Tags Posts tagged with "bourse,"

bourse,

par -

Il le dit clairement : “Nous allons défendre jusqu’au bout la société (…) Nous allons protéger et préserver les acquis des actionnaires“, a déclaré Bassem Loukil, PDG de Gif Filter, lors de la communication financière de la société qui a eu lieu jeudi 12 octobre 2018 à la bourse de Tunis. Loukil a tenu par ailleurs à expliquer que la société Gif Filter a subi une campagne de diffamation malhonnête visant à faire baisser la valeur de son titre à la bourse. Il a souligné toutefois que la société va continuer à travailler et investir davantage et les résultats seront nettement meilleurs pour les prochaines années, notamment au niveau de l’export qui pèsera, selon lui, plus de 55%.

Bessem Loukil se veut très rassurant sur la situation financière de la société et de son avenir : “Malgré la campagne de diffamation, la société se porte bien et son avenir s’annonce meilleur“, a-t-il affirmé, faisant remarquer que Gif ne va pas arrêter ses investissements et va implanter des unités en Afrique là c’est possible.

A l’international, la société compte également s’implanter en Algérie d’ici la fin de cette année, “un marché difficile au niveau de la réglementation mais très promoteur“, selon ses dires. Pour la Libye, Loukil a précisé que la société a déjà commencé ses activités depuis cette année : “Nous avons choisi de nous implanter en Libye dès aujourd’hui parce que nous croyons fort que les choses vont se régler et le pays va de nouveau se reconstruire“, a-t-il expliqué.

Il a par ailleurs indiqué que l’entrée dans le capital d’un actionnaire stratégique n’a pas eu lieu pour des raisons en rapport avec le terrain sur lequel la société avait été construite. En effet, la société a été bâtie sur un terrain à vocation agricole et la loi tunisienne interdit l’entrée d’un partenaire stratégique dans une société bâtie sur un terrain agricole. Il a toutefois annoncé la régularisation de la situation foncière du terrain de la société (Obtention d’un certificat de vocation non agricole).

S’agissant des chiffres, il ressort d’après les indicateurs d’activités de la société arrêtés au 30 juin 2018 que la société a fait un pas très important en récupérant le retard du chiffre d’affaires à l’export et la signature d’un partenariat commercial à l’export avec un grand donneur d’ordre européen pour la production de plus de 1 million de filtres en 2019.

Par rapport aux résultats au 30 septembre 2018, les chiffres montrent une amélioration de la marge brute sous l’effet du prix de vente à l’export et de la maitrise du taux de remise. Ajoutons à cela un taux d’EBITDA aux alentours de 7%. Il est nettement meilleur que celui de l’année 2017. Le taux de l’EBIT a subi l’effet de l’augmentation des amortissements des nouveaux investissements de fin 2017. Le résultat net est impacté par l’effet important du change ainsi que la résorption du coût du CCL de 330 KDT qui s’achèvera au 30/06/2019.

S’agissant des perspectives, la société table sur une augmentation du CA prévue à fin 2018 de 10% par rapport à 2017. L’EBITDA sera doublé en 2018. De même, la dette de l’entreprise est inférieur à 5 ans, délais d’emprunt auprès des banques >5 ans. A cela s’ajoute un gearing maitrisé qui permettra une bonne assise financière qui montre la capacité de l’entreprise à financer son plan d’investissement.

Concernant le business plan 2018-2020, la société table sur l’augmentation de la part de l’export de 24% en 2018 à 40% en 2020 (impact de la signature du partenariat commercial étranger), la diminution du taux de la MCM due à l’augmentation de la part de l’export et la diminution de l’impact de change par l’augmentation de l’export.

par -

Le décret d’application relatif à la loi “Start up Act” adoptée le 02 avril 2018 par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a été adopté, mercredi 3 octobre 2018, par le conseil des ministres (CM) après avoir été finalisé en concertation avec toutes les parties concernées.

Par ailleurs, le décret compte 24 articles qui traitent principalement des conditions, des procédures et des délais d’accord et de retrait du Label Startup : Là, le décret d’application précise que le délai pour accorder le Label Startup est de 30 jours à partir de la date de candidature, délai qui est ramené à 3 jours pour les candidats ayant assuré une levée de fonds auprès de fonds d’investissement conventionnés. Il est à noter aussi que les candidatures se passent exclusivement en ligne via le Portail des Startups.

Ledit décret traite aussi l’organisation, les prérogatives et le fonctionnement du Collège des Startups : on notera, également, que le Collège en charge de la labellisation sera composé d’un Président et de 8 membres dont 4 représentants de fonds d’investissement et d’accélérateurs dédiés aux Startups et 2 experts indépendants. Les membres du Collège des Startups sont désignés par le Chef du Gouvernement sur proposition du Ministre en charge de l’Économie Numérique.

Le troisième champ d’application porte sur les conditions et les procédures pour jouir des avantages et incitations au titre de Startup : il s’agit, notamment, du Congé pour Création de Startup, de la Bourse de Startup, de la prise en charge des brevets en Tunisie et à l’international, du dégrèvement fiscal au titre d’investissement dans les Startups…

par -
À peine arrivée, elle dépasse déjà les prévisions !

La Bourse de Tunis a accueilli ce vendredi 28 septembre 2018 sur son marché principal Tunisie Valeurs, première société d’intermédiation boursière à faire son entrée dans la cote. “Cette nouvelle introduction, la première de l’année 2018, portera le nombre des sociétés cotées à 82 (13 sur le marché alternatif et 69 sur le marché principal)”, a déclaré Bilel Sahnoun, directeur général de la Bourse des valeurs mobilières de Tunis, lors d’une cérémonie organisée à cette occasion.

Fadhel Abdelkefi, président du Conseil d’administration de Tunisie Valeurs, a de son coté précisé que la demande a été très forte et a dépassé les prévisions et les attentes. Les actions ont été, selon lui, réparties entre investisseurs étrangers, institutionnels tunisiens, petits actionnaires et un placement privé
auprès d’investisseurs stables. Il a en outre indiqué que Tunisie Valeurs est la première société de gestion d’actifs qui entrera en bourse.

Abdelkefi a sous un autre angle indiqué que Tunisie Valeurs obtiendra l’agrément de la Banque centrale de Tunisie (BCT) pour se transformer en banque d’affaires après Cap Bank : “Cela va nous permettre d’ouvrir d’autres horizons”, a-t-il martelé.

Il a rappelé que l’introduction en bourse de la société a été réalisée au moyen d’une offre à prix ferme de 604 572 actions et d’un placement privé de 100 000 actions, soit un total de 704 572 actions représentant 35,23% du capital social. L’action a été cédée au prix de 31 dinars et l’opération a porté sur un montant total de 21,8 MD.

Le résultat du placement des titres au moyen de l’offre à prix ferme a fait ressortir une demande représentant 11 fois la quantité offerte, attirant 3802 nouveaux actionnaires, alors que le placement privé a été fait auprès de 4 investisseurs. A travers cette introduction, Tunisie Valeurs vise à se doter des moyens de ses ambitions, accroitre sa notoriété sur le plan national et international, garantir la liquidité
du titre, pérenniser son activité et bénéficier de l’avantage fiscal. Le jour de son introduction, la capitalisation boursière de Tunisie Valeurs s’élève à 61 MD. Le titre est négocié dans le groupe de cotation 51 selon le mode continu.

par -
Bourse : Les discussions entre Assad-Monbat font Pschitt

Le Conseil d’Administration de l’Accumulateur Tunisien Assad réuni le 25 septembre 2018 informe les actionnaires de la Société que les discussions avec Monbat, groupe européen spécialisé dans la fabrication et la distribution de batteries, ont été clôturées sans aboutir à un accord qui garantit la réalisation des objectifs de développement de l’entreprise. Le Conseil d’Administration rappelle aux actionnaires que la Société a enregistré en 2017 des résultats en nette amélioration, avec un CA de 91.7 millions de TND contre 69.2 millions de TND et un résultat net de 7.2 millions de TND contre 1 million de TND en 2016. La tendance pour 2018 reste bonne, avec au cours du premier semestre 2018 un CA en hausse de 17% et un Résultat Net en hausse de 15%. La société a repris des parts de marché sur le marché local, et les marchés à l’exportation sont favorables. Ces évolutions laissent le Conseil d’Administration très confiant quant aux perspectives de développement du Groupe. Le conseil d’Administration demeure ouvert à toute alliance stratégique, permettant de hisser les réalisations et les performances du Groupe, notamment à l’international.

par -

L’ouverture des plis de l’offre sur les actions de la société Tunisie Valeurs (TV), opérée le mardi 18 septembre 2018, a fait ressortir que l’Offre à Prix Ferme (OPF) centralisée par la Bourse et qui porte sur 604 572 d’actions a été sursouscrite près de 11,2 fois par environ 3 886 souscripteurs. Sur le volet du placement privé, quatre investisseurs ont participé au Placement Privé par l’acquisition de la totalité de la quantité offerte, soit 100 000 actions. Quant au placement auprès du personnel non actionnaire, les 20 000 actions réservées au personnel de Tunisie Valeurs ont été totalement souscrites. Les résultats définitifs de la présente offre seront annoncés par la Bourse de Tunis, le lundi 24 septembre 2018.

par -

Au 30 juin 2018 les états financiers de la Banque de Tunisie, pour la période de six premiers mois de l’année, font apparaître un total bilan de 5 812 093 mille dinars et un bénéfice net de la période s’élevant à 68,136 MDT. Ce résultat net, dépasse déjà de plus de 12,2 MDT celui de la même période de l’exercice 2017. Avec des produits d’exploitations (253,938 MDT) qui grimpaient déjà de presque 50 MD et un PNB qui  passait de 128 à plus de 152,6 MDT, la banque de Tunisie qui possède la 5ème plus grande capitalisation boursière et la 3ème  dans le secteur bancaire, se projette déjà positivement pour tout l’exercice 2018.

par -

Dans une déclaration faite aux médias, le président du conseil d’administration de la société Tunisie Valeurs, Fadhel Abdelkefi a annoncé avoir déposé une demande auprès de la Banque centrale de Tunisie (BCT) pour devenir la deuxième banque d’affaires dans le pays après celle dirigée par Habib Karaouli, CAP Bank (ex BAT). La société attend actuellement l’agrément de l’Institut d’émission pour se transformer en une banque d’affaires, agrément qui  devrait lui parvenir dans quelques mois, selon ses dires :  “C’est une étape très importante pour nous et elle va nous permettre de mieux nous positionner à l’international en matière d’exportation de ses services financiers”, a ajouté Abdelkefi.

“Accroître sa notoriété à l’échelle nationale et internationale, garantir la liquidité du titre, pérenniser la société et bénéficier de l’avantage fiscal en ouvrant plus de 30% du capital”, tels sont les principaux objectifs de la société Tunisie Valeurs qui vient d’annoncer, lors d’une rencontre tenue, ce mercredi 29 août 2018 à la bourse de Tunis, et assistée par un bon nombre d’intermédiaires en bourse, d’analystes financiers et de journalistes, annoncé son introduction officielle en bourse à travers une offre à prix ferme portant sur 30,23% du capital.

Adossée à un réseau de 10 agences et à une équipe de plus de 100 personnes, TUNISIE VALEURS se classe aujourd’hui parmi les opérateurs les plus actifs de la place, gérant 878 MDT. Au 31 décembre 2017, son chiffre d’affaires a enregistré une évolution de 11,8% par rapport à 2016 passant de 13817mDT en 2016 à 15 453 mDT en 2017. Son résultat net a atteint 3 472 mDT contre 127 mDT au 31/12/2016 et ses fonds propres s’élèvent à 23 216 mDT. Elle a eu l’accord du CMF deux mois après.

Au cours de la même période, l’EBITDA (revenu avant soustraction des intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations), s’est bonifié de 20,2% par rapport à fin 2016 pour se situer à 5 607 MD et représente une proportion du chiffre d’affaires de 36,3%.
Au 30 juin 2018, le volume traité par TUNISIE VALEURS a atteint les 912 561 MD, en décalage de 4%, par rapport à 2017, en raison de la baisse du volume des opérations d’enregistrement en Bourse.

Quant aux produits financiers, ils ont progressé de 20% à 542 554 D et les charges financières ont baissé de 36% pour atteindre 14 847 D.

S’agissant du business plan, Walid saibi, DG de Tunisie valeurs a tenu à préciser que les perspectives de la société ne sont pas très optimistes vu les difficultés du secteur. Il s’agit plutôt, selon lui, de maintenir le positionnement de la société et sa part de marché et préserver ses acquis notamment en matière d’intermédiation.

Il a par ailleurs indiqué que le chiffre d’affaires de la société a connu une amélioration durant l’année 2017 contrairement à l’année 2016 où le résultat a été pénalisé par une perte exceptionnelle de 2,9MDT. Jusqu’au 13 juillet 2018, ses chiffres s’annoncent aussi bons grâce à une importante opération d’intermédiation réalisée par la société.

Avec 800 MDT d’OPCVM gérés aujourd’hui, Tunisie Valeurs est le premier gestionnaire de la place avec 17,8% de part de marché. En 1997, la société a mis en place un bureau d’études en vue de proposer aux investisseurs de la recherche fondamentale sur les sociétés cotées. Cet élément a été déterminant pour attirer les capitaux étrangers sur la place de Tunis. Agréée en 1999 en tant que Spécialiste en Valeurs du Trésor (SVT) par le ministère des Finances, Tunisie Valeurs demeure l’unique SVT non bancaire du pays.

En 2000, Tunisie Valeurs a lancé l’activité de gestion individuelle pour le compte de tiers. Aujourd’hui, elle gère 400 comptes pour un montant global de 78 MD. Et c’est en mars 2018 que la société a décidé d’entamer le processus d’introduction en Bourse.

Modalités de l’offre

-Offre à Prix Ferme (OPF) de 604 572 actions au public, représentant 30,23% du capital social de la société.

-Placement Privé de 100 000 actions, représentant 5% du capital social de la société. Ce placement privé sera réalisé aux mêmes conditions de prix que l’OPF.

Caractéristiques de l’offre

Catégorie A : Institutionnels tunisiens et/ou étrangers y compris les OPCVM sollicitant au minimum 1001 actions et au maximum 100 000 actions. Cette catégorie portant sur 170 000 actions sera répartie au prorata des souscriptions.

Catégorie B : Personnes physiques et/ou morales, tunisiennes et/ou étrangères hors institutionnels sollicitant au minimum 1001 actions et au maximum 10 000 actions. Cette catégorie portant sur 350 000 actions sera répartie au prorata des souscriptions.

Catégorie C : Personnes physiques et/ou morales, tunisiennes et/ou étrangères hors institutionnels sollicitant au minimum 100 actions et au maximum 1 000 actions. Cette catégorie portant sur 84 572 actions sera répartie de manière égalitaire entre les différents souscripteurs.

par -

La bourse de Tunis débute la séance de Mercredi en repli où le Tunindex recule de 0,18% en enregistrant 8354,25 points dans un volume total de 1,480MD.
Dans le vert, le titre AMS grimpe de 2,83 % à 1,09 D suivi par et STAR et STPAP qui gagnent respectivement 2,74% et 2,73 % à 142,00 D et 4,50 D.

A la baisse, SOTET recule de 2,98 % à 3,58 D tout comme BNA et CIL qui baissent respectivement de 2,96% et 2,94 % à 20,28 D et 14,85 D.

par -

Selon une note récente de la bourse, au 31 juillet 2018, le volume d’échanges sur la cote de la bourse a atteint environ 1 067 millions de dinars contre 794 MDT pour la même période 2017, soit une nette hausse de 34,4%. Le secteur des sociétés financières, représentant 52% de la capitalisation boursière, accaparé la plus grande part du marché avec 40,6% du volume global, en progression de 78% par rapport à la même période 2017. Étant précisé que cette performance essentiellement imputable au secteur bancaire qui a marqué une hausse du volume d’échanges de 73%.

En deuxième position se classe le secteur des biens de consommation,représentant 31% de la capitalisation boursière, avec une part de 35,4% du volume global du marché et une progression de 39,3% du volume d’échanges par rapport à la même période 2017.

Pour les autres secteurs, représentant 17% de la capitalisation boursière, quatre secteurs ont affiché une hausse de leurs volumes d’échanges, il s’agit des secteurs télécommunications (251,8%), pétrole et gaz (75,1%), services aux consommateurs (9,5%) et matériaux de base (1,1%) contre trois secteurs en baisse, à savoir : les secteurs santé(-32,9%), industries(-29,4%), technologie (-4,3%).

par -
La Bourse de Tunis clôture la séance de Lundi, dans le vert

“Les investisseurs tunisiens représentent les principaux intervenants sur le marché de la bourse avec une part qui oscille autour de 70%, suivis des investisseurs étrangers et des OPCVM, indique la bourse dans une note récente.

En Effet, sur la période janvier-juillet 2018, la part des investisseurs tunisiens dans les achats a atteint 72,7% contre 75,6% pour la même période 2017, alors que du côté des vente leur part a marqué une baisse pour passer de 66% à 62,1%.

La part des investisseurs étrangers dans les achats a affiché une hausse pour passer de 9,1% à 12,7%. En évoluant dans le même sens, la part des étrangers dans les ventes a atteint environ 25% en 2018 contre 18,5% en 2017.

La part des OPCVM a marqué une légère baisse durant les deux périodes. En effet, leurs parts dans les achats et dans les ventes sont passées,respectivement, de 12,9% à 12,1% et de 13,3% à 11,6%

par -

Dans une notre récente, la bourse de Tunis vient d’annoncer qu’à la date butoir relative à la publication des indicateurs d’activité du 2ème trimestre, soit le 20 juillet 2018, 59 sociétés cotées ont communiqué leurs indicateurs, représentant 73% de la Cote. A fin juillet2018, ce nombre est passé à 79, soit 975%.

A ce jour, précise la bourse, il ne reste que deux sociétés qui n’ont pas encore publié leurs indicateurs à savoir AeTech et MIP; étant rappelé que cette dernière n’a pas communiqué ses indicateurs d’activité depuis le dernier trimestre de 2016.

par -
La Bourse de Tunis clôture la séance de Lundi, dans le vert

En dépit de la conjoncture économique et financière qui frappe de plein fouet le pays, la Bourse de Tunis continue de faire de bon chiffres tirés par les banques et les institutions financières qui représentent 52% de la capitalisation boursière.

Selon les derniers indicateurs de la Bourse de Tunis, au 31 juillet 2018, le volume d’échanges sur la cote de la bourse a atteint environ 1 067 millions de dinars contre 794 millions de dinars pour la même période 2017, soit une nette hausse de 34,4%.

Le secteur des sociétés financières, représentant 52% de la capitalisation boursière, a accaparé la plus grande part du marché avec 40,6% du volume global, en progression de 78% par rapport à la même période 2017. Étant précisé que cette performance est essentiellement imputable au secteur bancaire, lequel a marqué une hausse du volume d’échanges de 73%. En deuxième position se classe le secteur des biens de consommation, représentant 31% de la capitalisation boursière, avec une part de 35,4% du volume global du marché et une progression de 39,3% du volume d’échanges par rapport à la même période 2017.

Pour les autres secteurs, représentant 17% de la capitalisation boursière, quatre secteurs ont affiché une hausse de leurs volumes d’échanges : il s’agit des secteurs télécommunications (+251,8%), pétrole et gaz (+75,1%), services aux consommateurs (+9,5%) et matériaux de base (+1,1%) ; contre trois secteurs en baisse, à savoir santé (-32,9%), industries (-29,4%), technologie (-4,3%).

Les investisseurs tunisiens représentent les principaux intervenants sur le marché avec une part qui oscille autour de 70%, suivis des investisseurs étrangers et des OPCVM. En effet, sur la période janvier-juillet 2018, la part des investisseurs tunisiens dans les achats a atteint 72,7% contre 75,6% pour la même période 2017, alors que du côté des ventes leur part a marqué une baisse pour passer de 66% à 62,1%. La part des investisseurs étrangers dans les achats a affiché une hausse pour passer de 9,1% à 12,7%.

En évoluant dans le même sens, la part des étrangers dans les ventes a atteint environ 25% en 2018 contre 18,5% en 2017. La part des OPCVM a marqué une légère baisse durant les deux périodes. En effet, leurs parts dans les achats et dans les ventes sont passées, respectivement, de 12,9% à 12,1% et de 13,3% à 11,6%.

par -

Le Conseil d’Administration de la Bourse de Tunis, réuni le 19 Juillet 2018, a donné son accord de principe à l’admission de la société SIDENOR sur le marché principal de la Cote de la Bourse, indique un communiqué de la bourse.

L’introduction définitive reste tributaire du visa du Conseil du Marché Financier.

par -

“Le résultat global de l’année 2017 de 69 des 81 sociétés cotées, s’est amélioré de 24,5% par rapport à l’année 2016, pour atteindre un montant de 1 748MD contre 1 404MD. Parmi ces 69 sociétés, 60 ont enregistré des résultats bénéficiaires. Les 20 sociétés qui composent le Tunindex20, ont accaparé 81% du résultat global, avec un montant de1 419 MD en croissance de 23,3% par rapport à l’année 2016 (1 151 MD)”, indique la bourse de Tunis dans une note publiée ce jeudi 12 juillet sur son site Web.

Dans le secteur financier, les 12 banques cotées ont réalisé un résultat global de 1 097MD, en progression de 23,7% par rapport à l’année 2016. Seule Wifack International BANK a dégagé un résultat déficitaire.

Les 7 sociétés de leasing cotées ont connu une évolution de 18,9% de leur résultat annuel global pour atteindre 59,6MD contre 50,1MD l’année précédente. La tendance est inversée pour les 4 compagnies d’assurances cotées qui ont affiché un résultat annuel global en régression de 19,5% pour se situer à 40,5MD contre 50,3MD durant l’année 2016.

Le secteur financier a connu durant l’année 2017 une évolution de 21% par rapport à l’année 2016, avec un résultat global de 1 217 MD contre 1 005MD en 2016. Ce résultat représente 69% du résultat global tous secteurs confondus.

Dans le secteur des Biens de Consommation, le résultat global de l’année 2017 a progressé de 26,9%.

Le résultat annuel global des 3 grands groupes opérant dans l’agroalimentaire (Poulina Group Holding, Delice Holding et SFBT) a progressé de 31,9% pour atteindre 349MD contre 265MD en 2016.

La progression du résultat global des sociétés du secteur des Services aux Consommateurs s’est établie à 5,2%. Les 2 enseignes de la grande distribution cotées en bourse (Monoprix et Magasin General) ont affiché un résultat annuel global de 9,2MD contre 7,7MD en 2016, soit une évolution de 20,5% expliquée essentiellement par la performance remarquable de Magasin général.

Le résultat annuel global des 3 concessionnaires automobiles cotés (le résultat UADH n’étant pas encore publié) a progressé de 6,1% pour se situer à 80MD contre 75,4MD durant l’exercice 2016.

Le secteur des industries, a réalisé un résultat global déficitaire de -31,1MD contre -34,3MD en 2016, porté essentiellement par la mauvaise performance de deux cimenteries, dans la même tendance, le sous-secteur « Bâtiment et matériaux de construction» a affiché pour la deuxième année de suite des résultats négatifs avec une perte de -87,2MD en 2017 et une perte de -70,8MD en 2016.

Au total, tous les secteurs ont dans l’ensemble enregistré une performance positive en 2017, ce qui explique la bonne tenue de la performance globale des sociétés cotées. Seuls 3 sous-secteurs ont affiché des performances négatives à savoir les assurances, les produits ménagers et de soins personnels et Bâtiment et matériaux de construction.

Après ICF qui a réalisé la plus forte croissance de résultat durant la période avec un résultat de 14,9MD contre 0,401 MD en 2016, les plus importantes hausses de résultat ont été réalisées par Telnet Holding (+479,8%), SOTETEL (+314,7%), ASSAD (+234,2%), STB (+192,2%), SIAME (95,8%), ADWYA (79,7%),
MAGASIN GENERAL (79,5%), SOTRAPIL (78,9%) , MPBS (74,4%) et SOTUVER (66,7%).Les plus fortes baisses de résultats ont touché SIMPAR (-70,1%), BTE (-65,6%), STAR (-54,5%), SAM (-39,5%), SAH (-25,9%), TUNIS RE (-22,8%), SANIMED (-19,6%), PLACEMENT TUNISIE SICAF (-8,3%), LAND’OR (-6,6%) et ENNAKL AUTOMOBILES (-5,9%).

par -

La société “Ciments de Bizerte” annonce la finalisation du projet d’aménagement du quai, qui sera prêt en juillet prochain. Dans une déclaration à Aficanmanager, en marge de la communication financière de l’entreprise qui a eu lieu mercredi 13 juin 2018 à la bourse, il a indiqué que la première tranche de ce projet est entrée en service depuis le mois de mars dernier et l’autre devrait l’être en juillet prochain. “On aura à partir de cette date, notre propre quai pour exporter le ciment”, a-t-il dit.

“Ce projet va changer notre orientation et donner des ailes à la société”, a assuré le responsable à Africanmanager, rappelant la reprise depuis presque un mois du programme d’exportation du clinker et du ciment en vrac, suspendu depuis 10 ans.

par -

La Tunisie a été classée parmi 11 pays interdits d’activité commerciale sur Bithumb, la plus grande bourse de crypto monnaie (monnaie numérique) en Corée du Sud, selon le site électronique de cette bourse.

Figurent également, sur la liste, la Corée du Nord, la Bosnie-Herzégovine, l’Ethiopie, la Syrie, l’Iran, l’Iraq, le Sri Lanka, Trinité-et-Tobago, le Vanuatu et le Yémen. En vertu de cette décision, les nouveaux utilisateurs issus de ces pays ne seront pas acceptés sur la plate-forme et les anciens comptes seront désactivés, le 21 juin. Ces pays sont épinglés en raison de leur non-conformité aux normes internationales de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

L’objectif principal de cette interdiction est de se conformer aux normes mondiales de lutte contre ces activités, favoriser un marché transparent de la crypto-monnaie et la protection des investisseurs

Bithumb oeuvrera à se conformer à la réglementation internationale et aux règles anti-blanchiment et bloquera les transactions des résidents des pays faisant partie de la liste noire des territoires non coopératifs (NCCT), lit-on sur le site .

Lors de la dernière réunion financière du G20, les pays participants ont décidé de mettre en œuvre les normes du Groupe d’action financière sur le blanchiment de capitaux et Ils expliquent dans un document publié par le G20, qu’ils s’engageront à mettre en œuvre ces règles sur les monnaies virtuelles.

Le 7 février 2018, la Tunisie a été classée sur la liste noire des pays susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme, par le parlement européen. La Tunisie figure parmi les 17 paradis fiscaux extérieurs à l’Union européenne, inscrits dans une “liste noire” adoptée, mardi, par les 28 ministres des Finances européens lors d’une réunion tenue à Bruxelles.

Le Conseil de l’Union européenne, a adopté, lors de sa réunion du 5 décembre 2017, ses conclusions sur la liste des juridictions non coopératives à des fins fiscales. La Tunisie figure parmi cette liste annexée, du Conseil européen, lequel estime que le pays ” a des régimes fiscaux préférentiels néfastes et ne s’est pas engagé à les modifier ou à les abolir”.

par -

La bourse de Tunis débute la séance de vendredi dans le vert avec un Tunindex qui affiche une hausse de 0,49%, à 7 358,48 points dans un volume total de 2,191 MD, selon MCP.
Dans le vert, la BANQUE DE TUNISIE grimpe de 3,11% à 8,60 D suivie par WIFAK INTERNATIONAL BANK et SIAME qui gagnent respectivement 2,86% et 2,55%, à 7,19 D et 2,41 D.
SERVICOM baisse de 3,47%, à 2,22 D tout comme les ASSURANCES SALIM et ELECTROSTAR qui baissent respectivement de 2,97% et 2,88%, à 26,07 D et 2,36 D.

par -

La bourse de Tunis débute la séance de ce mercredi dans le vert ; le Tunindex affiche une hausse de 0,46% avec 7 203,36 points dans un volume total de 1,684 MTND.
Dans le vert, EURO-CYCLES grimpe de 3,58% à 31,80 TND suivie par LAND’OR et MAGASIN GENERAL qui gagnent respectivement 2,84% et 2,58% à 9,05 TND et 39,29TND.
A la baisse, AMI ASSURANCES affiche -2,15% à 7,72 TND tout comme TUNISAIR et ICF qui baissent respectivement de 2% et 1,78% à 0,49 TND et 44 TND.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

La joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur (101e mondiale) a poursuivi son aventure réussie au tournoi "Kremlin cup" de Moscou, doté de 767.000 dollars,...