Le déficit alimentaire passe de 947,5 MD en 2016 à 1338 en...

Le déficit alimentaire passe de 947,5 MD en 2016 à 1338 en 2017 !

par -

Le déficit de la balance alimentaire de la Tunisie a atteint 1338 millions de dinars (MD), soit 9,3% du déficit de la balance commerciale, durant les 11 premiers mois 2017, contre 947,5 MD au cours de la période de 2016, en raison de la hausse continue des importations des produits alimentaires de base de 21,8%. Le ministère de l’agriculture a conclu que la Tunisie a connu, au cours des 11 mois de 2017, un accroissement des achats de la plupart des produits alimentaires de base et l’augmentation de leurs prix à l’échelle internationale, en plus de la poursuite de la baisse du prix de change du dinar par rapport par rapport aux devises étrangères.
Les importations de la Tunisie en sucre ont augmenté de 91%, en huiles végétales (76%), café et thé (91%), lait et dérivés (82%) et en blé dur (18%).
Le rythme des importations des autres produits alimentaires non de base, tels que les bananes et les préparations alimentaires ont, pour leur part, respectivement progressé de 39% et 11%.
Ainsi, le taux de couverture des importations par les exportations a atteint 67,5 % contre 72% durant la même période de 2016, selon des données publiées, mardi, par le ministère de l’agriculture.
La hausse des importations alimentaires dont la valeur s’élèvent à 4119,3 MD, a atteint 76% pour les produits de base contre 69% durant les 11 premiers mois 2016.

Quant aux exportations tunisiennes de produits alimentaires, elles ont atteint 2781,4 MD, en hausse de 14,2% par rapport à la même période de l’année dernière.
Les recettes des exportations des dattes ont augmenté de 12% atteignant 488 MD dont 11% des dattes biologiques.
Les exportations des produits de la mer et des pâtes alimentaires ont augmenté respectivement de 37% , 26% et 17%.
Les entrées de l’huile d’olive ont enregistré, en dépit de la baisse des quantités exportées, une légère baisse de 2% pour atteindre 634 MD, en raison de l’augmentation de 26% des prix à l’échelle internationale, sachant que les exportations de l’huile d’olive biologique ont représenté 42% , au plan des quantités totales, soit l’équivalent de 310 MD, alors que les exportations de certaines autres variétés de fruits ont procuré des entrées de 60 MD.
Le montant des exportations de certains produits alimentaires s’est amoindri au cours de ladite période, à l’instar des agrumes et des conserves de poissons, et ce, respectivement de 16% et 23%, en dépit de l’augmentation de la production locale de ces produits.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire