Tunisie : L’Etat vendra une partie de sa participation dans TT pour...

Tunisie : L’Etat vendra une partie de sa participation dans TT pour financer son expansion

par -

Après que Tunisie Telecom a  confirmé son intention de lancer une offre volontaire pour l’acquisition des actions de l’opérateur maltais GO, le gouvernement tunisien va vendre une partie de sa participation dans Tunisie Telecom (TT) afin de financer son expansion. Selon l’Agence Ecofin, citée par « Malta Today »  le gouvernement tunisien envisage d’inscrire une partie de sa participation de 65% dans TT sur la bourse locale. Noomane Fehri, le ministre des technologies de l’information, n’a pas précisé à quel point de la participation du gouvernement tunisien serait vendu.

Une partie majoritaire demeurera néanmoins entre les  mains de  l’Etat parce que « Tunisie Telecom est une société nationale ».

Actuellement engagé dans un vaste chantier d’internationalisation, avec son  désir d’acquérir le groupe télécoms Maltais GO, le gouvernement tunisien est conscient que les seuls moyens  financiers de l’Etat  ne suffiront plus  pour supporter les  charges de  l’opérateurs historique et celles de ses filiales étrangères dont le nombre devrait croître d’ici l’année prochaine.

En élargissant son actionnariat, Tunisie  Telecom pourra dès  lors lever  aisément des fonds sur le marché international pour poursuivre ses projets de développement. L’attention permanente que va également s’attirer Tunisie Telecom avec son introduction en bourse devrait multiplier ses chances de retenir l’attention et d’attirer vers elle de futurs partenaires ou de nouveaux clients.

” Au vu de la dernière déclaration du gouvernement tunisien, on se demande si la compagnie Tunisie Télécom est soutenue par un financement adéquat,” a souligné un observateur cité par MaltaToday, ajoutant que, la semaine dernière, Tunisie Telecom a déclaré qu’elle visait  à maintenir le statut actuel de GO en tant que société cotée en bourse avec des actions négociées à la Bourse de Malte. L’observateur a fait valoir que cela pourrait ne pas refléter uniquement l’intention de certains actionnaires privés de ne pas vendre leur part, mais  peut également être lié à un problème de financement. «L’offre de TT pour l’acquisition des actions de GO était beaucoup moindre que le cours du marché de GO sur la bourse.” La semaine dernière, l’opérateur émirati « IET »  a annoncé qu’il était ,  “sous réserve de certaines conditions, irrévocablement engagé  à accepter l’offre volontaire par rapport à sa participation” dans GO.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire