Tunisie : Les touristes russes seront très nombreux en 2018, et ça...

Tunisie : Les touristes russes seront très nombreux en 2018, et ça s’explique

par -

Les flux de touristes russes vers la Tunisie ont enregistré un gonflement spectaculaire, notamment au cours de ces deux dernières années. Selon des statistiques dévoilées par le ministère du Tourisme en 2017, les différents hôtels et agences de voyages tunisiens ont enregistré plus de 400 mille réservations de touristes russes, relevant que notre pays a gagné la confiance des tour-opérateurs russes qui ont décidé de consolider leurs activités en Tunisie.

La saison touristique au cours de cette période a été marquée par un grand succès en ce qui concerne le marché russe, et les chiffres le confirment : le nombre de visiteurs russes a évolué en comparaison avec 2016.

Dans une déclaration faite à l’agence de presse russe «Tass», la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Salma Elloumi, a affirmé qu’il est prévu d’accueillir, en Tunisie, de 550 à 600 mille touristes russes, à la fin de cette année, soit 6% de plus par rapport à l’année écoulée. Elle a ajouté que la Tunisie a toutes les ressources pour réaliser cet objectif, ajoutant que pour le gouvernement, la sécurité des touristes est une priorité.

Elloumi a encore réaffirmé que notre pays dispose de tous les moyens nécessaires pour atteindre cet objectif. Et de préciser, lors de sa récente visite de travail à Moscou, que le département du Tourisme a développé toute une stratégie digitale pour séduire les vacanciers russes.

Selon des experts tunisiens, l’industrie touristique tunisienne a réagi en cherchant à profiter des troubles dans les pays concurrents de la région, en cassant les prix et en ciblant de nouveaux marchés, en particulier celui de la Russie. L’Egypte et la Turquie ont toujours été des destinations prisées par les touristes russes, mais la querelle diplomatique entre Moscou et Ankara a fortement nui à l’industrie turque.

En 2015, la Russie avait décrété des sanctions contre la Turquie, notamment l’interdiction des forfaits russes suite à la destruction d’un avion de chasse russe sur la frontière syrienne en novembre.

La Russie avait également interdit, en 2015, les vols vers l’Egypte après qu’une bombe posée par un terroriste de Daech a pulvérisé un avion de ligne Metrojet transportant des touristes russes en octobre, peu après son décollage d’un aéroport égyptien, tuant les 224 passagers et membres d’équipage.

Suite à ces multiples incidents inattendus, les professionnels tunisiens du secteur ont pris l’initiative afin de conquérir les touristes russes. Ils ont mené des efforts louables à travers la promotion de la destination tunisienne, dont l’objectif principal est de sauver le secteur. De même l’amélioration de la situation sécuritaire dans toute la République a porté ses fruits, avec le retour de plusieurs autres marchés, qui avaient boudé la Tunisie notamment après les attentats du Bardo et de Sousse.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire