Tags Posts tagged with "bourse,"

bourse,

par -

Le Conseil d’Administration de la Bourse de Tunis, réuni le 19 Juillet 2018, a donné son accord de principe à l’admission de la société SIDENOR sur le marché principal de la Cote de la Bourse, indique un communiqué de la bourse.

L’introduction définitive reste tributaire du visa du Conseil du Marché Financier.

par -

“Le résultat global de l’année 2017 de 69 des 81 sociétés cotées, s’est amélioré de 24,5% par rapport à l’année 2016, pour atteindre un montant de 1 748MD contre 1 404MD. Parmi ces 69 sociétés, 60 ont enregistré des résultats bénéficiaires. Les 20 sociétés qui composent le Tunindex20, ont accaparé 81% du résultat global, avec un montant de1 419 MD en croissance de 23,3% par rapport à l’année 2016 (1 151 MD)”, indique la bourse de Tunis dans une note publiée ce jeudi 12 juillet sur son site Web.

Dans le secteur financier, les 12 banques cotées ont réalisé un résultat global de 1 097MD, en progression de 23,7% par rapport à l’année 2016. Seule Wifack International BANK a dégagé un résultat déficitaire.

Les 7 sociétés de leasing cotées ont connu une évolution de 18,9% de leur résultat annuel global pour atteindre 59,6MD contre 50,1MD l’année précédente. La tendance est inversée pour les 4 compagnies d’assurances cotées qui ont affiché un résultat annuel global en régression de 19,5% pour se situer à 40,5MD contre 50,3MD durant l’année 2016.

Le secteur financier a connu durant l’année 2017 une évolution de 21% par rapport à l’année 2016, avec un résultat global de 1 217 MD contre 1 005MD en 2016. Ce résultat représente 69% du résultat global tous secteurs confondus.

Dans le secteur des Biens de Consommation, le résultat global de l’année 2017 a progressé de 26,9%.

Le résultat annuel global des 3 grands groupes opérant dans l’agroalimentaire (Poulina Group Holding, Delice Holding et SFBT) a progressé de 31,9% pour atteindre 349MD contre 265MD en 2016.

La progression du résultat global des sociétés du secteur des Services aux Consommateurs s’est établie à 5,2%. Les 2 enseignes de la grande distribution cotées en bourse (Monoprix et Magasin General) ont affiché un résultat annuel global de 9,2MD contre 7,7MD en 2016, soit une évolution de 20,5% expliquée essentiellement par la performance remarquable de Magasin général.

Le résultat annuel global des 3 concessionnaires automobiles cotés (le résultat UADH n’étant pas encore publié) a progressé de 6,1% pour se situer à 80MD contre 75,4MD durant l’exercice 2016.

Le secteur des industries, a réalisé un résultat global déficitaire de -31,1MD contre -34,3MD en 2016, porté essentiellement par la mauvaise performance de deux cimenteries, dans la même tendance, le sous-secteur « Bâtiment et matériaux de construction» a affiché pour la deuxième année de suite des résultats négatifs avec une perte de -87,2MD en 2017 et une perte de -70,8MD en 2016.

Au total, tous les secteurs ont dans l’ensemble enregistré une performance positive en 2017, ce qui explique la bonne tenue de la performance globale des sociétés cotées. Seuls 3 sous-secteurs ont affiché des performances négatives à savoir les assurances, les produits ménagers et de soins personnels et Bâtiment et matériaux de construction.

Après ICF qui a réalisé la plus forte croissance de résultat durant la période avec un résultat de 14,9MD contre 0,401 MD en 2016, les plus importantes hausses de résultat ont été réalisées par Telnet Holding (+479,8%), SOTETEL (+314,7%), ASSAD (+234,2%), STB (+192,2%), SIAME (95,8%), ADWYA (79,7%),
MAGASIN GENERAL (79,5%), SOTRAPIL (78,9%) , MPBS (74,4%) et SOTUVER (66,7%).Les plus fortes baisses de résultats ont touché SIMPAR (-70,1%), BTE (-65,6%), STAR (-54,5%), SAM (-39,5%), SAH (-25,9%), TUNIS RE (-22,8%), SANIMED (-19,6%), PLACEMENT TUNISIE SICAF (-8,3%), LAND’OR (-6,6%) et ENNAKL AUTOMOBILES (-5,9%).

par -

La société “Ciments de Bizerte” annonce la finalisation du projet d’aménagement du quai, qui sera prêt en juillet prochain. Dans une déclaration à Aficanmanager, en marge de la communication financière de l’entreprise qui a eu lieu mercredi 13 juin 2018 à la bourse, il a indiqué que la première tranche de ce projet est entrée en service depuis le mois de mars dernier et l’autre devrait l’être en juillet prochain. “On aura à partir de cette date, notre propre quai pour exporter le ciment”, a-t-il dit.

“Ce projet va changer notre orientation et donner des ailes à la société”, a assuré le responsable à Africanmanager, rappelant la reprise depuis presque un mois du programme d’exportation du clinker et du ciment en vrac, suspendu depuis 10 ans.

par -

La Tunisie a été classée parmi 11 pays interdits d’activité commerciale sur Bithumb, la plus grande bourse de crypto monnaie (monnaie numérique) en Corée du Sud, selon le site électronique de cette bourse.

Figurent également, sur la liste, la Corée du Nord, la Bosnie-Herzégovine, l’Ethiopie, la Syrie, l’Iran, l’Iraq, le Sri Lanka, Trinité-et-Tobago, le Vanuatu et le Yémen. En vertu de cette décision, les nouveaux utilisateurs issus de ces pays ne seront pas acceptés sur la plate-forme et les anciens comptes seront désactivés, le 21 juin. Ces pays sont épinglés en raison de leur non-conformité aux normes internationales de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

L’objectif principal de cette interdiction est de se conformer aux normes mondiales de lutte contre ces activités, favoriser un marché transparent de la crypto-monnaie et la protection des investisseurs

Bithumb oeuvrera à se conformer à la réglementation internationale et aux règles anti-blanchiment et bloquera les transactions des résidents des pays faisant partie de la liste noire des territoires non coopératifs (NCCT), lit-on sur le site .

Lors de la dernière réunion financière du G20, les pays participants ont décidé de mettre en œuvre les normes du Groupe d’action financière sur le blanchiment de capitaux et Ils expliquent dans un document publié par le G20, qu’ils s’engageront à mettre en œuvre ces règles sur les monnaies virtuelles.

Le 7 février 2018, la Tunisie a été classée sur la liste noire des pays susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme, par le parlement européen. La Tunisie figure parmi les 17 paradis fiscaux extérieurs à l’Union européenne, inscrits dans une “liste noire” adoptée, mardi, par les 28 ministres des Finances européens lors d’une réunion tenue à Bruxelles.

Le Conseil de l’Union européenne, a adopté, lors de sa réunion du 5 décembre 2017, ses conclusions sur la liste des juridictions non coopératives à des fins fiscales. La Tunisie figure parmi cette liste annexée, du Conseil européen, lequel estime que le pays ” a des régimes fiscaux préférentiels néfastes et ne s’est pas engagé à les modifier ou à les abolir”.

par -

La bourse de Tunis débute la séance de vendredi dans le vert avec un Tunindex qui affiche une hausse de 0,49%, à 7 358,48 points dans un volume total de 2,191 MD, selon MCP.
Dans le vert, la BANQUE DE TUNISIE grimpe de 3,11% à 8,60 D suivie par WIFAK INTERNATIONAL BANK et SIAME qui gagnent respectivement 2,86% et 2,55%, à 7,19 D et 2,41 D.
SERVICOM baisse de 3,47%, à 2,22 D tout comme les ASSURANCES SALIM et ELECTROSTAR qui baissent respectivement de 2,97% et 2,88%, à 26,07 D et 2,36 D.

par -

La bourse de Tunis débute la séance de ce mercredi dans le vert ; le Tunindex affiche une hausse de 0,46% avec 7 203,36 points dans un volume total de 1,684 MTND.
Dans le vert, EURO-CYCLES grimpe de 3,58% à 31,80 TND suivie par LAND’OR et MAGASIN GENERAL qui gagnent respectivement 2,84% et 2,58% à 9,05 TND et 39,29TND.
A la baisse, AMI ASSURANCES affiche -2,15% à 7,72 TND tout comme TUNISAIR et ICF qui baissent respectivement de 2% et 1,78% à 0,49 TND et 44 TND.

par -

La Banque de Tunisie « BT » porte à la connaissance de ses actionnaires et du public que son Assemblée Générale Extraordinaire, réunie le 23 avril dernier, a décidé de porter le capital social de 180 000 000 Dinars à 225 000 000 Dinars par incorporation des réserves ordinaires pour un montant de 45 000 000 Dinars.

L’augmentation de capital sera réalisée par la création de 45 000 000 actions nouvelles gratuites, au nominal de un (1) dinar à attribuer aux détenteurs des 180 000 000 actions composant le capital social actuel ainsi qu’aux cessionnaires des droits d’attribution en bourse à raison d’une (1) action nouvelle gratuite pour quatre (4) actions anciennes, avec entrée en jouissance au 1er janvier 2018.

par -

Force est de reconnaître que ce qui se passe depuis quelques semaines, entre Noureddine Taboubi et Youssef Chahed, la centrale syndicale UGTT et le GUN (Gouvernement d’Union Nationale), n’est plus un bras de fer, mais désormais une guerre pure et simple qui devient destructive. Cela, d’autant que l’UGTT y utilise désormais les armes de destruction massive, celles de l’économique et des finances pour tenter de le faire tomber. Une guerre qui fait des dégâts de plusieurs millions de dinars.

  • Au début, un différend administratif…

Dernière victime de cette guerre Chahed-Taboubi, la société dont la cotation en bourse est suspendue depuis le 4 avril 2018, Carthage Cement. L’affaire avait commencé le 14 mars, lorsqu’un ouvrier de la société sous-traitante danoise NLS (filiale de Flsmidth Cement qui est l’entreprise qui a la charge de la production de Carthage Cement), s’absente de son poste de travail et, répondant à un questionnaire, affirme que c’est le syndicat qui l’a autorisé à s’absenter.

Sanctionnés et refusant la mesure disciplinaire, les membres du syndicat montent au créneau et prennent en otage l’outil de production, dont ils interdisent l’accès au reste des travailleurs. A la dizaine de squatteurs syndicalistes mécontents, s’ajoutent leurs fans, leurs amis et leurs familles, pour se constituer en groupe qui se prend en photos aux cris de «le syndicat et la plus grande force du pays».

Par mesure de sécurité, la société a arrêté le four et fait sortir son personnel. Les syndicalistes y sont restés sur plus pendant 3 semaines sans quitter. Ils refusent les sanctions. La société exige de traduire en justice les criminels et engage des poursuites judiciaires contre une dizaine de squatteurs. Des bagarres éclatent entre personnels squatteurs de l’usine et ouvriers voulant reprendre le travail. La tension monte et va jusqu’à asperger un directeur d’essence et des violences physiques contre une directrice RH. La violence touche même un directeur danois qui se verra poser une dizaine de points de suture et qui pourrait transformer l’agression en incident diplomatique.

…. le soutien de l’UGTT se transforme en agressions physiques

Appuyés par l’UGTT, ils refusent de quitter l’usine, forts du soutien du syndicat. Le 12 avril 2018, en effet, un communiqué de la centrale syndicale (BE élargi de l’UR de Ben Arous), met les autorités en garde contre toute tentative de lever le squat et invoque, en guise de prétexte, «notre total refus de vendre Carthage Cement et toutes les entreprises publiques».

Le lendemain, 13 avril, ce sont le reste des ouvriers qui publient un communiqué où ils dénoncent la réunion du BE de l’UGTT Ben Arous qui «met en danger leurs emplois et les sources de revenus de 1.300 personnes, consacre la politique de l’impunité et implique Carthage Cement dans un différend qui n’est pas le sien» disaient les dizaines d’ouvriers signataires qui se sentaient floués par le syndicat. Les non «grévistes» iront plus tard manifester, avec des mots durs, contre le SG de l’UGTT l’accusant de soutenir des gens qui font barrage à la liberté du travail.

  • Le laxisme du Gouverneur et du gouvernement pourrissent l’affaire

Les autorités tunisiennes, manifestement en accord avec l’UGTT qui pose ses conditions sur qui pourrait être sorti de l’usine et qui ne le doit pas, ne se décident à intervenir que le 14 avril. La Garde nationale fait alors évacuer tout le monde, sauf le 1er responsable du noyau dur syndical dans cette affaire qui serait un cadre syndicaliste. Le travail reprend, mais ce n’est que pour quelques heures. Voyant que l’UGTT ne le soutient plus, ledit responsable syndical fait appel à quelques sbires de la région. Ils interdisent depuis hier tout accès à l’usine et toute reprise du travail de Carthage Cement.

On notera ici le laxisme du Gouverneur de la région qui disait chaque fois aux responsables de l’usine, attendre les directives de sa hiérarchie et une prétendue autorisation juridique, nominative des personnes à évacuer de l’usine qui est, jusqu’à notre mise en ligne, en arrêt car les Danois de Flsmidth refusent ce qu’ils appellent le «risque opérationnel». Un risque qui demeurait vivace, ce dimanche 15 avril 2018 et qui risque de s’aggraver demain lundi, lorsque les ouvriers tenteront de reprendre le travail face au syndicaliste et ses sbires.

On notera aussi que tout ce qui s’est passé et se passe à Carthage Cement, est loin d’être une grève, mais une affaire politico-économique et le pendant social d’un différend politique entre UGTT et gouvernement autour de la question des entreprises publiques dont Noureddine Taboubi fait le cheval de bataille contre Youssef Chahed. Une bataille qui coûte 800.000 DT de chiffre d’affaires en moins par jour pour Carthage Cement. Qui paiera ces dégâts causés tant à l’Etat qu’aux épargnants qui croyaient en l’avenir d’une entreprise cotée en bourse ? Sûrement pas le syndicaliste. Il jouit de l’immunité syndicale, une nouveauté de ladite révolution !

Khaled Boumiza

par -

La bourse de Tunis débute la séance du jeudi 11 avril 2018 dans le vert ; le Tunindex affiche une hausse de 0.37% avec 7 037.92 points dans un volume total de 0.495 MTND, selon l’intermédiaire en bourse Mena Capital Partners (MCP).

Dans le vert, TAWASOL GROUP HOLDING grimpe de 3.44% à 0.30 TND suivie par BANQUE DE L’HABITAT et SFBT qui gagnent respectivement 2.89% et 2.47% à 21.30 TND et 23.57 TND.
A la baisse, CELLCOM chute de 3.61% à 2.13 TND, tout comme SERVICOM et TUNIS RE qui baissent respectivement de 3.48% et 1.95%, à 1.94 TND et 8.02 TND, a précisé MCP.

par -

Les revenus consolidés de l’année 2017, pour le groupe One Tech Holding du groupe Sallami, ont atteint 698,7 millions de dinars contre 573,6 MDT en 2016. Le résultat net consolidé a atteint 48,6 millions de dinars, en augmentation de 59,6 %, par rapport à son niveau de l’année 2016. Le résultat net part du groupe est passé de 26,9 millions de dinars en 2016 à 42,4 millions de dinars en 2017. Le résultat net individuel de la Société est remonté en 2017 à 16,980.712 MDT contre 16,831.569 MDT en 2016.

par -

La Bourse de Tunis a débuté la séance du mardi 27 mars 2018 dans le vert. Le Tunindex a affiché une hausse de 0,36% avec 7 074,18 points dans un volume total de 0,494 MD, selon MCP.
Dans le vert, DELICE HOLDING grimpe de 4,28% à 18,25 D suivie par CELLCOM et BEST LEASE qui gagnent respectivement 2,89% et 2,74 % à 2,13 D et 1,87 D.
A la baisse, CEREALIS chute de 2,92% à 4,97 D, tout comme MAGASIN GENERAL et SERVICOM qui baissent respectivement de 2,91% et 2,02% à 2 D et 1,45 D.

par -

Au cours de la semaine, du 19 au 23 mars 2018, le Tunindex a maintenu le cap, en enregistrant une performance hebdomadaire de 1,54% à 7 038,91 points, franchissant pour la première fois, en 2018, la barre symbolique de 7000 points, annonce l’intermédiaire en bourse ” Tunisie valeurs “.
Sur une semaine écourtée d’une séance en raison de la fête de l’indépendance, les échanges ont été en baisse comparativement aux précédentes semaines, avec un volume moyen quotidien de 5,7 millions de dinars (MD).
Analyse des valeurs
* L’action BT a terminé la semaine sur une note d’optimisme. Transigée à 2,5 MD, l’action s’est appréciée de 9,3% à 9,850 D. La valeur affiche, depuis le début de l’année, un bon parcours boursier avec une performance de 21,6%.
* Une semaine difficile s’est clôturée pour la valeur Euro-Cycles. L’action a glissé de 5,5% à 31,450 D en brassant un flux de 0,9 MD. Notons que le groupe Euro-Cycles a réalisé un bénéfice net consolidé de 15,6 MD au terme de l’exercice 2017.
* Transigée à hauteur de 2 MD, le titre CIL a été la valeur la plus dynamique de la semaine. L’action a terminé en territoire positif, gagnant 1,2% à 17,200 D. Le titre a réalisé un parcours boursier timide (une hausse de 5,2%) depuis le début de l’année

par -

La Bourse de Tunis clôture à la fin de la séance du jeudi sur une hausse de 0.57% réalisée par le Tunindex à 7 041.52 points, soit un volume d’échanges de 9.172 MTND, selon l’intermédiaire en bourse Mena Capital Partners (MCP).

Le titre CIL a animé le marché par un volume transactionnel de 5.100 MTND à 17 TND, tout en faisant du surplace, a indiqué la même source.

A la hausse, le titre MPBS s’est monnayé à 3.09 TND, soit une montée de 3%, suivi par ATB qui a réalisé une augmentation de 2.88% à 4.64 TND. Le titre MODERN LEASING, quant à lui, s’est monnayé à 3.80 TND, enregistrant un relèvement de 2.70%.

Dans le vert, BANQUE DE L’HABITAT et TELNET HOLDING ont réalisé respectivement une progression de 2.60% et 2.40% à 21.70 TND et 8.50 TND.

A la baisse, le titre AETECH a chuté de 3.33 % à 0.58 TND, suivi par SOCIETE ATELIER DU MEUBLE ‘’INERIEURS’’, qui s’est monnayé à 2.73 TND, soit un déclin de 2.84%. Le titre OFFICE-PLAST, quant à lui, a réalisé une détérioration de 2.68% à 2.54 TND.

Dans le rouge, les titres LAND’OR et SOTETEL ont réalisé un amoindrissement respectif de 2.54% et 2.50% à 8.41 TND 2.72 TND, a conclu MCP .

par -

La Bourse de Tunis débute la séance de ce lundi 12 mars 2018 dans le vert ; le Tunindex affiche une hausse de 0,10% avec 6 816,10 points dans un volume total de 0,335 MTND.

Dans le vert, CELLCOM grimpe de 5,85% à 2,53 TND suivie par TUNISIE LEASING et SOMOCER qui gagnent respectivement 2,96% et 2,50% à 13,90 TND et 1,23 TND.

A la baisse, AMI ASSURANCES chute 2,21% à 7,50 TND tout comme HANNIBAL LEASE et SOPAT qui perdent respectivement 2% et 1,47%, à 7,81 TND et 0,67 TND.

par -

La Bourse de Tunis a clôturé la séance de vendredi sur une hausse de 0,19% réalisée par le Tunindex à 6 809,46 points, soit un volume d’échanges de 4,871 MD, selon Mena Capital Partners (MCP).
A la hausse, le titre New Body Line s’est monnayé à 5,38 D, soit une montée de 4,87%, suivi par CEREALIS qui a réalisé une augmentation de 4% à 5,19 D. Le titre Société Atelier du Meuble intérieurs s’est, quant à lui, monnayé à 2,79 D, soit un relèvement de 2,95%.

Dans le vert, Tuninvest SICAR a réalisé une progression de 2,80% à 5,50 D, suivi par SFBT qui a réalisé le plus fort volume de la séance drainant 0,856 MD à 22,84 D, soit un accroissement de 2,10%.
A la baisse, le titre SOTETEL a chuté de 3,11% à 2,80 D, suivi par ALKIMIA qui s’est monnayé à 34,40 D, soit un déclin de 2,98%. Le titre SOPAT quant à lui a réalisé une détérioration de 2,85% à 0,68 D. Dans le rouge, les titres SOTUVER et AIR LIQUIDE ont réalisé un amoindrissement respectif de 2,63% et 1,82% à 5,54 D et 80,01 D.

par -

La bourse de Tunis débute la séance de jeudi dans le vert. Le Tunindex affiche une hausse de 0,06%, avec 6 795,71 points dans un volume total de 0,171 MD, selon MCP.

Dans le vert, NEW BODY LINE grimpe de 4,33% à 5,05 D suivie par DELICE HOLDING et BTE qui gagnent respectivement 3,24% et 2,25% à 18,48 D et 17,20 D.

A la baisse, SOCIETE ATELIER DU MEUBLE INTERIEURS chute de 3,71% à 2,59 D tout comme TAWASOL GROUP HOLDING et CEREALIS qui chutent respectivement de 3,12% et 3% 0,31 D et 4,85 D.

par -

La Bourse de Tunis clôture la séance de mardi 06 mars 2018 sur une hausse de 0,27% réalisée par le Tunindex à 6 736.33 points, soit un volume d’échanges de 9,216 Millions de dinars (MD), selon Mena capital partners (MCP)

A la hausse, le titre CELLCOM s’est monnayé à 2,18 D, soit une montée de 5,82%, suivi par UNIMED qui a réalisé une augmentation de 3,82% à 10,05 D. Le titre AETECH quant à lui s’est monnayé à 0,64 D, soit un relèvement de 3,22%.

Dans le vert, le titre SOCIETE ATELIER DU MEUBLE INTERIEURS a réalisé une progression de 2,76% à 2,60 D, suivi par le titre SFBT qui a réalisé le volume le plus fort de la séance, drainant 4,584 MD à 21,40 D, soit un accroissement de 2,39%.

A la baisse, le titre LAND’OR a chuté 2,98 % à 8,44 D, suivi par STB qui s’est monnayée à 3,69 D, soit un déclin de 2,38%. Le titre CEREALIS quant à lui a réalisé une détérioration de 2,25% à 5,20 D.
Dans le rouge, les titres EURO-CYCLES et ASSAD ont réalisé un amoindrissement respectif, de 2,09% et 2,06% à 34,61 D et 9 D.

par -

La Bourse de Tunis a débuté la séance du lundi dans le vert. Le Tunindex a affiché une hausse de 0,09% avec 6 708,94 points dans un volume total de 1,070 MD, selon MCP.
Dans le vert, CELLCOM grimpe de 5,12% à 2,05 D suivie par TAWASOL GROUP HOLDING et EURO-CYCLES qui gagnent respectivement 3,22% et 2,60% à 0,32 D et 35,39 D.
A la baisse, SOTUMAG chute de 2,89% à 2,01 D, tout comme TUNISIE LEASING et AETECH qui baissent respectivement de 2,57% et 1,61% à 12,85 D et 0,61 D.

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Nigeria Air, c’est le nom de la compagnie aérienne nationale que le pays le plus peuplé d’Afrique va lancer d’ici la fin de l’année....

Reseaux Sociaux

SPORT

"On essaie de trouver un accord, Nice, Balotelli et nous", a déclaré le directeur sportif de l'Olympique de Marseille, Andoni Zubizarreta, au sujet de l'éventuelle arrivée...