AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réel4 M€ pour la réinsertion professionnelle des jeunes décrocheurs à Sousse et...

4 M€ pour la réinsertion professionnelle des jeunes décrocheurs à Sousse et Kairouan

La France et la Tunisie ont signé un nouvel accord qui vise la réinsertion professionnelle des jeunes tunisiens sans diplôme ni qualification. Cet accord permettra l’expérimentation d’un nouveau dispositif d’écoles de la nouvelle chance piloté par le Ministère tunisien de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, financé grâce à une subvention de quatre millions d’euros de l’Agence Française de Développement (AFD) et mis en œuvre par l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD), organisation de solidarité internationale spécialisée dans l’insertion professionnelle des jeunes en difficulté.

Le ministre tunisien de l’emploi et de la formation professionnelle, l’ambassadeur de France en Tunisie et le Directeur régional Afrique du Nord de l’Agence Française de Développement (AFD) ont officiellement annoncé la création en Tunisie, dans les villes de Kairouan et de Sousse, des deux premiers « Dispositifs Nouvelle Chance », destinés spécifiquement aux jeunes tunisiens de 18 à 30 ans qui ont arrêté leurs études sans obtenir un diplôme ou une qualification professionnelle.

Le nombre de jeunes tunisiens qui ne sont ni dans le système éducatif, ni dans l’emploi, ni en formation, est particulièrement élevé en Tunisie. D’après l’Institut National de la Statistique, plus d’un demi-million de jeunes tunisiens et tunisiennes sont dans cette situation.

En proposant un parcours individualisé, alternant périodes d’immersion en entreprise et accompagnement personnel, ce dispositif offre à ces jeunes une opportunité d’insertion professionnelle et sociale via un contrat de travail, l’entrée ou le retour en formation professionnelle ou la création d’une activité indépendante.

Face au taux de chômage particulièrement préoccupant chez les 15-24 ans (41,7% en 2021), qui pousse nombre d’entre eux à quitter le pays, le gouvernement tunisien a décidé de faire appel à des experts de pays méditerranéens, qui, confrontés à des enjeux similaires, ont mis en place des solutions permettant aux jeunes de se réinsérer socialement et professionnellement.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,004SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -