25 C
Tunisie
mercredi 30 septembre 2020
Accueil La UNE Tunisie : Le pari de la voiture électrique et du solaire, dès...

Tunisie : Le pari de la voiture électrique et du solaire, dès 2018

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue mardi 26 juin 2018 au Palais de la présidence du gouvernement à la Kasbah, le ministre de l’Energie, Khaled Kaddour, a annoncé que des panneaux solaires photovoltaïques seront fournis à 1200 familles nécessiteuses et ce, au cours du mois de septembre 2018.

Il a précisé que le gouvernement prendra en charge les frais à travers une caisse de compensation, signalant, dans le cadre de la sécurité énergétique, que les ampoules classiques seront changées par d’autres économiques LED.

Kaddour a également affirmé qu’un nouveau carburant ‘’Premium’’ sera commercialisé sur les marchés tunisiens et ce, à partir du 1er juillet 2018 dans plus de 90 stations-service.

Ce nouveau produit, selon lui, sera dédié aux voitures luxueuses, étant donné que ce produit ne bénéficiera pas de la subvention de l’Etat.

Et d’ajouter que le prix du Premium’’ sera plus cher de près de 10%, par rapport à l’essence ‘’super’’. Il a expliqué que le lancement de ce produit en Tunisie vient après la réalisation d’une série d’études qui ont été menées par des concessionnaires automobiles.

Kaddour a encore annoncé l’introduction prochaine d’une voiture électrique en Tunisie, précisant que les compensations destinées à la subvention du carburant peuvent être utilisées pour introduire ces véhicules sur le marché tunisien.

Et d’ajouter qu’un bus et deux voitures électriques seront bientôt disponibles, pour des tests et une étude de faisabilité de ce projet en Tunisie dans un premier temps.

Sur un autre volet et lors de son intervention au cours de ce point de presse, le directeur général de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG), Moncef Harrabi, a annoncé qu’il y aura une augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz.

Il a ajouté que les augmentations seront déterminées en fonction de la variation des tarifs mondiaux du pétrole.

Harrabi a souligné que la STEG s’active pour promulguer une loi criminalisant la fraude, par le tripatouillage des compteurs, lequel constitue un fléau très couteux pour la société.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,658FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,309SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles