que les entreprises. Plus de 60.000 visiteurs sont attendus pour cette 5ème édition, indique un communiqué.

Pour promouvoir la présence du secteur tunisien de l’enseignement supérieur sur le marché ivoirien, le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) organise la participation tunisienne à cette manifestation qui s’intègre dans le cadre d’un meilleur positionnement de l’offre tunisienne de formation en Côte d’Ivoire.

Le programme de cette manifestation comprend des rencontres directes avec les étudiants, les élèves et les parents, un programme de networking avec  les principaux acteurs de la Côte d’Ivoire intervenant dans le secteur de la formation  et des visites de sites.

La Côte d’Ivoire comptent 192.832 étudiants au sein des universités et grandes écoles (2015) enregistrant une hausse de 139% par rapport à 2011 ;

par -

Le défenseur des droits de l’Homme Mustapha Abdelkebir a déclaré ce vendredi 13 janvier 2017 à Africanmanager que la tension est vive dans la région de Ben Guerdane depuis des mois…

Il a ajouté que le taux de chômage dans la zone est de l’ordre de 75%, précisant  que plus de 3000 mille chômeurs sont diplômés de l’enseignement supérieur.

par -

Neji Jalloul, ministre de l’Éducation au sein du gouvernement de gestion des affaires courantes a déclaré lors de son passage, jeudi 11 août 2016 sur Mosaïque Fm, que la fusion du ministère précité avec ceux de l’Enseignement Supérieur et la formation professionnelle permettra d’améliorer la réforme du système éducatif.

Le ministre a, à ce propos, appelé à une meilleure coordination entre les trois ministères.

par -

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Chiheb Bouden, a déclaré, mardi 26 juillet 2016, que la bourse universitaire sera doublée d’ici trois ans.

Dans une déclaration sur Mosaïque fm, il a ajouté qu’une augmentation de 30% sera également effectuée pour la nouvelle année universitaire, affirmant dans le même contexte que son département est en train d’étudier la possibilité d’octroyer des cartes électroniques où les bourses seront versées automatiquement.

par -

Dans une déclaration accordée à Jawhara fm ce mercredi 29 juin 2016, le secrétaire général de la Fédération générale de l’enseignement supérieur, Hussein Boujarra, a affirmé qu’un accord a été conclu avec le ministère de l’enseignement supérieur pour le recrutement de 400 professeurs pour l’année universitaire 2016-2017.

Les universités tunisiennes souffrent de plusieurs lacunes, notamment le manque d’enseignants face au nombre croissant d’étudiants, a-t-il ajouté.

par -

Le syndicat de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a décidé de serrer la vis pour faire plier les autorités sur la question du versement des salaires des professeurs contractuels et du payement des heures supérieures des permanents. Le secrétaire général du syndicat, Houcine Boujarra, a fait savoir sur Mosaïque Fm ce mardi 14 juin 2016 qu’ils ont pris la décision de ne pas publier les notes et de geler les soutenances des étudiants dans les universités où ces problèmes se posent.

Boujarra a invité le ministère de l’Enseignement supérieur à s’activer pour satisfaire les doléances des professeurs, dont certains n’ont pas été payés depuis le début de l’année universitaire.

par -

Jamel Saghrouni, membre du bureau exécutif de l’UGET à Sidi Bouzid a déclaré ce mardi 16 avril 2016, à Africanmanager que plus de 7 mille diplômés de l’enseignement supérieur sont touchés par le chômage dans le gouvernorat de Sidi Bouzid.

Il a ajouté que le gouvernorat de Sidi Bouzid a été toujours marginalisé et souffre depuis des années  d’un  manque au niveau du développement.

Jamel Saghrouni a , en outre, dénoncé l’absence de volonté politique visant l’amélioration des conditions de vie des habitants dudit  gouvernorat.

par -
Le chômage des jeunes s'inscrit parmi les préoccupations sociales et économiques les plus urgentes à Tunis

« Le gouvernorat de Sfax est le touché par le  chômage. Plusieurs  dizaine de milliers de diplômés de l’enseignement supérieurs sont sans emploi », a affirmé que le député du  Front Populaire de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) Chafik Ayadi, ce lundi 18 avril 2016, à Africanmanager.

Il a ajouté que plusieurs délégations du gouvernorat de Sfax souffrent depuis des années de l’absence de développement dans la région.

A noter que Sfax est la deuxième ville la plus peuplée du pays, cité industrielle, cité frondeuse aussi, puisqu’elle a abrité des figures de l’indépendance et du mouvement syndical. Mais depuis des décennies, ce haut lieu de l’économie a été marginalisé.

par -
Suite à une réunion extraordinaire du conseil des universités

Selon un article publié ce jeudi 14 avril 2016 par le magazine « Jeune Afrique », 67 % des diplômés de l’enseignement supérieur en Tunisie sont des filles. Un chiffre qui confirme que le vivier des futures élites s’est féminisé. Le Code du statut personnel, imposé par le président Bourguiba quelques mois après l’indépendance, donne ici sa pleine mesure.

D’après la même source , la Tunisie a une longueur d’avance en la matière sur tous les autres pays arabes. Les garçons abandonnent en nombre le système scolaire (60 % des 112 000 pour l’année 2013-2014). 48,3 % des garçons qui quittent l’école le font au niveau du collège ; 40 % des filles quand elles sont au lycée. Ce qui explique, même avec la déscolarisation, le meilleur niveau de base des filles.

par -

Des diplômés de l’enseignement supérieur touchés par le chômage observent, ce jeudi 14 avril 2016, un mouvement de protestation devant le siège de la municipalité de Houmet Souk, à Djerba. Les jeunes manifestants de l’île brandissent des slogans pour revendiquer leur droit au travail.

A rappeler que Nourddine Ben Ghzayel, président de l’association des diplômés chômeurs à Djerba (ADC), avait déclaré à Africanmanager que plus de 3 mille diplômés de l’enseignement supérieur sont touchés par le chômage.

jerba12

par -

Plus de 3 mille  diplômés de l’enseignement supérieur  sont touchés par le chômage à Djerba. Ils observeront jeudi 14 avril 2016, un sit-in devant le siège de la municipalité de Houmet Souk. Il s’agira  de lancer un appel de détresse au gouvernement  pour résoudre leur  problème surtout qu’une grande majorité d’entre eux sont en chômage technique suite à la crise que vit le secteur touristique dans l’île de Djerba, a déclaré ce mercredi 13 avril 2016, Nourddine Ben Ghzayel, président de l’association des diplômés chômeurs  à Djerba (ADC) à

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la 5e journée de l'Europa League de football qui sera disputée le jeudi 23 novembre (en heures GMT): Groupe F (18h00) Lokomotiv Moscou (RUS) -...