Tags Posts tagged with "bourse,"

bourse,

par -

La Société d’Articles Hygiéniques (SAH) vient de publier ses indicateurs d’activité relatifs au 31 décembre 2017. Il en ressort qu’à cette date, les revenus de la société s’élèvent à 268.933 KDT contre 260.675 KDT au 31 décembre 2016, soit une augmentation de 3%, représentant ainsi 101.5% de l’objectif annuel prévu au niveau du business plan 2013-2017 (265.085 KDT).

Les investissements au 31 décembre 2017 s’élèvent à 21.578 KDT contre 22.262 KDT pour la même période de 2016. Ils correspondent essentiellement à l’acquisition de matériels industriels et de matériels de transport.

L’endettement s’élève au 31 septembre 2017 à 124.244 KDT contre 88.735 KDT au 31 décembre 2016, enregistrant ainsi une augmentation de 35.509 KDT provenant notamment de la hausse des crédits à long terme destinés aux nouveaux investissements et les crédits de gestion.

par -

Le Tunindex clôture la séance de mercredi en régression de 0,53% avec 6 268 points dans un volume total de 3,292 millions de dinars, selon les données de la bourse de Tunis.
Dans le vert, SIPHAT a progressé de 4,37% (5,490 TND), suivie par SIAME qui gagne 2,75% (2,240 TND) et Attijari Bank en hausse de 0.34% à 37,500 TND.
A la baisse, l’action Euro cycle régresse de 3,75% (27 TND), suivie de
Tawasol Holding qui perd 5,71% (0,330 TND) tout comme SITS et SOMOCER qui dévissent respectivement de 5,42% ( 2,44TND) et 4,65% (1,23 TND).

par -

Le Tunindex a débuté la séance de lundi dans le vert, affichant une hausse de 0,25% avec 6 280,89 points dans un volume total de 0,643 million de dinars (MD), selon MCP.
Dans le vert, SITS grimpe de 4,23% à 2,71 D, suivie par LAND’OR et WIFAK BANK qui gagnent respectivement 3,93% et 2,92% à 7,92 D et 7,39 D.
A la baisse, GIF-FILTER chute de 2,73% à 1,42 D tout comme CELLCOM et TUNISAIR qui dévissent respectivement de 2,71% et 2,38% à 1,79 D et 0,41

par -

La bourse de Tunis a clôturé la séance du mardi dans le rouge où le Tunindex affiche une baisse de 1,25% avec 6 281,83 points, soit un volume d’échanges de 3,763 millions de dinars (MD).
A la hausse, le titre PGH grimpe de 5,92% à 10,91 dinars( D), suivie par Somocer et STB qui gagnent respectivement 4,5% et 2,78% à 1,16 D et 3,69 D.
A la baisse, le titre TPR a chuté de 5,94% à 3,48 D suivi par SOTUVER qui s’est monnayé à 4,94 D soit un déclin de 4,63%. Le titre Office Plast a chuté de 4,19% à 3,2 D.

par -

La BNA a annoncé la clôture des souscriptions à son emprunt obligataire subordonné de 50 millions de dinars.

Cet emprunt consolidera encore plus les fonds propres de la banque, confortera ses ratios de solvabilité et sa trésorerie et lui permettra de booster les concours à l’économie.

Ce recours réussi au marché des capitaux, dans la droite ligne de la stratégie de développement de la BNA, confirme la solidité financière de la BNA et certifie le capital-confiance dont elle jouit auprès des souscripteurs

 

 

par -

La Bourse de Tunis a clôturé la séance du vendredi sur une hausse de 0,31% réalisée par le Tunindex à 6 281,83 points, soit un volume d’échanges de 14,348 MD.
A la hausse, le titre ELBENE s’est monnayé à 3,58 D soit une élévation de 5,91%, suivi par TAWASOL GROUP HOLDING qui a réalisé une hausse de 5,71% à 0,37 D. Le titre SOCIETE CIMENT DE BIZERTE s’est quant à lui monnayé à 2,63 D soit une hausse de 5,62%.
Dans le vert, SERVICOM a réalisé une hausse de 5,22% à 1,61 D suivi par OFFICE PLAST qui a animé le marché par un volume transactionnel de 9,684 MD soit une élévation de 4,70% à 3,34 D.
A la baisse, le titre SANIMED a baissé de 4,25% à 4,28 D suivi par UBCI qui s’est monnayé à 24,81 D soit un déclin de 2,89%. Le titre STIP a réalisé une chute de 2,75% à 1,06 D.
Dans le rouge, les titres SOMOCER et AMS ont réalisé une chute respectivement de 2,63% et 2,52% à 1,11 D et 1,16 D.

par -

Le directeur général de la bourse de Tunis, Bilel Sahnoun a fait savoir dans une déclaration accordée à Africanmanager, que la bourse travaille actuellement sur un ensemble de projets afin de redynamiser l’activité boursière en 2018.

Parmi ces projets, il a cité un programme financé dans le cadre de la coopération britannique pour inciter les PME à venir lever des fonds sur le marché boursier et un autre projet en phase de négociation avec le conseil du marché financier (CMF) portant sur un projet de refonte du règlement général de la bourse.

Interrogé sur l’état des lieux de la bourse en 2018, le DG de la bourse a assuré que personne ne peut prédire comment sera l’année boursière 2018, espérant toutefois qu’en mettant en place tous ces projets, cette année meilleure que ses précédentes.

par -

Dans une déclaration à Africanmanager, le directeur général de la bourse de Tunis, Bilel Sahnoun a assuré que l’année 2017 n’a vu que deux petites introductions en bourse qui ont eu lieu au début de l’année : ” Ce fut une année faible en termes de nouvelles introductions alors que l’on s’attendait à une année meilleure par rapport à la précédente”, a précisé le DG de la bourse”, a-t-il dit.

Sahnoun a expliqué cela par une réticence remarquable des investisseurs vis-à-vis de la bourse. S’y ajoutent les volumes quotidiens des transactions moyennes qui sont passés de 6,9 MD en 2016 à 6,2 MD cette année : ” C’est un peu dû à la liquidité mais le dynamisme et la profondeur du marché ont fait défaut”, a-t-il soutenu.

Il a ajouté qu’aucun dossier n’est actuellement chez la bourse, notant toutefois l’existence de dossiers en cours de préparation chez les intermédiaires en bourse. “Nous espérons aussi qu’en termes d’introduction en bourse, l’année 2018 sera meilleure que 2017”, a-t-il dit.

par -

“2017 a été une année mitigée au niveau de l’activité boursière (…) mais c’est une année positive parce que l’indice de la bourse a évolué, depuis le début de cette année à ce jour de 12%”, c’est ce qu’a déclaré Bilel Sahnoun, directeur général de la bourse de Tunis dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, estimant que durant cette année, le portefeuille des investisseurs s’est également apprécié et le rendement s’est situé à un niveau très respectable. Cette performante s’explique principalement par l’évolution des indices sectoriels principalement des banques, de l’industrie et des biens de consommation, a-t-il expliqué.

“Rien que deux petites nouvelles introductions sur toute une année”

Sahnoun n’a pas toutefois caché certains points négatifs ayant marqué l’activité boursière en 2017, assurant que cette année n’a vu que deux petites introductions en bourse qui ont eu lieu au début de l’année : ” Ce fut une année faible en termes de nouvelles introductions alors que l’on s’attendait  à une année meilleure par rapport à la précédente”, a précisé le DG de la bourse, expliquant cela par une réticence remarquable des investisseurs vis-à-vis de la bourse.  S’y ajoutent les volumes quotidiens des transactions moyennes  qui sont passés de 6,9 MD en 2016 à 6,2 MD  cette année : ” C’est un peu dû à la liquidité mais le dynamisme et la profondeur du marché ont fait défaut”, a-t-il soutenu.

Interrogé sur les raisons derrière cette réticence, Bilel Sahnoun a tenu à préciser que cette réticence des investisseurs est due à plusieurs raisons : “d’abord pour les grosses entreprises”, a-t-il expliqué, “la majorité est gérée par l’État soit à travers des sociétés étatiques ou confisquées”, a précisé  Sahnoun, regrettant l’absence d’une décision ferme pour orienter ces sociétés-là vers la bourse, laquelle se présente aujourd’hui comme une des alternatives les plus importantes pour lever des fonds, selon ses dires.

En plus de cette raison, il a cité les groupes privés. “Aujourd’hui la psychologie de l’investisseur n’est pas encore au rendez-vous (…) Ce dernier pose toujours la fameuse question “je dois lever des fonds pour faire quoi?” (…) Aujourd’hui, il n’y a pas de prise de position d’investir et de programme clair à moyen et long termes de la part de l’investisseur (…) je connais beaucoup de dossiers retardés par l’investisseur lui- même en attendant un climat d’affaires beaucoup plus incitatif que l’actuel”, a-t-il dit.

C’est aussi culturel!

Le patron de la bourse a également évoqué un facteur culturel. ” Les gens croient encore qu’on venant à la bourse, ils vont perdre le contrôle, dévoiler leurs chiffres et s’afficher à la concurrence, mais ce  n’est qu’une simple vue de l’esprit car en réalité tous ceux qui ont intégré la cote de la bourse ont pris leur avant-garde sur leurs compétiteurs (…) Aujourd’hui, ils perdent peut-être en transparence et en  visibilité mais ils gagnent en notoriété et en visibilité à l’international tout en accédant à de nouveaux marchés. Je ne pense pas que ces craintes soient fondées mais plutôt un état d’esprit qu’autre chose”, a-t-il dit.

Il a par ailleurs indiqué que la décision de s’introduire en bourse n’a aucun rapport avec la dépréciation du dinar : ” La bourse ne sera jamais affectée par la dépréciation du dinar étant donné que tout se fait en dinar”, a-t-il précisé.

Sur l’année 2018, Bilel Sahnoun a déclaré que personne ne peut prédire comment sera l’année boursière 2018, mais”, a-t-il dit, la bourse travaille actuellement sur des projets pour essayer de dynamiser l’activité boursière. “On est sur un programme financé dans le cadre de la coopération britannique pour inciter les PME à venir lever des fonds sur le marché boursier. On est encore en phase de négociation avec le CMF sur un projet de refonte du règlement général de la bourse (…) Nous espérons, en mettant en place tous ces projets, faire de 2018 une année meilleure que ses précédentes”, a espéré Shanoun.

“Aucun dossier de nouvelle introduction chez la bourse”

Sur les nouvelles introductions en bourse, Bilel Sahnoune a indiqué qu’aucun dossier n’est actuellement chez la bourse, notant  toutefois l’existence de dossiers en cours de préparation chez les intermédiaires en bourse. “Nous espérons  aussi qu’en termes d’introduction en bourse, l’année 2018 sera meilleure que 2017”, a-t-il dit.

“Nous voulons aussi que les grandes sociétés  gérées par l’État ou encore celles  opérant dans des secteurs concurrentiels,  quelles  soient étatiques ou confisquées, s’introduisent  en bourse (…) Dommage qu’elles restent sous la gestion de l’État sachant que la gestion privée est beaucoup plus dynamique et performante. Cela permettra certes d’améliorer la visibilité de la Tunisie à l’international et attirer des IDE surtout en ce qui concerne les investissements en portefeuille”, a-t-il précisé.

“Oui pour les compagnies d’assurances”

S’agissant des compagnies d’assurance et des projets qui ont été mis en place  pour les encourager à s’introduire en bourse, le DG de la bourse a tenu à préciser que son institution ne peut pas accorder des avantages sélectifs à des secteurs plus qu’à d’autres : “Nos offres et nos avantages sont valables pour n’importe quel secteur et ce, malgré notre souhait de voir les compagnies d’assurances qui ne sont pas encore cotées,  venir chez nous”, a expliqué Sahnoun,  soulignant qu’un projet de réforme de l’activité assurance  est en cours d’étude et qu’il espère que ce projet aidera à inciter les compagnies d’assurance et les encourager à s’introduire en bourse.

Le responsable de la bourse a, sur un plan, indiqué que la bourse est très intéressée par le secteur des assurances de par les fonds qu’il collecte. ” Les compagnies d’assurance sont aujourd’hui un des plus gros collecteurs de l’épargne nationale via non seulement l’assurance vie mais aussi les plans de retraite complémentaire (…) Notre souhait est de voir aussi  une partie de ces fonds s’investir dans des portefeuilles en bourse”, a-t-il ajouté.

par -

Les 5 937 000 actions anciennes de la société ” Servicom” seront négociables, à partir du 27 décembre 2017 en Bourse, droits d’attribution détachés.
Les 5 937 000 actions nouvelles gratuites, à attribuer à raison d’une (01) action nouvelle pour une (01) action ancienne, seront admises et négociables en Bourse sur la même ligne de cotation que les actions anciennes.

par -

La Compagnie Financière d’Investissement (CFI) a déclaré avoir racheté entre le 15 et le 20 décembre un total de 118 079 actions SOTUVER, pour un montant global de 576,7 mille dinars. Cette déclaration entre dans le cadre de l’application de l’article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte contre les manquements sur le marché relatifs à l’information privilégiée et à la manipulation de marché commis sur les valeurs immobilières.

Par ailleurs la CFI a déclaré avoir racheté entre le 15 et le 20 décembre un total de 189 767 actions TPR (Tunisie Profilés Aluminium), leader du marché local, pour un montant global de 570 mille dinars. Cette déclaration entre dans le cadre de l’application de l’article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte contre les manquements précités sur le marché.

par -

Le Conseil d’Administration de l’Assurance AMI a décidé de porter la cotation de l’action AMI sur la côte permanente comme il a décidé également de relancer la réflexion sur une éventuelle coopération stratégique avec un partenaire étranger.

Les résultats de la compagnie AMI au 30 juin 2017 ainsi que les prévisions de fin d’exercice permettent l’adoption d’une telle stratégie.

par -

La bourse de Tunis débute la séance du jeudi dans le rouge, le Tunindex affichant une baisse de 0.03% avec 6 119.25 points dans un volume total de 0.127 MTND, a fait savoir l’intermédiaire en bourse Mena Capital Partners (MCP).
Dans le vert, CEREALIS grimpe de 4.18% à 3.98 TND suivie par OFFICE PLAST et DELICE HOLDING qui gagnent respectivement 3.58% et 3% à 2.60 TND et 16.48 TND.
A la baisse, SERVICOM chute de 2.91% à 2.66 TND tout comme SOTIPAPIER et SITS qui dévissent respectivement de 2.83% et 2.50% à 3.09 TND et 2.34 TND, selon MCP.

par -

La Bourse de Tunis a débuté la séance de lundi dans le rouge, le Tunindex affiche une baisse de 0,06% avec 6 145.87 points, dans un volume total de 4.836 MD, selon Mena Capital Partners (MCP).
Dans le vert, SANIMED grimpe de 5,98% à 4,25 D, suivie par MPBS et SIMPAR qui gagnent respectivement 3% et 2,99% à 3,09 D et 42,69 D.
A la baisse, GIF-FILTER chute de 3,94% à 1,46 D, tout comme BTE et LAND’OR qui dévissent respectivement de 2,96% et 2,92% à 16,39 D et 7,31 D.

par -

La bourse de Tunis débute la séance dans le vert ; le Tunindex affiche une hausse de 0,28% à 6 158.80 points dans un volume total de 2,193 Millions de dinars (MCP), selon Mena capital partners (MCP) .
Dans le vert, SANIMED grimpe de 5,80% à 4,01 D suivie par OFFICE PLAST et CARTHAGE CEMENT qui gagnent respectivement 4,48% et 3,41% à 2,33 D et 2,42 D.
A la baisse, CEREALIS chute de 5,79% à 3,90 D, tout comme SITS et SOPAT qui dévissent respectivement de 2,34% et 1,31% à 2,50 D et 0,75D.

par -

Le Tunindex a clôturé la séance du jeudi sur une baisse de 0,25% à 6156,99 points dans un volume total de 5,756 MD.
A la hausse, SANIMED grimpe de 5,86% à 3,79 D suivie de près par OFFICEPLAST qui affiche une performance de 5,68% à 2,23 D. Tout comme SOTEMAIL et MEUBLE INTEREIEUS qui a évolué de 4,20% à 2,48 D. UNIMED a clôturé à 7,63 D soit un gain de 2,96%.
Dans le rouge, SERVICOM chute de 3,72% à 2,84 D suivie par LANDOR qui dévisse de 2,96% à 7,53 D. Egalement à la baisse, UBCI perd 2,94% à 21,40 D tout comme UADH et GIF qui chutent respectivement de 2,64% et 1,48% à 2,58 D et 1,68 D.
Le plus fort volume de la séance a été drainé par PGH, une enveloppe de 1,647 MD a été échangée à 9,88 D.

par -

Le CMF a annoncé, dans un communiqué rendu public mardi, que les Assemblées Générales Extraordinaires de Tunisie Factoring et de Tunisie Leasing réunies respectivement le 11 et le 12 décembre 2017 ont décidé la fusion par voie d’absorption de la société Tunisie Factoring par la société Tunisie Leasing avec date d’effet le 1er janvier 2017. En conséquence, la société Tunisie Factoring sera dissoute.

Tunisie Leasing vise à travers cette fusion à améliorer davantage son offre de services en proposant à sa clientèle le leasing et le factoring au sein d’une même entité et à assoir son leadership dans ces métiers. Cette fusion permettra également à Tunisie Leasing de développer de nouvelles synergies entre ses équipes et de réaliser des économies d’échelle par la mutualisation de plusieurs fonctions.

par -

Suite à l’augmentation de capital de la société décidée par l’AGE du 23 novembre 2017, les 49 779 1 86 actions anciennes de la société « SAH » seront négociables en Bourse, à partir d’aujourd’hui, mercredi 13 décembre 2017.

À partir de cette date, les 3 555 656 actions nouvelles gratuites , à attribuer à raison de une ( 01 ) action nouvelle pour quatorze ( 14 ) actions anciennes, seront également admises et négociables en Bourse sur la même ligne de cotation que les actions anciennes.

par -

La Bourse de Tunis débute la séance de ce Mardi 12 Décembre dans le rouge. Le Tunindex affiche une baisse de 0.26% à 6 162.08 points dans un volume total de 1.251 MD, selon l’intermédiaire en bourse Mena capital partners .
Dans le vert, CEREALIS grimpe de 2.98% à 4.14 D suivie par MONOPRIX et MEUBLE INTERIEURS qui gagnent respectivement 2.95% et 2.91% à 11.84 D et 2.47 D.
A la baisse, SERVICOM chute de 4.27% à 2.91 D tout comme AETECH et SOMOCER qui dévissent de 4% et 3.66% à 0.48 D et 1.05 D.

par -

La bourse de Tunis débute la séance de ce vendredi 08 Décembre dans le rouge. Le Tunindex affiche une baisse de 0.19% à 6 204.68 points dans un volume total de 0.415 MD, selon Mena capital partners (MCP)
Dans le vert, BTE grimpe de 2.96% à 15.95 TND suivie par AMI ASSURANCE et SOPAT qui gagnent respectivement 2.89% et 2.66% à 7.46 TND et 0.77 TND.
A la baisse, SERVICOM chute de 4.33% à 2.89 TND tout comme CEREALIS et MPBS qui dévissent respectivement d    tz 3.09% et 3% à 4.07TND et 2.91 TND.

Le meilleur des RS

Expert-comptable de son état et chroniqueur économique sur plusieurs plateaux TV, Walid Ben Salah surprend le ministre Zied Laadhari en «délit de communication politicienne»....

INTERVIEW

Il n’est pas le ministre des Finances, mais il en connait tous les arcanes. C’est un survivant du gouvernement «Essid» et il est l’homme...

AFRIQUE

Selon le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial, les arrivées de touristes internationaux ont bondi d’un remarquable 7% pour atteindre un total de 1,322...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé sa décision prise le 20 mars 2017 à propos de l'arbitre ghaneen Josph Odartey Lamptey,suspendu à vie après...